En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Les Vacances d'un serial killer

        Belfond
        EAN : 9782714450029
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 240
        Format : 140 x 225 mm
        Les Vacances d'un serial killer

        Date de parution : 17/02/2011

        Les tribulations de la famille Destrooper, en villégiature sur les plages de la mer du Nord. Une comédie à l’humour noir, teintée d’une certaine poésie, un hymne chaleureux à la belgitude.
        Finaliste du prix du meilleur polar francophone de Montigny-lès-lès Cormeilles
        Finaliste du prix du Prix Lion Noir de Neuilly Plaisance

        Comme chaque été, Alfonse Destrooper part en villégiature à la mer du Nord. Josette, sa femme, est bien décidée à se la couler douce, entre farniente à la plage et shopping dans la station balnéaire. Les enfants, Steven et Lourdes, emportent leur caméra pour immortaliser ces vacances tant attendues. Quant...

        Comme chaque été, Alfonse Destrooper part en villégiature à la mer du Nord. Josette, sa femme, est bien décidée à se la couler douce, entre farniente à la plage et shopping dans la station balnéaire. Les enfants, Steven et Lourdes, emportent leur caméra pour immortaliser ces vacances tant attendues. Quant à la mémé, véritable Calamity Jane, elle les accompagne dans sa vieille caravane.

        Mais le voyage commence mal ! Un motard pique le sac de Josette à un carrefour et s’enfuit. Furieux, Alfonse s’arrête dans un snack pour s’enfiler une bière pendant que les deux ados, avec leur manie de tout filmer, s’amusent à planquer leur caméra dans les toilettes, histoire de recueillir quelques images truculentes. La famille Destrooper reprend finalement la route. À l’arrière de la voiture, les ados visionnent tranquillement leur vidéo. Quand, soudain, ils découvrent à l’écran le cadavre du motard gisant sur le sol des toilettes du restoroute ! Et, pour couronner le tout, la magnifique pension dans laquelle les Destrooper ont prévu de séjourner est un rade pourri. Les vacances en enfer ne font que commencer… Une comédie décapante, teintée d’humour noir et d’un zeste de poésie, un hymne à la Belgique.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714450029
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 240
        Format : 140 x 225 mm
        Belfond
        18.80 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Adel89 Posté le 7 Octobre 2017
          Quand une famille belges part en vacance avec ses 2 ados et la grand-mère avec sa caravane dans un coins reculé de la belgique, un hôtel miteux tenu par un couple aussi aimable qu'une porte de prison, et qu'en plus un sérial killer évadé de prison se retrouve dans la même pension qu'eux en compagnie d'une pute, quoi de plus explosif comme rencontre? Et bien si, on peut trouver encore plus tordu! La grand mère en question n'hésite pas à tuer un homme après lui avoir coupé la main, puis fait faire le sale boulot aux autres, entre autre le serial killer... Bref, une série de rebondissements, une histoire alambiquée, un humour noir et une famille déjantée, rien de tel pour se fendre la poire! Roman très divertissant, à prendre au premier degré!
        • bouquinovore Posté le 29 Juillet 2017
          Dans un premier temps, je tiens à remercier comme à l’accoutumé Audible et également Hermine, la plus polyglotte des chargé de communication et à qui je dois reconnaître la création du spani-french, c'est-à-dire, la capacité dans une même phrase de mélanger français et espagnol avec une compréhension toujours clair et fluide. Cet été, j’ai emporté dans ma valise quelques livres audio, aujourd’hui, j’aimerais vous parler du roman « Les vacances d’un serial killer » de Nadine Monfils. Pour ma part lorsque je choisis un audiobook, l’un des critères principal, n’est pas forcément l’œuvre en soit, mais qui est le lecteur de cette œuvre. C’est ainsi que mon dévolu s'est posé sur « les vacances d’un serial killer », car je dois être honnête, je n’avais pas beaucoup entendu parler de ce roman. C’est un livre à deux voix, la première, celle de l’auteur Nadine Monfils et de l’acteur Dominique Pinon et sa voix tellement caractéristique, que vous connaissez peut-être pour ces rôles dans Le Fabuleux destin Amélie Poulain, Delicatessen ou bien encore La Cité des enfants perdus. Et que puis-je vous dire, que mon choix fut un bon choix ? Exacte, le jackpot ! J’ai ris, je me suis amusé à l’écoute de ce... Dans un premier temps, je tiens à remercier comme à l’accoutumé Audible et également Hermine, la plus polyglotte des chargé de communication et à qui je dois reconnaître la création du spani-french, c'est-à-dire, la capacité dans une même phrase de mélanger français et espagnol avec une compréhension toujours clair et fluide. Cet été, j’ai emporté dans ma valise quelques livres audio, aujourd’hui, j’aimerais vous parler du roman « Les vacances d’un serial killer » de Nadine Monfils. Pour ma part lorsque je choisis un audiobook, l’un des critères principal, n’est pas forcément l’œuvre en soit, mais qui est le lecteur de cette œuvre. C’est ainsi que mon dévolu s'est posé sur « les vacances d’un serial killer », car je dois être honnête, je n’avais pas beaucoup entendu parler de ce roman. C’est un livre à deux voix, la première, celle de l’auteur Nadine Monfils et de l’acteur Dominique Pinon et sa voix tellement caractéristique, que vous connaissez peut-être pour ces rôles dans Le Fabuleux destin Amélie Poulain, Delicatessen ou bien encore La Cité des enfants perdus. Et que puis-je vous dire, que mon choix fut un bon choix ? Exacte, le jackpot ! J’ai ris, je me suis amusé à l’écoute de ce livre audio et surtout, je fus agréablement surpris pas la très bonne actuation de Nadine Monfils avec son accent belge à couper au couteau. On découvre la famille des Destrooper, qui ne sont autres que les Bidochon à la sauce belge. Un roman qui assume sa drôlerie du début à la fin. Et un jeu d’acteur genialisime. Alors comme toujours, je ne peux vous dire qu’une seule chose, téléchargez l’application et profiter de ce moment d’humour qui ne fera de mal a personne surtout en cette période estivale.
          Lire la suite
          En lire moins
        • lau2810 Posté le 7 Juillet 2017
          Que dire de mémé cornemuse ? Une grand-mère excentrique, vulgaire. On l'adore ou on la déteste. Aimerait-on l'avoir pour grand-mère ? Pas sûr. Une drôle de famille tout de même, mais si on ne voudrait pas en faire partie on rit de leurs petits malheurs, de leur malchance. Un rythme effréné, des rebondissements tous difficilement crédibles mais finalement c'est marrant d'un bout à l'autre. Une lecture facile, agréable et surtout quand on commence, on ne s'arrête qu'à la dernière page en attendant de retrouver la suite des aventures de cette fameuse mémé cornemuse avec impatience.
        • floremylene Posté le 2 Juillet 2017
          admirable on ne s'ennuie pas un instant ! sympathique, drôle et j'en redemande !!
        • mamzellenette Posté le 5 Juin 2017
          La famille Bidochon part en vacances. Entre le père fana de tuning, la mère qui se la joue diva du dimanche, les enfants décérébrés et la mamie à la recherche d'un nouveau jules, la mer du Nord n'a qu'à bien se tenir. Un humour noir qui entraîne ces personnages "attachiants" dans une foule de péripéties toutes plus loufoques et rocambolesques les unes que les autres. On passe du sourire au rire facilement et les quelques expressions belges présentes sont un plus bien appréciable. A consommer rapidement sans prise de tête, juste pour le plaisir de suivre Mémé Cornemuse dans sa quête amoureuse.

        Ils en parlent

        " Durant toute la lecture, le sourire vissé aux lèvres, je me suis délecté de toutes ces situations loufoques et jubilatoires. Je ne peux que paraphraser les propos de Gérard Collard et voir en Nadine Monfils une digne héritière de Coluche et Audiard." deci.unblog.fr

        "Avec un texte à la Audiard on se croirait dans un film de Lautner, on se marre du début à la fin, c'est divin!" pegase49.over-blog.com

        "Ce livre est un régal, jamais vulgaire, toujours drôle, inventif. Nadine Monfils est une surdouée de l'humour noir, la reine de l'incongru. On ne rit pas, on hoquette, on s'étouffe... Ce livre est un régal, jamais vulgaire, toujours drôle, inventif. Il vous laisse sans voix, le ventre endolori, la gorge sèche, les yeux remplis de larmes, les nerfs à bout, dans un état de coma... de rires !!! La fille d'Audiard et de Lautner." Gérard Collard, Le Magazine de la santé - France 5

        "J'ai emporté Les Vacances d'un serial killer chez moi, je l'ai lu et je l'ai trouvé très drôle et astucieux. La famille Destrooper est comme une vraie famille, surtout avec les ados !" Patricia Mc Donald

        "Vraiment poilant, coloré, joyeux !" Jean-Pierre Jeunet

        "Irrésistible !" Télé 7 jours

        "Les habitués de la  Côte se délecteront de ce condensé de belgitude au verbe aussi coloré que ses figures sont exubérantes. Cette comédie grinçante a aussi l'art de prendre dans ses filets les codes du polar. Et, au final, les cougars étonnent plus que les serial killers." Ciné télé revue 

        "Au programme : vacances surréalistes, subtil mélange entre son « côté noir serial killer » et, de son propre aveu, son « côté barré ». Fous rires garantis !" Métro Belgique 

        "Nadine Monfils teinte toujours ses romans d'heureux belgicismes, et il n'est pire grand-mères que les siennes." Le Soir 

        "Notre famille Destrooper, croquée avec verve et caricaturalement plouc, va vivre des aventures pour le moins rocambolesques." Chroniquesdelarentreelitteraire.com 

        " Une famille qui mélange Bidochons et Simpsons." Chroniquesdelarentreelitteraire.com 

        "Un feu d'artifice burlesque..." Action-suspens-over-blog

        "Chez Nadine Monfils, le sang ne s'éponge pas dans la dentelle, fût elle de Bruges. Ames sensibles, s'abstenir!" Femmes d’Aujourd’hui

        "[...] la variété des activités complètement débridées de cette famille pas vraiment unie s'enchaînent avec une telle acuité sociologique qu'on a du mal à se concentrer sur l'enquête tellement ces "gens" nous étonnent. Mais nous ressemblent aussi... On pourrait peut-être se débarrasser de ses voisins gênants, après tout?" Indications

        "Un univers fait de folie ordinaire qui s’emballe puissance 4 et suinte le surréalisme noir." Polarnoir.net

        "Des 20 polars qu’a écrit Nadine, celui-ci est un de ses meilleurs. Alors, n’hésitez pas à lire sans modération ce livre plein d’horreur mais aussi et surtout plein d’humour !" Jean-Luc Romero, conseiller régional d’Ile de France

        "Entre San Antonio et Dany Boon, l'humour noir et branque de Nadine Monfils fait parfois mouche et... décape le fond du slip." Fluctuat.net

        "Un roman bien trempé, véritable hommage au langage argotique et dans lequel l'auteur, la belge Nadine Monfils, n'a de cesse de crier son amour pour son pays." L'Echo de la Corrèze

        " Et "quand le franc sera tombé (quand vous aurez enfin compris), vous saluerez le talent sans pareil de Nadine Monfils et direz : "Ik ben zo blij (je suis si content), well bedankt (merci beaucoup) pour ce tof (chouette) roman." Montmartre à la Une

        "Il y a [...] l'humour qui, chez Nadine Monfils, fait des pieds de nez aux mots d'esprit, jure en Bruxellois et se tient mal à table. Dois-je rappeler qu'il est, de plus, macabre et noir?" 813.fr

        "Peu d'auteurs osent pratiquer un humour ravageur sur un thème de polar noir, voire très noir. Ce n'est pas la première fois que Nadine Monfils relève le défi, avec une réussite certaine. [...]. On ne peut s'empêcher de penser à Pierre Desproges pour son approche de la vie et de la mort ou à San Antonio avec ses meilleures pages sur l'art de vivre de l'inspecteur Bérurier." lelitteraire.com

        "Sous le trait grossi, sous le portrait au vitriol d'une classe sociale totalement ignorée de tous les décideurs, [...] elle décrit avec une grande tendresse ces oubliés, leurs moyens limités, leurs passions, leurs rêves et leurs espoirs. mais elle montre aussi le revers, leurs attentes vaine, le désespoir d'une vie sans futur." lelitteraire.com

        "L'auteur décrit avec passion une Belgique vivante, avec ses atouts, ses excès et sa beauté." lelitteraire.com

        "Une lecture anti-coups de blues !" Onirik.net

        "C'est le moment de  découvrir une des voix les plus originales du polar humoristique actuel. Et vite." yozone.fr

        Toute l'actualité des éditions Belfond
        Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.