En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Les Mentats de Dune

        Robert Laffont
        EAN : 9782221113882
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 558
        Format : 135 x 215 mm
        Les Mentats de Dune

        ,

        Patrick DUSOULIER (Traducteur)
        Collection : Ailleurs et Demain
        Date de parution : 20/11/2014
        Ce dernier titre de la saga revue et prolongée par Brian Herbert et Kevin J. Anderson nous plonge dix mille ans en arrière, à l’époque de la création des grands ordres, les Mentats, le Bene Gesserit et les Navigateurs.
        La bataille de Corrin, conclusion de la guerre des Machines, a mis fin au règne et même à l’existence des Machines pensantes qui ont menacé d’asservir puis de détruire l’humanité. Il en a résulté l’interdiction absolue de construire des intelligences artificielles, interdiction consignée dans la Bible catholique orange sous la... La bataille de Corrin, conclusion de la guerre des Machines, a mis fin au règne et même à l’existence des Machines pensantes qui ont menacé d’asservir puis de détruire l’humanité. Il en a résulté l’interdiction absolue de construire des intelligences artificielles, interdiction consignée dans la Bible catholique orange sous la forme : « Tu ne feras point de machine à l’esprit de l’homme semblable. » Allant plus loin, le mouvement butlérien, sous la conduite de Manford Torondo, a entrepris de détruire toutes les formes de technologies dangereuses, bien au-delà des seules machines pensantes.
        Du coup, l’humanité subit de profondes transformations. Par passion ou par intérêt, des groupes humains vont entreprendre de se doter des capacités autrefois assurées par des machines. L’ordre des Mentats, pour sa part, créé par Gilbertus Albans, a choisi de s’allier au mouvement butlérien.
        Un entraînement spécial, formant à la logique la plus poussée dès l’enfance, et assisté d’une drogue, permet à certains hommes de devenir des « ordinateurs humains ». Mais Gilbertus Albans lui-même se trouve dans une situation difficile : s’il a rejoint un temps le jihad butlérien, il s’oppose à la politique du chef du mouvement, Manford Torondo, qui, devenu fou, veut abolir toute science.
        De son côté, et pour équilibrer la puissance des Mentats masculins, la mère supérieure Raquella tente de reconstruire son École des sœurs avec l’aide de son élève la plus douée, Valya Harkonnen, qui poursuit aussi un autre but : tirer vengeance de Vorian Atreides, héros légendaire du jihad butlérien qu’elle tient pour responsable de la déchéance de sa famille. Ainsi naît le Bene Gesserit qui va se doter d’un programme secret : donner naissance, par sélection génétique, au Kwisatz Haderach qui maîtrisera tous les possibles de l’avenir.
        Les trois ordres en cours de constitution, Bene Gesserit, Mentats et Navigateurs, qui ont pour but commun d’améliorer l’espèce humaine et de libérer ses potentiels insoupçonnés, vont-ils unir leurs forces pour s’opposer aux fanatiques butlériens ou s’opposer les uns aux autres au risque de se détruire ?
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221113882
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 558
        Format : 135 x 215 mm
        Robert Laffont
        24.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • fnitter Posté le 30 Mars 2017
          Second tome après la communauté des sœurs. 80 ans après la bataille de Corrin, retour sur la création du Bene Gesserit, l'école des mentats, la guilde spatiale et la consolidation de la maison Corrino en butte aux Butleriens, les suk avec en plus un peu de Harkonnen et d'Atréides et quelques incursions sur Arrakis bien sûr. Vous avez l’impression d’avoir déjà lu cela quelque part ? Normal, c’est le copier coller de l’accroche de ma critique du tome précédent. En effet, comme le premier tome ne s’intéressait pas beaucoup plus au futur Bene Gesserit qu’aux autres maisons et protagonistes de l’univers de Dune, ce second tome en est la parfaite continuité et ne s’intéresse pas plus aux Mentats qu’aux autres. Nous poursuivons donc le développement de ceux qui feront « la loi » dans DUNE dans un récit, sans autre prétention (du moins j’espère) de nous distraire dans un style accessible et agréable avec pour bémol pour ce tome (et fort probablement pour le futur prochain) trop de redites pour rappel du tome un. Attention cependant. Ce n’est pas un tome qui se suffit à lui-même. Il doit être lu après la communauté des sœurs et il n’a évidemment pas de fin franche ce qui oblige... Second tome après la communauté des sœurs. 80 ans après la bataille de Corrin, retour sur la création du Bene Gesserit, l'école des mentats, la guilde spatiale et la consolidation de la maison Corrino en butte aux Butleriens, les suk avec en plus un peu de Harkonnen et d'Atréides et quelques incursions sur Arrakis bien sûr. Vous avez l’impression d’avoir déjà lu cela quelque part ? Normal, c’est le copier coller de l’accroche de ma critique du tome précédent. En effet, comme le premier tome ne s’intéressait pas beaucoup plus au futur Bene Gesserit qu’aux autres maisons et protagonistes de l’univers de Dune, ce second tome en est la parfaite continuité et ne s’intéresse pas plus aux Mentats qu’aux autres. Nous poursuivons donc le développement de ceux qui feront « la loi » dans DUNE dans un récit, sans autre prétention (du moins j’espère) de nous distraire dans un style accessible et agréable avec pour bémol pour ce tome (et fort probablement pour le futur prochain) trop de redites pour rappel du tome un. Attention cependant. Ce n’est pas un tome qui se suffit à lui-même. Il doit être lu après la communauté des sœurs et il n’a évidemment pas de fin franche ce qui oblige à attendre le dernier : Les navigateurs. Soit on lit les trois. Soit on ne lit pas..
          Lire la suite
          En lire moins
        • lyoko Posté le 29 Mars 2017
          L'univers de Dune est riche et inépuissable presque. Frank Herbert l'a tellement bien pensé qu'il est possible a son fils de reprendre le flambeau et d'écrire encore et encore sur le thème. C'est un univers que j'aime beaucoup et je me régale toujours de revenir sur Arakis ou les autres planètes et de rencontrer des Atréides, des Harkonnen, des mentats ou des soeurs. J'avoue malgré tout avoir eu plus de mal avec ce tome 2 qu'avec le précédent.. déjà parce que je me suis demandée pourquoi j'avais lu le tome 1 avant celui-ci ... bhen oui ça parait logique pourtant de lire le tome 1 avant le tome 2 . Mais les auteurs ont tellement fait de répétitions et redit des choses du tome 1 qu'en fait il n'est aucunement nécessaire de le lire.. autant attaquer les mentats de dune directement. Et puis parce qu'ils non pas poussé le bouchon assez loin. On apprend effectivement d'ou vient le pouvoir des soeurs... mais sans plus le pouvoir de la voix est juste effleuré .. enfin en tout cas pas assez à mon goût. D'un autre côté j'ai particulièrement apprécié la façon de mettre en avant les opposants a la technologie et les pro technologie.... L'univers de Dune est riche et inépuissable presque. Frank Herbert l'a tellement bien pensé qu'il est possible a son fils de reprendre le flambeau et d'écrire encore et encore sur le thème. C'est un univers que j'aime beaucoup et je me régale toujours de revenir sur Arakis ou les autres planètes et de rencontrer des Atréides, des Harkonnen, des mentats ou des soeurs. J'avoue malgré tout avoir eu plus de mal avec ce tome 2 qu'avec le précédent.. déjà parce que je me suis demandée pourquoi j'avais lu le tome 1 avant celui-ci ... bhen oui ça parait logique pourtant de lire le tome 1 avant le tome 2 . Mais les auteurs ont tellement fait de répétitions et redit des choses du tome 1 qu'en fait il n'est aucunement nécessaire de le lire.. autant attaquer les mentats de dune directement. Et puis parce qu'ils non pas poussé le bouchon assez loin. On apprend effectivement d'ou vient le pouvoir des soeurs... mais sans plus le pouvoir de la voix est juste effleuré .. enfin en tout cas pas assez à mon goût. D'un autre côté j'ai particulièrement apprécié la façon de mettre en avant les opposants a la technologie et les pro technologie. D'autant que leurs idéologies sont extrémistes et sans concessions... j'avoue avoir beaucoup pensé aux intégristes de nos jours. Alors malgré les défauts , qui m'ont quand même énervé sur certains passages, l'univers de dune reste l'univers de dune avec sa richesse, sa beauté et sa rudesse ... mais que j'aime toujours autant.
          Lire la suite
          En lire moins
        Lisez! La newsletter qui vous inspire !
        Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.