Lisez! icon: Search engine

Les nuits indomptables

Plon
EAN : 9782259263269
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 120 x 190 mm
Les nuits indomptables

Date de parution : 11/01/2018
Un premier roman noir entre Les nuits fauves et L'homme blessé.
Dans un train, Karim, 25 ans, d'une beauté sans égal, éclate en sanglots.
Dans un autre train, le même Karim regarde le paysage défiler, l’air plus léger.
Entre ces deux trains, un séjour dans un Paris pluvieux et sombre pendant lequel il commet une série de crimes.
Aucune préméditation.
Pourtant, toutes les victimes présentent...
Dans un train, Karim, 25 ans, d'une beauté sans égal, éclate en sanglots.
Dans un autre train, le même Karim regarde le paysage défiler, l’air plus léger.
Entre ces deux trains, un séjour dans un Paris pluvieux et sombre pendant lequel il commet une série de crimes.
Aucune préméditation.
Pourtant, toutes les victimes présentent un point commun.
Ce n’est pas l’histoire d’un serial killer, c’est l’histoire d’une série de passages à l’acte. L’histoire d’une recherche inconsciente qui s’affine.
Chacun de nous a été, est, ou sera, ce tueur en puissance.
Chacun de nous, à un moment, est confronté au voyage.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259263269
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 120 x 190 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • marysoad Posté le 14 Octobre 2019
    Un roman noir, brut, violent. Une relation père/fils meurtrie, fait naître un personnage ravagé, qui a pourtant dans le fond besoin d'amour. Le livre est court et puissant, bien écrit, avec un rythme rapide qui se lit d'une traite, entre deux respirations.
  • mimo26 Posté le 3 Septembre 2019
    Un livre fort qui pose la question cruciale de la relation Père/Fils et où le meurtre sert de thérapie!
  • JeanNono Posté le 11 Mars 2019
    Une écriture extrêmement cinématographique et poétique qui signe ici le style de ce nouvel écrivain, avec un sens très aigü des dialogues. Une grande et agréable surprise. Mention spéciale pour le personnage de JEAN qui m’a littéralement bouleversé... JN
  • supernova7 Posté le 23 Avril 2018
    C’est un roman noir qui se lit comme un thriller mais qui n’en délaisse pas pour autant le style : « Les nuits indomptables » est remarquablement bien écrit ! C’est l’histoire d’un jeune homme en plein questionnement et à la dérive qui va s’exprimer à travers une expédition meurtrière. Son destin va en chambouler d’autres suite à des rencontres fortuites et on suit cette âme errante avec appréhension, sans savoir où il va frapper la prochaine fois. Les chapitres sont courts, le texte est aéré, on tourne les pages sans s’en rendre compte. C’est bien simple : je l’ai commencé dans le train sur le trajet du travail et je l’ai fini une heure plus tard, juste avant de descendre. On comprend rapidement pourquoi Karim, le personnage principal, fuit Bordeaux pour la capitale et de ce fait, malgré ses actes odieux, on se prend d’affection pour lui. Cet antagonisme de sentiments, je l’ai ressenti tout au long de ma lecture et cela m’a assez retourné. C’est un livre coup de poing et dérangeant. Le style est percutant et acéré, à l’image du fond du roman et c’est remarquablement maîtrisé pour un premier roman. L’auteur, Hicham Nazzal, arrive à nous emporter aux... C’est un roman noir qui se lit comme un thriller mais qui n’en délaisse pas pour autant le style : « Les nuits indomptables » est remarquablement bien écrit ! C’est l’histoire d’un jeune homme en plein questionnement et à la dérive qui va s’exprimer à travers une expédition meurtrière. Son destin va en chambouler d’autres suite à des rencontres fortuites et on suit cette âme errante avec appréhension, sans savoir où il va frapper la prochaine fois. Les chapitres sont courts, le texte est aéré, on tourne les pages sans s’en rendre compte. C’est bien simple : je l’ai commencé dans le train sur le trajet du travail et je l’ai fini une heure plus tard, juste avant de descendre. On comprend rapidement pourquoi Karim, le personnage principal, fuit Bordeaux pour la capitale et de ce fait, malgré ses actes odieux, on se prend d’affection pour lui. Cet antagonisme de sentiments, je l’ai ressenti tout au long de ma lecture et cela m’a assez retourné. C’est un livre coup de poing et dérangeant. Le style est percutant et acéré, à l’image du fond du roman et c’est remarquablement maîtrisé pour un premier roman. L’auteur, Hicham Nazzal, arrive à nous emporter aux côtés de Karim et il m’a été impossible de poser le roman avant la fin ! Une très belle surprise, découverte par hasard et je suivrai à coup sûr l’actualité littéraire de cet auteur prometteur. Mon avis sur le blog : https://thetwinbooks.wordpress.com/2018/04/23/chronique-express-les-nuits-indomptables-hicham-nazzal/
    Lire la suite
    En lire moins
  • Claforiane Posté le 11 Février 2018
    Karim, 25 ans, se rend sur Paris, pourquoi ? Qu'a t-il en tête ? Nul ne le sait. On le découvre petit à petit. On découvre son histoire, son homosexualité rejeté par sa famille, il est fouetté, battu par les hommes de son entourage, ça ne se fait pas d'être homosexuel, c'est interdit par la religion. Son voyage l'entraine à commettre des meurtres, pour se libérer du poids de son père, un sorte de vengeance personnelle. Jean l'héberge. Un homme dur, triste d'avoir perdu son compagnon Marc, séropositif. Karim, sans le savoir, l'autorise à aimer de nouveau. On est face ici à une écriture tranchante, noire, intense, bouleversante. Les lecteurs qui ont aimé Les nuits fauves aimeront Les nuits indomptables.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…