Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259222280
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 140 x 225 mm

Les meilleurs élèves

Laura DERAJINSKI (Traducteur)
Collection : Feux croisés
Date de parution : 06/11/2014

Erin Brockovich au masculin: lorsque Sean découvre le scandale que cache l'école huppée et élitiste de son fils, il part en croisade contre un système opaque et beaucoup plus dangereux qu'il n'y paraît.

À Manhattan, la course à l’excellence commence dès le primaire et les places dans les meilleures écoles sont chères, au sens propre comme au figuré. Sean, père célibataire sans le sou, a la chance de pouvoir compter sur ses beaux-parents pour payer les frais de scolarité de Toby, élève à... À Manhattan, la course à l’excellence commence dès le primaire et les places dans les meilleures écoles sont chères, au sens propre comme au figuré. Sean, père célibataire sans le sou, a la chance de pouvoir compter sur ses beaux-parents pour payer les frais de scolarité de Toby, élève à la prestigieuse Bradley School fréquentée par les enfants de l’élite new-yorkaise.
Quand un professeur explique à Sean que Toby est hyperactif et qu’il doit suivre un traitement, il est dubitatif. Mais Sean n’ose pas mettre en doute cette parole craignant plus que tout l’échec scolaire pour son fils. À contrecœur, il donne des médicaments à Toby. Sean va alors mettre à jour un système opaque et complexe, dans lequel des intérêts colossaux sont en jeu qu’il ne fait pas bon déranger.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259222280
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Rythmé et captivant. Terriblement drôle, Les meilleurs élèves est d’abord une satire de l’obsession de la réussite. […] Un roman captivant, rythmé, plein de personnages bien campés. La composition entre les divers fils de l’histoire montre au passage que cette ancienne scénariste n’a pas oublié les recettes hyper-efficaces qu’elle employait quand elle travaillait pour la TV ou le cinéma. »
L'Opinion
« Le premier roman de Bronwen Hruska est un concentré d’humour et de colère. Si Les meilleurs élèves est aussi convaincant, c’est que l’auteur a du style. Ses portraits de yuppies au bord de la crise de nerfs sont gorgés d’autant d’humour que d’humanité. »
 
Livres Hebdo

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • nbocklandt Posté le 14 Mars 2020
    Attirée par la couverture et parce que je suis prof, le contenu m'a légèrement déçu. Le fond : déclarer qu'il y a un problème avec la prescription de médicaments aux enfants est un fait. Nous vivons dans une époque où on veut à tout prix donner un nom à une intranquillité infantile qui somme toute normale. Adulte nous sommes incapables de rester 5 heures sagement à écouter un orateur...alors en demander plus aux enfants et insensé... Il est temps que l'éducation se remette en question et fasse interagir davantage l'enfant dans l'acquisition de ses savoirs. Mais ce serait trop cher pour le gouvernement...pas de dépense publique dans l'éducation, mais que les industries pharmaceutiques tournent à tout rompre est dans l'intérêt de la sacro-sainte économie.
  • celinedr Posté le 3 Septembre 2019
    Avec la très récente rentrée des classes, je me suis remémoré ce livre lu il y a plusieurs années mais dont le souvenir est encore très frais. Scolariser son enfant à New York, et plus précisément à Manhattan est un véritable parcours du combattant. Trouver l’école » parfaite » relève quelque peu de la quête du Graal. Certains parents sont prêts à tout pour décrocher une place dans un de ses établissements aux frais de scolarité frisant carrément l’indécence. Des mères de famille consacrent tout leur temps à mettre en place un agenda de ministre à leurs chères têtes blondes dont l’âge n’a pas encore atteint les deux chiffres. Bref, vous l’aurez compris, on ne plaisante pas avec l’enseignement dans certains milieux. Ce qui est une très bonne chose sauf que… Lorsque Sean, le père de Toby, voit son fils intégrer la prestigieuse école de Bradley fréquentée par l’élite new-yorkaise, sa perception du célèbre établissement va complètement changer. Toby est déclaré hyperactif. Selon les professeurs, il doit suivre un traitement. Sean est très réticent. N’osant pas mettre en doute la parole des enseignants, il se plie néanmoins à leurs directives, bien trop craintif d’être la cause de l’échec scolaire de son... Avec la très récente rentrée des classes, je me suis remémoré ce livre lu il y a plusieurs années mais dont le souvenir est encore très frais. Scolariser son enfant à New York, et plus précisément à Manhattan est un véritable parcours du combattant. Trouver l’école » parfaite » relève quelque peu de la quête du Graal. Certains parents sont prêts à tout pour décrocher une place dans un de ses établissements aux frais de scolarité frisant carrément l’indécence. Des mères de famille consacrent tout leur temps à mettre en place un agenda de ministre à leurs chères têtes blondes dont l’âge n’a pas encore atteint les deux chiffres. Bref, vous l’aurez compris, on ne plaisante pas avec l’enseignement dans certains milieux. Ce qui est une très bonne chose sauf que… Lorsque Sean, le père de Toby, voit son fils intégrer la prestigieuse école de Bradley fréquentée par l’élite new-yorkaise, sa perception du célèbre établissement va complètement changer. Toby est déclaré hyperactif. Selon les professeurs, il doit suivre un traitement. Sean est très réticent. N’osant pas mettre en doute la parole des enseignants, il se plie néanmoins à leurs directives, bien trop craintif d’être la cause de l’échec scolaire de son fils. Mais rien ne se passe comme prévu. Un drame survient. Une tragédie qui va alors amener à se poser bien des questions sur la légitimité de ces médicaments donnés aux enfants dits hyperactifs. Le sujet m’a passionnée. New York. Le côté élitiste. Le milieu scolaire. Mais aussi et surtout observer jusqu’où l’être humain peut aller pour faire du profit au détriment de ses semblables. Prendre conseils auprès de professionnels c’est bien ; se faire confiance en étant à l’écoute de ses enfants peut-être aussi une bonne solution. Une très bonne lecture entre le roman et le documentaire. Un seul petit bémol : j’aurais souhaité que le sujet soit plus approfondi. Mais bon, n’oublions pas qu’il s’agit tout de même ici d’une fiction. Je conseille vivement ce livre à tous ceux qui sont intéressés par ce thème.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lilicrapota Posté le 10 Août 2015
    Sceptique par la thématique, il faut dire qu'en France, le système scolaire est tellement différent!!! (...pour l'instant!), j'ai été vite embarquée par l'histoire, par sa réalité, par l'authenticité des personnages, par les faits qui malgré un petit côté "américain" du genre "je suis le plus fort", ben c'est vraiment bien ;-) J'ai découvert (je ne le connaissais pas!!!) le système scolaire américain, la course à l'excellence, la pression qui s'exerce sur les enfants par rapport aux études futures, leur avenir se décide en fait dès le plus jeune âge!!!! et cette histoire de médicaments qu'on fait prendre aux élèves pour améliorer leurs performances, je suis sûre que c'est pas de l'invention :-( faudrait que je me renseigne sur le sujet! En tout cas, vraiment chouette ce bouquin, bien écrit, bien mené, tout est plausible on rentre complètement dedans, les personnages sont attachants même si la fin n'est pas une surprise, à lire d'une traite ou presque ;-)
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…