Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749163802
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 135 x 205 mm

Les Larmes de ma vigne

À l'âge où mon père s'en est allé, je suis passé au bio

,

Collection : Témoignages
Date de parution : 24/09/2020
En vert et contre tout.
Denis Pommier est vigneron près de Chablis, en Bourgogne. Depuis 2008, il a remisé pesticides et glyphosate. Deux ans plus tard, son cru décroche le titre de « meilleur chardonnay du monde ».
Sa conversion au bio est un succès.
Il ne s’imagine pas alors à quel point sa décision de renouer...
Denis Pommier est vigneron près de Chablis, en Bourgogne. Depuis 2008, il a remisé pesticides et glyphosate. Deux ans plus tard, son cru décroche le titre de « meilleur chardonnay du monde ».
Sa conversion au bio est un succès.
Il ne s’imagine pas alors à quel point sa décision de renouer avec la nature sera éprouvante pour lui, pour son épouse Isabelle, ses enfants et le domaine. Gel, grêle, mildiou, canicule… À partir du millésime de 2016, les éléments se déchaînent et mettent en péril son engagement. Au prix d’énormes sacrifices, il fait face, sans renoncer à son label bio.
En retraçant une année de travail dans les vignes – de la taille aux vendanges – à travers l’histoire de Denis Pommier, ce livre dresse le portrait puissant et sensible d’un vigneron et fait entrer le lecteur dans le quotidien et les coulisses de la viticulture. Il révèle aussi le travail et les difficultés parfois amères que contient une bouteille de vin bio.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749163802
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 135 x 205 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lulu8723 Posté le 23 Août 2021
    Denis POMMIER. Les Larmes de ma vigne. Choisi sur le présentoir, uniquement en fonction de son titre. Les Larmes de ma vigne, un titre poétique. De plus, le ma suggère la possession et une part de souffrance. En 230 pages, l’auteur nous plante le décor, la vie, au jour le jour ou plus précisément, il nous déroule une année de labeur subie par une vigneron, exploitant, propriétaire-récoltant , vinificateur et commerçant. De septembre 2018 à septembre 2019, nous suivons le lourd travail de Denis et de son épouse Isabelle sur leur domaine viticole. Et au cours de cette session, nous participons aux diverses tâches que demande la vigne pour produire le raisin et le vin. Ce vin, instant de partage, nécessite une surveillance quasi quotidienne, depuis la mise en place du plant jusqu’à la récolte et la vinification , la mise en bouteille et sa commercialisation. Denis nous fait partager ses joies, ses angoisses, sa réussite. Lorsqu’il a repris ce domaine il ne possédait que 2 hectares. Aujourd’hui il est à la tête d’une belle propriété viticole produisant du Chablis sur une vingtaine d’hectares. Et il ne fait plus que de l’agriculture raisonnée, du bio. Il a banni... Denis POMMIER. Les Larmes de ma vigne. Choisi sur le présentoir, uniquement en fonction de son titre. Les Larmes de ma vigne, un titre poétique. De plus, le ma suggère la possession et une part de souffrance. En 230 pages, l’auteur nous plante le décor, la vie, au jour le jour ou plus précisément, il nous déroule une année de labeur subie par une vigneron, exploitant, propriétaire-récoltant , vinificateur et commerçant. De septembre 2018 à septembre 2019, nous suivons le lourd travail de Denis et de son épouse Isabelle sur leur domaine viticole. Et au cours de cette session, nous participons aux diverses tâches que demande la vigne pour produire le raisin et le vin. Ce vin, instant de partage, nécessite une surveillance quasi quotidienne, depuis la mise en place du plant jusqu’à la récolte et la vinification , la mise en bouteille et sa commercialisation. Denis nous fait partager ses joies, ses angoisses, sa réussite. Lorsqu’il a repris ce domaine il ne possédait que 2 hectares. Aujourd’hui il est à la tête d’une belle propriété viticole produisant du Chablis sur une vingtaine d’hectares. Et il ne fait plus que de l’agriculture raisonnée, du bio. Il a banni tous les pesticides, insecticides, traitements à base de chimie, nocifs pour la plante et pour l’homme, celui qui exploite, produit et celui qui consomme, vous et moi. Tout au long de son récit, nous partageons ses craintes, une gelée très forte, les bourgeons brûlent, une gelée tardive, les fleurs coulent, un orage de grêle et les raisins sont blessés, inacceptables à la vinification, une très forte averse et le sol est détrempé, impropre au passage des engins agricoles, la canicule, la sécheresse, etc.… C’est tout au long de la période végétative que la vigne nécessite des soins. Et lorsque tout va bien, c’est une belle et bonne récolte qui récompense les producteurs. Quel que soit la production agricole, qu’il s’agisse de monoculture, de polyculture, d’élevage, d’arboriculture ou de vigne, il faut protéger notre nature et cesser d’employer la chimie, se contenter d’un rendement moindre en quantité mais avec une qualité, gustative meilleure. Oui la population augmente. Il faut donc diversifier nos méthodes et produire de la qualité. Ne vaut-il pas mieux boire une bonne bouteille, partager le verre de l’amitié plutôt que de boire une vulgaire piquette. Et Denis, au fil des ans, a acquis une bonne notoriété. C’est le fruit de son labeur. Il exporte dans le monde entier, et son vin est très apprécié. Il a de bonnes notes, délivrées par les œnologues. Il peut, aujourd’hui, être fier de son travail, de sa persévérance, et jouir des bénéfices de sa production. Merci à tous nos producteurs, nos paysans, nos éleveurs pour tous les efforts fournis pour nous nourrir et nous désaltérer. Merci et félicitations à Denis POMMIER et à Antonio RODRIGUEZ pour cette biographie. Je recommande la lecture de cette histoire familiale. J’aurais souhaiter une carte, un plan de la propriété de ce vigneron, afin de situer les diverses parcelles, de bien les localiser (22/08/2021).
    Lire la suite
    En lire moins
  • kemi34 Posté le 15 Novembre 2020
    Je viens de finir la lecture de ce livre et j'ai adoré cet ouvrage. Je n'ai pas acheté ce livre par hasard, car j'aimais les vins du vigneron que je ne connaissais qu'à travers ses bouteilles. En effet, dans ce livre, Denis Pommier et son épouse, propriétaire de 18 hectares à Chablis, en Bourgogne, raconte les épreuves qu'ils ont traversées, aussi bien pour construire leur domaine, que pour développer les ventes sur le marché national comme à l'export, mais également les difficultés rencontrées pour être en accord avec ses convictions écologiques. En effet, leur transition en agriculture biologique a été un chemin semé d'embûches, tant la nature que vous souhaitez protéger ne sait pas toujours vous être redevable (gel, grêle) Vient l'heure des remises en questions, des choix stratégiques, des interrogations familiales et c'est l'ensemble de ces éléments qui sont décrits dans ce livre. J'ai dévoré ce livre et je ne peux qu'inciter les lecteurs à y faire de même pour comprendre comment les enjeux de demain se confrontent aux difficultés d'aujourd'hui.
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !