Lisez! icon: Search engine
Poulpe Fictions
EAN : 9782377421329
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 168
Format : 140 x 210 mm

Lewis, caméléon métis - Lecture roman jeunesse tolérance - Dès 8 ans

,

Date de parution : 13/08/2020
Une drôle d'histoire sur le métissage, à hauteur de… caméléon !
Adopté par la joyeuse famille des Dupont-Durand, Lewis pourrait avoir la vie douce si les autres animaux du quartier ne se moquaient pas sans cesse de sa drôle de démarche ou de sa couleur de peau (jamais la même et, pourtant, jamais la bonne, selon eux). Né d’une mère lézard... Adopté par la joyeuse famille des Dupont-Durand, Lewis pourrait avoir la vie douce si les autres animaux du quartier ne se moquaient pas sans cesse de sa drôle de démarche ou de sa couleur de peau (jamais la même et, pourtant, jamais la bonne, selon eux). Né d’une mère lézard et d’un père caméléon qu’il n’a jamais connu, Lewis s’interroge sur ses origines. Il n'a qu'une hâte : découvrir la Gwaraïbe ! Surprises et amitiés l’y attendent, dans ce voyage qui pourrait bien changer sa vie.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377421329
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 168
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • paulettepaulette Posté le 24 Avril 2021
    J'ai acheté ce roman jeunesse pour ma nièce et j'ai adoré! C'est à la fois drôle et fort. Une profonde réflexion sur ce qu'est le métissage. Quand on n'est pas directement concerné par cette thématique, on y est éveillé, et tant mieux! Le thème de l'absence du père est aussi importante et elle touche beaucoup d'enfants. Le personnage est très attachant. C'est très bien écrit.
  • Sharon Posté le 28 Janvier 2021
    J’aime beaucoup cette collection des éditions Poulpe fictions. Le tout premier est Tarzan poney méchant de Cécile Alix, un poney unique ! D’autres ont suivi, qu’ils se nomment Caviar, Goliath ou Adèle. Aujourd’hui, c’est le tour de Lewis. Il est un caméléon rare, puisqu’il est métis. Il vit en France, dans une famille originale. Cependant, s’il grandit auprès de sa mère lézard, il aimerait connaître son père, un caméléon. Comme la famille Dupond-Durand ne manque pas d’originalité (oui, je me répète), ils décident de partir tous les cinq pour la Gwaraïbe. Oui, Lewis est du voyage ! Là bas, il part à la recherche d’une partie de ses origines. Sous prétexte de nous parler d’animaux, le roman nous parle de la difficulté de vivre sans père, du métissage et du regard que portent les gens sur lui. Le métissage n’est pas un problème, c’est l’intolérance qui en est un. Un joli roman de littérature jeunesse
  • Shaynning Posté le 18 Janvier 2021
    Membre de la collection "Les sales bêtes" de la maison d'édition au nom aussi cool que comique "Poulpe Fictions", Lewis, caméléon métis est original, exotique et pertinent. Histoire d'un jeune caméléon-lézard adopté par une famille humaine, les Dupont-Durand, eux même très colorés, Lewis ressemble beaucoup à sa père caméléon, dont la peau se teinte selon l'émotion ressentie, mais porte aussi les taches noires de sa mère lézard sur son dos ( qui n'apparaissent pas sur la couverture, étrangement). Lewis, bien que vivant dans l'amour des siens, vit aussi le rejet de ses pairs lézards et est le sujet de moqueries fort cruelles. Vient alors pour le jeune caméléon les questions existentielles de ses origines et de son père absent. Inquiets de l'attitude de plus en plus maussade de leur caméléon-lézard, les enfants Dupont-Durand ont alors une idée: traverser l'océan vers le pays d'origine du père de Lewis, la Gwaraïbe. Là-bas, Lewis pourra comprendre la part de lui qui est caméléon, l'histoire de son père et se faire des amis qui accepteront son métissage. Le parallèle à faire avec l'histoire de Lewis est assez clair: le métissage entre ethnies. On a d'ailleurs Lewis, métis animal, mais aussi Aglaé, métis humaine et dans un... Membre de la collection "Les sales bêtes" de la maison d'édition au nom aussi cool que comique "Poulpe Fictions", Lewis, caméléon métis est original, exotique et pertinent. Histoire d'un jeune caméléon-lézard adopté par une famille humaine, les Dupont-Durand, eux même très colorés, Lewis ressemble beaucoup à sa père caméléon, dont la peau se teinte selon l'émotion ressentie, mais porte aussi les taches noires de sa mère lézard sur son dos ( qui n'apparaissent pas sur la couverture, étrangement). Lewis, bien que vivant dans l'amour des siens, vit aussi le rejet de ses pairs lézards et est le sujet de moqueries fort cruelles. Vient alors pour le jeune caméléon les questions existentielles de ses origines et de son père absent. Inquiets de l'attitude de plus en plus maussade de leur caméléon-lézard, les enfants Dupont-Durand ont alors une idée: traverser l'océan vers le pays d'origine du père de Lewis, la Gwaraïbe. Là-bas, Lewis pourra comprendre la part de lui qui est caméléon, l'histoire de son père et se faire des amis qui accepteront son métissage. Le parallèle à faire avec l'histoire de Lewis est assez clair: le métissage entre ethnies. On a d'ailleurs Lewis, métis animal, mais aussi Aglaé, métis humaine et dans un cas comme dans l'autre, ils ne sont pas toujours acceptés par leurs pairs, ce qui, évidemment, est assez aberrant. Dans ce petit roman jeunesse, on a beaucoup de trucs assez originaux. Des chapitres qui porte des noms de proverbes créoles, une présence soutenu de la Nature, un panorama exotique inspiré de la Guadeloupe et un caméléon domestique ( qui me fait penser à Pascal, dans "Tangled"). le livre a un côté très rafraichissant et ensoleillé. Si j'ai trouvé la première moitié un peu longue, j'ai dévoré la seconde. J'ai beaucoup aimé la présence de la culture guadeloupéenne, avec "Man Nature", ses habitants chaleureux, ses mets exotiques, ses proverbes et la langue créole assez représentée. On y trouvera des références comme les combats de coq, la traversé de la plage par les bébés tortues de mer, un Iguane sage qui est un conteur ( le folklore insulaire s'inscrit visiblement dans une culture orale) et un pan d'histoire sur les plantations de canne à sucre, ainsi que l'esclavagisme qui en découle. On sort de ce roman instruit. Sinon, côté écriture, je l'ai trouvé intéressant. La plume est sophistiquée ( plus que la norme en jeunesse, je dirais), les mots bien choisis et l'autrice prend le temps de nous livrer les états d'âme de Lewis. On sent bien son désarrois d'être différent et le processus qu'il va faire pour se libérer de ses angoisses. le petit caméléon en sortira grandi et une fois encore, on peut faire le parallèle avec les humains. Le tout est agrémenté de dessins, dont les animaux sont forts mignons, mais les humains un peu trop simplistes. Bref, c'est une belle réussite, qui nous sort des standards et nous livre de belles leçons de vie. Un roman pleins de couleur, de tendresses, de grandes rencontres et d'aventure au soleil. Un roman qui se lit à partir du du second cycle primaire, ou 9-10 ans, environ.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Passeport_Lecture Posté le 19 Novembre 2020
    Lewis est un caméléon métis, fils d'une mère lézarde, il ne sait rien de son père caméléon. Alors qu'il a du mal à accepter sa différence, il part avec sa fabuleuse famille d'accueil sur la terre de ses origines, la Gwaraïbe ! Reçu par les éditions Poulpe fictions, j'ai pu découvrir cet attachant petit caméléon-lézard trop chou qui se questionne beaucoup. On explore un univers coloré, une joyeuse famille d'acceuil et une histoire entrainante. C'est drôle et léger, plus adapté à un enfant de 10-12 ans, pais le roman aborde tout de même des questions intéressantes pour tout les âges. Transposé sur un caméléon, la question des multiple origines, "est-on plus ceci ou plus celà ? Ou même les deux ? Ou aucun des deux ?" Vivre avec deux nationalités (ici caméléon /lézard) n'est pas toujours facile. On suit donc Lewis dans sa quête de lui, de son père et de ses origines. Agrémenté de jolies illustrations de Sophie Hirsch. À chaque chapitre, on découvre aussi un précepte créole, drôle ou plein de sagesse. Dans le texte, certains mots sont laissés en créole, ce qui donne un petit goût de voyage en plus. Le livre est un bel objet à offrir au plus... Lewis est un caméléon métis, fils d'une mère lézarde, il ne sait rien de son père caméléon. Alors qu'il a du mal à accepter sa différence, il part avec sa fabuleuse famille d'accueil sur la terre de ses origines, la Gwaraïbe ! Reçu par les éditions Poulpe fictions, j'ai pu découvrir cet attachant petit caméléon-lézard trop chou qui se questionne beaucoup. On explore un univers coloré, une joyeuse famille d'acceuil et une histoire entrainante. C'est drôle et léger, plus adapté à un enfant de 10-12 ans, pais le roman aborde tout de même des questions intéressantes pour tout les âges. Transposé sur un caméléon, la question des multiple origines, "est-on plus ceci ou plus celà ? Ou même les deux ? Ou aucun des deux ?" Vivre avec deux nationalités (ici caméléon /lézard) n'est pas toujours facile. On suit donc Lewis dans sa quête de lui, de son père et de ses origines. Agrémenté de jolies illustrations de Sophie Hirsch. À chaque chapitre, on découvre aussi un précepte créole, drôle ou plein de sagesse. Dans le texte, certains mots sont laissés en créole, ce qui donne un petit goût de voyage en plus. Le livre est un bel objet à offrir au plus jeune qui se régalerons les yeux comme la tête!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Janelle2009 Posté le 30 Octobre 2020
    J’ai bien aimé cette histoire et les dessins mais j’ai eu du mal à associer les animaux qui parlent avec cette famille... Les illustrations sont magnifiques! C’est bien pour expliquer les différences, l’adoption et le métissage aux plus jeunes.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DU POULPE !
Ne manquez aucune info sur nos parutions délirantes et les événements autour de notre catalogue !