Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266305129
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 140 x 225 mm

Les quatre filles du docteur March

Natalie ZIMMERMANN (Traducteur)
Date de parution : 02/01/2020
Le chef-d’oeuvre de Louisa May Alcott, dans une nouvelle traduction de Natalie Zimmermann.
Meg, Jo, Beth et Amy sont soeurs et inséparables. Alors que la guerre de Sécession fait rage et que leur père se trouve au front, les filles retroussent leurs manches pour aider leur mère adorée. Entre Meg, l’aînée au coeur d’or, Jo l’écrivaine en herbe aux allures de garçon manqué,... Meg, Jo, Beth et Amy sont soeurs et inséparables. Alors que la guerre de Sécession fait rage et que leur père se trouve au front, les filles retroussent leurs manches pour aider leur mère adorée. Entre Meg, l’aînée au coeur d’or, Jo l’écrivaine en herbe aux allures de garçon manqué, Beth la musicienne délicate et l’espiègle et coquette Amy, les discussions sont passionnées. Rythmée par leurs craintes, leurs jeux et leurs rêves, la vie dans leur petite maison du Massachusetts est
un vrai tourbillon… Quatre soeurs, quatre facettes de la féminité, quatre filles qui vont s’emparer de leur destin.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266305129
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Quand_la_mouette_bouquine Posté le 15 Octobre 2021
    *lecture terminée* Les quatre filles du docteur March de Louisa May Alcott publié chez les @editions_gallmeister. Dans ce roman écrit en 1868 (!!!) On va suivre une petite famille modeste pendant la guerre de Sécession dans le Massachusetts. Cette petite famille est composée du père qui est parti au combat, de Marmee la maman et des 4filles. Meg l'aînée pragmatique, Jo et sa passion d'écrire, Beth qui est très douce mais qui a la santé fragile et Amy la petite benjamine boute en train. On va suivre leurs premiers amours, leurs désillusions, leurs peines, leurs joies... Petite j'avais adoré le film qui était sorti en 1994, j'ai du le regarder une bonne vingtaine de fois. J'ai également lu la version enfant mais j'avais envie de me replonger dans ce classique avec la version complète. Je n'ai pas été déçue malgrès 2 3 longueurs mais qui je pense sont à cause d'une envie de moins lire. J'ai adoré me replonger dans l'histoire de cette famille et vu que je j'ai le film bien en tête je voyais vraiment les scènes dans ma tête. Pour un classique, l'écriture est vraiment fluide et légère, on rentre facilement dans l'histoire. Les morales et sermons ne m'ont absolument pas dérangé. Il faut... *lecture terminée* Les quatre filles du docteur March de Louisa May Alcott publié chez les @editions_gallmeister. Dans ce roman écrit en 1868 (!!!) On va suivre une petite famille modeste pendant la guerre de Sécession dans le Massachusetts. Cette petite famille est composée du père qui est parti au combat, de Marmee la maman et des 4filles. Meg l'aînée pragmatique, Jo et sa passion d'écrire, Beth qui est très douce mais qui a la santé fragile et Amy la petite benjamine boute en train. On va suivre leurs premiers amours, leurs désillusions, leurs peines, leurs joies... Petite j'avais adoré le film qui était sorti en 1994, j'ai du le regarder une bonne vingtaine de fois. J'ai également lu la version enfant mais j'avais envie de me replonger dans ce classique avec la version complète. Je n'ai pas été déçue malgrès 2 3 longueurs mais qui je pense sont à cause d'une envie de moins lire. J'ai adoré me replonger dans l'histoire de cette famille et vu que je j'ai le film bien en tête je voyais vraiment les scènes dans ma tête. Pour un classique, l'écriture est vraiment fluide et légère, on rentre facilement dans l'histoire. Les morales et sermons ne m'ont absolument pas dérangé. Il faut bien évidemment prendre en compte le contexte et l'époque où ce livre a été écrit! Ce roman est idéal pour la période où on commence à hiberner sous le plaid avec une tisane bien chaude! J'ai une folle envie de revoir le film maintenant. Vous avez déjà vu le film ou lu le livre? Vous aimez bien? Le prochain classique que je lirai ça sera surement Jane Eyre ou j'avais également lu la version enfant et vu un des films.
    Lire la suite
    En lire moins
  • BenedicteEcila Posté le 6 Octobre 2021
    C'est toujours un petit moment particulier de découvrir un classique. Je me demande si cela va me plaire malgré ou grâce au style desuet, aux thèmes vieillots (sans connotation négative aucune)... En ce qui concerne celui-ci, j'ai été frappée par le côté très moralisateur (merci le catholicisme) tout en baignant dans des détails complètement superficiels (habillement, coiffure,...). Le récit m'a semblé relativement plat et lent mais c'est souvent le cas avec les récits plus classiques, je trouve : reflet du changement de rythme de la société. Et quelque part, ça fait du bien ce côté "slow" qu'il finit par être nécessaire de retrouver dans notre culture toujours plus (trop) rapide. J'ai eu une préfèrence pour le personnage de Jo, la plus moderne, en fait, dans son côté rebelle...
  • Simplementfab Posté le 6 Octobre 2021
    L'évolution d'une famille centrée autour de 4 sœurs, dans le nord des Etats-Unis durant la guerre de sécession. Pour paraphraser l'introduction de mon édition, ce roman pourrait presque être une autobiographie romancée, le personnage de Joséphine (Jo) en double de Louisa May Alcott. L'histoire est agréable, chaque chapitre est un épisode de la vie quotidienne des sœurs, parfois centré sur l'une d'elles, parfois en réunissant plusieurs, sinon toutes. Chaque sœur possède son caractère bien défini, bien différent des 3 autres, ce qui les fait souvent se disputer, mais sans jamais cesser de s'aimer pour autant, ce qui donne lieu a des scènes drôles, et d'autres plus émouvantes (pour reprendre les paroles du générique de l'animé des années 80, ''elles s'adorent même quand elles se fâchent''). Mais je n'ai pourtant pas réussi à vraiment accrocher, et je reconnais ne pas trop savoir comment l'expliquer. Peut-être qu'en tant que lecteur masculin, j'ai eu du mal à m'identifier à l'une des sœurs, ce qui fait que j'ai lu sans déplaisir, mais sans jamais réussir à me passionner. Je ne regrette pas de l'avoir lu, mais j'en suis sorti très rapidement après avoir fini la dernière page.
  • Toile_livresque Posté le 3 Octobre 2021
    J'aime les livres qui nous rendent meilleurs, celui-ci en fait partie. Ce livre est clairement destiné aux jeunes femmes et grandes en devenir, mais toutes, et même tous, peuvent y trouver une voie, une morale, un apaisement. Louisa May Alcott en bonne "historienne de la famille March" raconte la transformation de quatre merveilleuses petites femmes en femme avec un grand F et tout ce que cela implique. Les choix, les doutes, les peines, les colères, les épreuves, les erreurs, les succès, les bonheurs, les partages, les joies, les rencontres passagères ou pour toujours, la famille. Ce dernier point est le centre de ce livre et est sûrement ce qui fait que ce livre m'a bouleversée. Je ne suis pas amatrice de saga familiale, qui souvent tourne autour de drame et de secret. Néanmoins, le thème de la famille March, la quelconque sans artifices me touche. Cette famille représente en tout point ma vision de la famille, sans secret, soudée dans la pauvreté, la richesse et les épreuves avec toujours de l'amour. Quoiqu'il arrive, ils seront toujours là les uns pour les autres. Quoiqu'il arrive, ils s'aimeront pour aller de l'avant et vivre unis. C'est dans ce cocon familial non épargné... J'aime les livres qui nous rendent meilleurs, celui-ci en fait partie. Ce livre est clairement destiné aux jeunes femmes et grandes en devenir, mais toutes, et même tous, peuvent y trouver une voie, une morale, un apaisement. Louisa May Alcott en bonne "historienne de la famille March" raconte la transformation de quatre merveilleuses petites femmes en femme avec un grand F et tout ce que cela implique. Les choix, les doutes, les peines, les colères, les épreuves, les erreurs, les succès, les bonheurs, les partages, les joies, les rencontres passagères ou pour toujours, la famille. Ce dernier point est le centre de ce livre et est sûrement ce qui fait que ce livre m'a bouleversée. Je ne suis pas amatrice de saga familiale, qui souvent tourne autour de drame et de secret. Néanmoins, le thème de la famille March, la quelconque sans artifices me touche. Cette famille représente en tout point ma vision de la famille, sans secret, soudée dans la pauvreté, la richesse et les épreuves avec toujours de l'amour. Quoiqu'il arrive, ils seront toujours là les uns pour les autres. Quoiqu'il arrive, ils s'aimeront pour aller de l'avant et vivre unis. C'est dans ce cocon familial non épargné par la vie que les sœurs Meg, Jo, Beth et Amy vont s'épanouir, décider de la direction de celle-ci. Avec pour parent une mère aimante, élément central et pilier de la famille, et un père protecteur, longtemps absent, mais apportant sagesse et réconfort, elles vont se battre chaque jour pour être la meilleure version d'elles-mêmes. Parfois, elles vont se perdre dans leurs idéaux pour atteindre leur "château en Espagne" mais toute vont faire de leur mieux. Quatre petites femmes et une grande, autant de femmes qui ont tout perdu, mais qui continuent de donner sans relâche, car seul l'amour des autres les anime. Ces héroïnes sont emplies de qualités, mais jamais l'autrice va chercher à cacher leurs défauts. Ce sont des héroïnes imparfaites, semblables à n'importe qui sur cette planète qu'est la nôtre. Elles sont tout simplement des êtres humains avec des caractères fort, effacé, doux ou extraverti avec leurs qualités et talents, mais surtout leurs défauts, colérique, timide, égoïste ou encore fainéant. Un seul point commun entre toute, la force qu’elles vont apprendre à obtenir avec le temps. Cette force qui grandit jour et nuit pour combattre ces défauts et être la meilleure version d'elles-mêmes. Cette force que quiconque peut apprendre à obtenir. J'ai envié Jo, jalousé Amy, loué Beth et adoré Meg. J'ai surtout admiré leur maman. La mère joue le rôle de l'étoile du berger toujours présente, toujours en première ligne pour indiquer le chemin à suivre et apporter le réconfort ou simplement être là et rassurer par sa présence. C'est d'ailleurs à cette femme, qui sans elle ce livre ne serait rien, que l'on offre le privilège de clôturer ce magnifique bouquin. Les quatre petites femmes m'ont donné les larmes aux yeux plus d'une fois. Elles m'ont grandement inspirée et touchée. Cela faisait très longtemps que je n'avais pas vécu de telles émotions. Cela n'aurait jamais été le cas sans la plume fluide et délicate de Louisa May Alcott. Une fois la lecture terminée, une seule envie a surgi, celle d'être meilleure pour soi et surtout pour les autres et de sourire à la vie même si elle ne ressemble pas à notre château en Espagne. Et qui sait, notre château en Espagne d'hier n'est peut-être pas le même que demain, et peut-être bien que la vie nous réserve un futur encore meilleur rempli de surprises, de bonnes ou de moins bonnes, mais qui toutes nous apprendrons à être meilleurs, à vivre et à apprécier la chance d'être en vie et de pouvoir être ensemble.
    Lire la suite
    En lire moins
  • coralivres Posté le 16 Septembre 2021
    Jaime énormément cette histoire depuis l’enfance . On peut y trouver plusieurs portraits psychologiques à travers les caractères de Beth , amy , Jo et Meg. L’autrice réussit avec fluidité à retranscrire l’aspect juvénile de ces quatre protagonistes tout en menant avec brio le thème plutôt noir de la guerre de sécession . Personnellement j’ai toujours été très attaché au personnage de JO , sa soif de liberté et son amour pour les mots ... Un roman incontournable.
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.