RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Les Saisons du bonheur

            Belfond
            EAN : 9782714454003
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 432
            Format : 154 x 240 mm
            Les Saisons du bonheur

            Franck JOUVE (Traducteur), Évelyne JOUVE (Traducteur)
            Collection : Le Cercle Belfond
            Date de parution : 19/10/2017
            Avec sa plume incomparable, Belva Plain tisse l’histoire d’une famille et d’un amour qui puise sa force tout au long du XXe siècle, malgré les épreuves et les déceptions. Un roman inoubliable, par la reine de la saga.
             
             
            Nous sommes en 1900 et l’Amérique est le pays des grandes espérances. Bien décidé à être acteur de son destin, Adam Harnring quitte son père et ses deux frères pour tenter l’aventure vers l’Ouest, ou plus exactement la petite ville texane de Chattahoochee. Imposant son flair et son audace, il... Nous sommes en 1900 et l’Amérique est le pays des grandes espérances. Bien décidé à être acteur de son destin, Adam Harnring quitte son père et ses deux frères pour tenter l’aventure vers l’Ouest, ou plus exactement la petite ville texane de Chattahoochee. Imposant son flair et son audace, il grimpe rapidement les marches de la réussite et obtient la consécration en épousant la belle Emma, héritière d’un grand magasin.
            Une famille unie, des affaires florissantes, la vie pourrait être parfaite. Mais Adam sent parfois monter en lui des vagues d’amertume : comment protéger les siens des aléas de la vie ? Comment préserver son couple quand la tentation se présente sous les traits de Blanche, sa belle-sœur ? Et que vaut sa réussite sociale quand son propre frère a juré sa perte ?
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782714454003
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 432
            Format : 154 x 240 mm
            Belfond
            21.50 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • nanashi Posté le 13 Février 2019
              J'ai beaucoup aimé lire ce livre. Je découvre (encore!) la plume de Belva Plain, je suis conquise. J'aime les romans qui se déroulent sur plusieurs générations. Lire les événements qui marquent une même famille, les conséquences des grands faits de l'Histoire au sein d'un clan. C'est vraiment intéressant, et pour moi, le point fort de ce récit. Évidemment, s'il y a un peu d'amour pour nourrir mon âme romantique, et des personnages attachants, alors c'est parfait. Très bonne lecture.
            • gromit33 Posté le 5 Février 2018
              Merci au club des lecteurs Belfond de m'avoir permis de lire ce livre. Adam, fils bâtard, quitte la côte Est pour l'Ouest,vers la Californie et va réussir à trouver un emploi dans un grand magasin, en expansion dans une petite ville. Ce magasin est dirigée par une vielle veuve , difficile, acariâtre mais il ba réussir à la dompter et il y a aussi surtout une belle et énigmatique nièce, Emma, charmante, moderne. Belba Plain va nous raconter alors l’ascension n sociale, professionnelle d'Adam, à travers l’histoire des états unis : l'ascension sociale, le commerce et la société qui changent, les conditions de vie et de travail. Puis des épisodes de la Grande guerre, la première, pendant laquelle Adam va perdre son jeune et brillant frère, la crise de 1929, la deuxième guerre mondiale et ses fils cette fois appelés. Un peu trop romanesque et romantique, ce livre nous parle de l'évolution de la société américaine, sociale, commerciale. Des personnages touchants mais j'aurai aimé un peu plus de descriptions de la vie quotidienne, du monde du travail dans ces magasins qui s’agrandissent : de l'épicerie de quartier aux grands magasins. Des références intéressantes sur le changements de modes de vente mais... Merci au club des lecteurs Belfond de m'avoir permis de lire ce livre. Adam, fils bâtard, quitte la côte Est pour l'Ouest,vers la Californie et va réussir à trouver un emploi dans un grand magasin, en expansion dans une petite ville. Ce magasin est dirigée par une vielle veuve , difficile, acariâtre mais il ba réussir à la dompter et il y a aussi surtout une belle et énigmatique nièce, Emma, charmante, moderne. Belba Plain va nous raconter alors l’ascension n sociale, professionnelle d'Adam, à travers l’histoire des états unis : l'ascension sociale, le commerce et la société qui changent, les conditions de vie et de travail. Puis des épisodes de la Grande guerre, la première, pendant laquelle Adam va perdre son jeune et brillant frère, la crise de 1929, la deuxième guerre mondiale et ses fils cette fois appelés. Un peu trop romanesque et romantique, ce livre nous parle de l'évolution de la société américaine, sociale, commerciale. Des personnages touchants mais j'aurai aimé un peu plus de descriptions de la vie quotidienne, du monde du travail dans ces magasins qui s’agrandissent : de l'épicerie de quartier aux grands magasins. Des références intéressantes sur le changements de modes de vente mais un peut trop romanesque et fleur bleue pour moi !
              Lire la suite
              En lire moins
            • LaRousseBouquine Posté le 23 Janvier 2018
              Les saisons du bonheur de Belva Plain est une saga familiale prenante qui fait voyager le lecteur pendant près d’un siècle aux Etats-Unis. Par le biais d’Adam Arning, un jeune Américain immigré qui souhaite partir tenter sa chance à l’Ouest, Belva Plain fait le portrait d’un self-made-man à une époque où l’ascenseur social était plus que jamais en marche. Le lecteur suit à mesure des chapitres les avancées sociales et les avancées techniques qui traversent la société américaine du XXème siècle, entre le changement de voitures, l’ouverture des grands magasins (cela rappelle forcément un peu Au bonheur des dames d’Emile Zola ou les romans anglais sur l’ouverture de Selfridges !), ou les revendications des suffragettes et des femmes en général. Au cœur de ce contexte historique particulièrement foisonnant, Belva Plain tisse petit à petit son histoire de famille que l’on suit avec entrain. Seul défaut sans doute : les personnages sont parfois ternes et lisses, gentils ou méchants, et manquent de profondeur. Mais si vous cherchez une bonne lecture feel-good ou une saga familiale où pour une fois les drames ne jalonnent pas le roman, ce roman est fait pour vous ! Les saisons du bonheur de Belva Plain est un roman... Les saisons du bonheur de Belva Plain est une saga familiale prenante qui fait voyager le lecteur pendant près d’un siècle aux Etats-Unis. Par le biais d’Adam Arning, un jeune Américain immigré qui souhaite partir tenter sa chance à l’Ouest, Belva Plain fait le portrait d’un self-made-man à une époque où l’ascenseur social était plus que jamais en marche. Le lecteur suit à mesure des chapitres les avancées sociales et les avancées techniques qui traversent la société américaine du XXème siècle, entre le changement de voitures, l’ouverture des grands magasins (cela rappelle forcément un peu Au bonheur des dames d’Emile Zola ou les romans anglais sur l’ouverture de Selfridges !), ou les revendications des suffragettes et des femmes en général. Au cœur de ce contexte historique particulièrement foisonnant, Belva Plain tisse petit à petit son histoire de famille que l’on suit avec entrain. Seul défaut sans doute : les personnages sont parfois ternes et lisses, gentils ou méchants, et manquent de profondeur. Mais si vous cherchez une bonne lecture feel-good ou une saga familiale où pour une fois les drames ne jalonnent pas le roman, ce roman est fait pour vous ! Les saisons du bonheur de Belva Plain est un roman historique qui plaira sans aucun doute aux adeptes de la littérature féminine malgré son aspect un peu lisse, et qu’on referme le cœur gros – avec l’envie certaine d’aller flâner à Chattahoochee !
              Lire la suite
              En lire moins
            • alapagedesuzie Posté le 19 Janvier 2018
              Les saisons du bonheur aurait tout aussi bien pu porter le titre Les saisons de l'amour. Ce roman est empli de bonheur, de joie et d'amour, mais aussi d'épreuves que notre protagoniste devra surmonter au fil des ans. Simon Arnring a eu trois garçons, dont Adam qui est issu d'une grossesse hors mariage à une époque où cela était vraiment mal vu. Il était le bâtard du village. Il aurait pu prendre le relais de l'épicerie familiale, mais Adam préfère voler de ses propres ailes. Il décide donc de partir vers l'Ouest et de s'arrêter à Chattahoochee, le temps de se trouver un travail pour ensuite poursuivre vers la Californie. Dès son arrivée, lorsqu'il entre dans une boutique pour s'acheter une chemise, il fait la rencontre de Sabine, propriétaire de ladite boutique. Elle est d'un caractère flamboyant. N'empêche qu'en peu de temps, Adam réussit à la convaincre de l'engager, et tout cela devant la nièce de Sabine. Au fil des ans, Adam réussit à progresser au sein de l'entreprise, mais aussi dans le cœur d'Emma. Il finira par convaincre Sabine qu'il aime sa nièce et qu'il prendra soin d'elle. Mais voilà que Jonathan, le frère d'Adam, part à la guerre avant même... Les saisons du bonheur aurait tout aussi bien pu porter le titre Les saisons de l'amour. Ce roman est empli de bonheur, de joie et d'amour, mais aussi d'épreuves que notre protagoniste devra surmonter au fil des ans. Simon Arnring a eu trois garçons, dont Adam qui est issu d'une grossesse hors mariage à une époque où cela était vraiment mal vu. Il était le bâtard du village. Il aurait pu prendre le relais de l'épicerie familiale, mais Adam préfère voler de ses propres ailes. Il décide donc de partir vers l'Ouest et de s'arrêter à Chattahoochee, le temps de se trouver un travail pour ensuite poursuivre vers la Californie. Dès son arrivée, lorsqu'il entre dans une boutique pour s'acheter une chemise, il fait la rencontre de Sabine, propriétaire de ladite boutique. Elle est d'un caractère flamboyant. N'empêche qu'en peu de temps, Adam réussit à la convaincre de l'engager, et tout cela devant la nièce de Sabine. Au fil des ans, Adam réussit à progresser au sein de l'entreprise, mais aussi dans le cœur d'Emma. Il finira par convaincre Sabine qu'il aime sa nièce et qu'il prendra soin d'elle. Mais voilà que Jonathan, le frère d'Adam, part à la guerre avant même d'avoir pu épouser Blanche et meurt sur le champ de bataille. Entre-temps, Léo en veut toujours autant à la terre entière et plus particulièrement à Adam. De son côté, Adam vit le parfait bonheur. Il est marié à la femme de sa vie, il réussit particulièrement dans son travail et il a de jolis enfants en santé. De quoi éveiller la jalousie de Blanche et Léo... mais connaît-on vraiment les gens et leurs pensées? Je viens de découvrir une plume douce, fluide et simple. Belva Plain avait un talent unique pour écrire tout en délicatesse et réussir à faire passer les émotions par le biais des mots. Nous sommes loin de la mièvrerie que l'on retrouve trop souvent au sein des romances, ici tout est écrit avec réalisme. Ce n'est pas un roman avec de grands rebondissements ou de grands drames à nous faire frémir. L'auteure nous raconte plutôt la vie d'un homme ordinaire qui a réussi à faire sa marque en étant intègre, loyal et amoureux. Les personnages de ce récit m'ont touché, m'ont aussi faire sourire à l'occasion et je m'y suis attaché. Emma est une féministe engagée, simple et surtout ayant un grand cœur. Il y a un tel degré de tolérance envers autrui émanant de ce personnage. Et c'est tout le contraire avec cette Blanche qui vient semer la pagaille. Vraiment Belva Plain, nous a concocté de bien beaux personnages. L'auteure fait également évoluer ses personnages en les rattachant à leur époque et aux grands événements qui ont secoué tant les États-Unis que la planète. Que ce soit les deux grandes Guerres mondiales ou la Grande Dépression, nous ressentons leurs effets sur l'intrigue et les personnages. Le tout sans alourdir le récit malgré que cette période fut immensément sombre. Définitivement, Les saisons du bonheur m'a touchée, mais il manquait un petit quelque chose pour en faire un coup de cœur.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Autantenemportentleslivres Posté le 18 Janvier 2018
              Mon avis: Je n'avais jamais entendu parler de Belva Plain, pourtant en faisant quelques recherches j'ai été très surprise de voir l'étendu de sa bibliographie. Je remercie donc les Editions Belfond pour l'envoi de ce titre et donc également pour la découverte de cette auteure à succès. Les saisons du bonheur m'a accompagné pendant trois jours qui m'ont paru bien courts. C'est typiquement le genre de roman que l'on ne voudrait jamais finir parce qu'il traverse les époques et les générations d'une même famille à laquelle on s'attache tellement que l'on a l'impression que l'on en fait un peu partie finalement. Le roman commence en 1900 au cœur d'une famille de classe moyenne d'épiciers. L'histoire va nous être racontée en grande partie par le fils aîné Adam Harnring qui a alors tout juste 13 ans et qui va porter tout au long de sa vie un regard très mature, très clairvoyant sur sa vie et celle de son entourage, sur sa mère Eileen qu'il n'a pas connu, sur sa belle-mère Rachel qui l'a toujours considéré comme son propre fils, sur son père Simon cet homme bon qui a travaillé dur toute sa vie pour faire vivre sa famille et inculquer de bonnes... Mon avis: Je n'avais jamais entendu parler de Belva Plain, pourtant en faisant quelques recherches j'ai été très surprise de voir l'étendu de sa bibliographie. Je remercie donc les Editions Belfond pour l'envoi de ce titre et donc également pour la découverte de cette auteure à succès. Les saisons du bonheur m'a accompagné pendant trois jours qui m'ont paru bien courts. C'est typiquement le genre de roman que l'on ne voudrait jamais finir parce qu'il traverse les époques et les générations d'une même famille à laquelle on s'attache tellement que l'on a l'impression que l'on en fait un peu partie finalement. Le roman commence en 1900 au cœur d'une famille de classe moyenne d'épiciers. L'histoire va nous être racontée en grande partie par le fils aîné Adam Harnring qui a alors tout juste 13 ans et qui va porter tout au long de sa vie un regard très mature, très clairvoyant sur sa vie et celle de son entourage, sur sa mère Eileen qu'il n'a pas connu, sur sa belle-mère Rachel qui l'a toujours considéré comme son propre fils, sur son père Simon cet homme bon qui a travaillé dur toute sa vie pour faire vivre sa famille et inculquer de bonnes valeurs à ses trois fils, sur l'ingratitude de son frère cadet Léo, sur la bonté et l'excellence de son plus jeune frère Jonathan, sur l'amour de sa vie la jolie et douce Emma, sur la dévotion et la gentillesse de ses collègues de travail qui deviennent peu à peu des amis et des confidents, puis sur ses enfants également... C'est un récit emprunt de mélancolie, très beau mais aussi très triste parce que l'on va suivre les moments de bonheur comme de peine qui vont marquer sa vie. Le récit se termine en 2000, le lecteur traverse donc un siècle et ainsi donc les grands événements de cette ère qui vont marquer la vie des Harnring, la première guerre mondiale qui éclate, le krach boursier de 1929, puis la seconde guerre mondiale, mais aussi tous les progrès du XXème siècle, comme l'ouverture des grands magasins qui va pousser Adam à toujours plus se surpasser pour rester dans l'air du temps. Même si je regrette que certains de ces grands événements soient parfois un peu survolés, que l'auteure ne nous donne pas la vision et le ressenti de ceux qui les vivent, j'ai suivi chaque étape de la vie de cette famille avec bonheur, car même si elle connait bien évidemment des drames, c'est un peu comme suivre la vie qu'a pu être celle de nos grands parents finalement. C'est une saga familiale réunie en un seul tome très riche, racontée par un homme honnête et droit qui règne sur les siens avec douceur et bienveillance, mais qui donne également la part belle aux femmes qui sont loin d'être uniquement des épouses modèles et des mères exemplaires. J'ai adoré en effet la bonté de la douce Emma et son amour pour la littérature et la musique. C'est une toute jeune fille au début du roman, on la voit évoluer, grandir et petit à petit faire chavirer le cœur du jeune Adam. C'est une femme qui malgré sa douceur sait aussi se montrer déterminée et ambitieuse, comme le montre son implication dans les mouvements des suffragettes de l'époque. Comme beaucoup de femmes de la famille Harnring, elle vit avec son temps, s’émancipe, suit l'évolution féminine et met un point d'honneur à profiter des droits nouveaux qui leurs sont peu à peu accordés. Belva Plain aborde notamment le droit de vote, le droit pour elles d'avoir un emploi, de porter des tenues plus courtes moins étouffantes et camouflantes, de faire un enfant seule grâce à la procréation médicalement assistée, de divorcer si bon leur semble, et l'évolution d'une manière générale des mentalités. Comme toutes femmes qui se respectent j'ai été touchée par leur rôle et la place qui leur ont été donné dans ce récit. C'est au final la gorge serrée mais avec avec un regard bienveillant sur la vie et sur tout ce qu'elle nous offre que j'ai refermé ce livre avec l'impression d'avoir quitté une famille. Malgré les peines parfois causées par certains proches, malgré les trahisons de personnes se déclarant soit disant vos amis, malgré la menace constante de guerres ou de dépressions, malgré les jalousies que notre succès parfois suscite, malgré tous les aléas de la vie, c'est un message de combativité, de sincérité, de respect des autres mais aussi des valeurs familiales, d'optimisme et de satisfaction de ce que nous avons accompli et non de fatalité que l'auteure nous transmet à travers ce récit et ces personnages si touchants. Un roman qui m'a énormément touché et que je n'aurais pas voulu terminer. Pour conclure: Les saison du bonheur est une fresque familiale touchante que l'on suit à travers tout le XXème siècle. Des grandes avancées industrielles à l'émancipation des femmes en passant par les deux grandes guerres et le krach de 1929, c'est un récit passionnant porté par des personnages très unis, combatifs et modernes auxquels il est difficile de ne pas s'attacher. Ma note: 17/20.
              Lire la suite
              En lire moins
            Toute l'actualité des éditions Belfond
            Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.