Lisez! icon: Search engine
Les Mythes de la Seconde Guerre mondiale - tome 2
Volume II
Collectif
Date de parution : 21/09/2017
Éditeurs :
Perrin
En savoir plus

Les Mythes de la Seconde Guerre mondiale - tome 2

Volume II

Collectif

Date de parution : 21/09/2017
Après le magnifique succès du premier volume (19 000 exemplaires), 21 nouveaux mythes sont ici décortiqués par les meilleurs spécialistes du sujet, dont Robert Paxton, Johann Chapoutot, Bénédicte Vergez-Chaignon ou Christian Destremau.
 
« Le formidable intérêt des lecteurs pour le premier volume des Mythes de la Seconde Guerre mondiale nous a conduits à récidiver. Si les thèmes sont différents, l’esprit demeure :... « Le formidable intérêt des lecteurs pour le premier volume des Mythes de la Seconde Guerre mondiale nous a conduits à récidiver. Si les thèmes sont différents, l’esprit demeure : débusquer les mythes et idées reçues qui encombrent et déforment la perception du conflit. Car les légendes, largement répandues, ont... « Le formidable intérêt des lecteurs pour le premier volume des Mythes de la Seconde Guerre mondiale nous a conduits à récidiver. Si les thèmes sont différents, l’esprit demeure : débusquer les mythes et idées reçues qui encombrent et déforment la perception du conflit. Car les légendes, largement répandues, ont la vie dure. Comment pourrait-il en être autrement ? Le récit de la Seconde Guerre mondiale est un champ de bataille où se sont affrontés propagandes et lectures partisanes, plaidoyers pro domo et Mémoires en défense. Dans une guerre, la première victime est la vérité ; la Seconde Guerre mondiale confirme cette règle d’airain.
« Les historiens ont pourtant toujours poussé leur rocher de Sisyphe, contribuant à éclairer, sans biais partisan, ce terrible conflit. Les vingt contributions qui suivent – le régime de Vichy a protégé les Juifs français en sacrifiant les Juifs étrangers ; le Parti communiste français n’a pas voulu prendre le pouvoir à la Libération ; la Suisse, un pays neutre ; le monde arabe a souhaité la victoire du Reich ; 1 000 victoires aériennes et 100 000 tués : les mythes héroïques du printemps 1940… – ont été écrites dans cet esprit : partir d’une croyance et la confronter aux recherches historiques. A vous de juger du résultat de ces surprenants face-à-face. »

Jean Lopez et Olivier Wieviorka

« L’équipe d’historiens réunie par Jean Lopez et Olivier Wieviorka détricote sereinement
ces fables et interroge leur étrange pouvoir de fascination.
Une opération salutaire de désintox historique. »
L’Express, à propos du premier volume.

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262066536
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 350
Format : 140 x 210 mm
Perrin
En savoir plus
EAN : 9782262066536
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 350
Format : 140 x 210 mm

Ils en parlent

" Percutant, décapant et stimulant ! " 
Guerres et Histoire
Un ouvrage très précieux en ces temps de "fake news"
Le Figaro Magazine
Sans jugement partisan, ces 20 chapitres contribuent à éclairer un conflit qui déchaîne toujours les passions sept décennies plus tard.
Géo Histoire

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Stoffia 22/08/2022
    C'est un recueil de textes extrêmement inégal. J'en ai appris sur Vichy, la stratégie militaire soviétique ou les bombardements de Tokyo. Mais certains chapitres sont l'équivalent historique des pires clickbaits façon BuzzFeed. "Non, les homosexuels européens n'ont pas été déportés", nous informe un chapitre. Chapitre qui conclut après 20 pages : "Les homosexuels européens n'étaient pas déportés. Les homosexuels pan-germaniques l'étaient." "Non, ce n'est pas l'hiver qui a empêché les Allemands de prendre Moscou", nous dit un autre chapitre. Celui-ci conclut qu'il s'agissait bien d'un facteur important mais qu'il y en avait d'autres. No shit. Bref, un livre de contre-vérification historique que je me suis surpris à devoir contre-vérifier plusieurs fois. Il y a un bon livre dans ce bouquin qui se retrouve dilué par une volonté d'arriver absolument à 20 chapitres.
  • Blok 25/05/2022
    Livre intéressant et instructif. Il le serait plus s'il ne souffrait pas du parti pris à la mode consistant à prendre systématiquement le contre-pied des thèses généralement admises. Si le résultat est souvent bien venu, les auteurs en arrivent à soutenir des théories aberrantes, en minimisant jusqu'à le nier pratiquement le rôle de De Gaulle dans la France libre, dont le cœur ne se serait pas trouvé à Londres (sic) , en contestant le rôle des batailles de Stalingrad et de Koursk comme pivot de la Seconde Guerre Mondiale, en minimisant la puissance de l'Allemagne, ou encore en surestimant largement (mais c'est à la mode) l'importance du rôle des troupes indigènes
  • Nikoz 30/08/2019
    je ne pensais pas "apprendre" quoi que ce soit. J'avais grandement tort. excellent ouvrage.
Inscrivez-vous à la newsletter Perrin
Découvrez chaque mois des exclusivités, des avant-premières et nos actualités !