Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809840476
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 14 x 22,5 mm

Les secrets de l'affaire Troadec

,

Collection : Essais et documents
Date de parution : 12/05/2021
Le 23 février 2017, à Orvault près de Nantes, la police est alertée. Pascal Troadec, son épouse Brigitte et leurs deux enfants de 21 et 18 ans, Sébastien et Charlotte, ont disparu. Sont-ils partis en vacances ? On pourrait le croire… si des traces de sang n’étaient détectées dans leur... Le 23 février 2017, à Orvault près de Nantes, la police est alertée. Pascal Troadec, son épouse Brigitte et leurs deux enfants de 21 et 18 ans, Sébastien et Charlotte, ont disparu. Sont-ils partis en vacances ? On pourrait le croire… si des traces de sang n’étaient détectées dans leur pavillon.

Toute la France suit l’affaire en direct, avant d’être abasourdie. Interpellé, Hubert Caouissin, le beau-frère de Pascal Troadec, avoue être l’auteur du massacre. Puis, les corps démembrés et calcinés des disparus sont retrouvés dans sa propriété isolée du Finistère, bientôt surnommée la « ferme de l’horreur ».

Bien qu’élucidée, l’énigme n’a pas livré tous ses secrets. Quel rôle ont joué, dans la tragédie, la soeur et la mère de Pascal Troadec ? Caouissin a-t-il prémédité son acte ? A-t-il agi seul ? Que penser des liens psychologiques complexes noués au sein de la cellule familiale ? Une caisse d’or de la Banque de France, récupérée dans le port de Brest en juin 1940, est-elle le mobile de ce quadruple homicide ?

Les auteurs ont mené l’enquête sur les lieux du drame et recueilli des témoignages inédits. Leur récit revient sur l’ensemble du dossier et dévoile certains aspects étonnants de ce fait divers hors norme.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809840476
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 14 x 22,5 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • DODONONO Posté le 10 Septembre 2021
    Une plongée terrible, sanglante, terrifiante au cœur de cette affaire Troadec, ou comment un homme apparemment ordinaire et sans histoire a pu massacrer sa belle-famille. Béatrice Fonteneau et Jean-Michel Laurence ont mené cette enquête sur les lieux même de ce drame et ce livre est le fruit de leurs investigations. Quatre membres d’une même famille, Pascal, Brigitte Troadec son épouse et leurs deux enfants, Sébastien et Charlotte ont soudain disparus et leurs proches, inquiets de ne plus avoir de nouvelles ont fait appel à la police. C’est le début d’un fait divers hors normes qui va devenir l’affaire Troadec et faire rapidement la une de tous les médias, non sans rappeler à la France entière l’affaire Dupont de Ligonès, dont la proximité géographique et certaines similitudes ont pu dans un premier temps troubler les enquêteurs. Aujourd’hui, nous connaissons tous la fin tragique de cette famille Troadec et le nom de leur meurtrier qui n’est autre que le beau-frère de Pascal et Brigitte ; Hubert Caouissin qui a d’ailleurs assez rapidement avoué ce quadruple crime. La question est donc... Une plongée terrible, sanglante, terrifiante au cœur de cette affaire Troadec, ou comment un homme apparemment ordinaire et sans histoire a pu massacrer sa belle-famille. Béatrice Fonteneau et Jean-Michel Laurence ont mené cette enquête sur les lieux même de ce drame et ce livre est le fruit de leurs investigations. Quatre membres d’une même famille, Pascal, Brigitte Troadec son épouse et leurs deux enfants, Sébastien et Charlotte ont soudain disparus et leurs proches, inquiets de ne plus avoir de nouvelles ont fait appel à la police. C’est le début d’un fait divers hors normes qui va devenir l’affaire Troadec et faire rapidement la une de tous les médias, non sans rappeler à la France entière l’affaire Dupont de Ligonès, dont la proximité géographique et certaines similitudes ont pu dans un premier temps troubler les enquêteurs. Aujourd’hui, nous connaissons tous la fin tragique de cette famille Troadec et le nom de leur meurtrier qui n’est autre que le beau-frère de Pascal et Brigitte ; Hubert Caouissin qui a d’ailleurs assez rapidement avoué ce quadruple crime. La question est donc de tenter de comprendre comment cet homme, père de famille dont la compagne est la propre sœur de Pascal Troadec a pu commettre un jour ce crime violent et ensuite faire disparaitre les corps dans un enchainement de gestes fous et inouïs, les démembrant, calcinant et jetant les restes de leurs corps dans un étang sur sa propriété. Les auteurs de ce livre reviennent donc sur l’histoire de cette famille à la psychologie complexe et tentent de trouver des explications à ce massacre. Une caisse d’or provenant de la Banque de France et récupérée dans le port de Brest en juin 1940 serait-elle le point de départ de cet affaire ? Le père de Pascal et Lydie Troadec (la compagne d’hubert Caouissin) avait-il découvert cet or en faisant des travaux dans un immeuble Brestois ? Pascal Traodec s’était-il emparé de cet or, spoliant ainsi sa sœur et son beau-frère d’une partie de l’héritage familial ? Autant de questions qui aujourd’hui encore demeurent sans réponse ? En tout état de cause, Hubert Caouissin avait lui la servitude que son beau-frère Pascal Troadec avait bien mis la main sur ce trésor et il était en cela conforté par Renée Troadec la mère de Pascal et Lydie, qui sans n’avoir jamais vu cet or en affirmait encore l’existence. Hubert Caouissin, avait semble-t-il remarqué un changement de train de vie chez les Traodec ; achat de véhicules, voyages et son obsession s’était transformé peu à peu en véritable délire paranoïaque. Il jalousait, observait, épiait son beau-frère et sa belle-sœur, jusqu’au jour du drame, jusqu’à ce qu’il les anéantisse tous, et le mot est faible. Les auteurs Béatrice Fonteneau et Jean-Michel Laurence ont fait un travail d’investigation remarquable, en nous conduisant au sein de cette famille complexe et tourmentée ou le spectre de ce trésor à tout emporté, dans un tourbillon de mensonges de jalousies et de haines qui ont conduit à l’indicible. Je tiens à ajouter qu’au-delà de l’horreur de ce crime, j’ai été glacée et le mot est faible, par les multiples déclarations de Rénée Troadec (la mère de Pascal et Lydie) devant les médias. En effet, et contre toute logique, cette femme semble soutenir la thèse de l’existence du trésor et pire encore trouver des excuses à son beau-fils, sans avoir un mot de compassion ni d’affect pour son fils et ses deux petits-enfants.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lyzabeth Posté le 28 Juillet 2021
    Première fois que je lis un livre complet sur une affaire de meurtres. Les deux journalistes nous relatent l'histoire d'une famille assissinée. C'était bien écrit et on pouvait ressentir toute l'horreur de cette situation, de cette violence. Au cours de ma lecture, je ne pouvais pas arrêter de me demander comment c'est possible de faire cela. Ce livre nous montre les débuts de l'enquête, les spéculations, les similitudes qu'elle pourrait avoir avec une autre triste hisoitre, celle Dupont de Ligonnès. C'était très intéressant de lire le déroulement, plusieurs fois je devais faire des petites pauses car c'est horrible de se dire que c'est des faits réels. Des êtres humains ont vécu tout cela. Ce livre nous montre aussi des moments de l'Histoire de la guerre 40-44. J'ai appris pas mal aussi avec ces petits chapitres. Des moments qu'on ne parle pas forcément. Merci à Babelio et sa masse critique pour ce livre :) Un livre qui ne prend que nous prendre aux tripes.
  • Jodyane Posté le 3 Juillet 2021
    Je remercie Babelio ainsi que les éditions Archipel pour l'envoi de ce sp. Enquête menée par deux journalistes. Pascal et Brigitte Troadec ont été assassinés ainsi que leurs deux enfants dans leur maison. Leur beau-frère Hubert Caouissin avoue l'assassinat et son épouse Lydie sœur de Pascal est également poursuivi. Une folie meurtrière pour un magot inexistant ? Suite à une dépression, Hubert Caouissin serait tombé dans une paranoïa délirante. Suivant ses dires, Pascal avait l'intention d'éliminer toute sa famille via un tueur à gages. Ce sentant persécuter il aurait acheté une maison isolée pour s'y cacher avec sa femme et protéger son fils. C'est encore l'histoire de la folie d'un homme qui tue pour de l'argent, la haine, la jalousie. Mais ce qui m'a frappé dans cette histoire c'est que personne dans son entourage proche le trouve" cinglé " ni sa femme ni sa belle-mère, au contraire celle-ci lui trouve des excuses et va même prendre parti pour lui plutôt que pour son fils mort assassiné.. Étonnant ! Incompréhensible ! Certes, il y a des conflits dans les familles, mais là, il y a quatre morts, je suis très surprise de la réaction de cette femme... Le procès a lieu en ce... Je remercie Babelio ainsi que les éditions Archipel pour l'envoi de ce sp. Enquête menée par deux journalistes. Pascal et Brigitte Troadec ont été assassinés ainsi que leurs deux enfants dans leur maison. Leur beau-frère Hubert Caouissin avoue l'assassinat et son épouse Lydie sœur de Pascal est également poursuivi. Une folie meurtrière pour un magot inexistant ? Suite à une dépression, Hubert Caouissin serait tombé dans une paranoïa délirante. Suivant ses dires, Pascal avait l'intention d'éliminer toute sa famille via un tueur à gages. Ce sentant persécuter il aurait acheté une maison isolée pour s'y cacher avec sa femme et protéger son fils. C'est encore l'histoire de la folie d'un homme qui tue pour de l'argent, la haine, la jalousie. Mais ce qui m'a frappé dans cette histoire c'est que personne dans son entourage proche le trouve" cinglé " ni sa femme ni sa belle-mère, au contraire celle-ci lui trouve des excuses et va même prendre parti pour lui plutôt que pour son fils mort assassiné.. Étonnant ! Incompréhensible ! Certes, il y a des conflits dans les familles, mais là, il y a quatre morts, je suis très surprise de la réaction de cette femme... Le procès a lieu en ce moment, justice sera rendue....
    Lire la suite
    En lire moins
  • Houbbabzh Posté le 14 Juin 2021
    Cette affaire a occupé la région brestoise il y a un temps et le procès approche. Ce livre fait le point et il le fait bien , méritoire, vu l'horreur de la situation . Horreur et je pèse mes mots: horreur des actes, horreur des prises de position de certains membres de la famille. On sort de cet ouvrage en se demandant comment une telle barbarie est possible, et on se demande à la limite pourquoi on fait un commentaire de ce reportage tellement le nom même de l'affaire restera dans les mémoires comme le symbole de la monstruosité. L'affaire n'est pas jugée et donc la présomption d'innocence s'applique mais là, on a du mal !
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés