Lisez! icon: Search engine
Seghers
EAN : 9782232123559
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 168
Format : 130 x 197 mm

Les Yeux d'Elsa

Collection : Poésie d'abord
Date de parution : 17/09/2012

À la gloire de la femme aimée, Aragon, le dernier poète courtois, a composé ses plus merveilleux poèmes.
« Ma place de l’étoile, à moi, est dans mon cœur, et si vous voulez connaître le nom de l’étoile, mes poèmes suffisamment le livrent. »
Pétrarque a chanté Laure, Ronsard Hélène, Lamartine Elvire,...

À la gloire de la femme aimée, Aragon, le dernier poète courtois, a composé ses plus merveilleux poèmes.
« Ma place de l’étoile, à moi, est dans mon cœur, et si vous voulez connaître le nom de l’étoile, mes poèmes suffisamment le livrent. »
Pétrarque a chanté Laure, Ronsard Hélène, Lamartine Elvire, c’est à Elsa qu’Aragon donne ses poèmes qui sont au nombre des plus beaux chants d’amour qu’un poète ait écrits.

La présente édition intègre la préface que Louis Arago rédigea en février 1942, ainsi que trois textes en prose particulièrement éclairants : « La Leçon de Ribérac », « La Rime en 1940 » et « Sur une définition de la poésie. »
Enrichie d’une postface de Lionel Ray et de documents iconographiques rarement publiés, elle est une invitation à lire, ou relire, l’une des œuvres majeures de la poésie française.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782232123559
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 168
Format : 130 x 197 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Marc21 Posté le 26 Avril 2020
    Un gouffre s'est ouvert devant moi. Il ne me reste plus qu'à le combler! Tout y est, le rythme, les mots, les images et plus encore. De l'amour de Elsa à l'amour de la France, la passerelle est jetée. L'une n'étant pas sans l'autre, et vice versa.
  • Anis0206 Posté le 18 Février 2020
    De très beaux poèmes à la gloire de la femme qu'il aime. Les vers d'Aragon sont empreint d'un amour sincère, pur et puissant. Cet amour destiné à Elsa Triolet mais pas que. Un amour dédié à la France aussi qui était sous occupation allemande pendant l'écriture de ce recueil de poésie. Moi qui découvre petit à petit Aragon à travers ses textes pour Elsa, je suis à chaque fois subjugué et toujours en admiration devant cet amour qui a inspiré les plus beaux vers de la poésie française.
  • candlemas Posté le 1 Juin 2019
    Dans les vers d'Aragon Elsa a mis ses yeux Et le partisan pieux Ne craint plus le dragon Coeur vaillant Louis se mire Dans ses yeux de lilas Crie France me voilà Fait résonner la rime Dans ses yeux Triolet L'hémistiche est plus douce Le poète repousse Le solfège embolê De l'école avant-guerre A sa grâce patronne Son amant abandonne L'audace de naguère De la belle gauloise Se perpétue la flamme qu'Hugues, Jean et quidam chantent par Seine et Oise A vos pieds Elsa France La scansion la plus simple Construit en vers le temple D'ardentes révérences Dans les yeux d'Elsa Dans les yeux d'Elsa Dans les yeux d'Elsa...
  • dedanso Posté le 19 Janvier 2018
    Je préfère vous le dire d'emblée, la poésie est loin d'être mon genre de prédilection et je n'ai que peu de connaissance en versification. Ce billet sera donc strictement basé sur les "vibrations poétiques" que le recueil m'aura, ou pas, fait ressentir. Ce que j'aime dans un poème, c'est qu'on me raconte une histoire de manière rimée, ou tout au moins que l'on me fasse ressentir des émotions tout en gardant un sens, fût-il un peu brouillé. La technique m'importe peu (outrage !), peut-être parce que je n'ai pas suffisamment de connaissance en ce domaine. C'est pourquoi je n'ai mis que trois étoiles aux Yeux d'Elsa : certains poèmes, comme Les Larmes se ressemblent, Richard Coeur-de-Lion ou encore Plus belle que les larmes, m'ont vraiment émue. L'engagement de l'auteur (les poèmes sont parus entre 1940 et 1942) et son amour pour son pays ne peuvent laisser insensible. Mais j'ai été hermétique à beaucoup d'autres poèmes de ce recueil, soit qu'il me manquait des éléments de compréhension (références à des lieux, des événements, des personnes...), soit que la technique primait sur le sujet, au mépris parfois de tout sens. J'ai par contre apprécié la lecture de la préface et des appendices qui permettent de mieux... Je préfère vous le dire d'emblée, la poésie est loin d'être mon genre de prédilection et je n'ai que peu de connaissance en versification. Ce billet sera donc strictement basé sur les "vibrations poétiques" que le recueil m'aura, ou pas, fait ressentir. Ce que j'aime dans un poème, c'est qu'on me raconte une histoire de manière rimée, ou tout au moins que l'on me fasse ressentir des émotions tout en gardant un sens, fût-il un peu brouillé. La technique m'importe peu (outrage !), peut-être parce que je n'ai pas suffisamment de connaissance en ce domaine. C'est pourquoi je n'ai mis que trois étoiles aux Yeux d'Elsa : certains poèmes, comme Les Larmes se ressemblent, Richard Coeur-de-Lion ou encore Plus belle que les larmes, m'ont vraiment émue. L'engagement de l'auteur (les poèmes sont parus entre 1940 et 1942) et son amour pour son pays ne peuvent laisser insensible. Mais j'ai été hermétique à beaucoup d'autres poèmes de ce recueil, soit qu'il me manquait des éléments de compréhension (références à des lieux, des événements, des personnes...), soit que la technique primait sur le sujet, au mépris parfois de tout sens. J'ai par contre apprécié la lecture de la préface et des appendices qui permettent de mieux connaître Louis Aragon, sa vision de la poésie, sa plume.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sld09 Posté le 28 Juin 2017
    C'était une lecture imposée au lycée, mais j'ai beaucoup aimé ces textes m'ont profondément touchée.
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.