Lisez! icon: Search engine
Gründ
EAN : 9782700029567
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 165 x 205 mm

Les quatre filles du Docteur March

,

Collection : Lectures de toujours
Date de parution : 16/09/2010

Un grand classique indémodable de la littérature américaine.

Ecrit à la fin du 19eme siècle, ce texte maintes fois traduit et maintes fois repris au cinéma, a été écrit par Louisa May Alcott. C?est l'histoire de quatre jeunes filles, la raisonnable Margaret (Meg), l'intrépide Joséphine (Jo), la charitable Elisabeth (Beth) et la douce Amélie (Amy). Elles vivent dans...

Ecrit à la fin du 19eme siècle, ce texte maintes fois traduit et maintes fois repris au cinéma, a été écrit par Louisa May Alcott. C?est l'histoire de quatre jeunes filles, la raisonnable Margaret (Meg), l'intrépide Joséphine (Jo), la charitable Elisabeth (Beth) et la douce Amélie (Amy). Elles vivent dans le Nord des USA avec leur mère et leur fidèle domestique appelée Hannah. Elles appartiennent à la classe moyenne de la société. L'histoire se passe pendant la Guerre de Sécession. Leur père, pasteur et nordiste est à la guerre. Autrefois, la famille March était une famille riche mais aujourd?hui la vie est dure pour les 4 s?urs.

Dans ce roman indémodable Louisa May Alcott s?est probablement peinte sous les trais de Jo, jeune fille non conventionnelle, aspirant à son indépendance et à une autre condition que celle d?une jeune fille résignée.

La traduction-adaptation proposée ici est celle de P.J Stahl, pseudonyme de Pierre-Jules Hetzel le célèbre éditeur de Jules Verne.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782700029567
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 165 x 205 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MarineNavy Posté le 11 Février 2020
    Livre pour petite fille On replonge en enfance On oublie nos trente ans Et on aimes tout simplement !
  • Livheryn Posté le 6 Février 2020
    Je crois me souvenir que j’avais un beau livre illustré de cette histoire étant petite et j’ai vu plusieurs adaptations télévisuelles et cinématographiques; cependant je ne l’avais jamais lu. Parmi les multiples éditions sorties dernièrement en librairies à l’occasion du nouveau film, je me suis dirigée vers Folio junior pour la simple et bonne raison que sa traduction date de 1988. D’autres éditeurs proposaient aussi leur version, mais elle était soit abrégée soit la traduction était très récente et peut-être trop moderne à mon goût. On se rend vite compte que le quotidien des fillettes ressemble à la maison du bonheur. Certes, leurs revenus sont modestes mais elles savent s’en contenter et profiter des petits plaisirs de la vie. Malgré leurs caractères divergents, elles ont toutes bon fond et sont passionnées par les arts, avec chacune leur domaine de prédilection. Comme beaucoup de lecteurs, j’ai une affection toute particulière pour Jo, naturelle, fantasque et rêveuse, et j’adore sa complicité sans faille avec Laurie. Il n’y a pas vraiment d’intrigue dans ce roman. Chaque chapitre représente une petite aventure dans la vie des quatre sœurs. L’écriture reste néanmoins extrêmement plaisante avec de jolies descriptions, des dialogues au langage soutenu typique de l’époque et... Je crois me souvenir que j’avais un beau livre illustré de cette histoire étant petite et j’ai vu plusieurs adaptations télévisuelles et cinématographiques; cependant je ne l’avais jamais lu. Parmi les multiples éditions sorties dernièrement en librairies à l’occasion du nouveau film, je me suis dirigée vers Folio junior pour la simple et bonne raison que sa traduction date de 1988. D’autres éditeurs proposaient aussi leur version, mais elle était soit abrégée soit la traduction était très récente et peut-être trop moderne à mon goût. On se rend vite compte que le quotidien des fillettes ressemble à la maison du bonheur. Certes, leurs revenus sont modestes mais elles savent s’en contenter et profiter des petits plaisirs de la vie. Malgré leurs caractères divergents, elles ont toutes bon fond et sont passionnées par les arts, avec chacune leur domaine de prédilection. Comme beaucoup de lecteurs, j’ai une affection toute particulière pour Jo, naturelle, fantasque et rêveuse, et j’adore sa complicité sans faille avec Laurie. Il n’y a pas vraiment d’intrigue dans ce roman. Chaque chapitre représente une petite aventure dans la vie des quatre sœurs. L’écriture reste néanmoins extrêmement plaisante avec de jolies descriptions, des dialogues au langage soutenu typique de l’époque et de joyeuses péripéties. J’ai aussi été agréablement surprise d’y trouver des réflexions très modernes, notamment sur le mariage. Je l’ignorais, mais l’histoire des sœurs March est en fait une trilogie et, grâce aux adaptations que je mentionnais au début de cet article, je connaissais le contenu des deux premiers volets. Comme dit dans la première phrase du résumé, ce premier tome se concentre sur une seule année de la vie des March. Il me tarde de lire la suite car au cours de la lecture, les sœurs deviennent plus que des héroïnes : elles sont de véritables amies, des complices avec lesquelles on a hâte de repartir à l’aventure. Je suis ravie d’avoir trouver le temps de découvrir ce classique de littérature jeunesse, passionnant et précieux. On sent que l’autrice avaient une grande affection pour tous ses personnages, aussi attachants les uns que les autres. Certes, ils ont tous quelques faiblesses, mais cela ne les rend que plus humains. La traduction est de qualité et il me tarde de conseiller ce roman aux passionnés.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Racheal Posté le 29 Janvier 2020
    Un classique des temps modernes. Les aventures de Meg, Joe, Amy et Beth ont une portée à travers le temps et touchent encore des jeunes filles du XXIème siècle. C’est très bien écrit, simple mais efficace, des mots parfaitement choisis qui atteignent le cœur pour le faire exploser de gratitude. Avec les quatre filles du Docteur March, on apprend, on rit, on pleure, on s’indigne, on se fâche, on relève la tête. Avec elles, nos problèmes ne sont plus si insolubles finalement.
  • etoilensol Posté le 26 Janvier 2020
    C'était l'un de mes romans préférés, j'étais en CM2.
  • RazKiss Posté le 26 Janvier 2020
    Il n'est jamais trop tard pour un lire un grand classique ! Je suis contente d'avoir découvert "Les quatre filles du docteur March" à 27 ans, même si cette lecture m'aurait certainement plus enthousiasmée si j'avais été plus jeune... On ne croise pas vraiment le Dr March dans ce roman puisqu'il est parti à la guerre. D'ailleurs, il n'est même pas médecin, en réalité c'est un aumônier. Les vedettes, comme l'indique le titre, sont ses quatre filles : Meg l'aînée, Jo, Beth et Amy la petite dernière. Chaque sœur a un caractère et une personnalité bien à elle : Margaret est plutôt mondaine tout en restant attachée à sa petite famille, Jo est le garçon manqué de la joyeuse bande et rêve de devenir écrivaine, Beth est d'une timidité maladive mais se débrouille très bien au piano et, enfin, Amy est très capricieuse mais possède tout de même un bon fond. Le modèle de ces quatre demoiselles est tout simplement leur maman, une femme bienveillante et en avance sur son époque. Autour de la famille gravite le jeune Théodore Laurence, qui préfère être appelé "Laurie". Il habite avec son grand-père juste à côté de chez les March et a mené une... Il n'est jamais trop tard pour un lire un grand classique ! Je suis contente d'avoir découvert "Les quatre filles du docteur March" à 27 ans, même si cette lecture m'aurait certainement plus enthousiasmée si j'avais été plus jeune... On ne croise pas vraiment le Dr March dans ce roman puisqu'il est parti à la guerre. D'ailleurs, il n'est même pas médecin, en réalité c'est un aumônier. Les vedettes, comme l'indique le titre, sont ses quatre filles : Meg l'aînée, Jo, Beth et Amy la petite dernière. Chaque sœur a un caractère et une personnalité bien à elle : Margaret est plutôt mondaine tout en restant attachée à sa petite famille, Jo est le garçon manqué de la joyeuse bande et rêve de devenir écrivaine, Beth est d'une timidité maladive mais se débrouille très bien au piano et, enfin, Amy est très capricieuse mais possède tout de même un bon fond. Le modèle de ces quatre demoiselles est tout simplement leur maman, une femme bienveillante et en avance sur son époque. Autour de la famille gravite le jeune Théodore Laurence, qui préfère être appelé "Laurie". Il habite avec son grand-père juste à côté de chez les March et a mené une existence plutôt solitaire jusqu'à ce qu'il sympathise avec les jeunes filles. Tout au long du livre, on assiste aux joies et peines de la famille. Arrivé au bout du chemin, le lecteur se rend bien compte que chacune a en quelque sorte grandi et qu'il s'est attaché à ces petites personnes ! Etant enfant unique, j'ai aimé être plongée dans cette atmosphère chaleureuse où évoluent des sœurs si liées entre elles malgré les petites chamailleries du quotidien. Je suis également admirative de l'attitude de leur mère qui désapprouve les châtiments corporels et leur laisse beaucoup de liberté, leur livre ses conseils mais ne leur impose rien, les laissant expérimenter certaines choses et en tirer des conclusions. C'est un comportement très moderne pour l'époque ! J'étais également positivement étonnée de voir les filles fréquenter leur jeune voisin sans adultes à proximité et à n'importe quelle heure de la journée, ça ne colle pas à ma vision du XIXe siècle. Par contre, on sent que l'écriture est datée (mais personnellement j'adore ça). Je suis moins friande des bons sentiments chrétiens et du côté très gentillet/innocent de ces adolescents. C'était une autre époque... Il y a quelque chose dans ce roman qui fait qu'on a envie d'y retourner malgré le décalage avec notre temps, c'est ce qui en fait un grand classique !
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER GRÜND JEUNESSE
Ne manquez aucune information sur notre catalogue jeunesse !