En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Les Noyées de la Tamise

        Les Escales
        EAN : 9782365690416
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 384
        Format : 145 x 225 mm
        Les Noyées de la Tamise

        Collection : Les Escales Noires
        Date de parution : 05/06/2014
        Des cadavres de femmes sous les ponts de la Tamise, un tueur qui s’amuse à donner des indices par textos, une jeune psychologue rattrapée par son passé : un thriller impossible à lâcher.
        Au milieu de la nuit, la psychologue Juliet Grey reçoit un étrange sms qui l’invite à se rendre au pont de Hammersmith. Sur place, un cadavre de femme est en train d’être repêché, vêtue d’habits que Juliet ne connaît que trop bien : les siens...
         
        Bientôt un nouveau message, la dirigeant vers...
        Au milieu de la nuit, la psychologue Juliet Grey reçoit un étrange sms qui l’invite à se rendre au pont de Hammersmith. Sur place, un cadavre de femme est en train d’être repêché, vêtue d’habits que Juliet ne connaît que trop bien : les siens...
         
        Bientôt un nouveau message, la dirigeant vers un autre pont et... un nouveau cadavre, avec un autre objet lui appartenant.
        À quel jeu joue le tueur ? Quel lien existe-t-il entre elle et lui ? Est-il l’un de ses patients ? Est-elle en danger ?
        Forcée de mener l’enquête aux côtés du jeune inspecteur Brad Madison, Juliet se retrouve prise dans les filets d’une terrible vengeance qui va faire resurgir les fantômes du passé.
         
        Secrets de famille, drames adolescents, folies assassines, un suspense psychologique impossible à lâcher qui nous entraîne au cœur d’une spirale meurtrière envoûtante.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782365690416
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 384
        Format : 145 x 225 mm
        Les Escales
        21.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • belette2911 Posté le 11 Février 2016
          Juliet Grey est une psychologue ordinaire et sa vie aurait pu être continuer à être un long fleuve tranquille si un beau jour, ou peut-être une nuit, elle n’avait reçu un étrange SMS lui enjoignant de se rendre au pont de Hammersmith avant 7h15 du matin ! Vous et moi, prudents que nous sommes, nous l’aurions ignoré, ce SMS, pensant à une erreur d’envoi, mais Juliet, elle, elle y fonce et bardaf, c’est l’embardée puisqu’elle aperçoit un cadavre sur les bords de la Tamise. Et ce curieux SMS ne sera pas le premier… "Mais pourquoi moi ?" aurait pu être la phrase culte de Juliet parce que oui, pourquoi elle ?? Ce roman, paru sous deux titres différents, "Ressac Mortel" et ensuite "Les noyées de la Tamis" (dans le but d’attraper des imbéciles comme moi qui retiennent les titres mais pas les résumés) aurait dû se nommer "Les étranglées jetées dans la Tamise" puisque tous les cadavres que la police repêchera (c’est la saison) au fil de l’eau et du récit auront tous été étranglés ! Si de noyade il ne sera pas question, on pourra tout de même dire que les flics pataugeront dans leur enquête et que sans l’aide de Julit... Juliet Grey est une psychologue ordinaire et sa vie aurait pu être continuer à être un long fleuve tranquille si un beau jour, ou peut-être une nuit, elle n’avait reçu un étrange SMS lui enjoignant de se rendre au pont de Hammersmith avant 7h15 du matin ! Vous et moi, prudents que nous sommes, nous l’aurions ignoré, ce SMS, pensant à une erreur d’envoi, mais Juliet, elle, elle y fonce et bardaf, c’est l’embardée puisqu’elle aperçoit un cadavre sur les bords de la Tamise. Et ce curieux SMS ne sera pas le premier… "Mais pourquoi moi ?" aurait pu être la phrase culte de Juliet parce que oui, pourquoi elle ?? Ce roman, paru sous deux titres différents, "Ressac Mortel" et ensuite "Les noyées de la Tamis" (dans le but d’attraper des imbéciles comme moi qui retiennent les titres mais pas les résumés) aurait dû se nommer "Les étranglées jetées dans la Tamise" puisque tous les cadavres que la police repêchera (c’est la saison) au fil de l’eau et du récit auront tous été étranglés ! Si de noyade il ne sera pas question, on pourra tout de même dire que les flics pataugeront dans leur enquête et que sans l’aide de Julit Grey, ben, ils pataugeraient encore ! Le mystère est bien présent tout au long de l’eau car LA question que l’on se pose c’est de savoir QUI en veut ainsi à Juliet au point de tuer des femmes et de la prévenir chaque avant au moyen d’énigmes à résoudre afin de trouver le bon pont. Mystère aussi avec le passé de Juliet et l’incendie qui avait ravagé – il y a 20 ans – la maison de ses parents alors qu’elle n’avait que 12 ans, tuant son grand frère qui était retourné chercher le chien. Une bonne louche de mystère, du suspense, un brin de romance, quelques temps un peu plus mort (mais bon, ça allait encore), un brin d’humour et un personnage principal un peu enfantin, parfois, têtue et désobéissante. Avec le coup de la descente de Juliet dans les égouts, en cachette de l’inspecteur Brad Madison, elle aurait pu tout faire capoter !! De plus, penser que l’on peut arpenter les égouts avec des bottines de marche et une vieille salopette, faut vraiment avoir de la semoule à ce moment là dans le cerveau. Si j’avais trouvé assez vite le coupable, je séchais sur le mobile, et pour cause, il était un peu fort de café et dur à avaler. Simpliste, je trouve, dans le sens de la personne coupable car trop vague dans le déni. Je ne puis vous en dire trop, mais ça manquait de profondeur, là, dans la bêtise et le déni. Pas un grand cru mais un petit vin qui s’accommodera avec beaucoup de plats. Un roman policier sympathique à lire au coin du feu, une tasse de thé à proximité ou en vacances, au coin de la piscine, avec un mojito dans les mains. Pas LE roman policier de l’année, ni même du mois, encore moins de la semaine, mais ça se lit avec plaisir et vous donne du temps de cerveau afin de le préparer à plus mieux.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Mome35 Posté le 13 Août 2014
          Remarquable thriller. Intense jusqu'à son surprenant épilogue. AJ Waines est psychothérapeute et son style ressemble à celui de Kathy Reichs, anthropologue judiciaire dont l'héroïne Temperance Brennan a abouti à la création de la (célèbre)série télévisée Bones. Juliet Grey la psy de ce roman, est le dénominateur commun d’une série de meurtres. Elle reçoit des SMS préludant la découverte de noyées dans la Tamise. Des femmes qui, pour la plupart, avaient avorté dans la clinique où elle travaille. Curieuse, intelligente, futée, courageuse malgré tout, Juliet ne va pas attendre l’enquête policière pour mener ses propres investigations. Elles vont la conduire à fouiller dans son propre passé et à considérer des événements malheureux qui se situent une vingtaine d’années auparavant. Dense, riche, empli de fausses pistes, de références historiques sur les ponts de la Tamise, de sentiments amoureux (une idylle naissante avec l’Inspecteur Bred Madison), de maladies rares (le syndrôme d’Asperger), de quêtes para-normales, de mouvements de terreur, ce roman est une véritable réusssite par sa construction et par son final aussi éblouissant qu’inattendu.

        Ils en parlent

        « Une explosion de frissons qui vous fera passer quelques nuits blanches. »
         
        Goodreads
        INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
        Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.