Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265089846
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 656
Format : 140 x 225 mm

Les Maîtres d'Ecosse - T3

Avènement

Maxime BERRÉE (Traducteur)
Date de parution : 11/06/2015
Troisième et dernier tome de cette série épique sur Robert Bruce, le plus grand Rebelle de l’histoire de l’Écosse. 
Alors que son destin semblait scellé, un ultime affront
pourrait faire disparaître Robert Bruce pour toujours…

Lord d’Annandale comme son fils ont échoué à s’emparer du trône d’Écosse. C’est désormais au jeune Robert Bruce de porter les aspirations de sa lignée.
À la Saint-André, Jean de Balliol s’assiéra sur la Pierre du Destin...
Alors que son destin semblait scellé, un ultime affront
pourrait faire disparaître Robert Bruce pour toujours…

Lord d’Annandale comme son fils ont échoué à s’emparer du trône d’Écosse. C’est désormais au jeune Robert Bruce de porter les aspirations de sa lignée.
À la Saint-André, Jean de Balliol s’assiéra sur la Pierre du Destin et sera sacré roi. En jurant allégeance à Édouard d’Angleterre, il a gagné la couronne, mais précipité le destin de son royaume. De longues années de guerre attendent les Écossais.
En 1304, Édouard II règne désormais sur l’Angleterre et l’Écosse. Mais pour le peuple, l’Anglais reste l’ennemi et la révolte gronde. Un roi rebelle vient d’être couronné : Robert Bruce a repris le flambeau de la contestation brandi par William Wallace. Il est le Gardien du Royaume d’Écosse et va se battre pour l’indépendance et la liberté...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265089846
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 656
Format : 140 x 225 mm
Fleuve éditions

Ils en parlent

« L’un des romans sur l’Europe médiévale parmi les plus passionnants ces quarante dernières années » Books Monthly
« Très bien documentée et écrite avec style, cette trilogie revient en outre sur un moment historique fondateur et largement inconnu. Les batailles sont sensationnelles… » Daily Telegraph
«  Les meilleurs romans historiques ne reconstruisent pas seulement le passé, mais parlent au présent. Robin Young a le don de trouver des sujets qui résonnent. » Big Issue

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • TheWind Posté le 20 Avril 2020
    Voilà, c'est fini. Il ne m'a pas fallu beaucoup de temps pour lire la trilogie de Robyn Young. La période qui précède la guerre de cent ans est une de mes favorites mais à ce jour, je ne connaissais pas grand chose des guerres d'indépendance écossaise du XIIIe au XIVe siècle. Cette biographie romancée m'en a donné un très bon aperçu et même si l'auteure s'est permis quelques libertés avec les faits historiques ( ce qu'elle explique à la fin de chaque tome), je suis ravie de cette découverte. Si vous connaissez d'autres romans historiques se passant en Écosse et relatant des évènements avec William Wallace ou/et Robert Bruce, je suis preneuse ! Parce qu'après une telle immersion, on se sent un peu perdue lorsque cela s'arrête. Je me suis tellement passionnée par cette lecture que j'ai du mal à lui trouver des défauts. Une chose m'a déplu tout de même. C'est le manque d'échanges entre Robert Bruce et son épouse Elizabeth. L'auteure s'étend très peu sur leur relation et lorsqu'elle l'aborde, elle nous laisse entendre que le climat entre les deux époux est resté très froid. Quitte à imaginer une idylle romanesque ( Robert et Christiana / Elizabeth et... Voilà, c'est fini. Il ne m'a pas fallu beaucoup de temps pour lire la trilogie de Robyn Young. La période qui précède la guerre de cent ans est une de mes favorites mais à ce jour, je ne connaissais pas grand chose des guerres d'indépendance écossaise du XIIIe au XIVe siècle. Cette biographie romancée m'en a donné un très bon aperçu et même si l'auteure s'est permis quelques libertés avec les faits historiques ( ce qu'elle explique à la fin de chaque tome), je suis ravie de cette découverte. Si vous connaissez d'autres romans historiques se passant en Écosse et relatant des évènements avec William Wallace ou/et Robert Bruce, je suis preneuse ! Parce qu'après une telle immersion, on se sent un peu perdue lorsque cela s'arrête. Je me suis tellement passionnée par cette lecture que j'ai du mal à lui trouver des défauts. Une chose m'a déplu tout de même. C'est le manque d'échanges entre Robert Bruce et son épouse Elizabeth. L'auteure s'étend très peu sur leur relation et lorsqu'elle l'aborde, elle nous laisse entendre que le climat entre les deux époux est resté très froid. Quitte à imaginer une idylle romanesque ( Robert et Christiana / Elizabeth et Humphrey ), j'aurais préféré qu'elle développe les relations entre Robert et Elizabeth, qu'elles soient amoureuses ou hostiles. Pour finir, je dirai que cette trilogie historique s'adresse à ceux qui aiment L Histoire bien sûr mais également aux amoureux des batailles épiques dont raffolait Walter Scott.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Fifrildi Posté le 8 Avril 2019
    Dernier volet de la trilogie consacrée à Robert Bruce qui fut roi d'Ecosse entre 1306 et 1329. Le tome précédent s'achevait sur son couronnement à Scone. Les représailles du roi Edouard Ier seront sans pitié. Capturées, les femmes de la famille Bruce seront gardées captives à différents endroits (assignées à résidence ou dans un couvent). La comtesse de Buchan (qui a posé la couronne sur la tête de Robert) sera pour sa part détenue dans une cage accrochée au château de Berwick. Il en sera de même pour Mary, une des soeurs De Robert, mais au château de Roxburgh. J'ai eu beaucoup de peine pour les trois frères de Robert qui furent exécutés (entre autres). C'est l'époque de la première guerre d'indépendance (1298-1328) – la deuxième suivra rapidement (1332-1357). J'ai trouvé ce tome plus long et moins palpitant. L'auteure zappe certains faits clés (dans le sens que lorsqu'elle les aborde c'est pour seulement en faire état) et invente des choses qui n'ont aucun intérêt dans l'histoire. Je citerai l'exemple de Humphrey de Bohun (un personnage que j'ai beaucoup apprécié dans cette trilogie). Robyn Young fait mourir son épouse (fille d'Edouard Ier et d'Eleanor de Castille) en couches lors de leur... Dernier volet de la trilogie consacrée à Robert Bruce qui fut roi d'Ecosse entre 1306 et 1329. Le tome précédent s'achevait sur son couronnement à Scone. Les représailles du roi Edouard Ier seront sans pitié. Capturées, les femmes de la famille Bruce seront gardées captives à différents endroits (assignées à résidence ou dans un couvent). La comtesse de Buchan (qui a posé la couronne sur la tête de Robert) sera pour sa part détenue dans une cage accrochée au château de Berwick. Il en sera de même pour Mary, une des soeurs De Robert, mais au château de Roxburgh. J'ai eu beaucoup de peine pour les trois frères de Robert qui furent exécutés (entre autres). C'est l'époque de la première guerre d'indépendance (1298-1328) – la deuxième suivra rapidement (1332-1357). J'ai trouvé ce tome plus long et moins palpitant. L'auteure zappe certains faits clés (dans le sens que lorsqu'elle les aborde c'est pour seulement en faire état) et invente des choses qui n'ont aucun intérêt dans l'histoire. Je citerai l'exemple de Humphrey de Bohun (un personnage que j'ai beaucoup apprécié dans cette trilogie). Robyn Young fait mourir son épouse (fille d'Edouard Ier et d'Eleanor de Castille) en couches lors de leur première année de mariage (ils ont eu en vérité 10 enfants). Tout cela pourquoi ? [masquer] Pour faire d'Elizabeth Bruce sa maîtresse lors de son assignation à résidence. [/masquer] Et puis pourquoi il fallait qu'elle fasse mourir [masquer] Alexander Seton [/masquer] à la bataille de Bannockburn (1314)? Oui, je l'avoue, c'est un personnage que j'aimais bien, mais c'est surtout qu'il a signé la Déclaration d'Arbroath en 1320. Je ne comprends pas. Comme si sa mort était plus « politiquement correcte ». J'ai voulu un peu regarder le point de vue anglais dans mon Histoire de l'Angleterre de Roland Marx mais elle zappe toute la période allant de 1295 à 1381 et donc, les règnes d'Edouard I-II-III et de fait, les guerres d'indépendance écossaises. La fin m'a un peu laissée sur ma faim. J'aurai bien aimé un 4ème tome sur la période de l'après Bannockburn jusqu'au trépas de Robert en 1329. L'auteure l'a résumée en 4 pages en guise d'épilogue. J'irai peut-être jeter un oeil à la trilogie de Nigel Tranter… Challenge livre historique 2019 Challenge multi-défis 2019 Challenge pavés 2019
    Lire la suite
    En lire moins
  • frimoussette Posté le 6 Novembre 2018
    Voici la fin de mon voyage en Ecosse Quelle période exaltante , sombre , difficile Dans ce 3eme tome je ne retiens que la violence des batailles que se livrent écossais et anglais Les descriptions sont insoutenables , le massacre des chevaux m'a beaucoup touché ….. Quelle violence , le récit est tendu , âpre , très prenant L'auteure nous explique à la fin de sa trilogie qu'elle a pris quelques libertés avec l'Histoire mais tout est si bien ficelé On y croit , ça se tient Et l'Ecosse enfin obtient son indépendance et je ne peux qu'être heureuse pour ces gens , pour leur combat légitime Encore une fois merci à Robyn Young elle m'a emmené loin dans le temps et j'ai adoré cette histoire
  • Labibliogirly Posté le 11 Avril 2016
    3ème et dernier tome de la trilogie des Maîtres d'Ecosse qui, selon mon avis, est le meilleur des 3. Nous retrouvons Robert Bruce en fâcheuse posture face à Edouard, Roi d'Angleterre, qui s'est juré d'avoir la tête de son ennemi sur une pique, comme cela a été le cas avec William WALLACE. L'exécution de Wallace a perturbé beaucoup de seigneurs écossais, sans oublier son inimité avec les Comyn, qui considèrent Jean de Balliol comme étant le seul roi légitime de l'Ecosse. Robert Bruce, accompagné de son frère Edouard et de ses plus fidèles alliés, dont Nes (que je suis contente de retrouver comme personnage), va devoir se défendre jusqu'au bout, malgré les décès douloureux qui vont survenir au cours du roman pour arriver à son but, non pas la légitimité de sa famille au trône, mais celle de son pays, l'ECOSSE. Ce roman n'est pas seulement un roman historique. Il s'agit également d'une belle leçon de vie. Ce roman m'a énormément ému et plu. L'auteur nous entraine dans un magnifique voyage pour la liberté et l'amour des personnes pour leur pays et leurs terres.
Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.