Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707153937
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 135 x 220 mm

L'expérience de terrain

Pour une approche relationnelle dans les sciences sociales

Collection : Recherches / Terrains Anthropologiques
Date de parution : 06/03/2008

À partir des expériences de Malinowski, de Leiris ou de Lévi-Strauss, cet essai montre combien la pensée ethno-anthropologique peut, malgré elle, ignorer la relation à l'autre, fondement de toute réalité sociale. 

Selon l'idée courante, l'ethno-anthropologie « moderne » se fonde sur l'expérience de terrain. En fait, c'est surtout l'enquête consacrée à la collecte des données ethnographiques qui occupe cette place déterminante, dans une démarche de connaissance dominée par le travail d'objectivation. Or, si l'on admet qu'il n'existe pas de réel humain...

Selon l'idée courante, l'ethno-anthropologie « moderne » se fonde sur l'expérience de terrain. En fait, c'est surtout l'enquête consacrée à la collecte des données ethnographiques qui occupe cette place déterminante, dans une démarche de connaissance dominée par le travail d'objectivation. Or, si l'on admet qu'il n'existe pas de réel humain en dehors de la relation à l'autre, alors il est temps de reconnaître l'expérience de terrain dans sa pleine réalité relationnelle et, ce faisant, de lui rendre sa juste place dans la démarche ethno-anthropologique.
Les expériences considérées dans ce livre ne sont ni abstraites ni anonymes : ce sont celles que rapportent Bronislaw Malinowski dans Journal d'ethnographe, Michel Leiris dans Afrique fantôme et Claude Lévi-Strauss dans Tristes Tropiques. Pour l'essentiel, et dans le style d'un essai plutôt que d'un ouvrage académique, ce livre montre ce que la pensée ethno-anthropologique tend à ignorer : la relation à l'autre, cela même qui constitue fondamentalement toute réalité sociale. Ainsi ce livre s'adresse-t-il aussi aux sociologues qui devront y trouver de quoi nourrir leurs réflexions méthodologiques et épistémologiques.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707153937
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 135 x 220 mm

Ils en parlent

« Selon l'idée courante, l'ethno-anthropologie "moderne" se fonde sur l'expérience de terrain. En fait, c'est surtout l'enquête consacrée à la collecte des données ethnographiques qui occupe cette place déterminante, dans une démarche de connaissance dominée par le travail d'objectivation. Or, si l'on admet qu'il n'existe pas de réel humain en dehors de la relation à l'autre, alors il est temps de reconnaître l'expérience de terrain dans sa plaine réalité relationnelle et, ce faisant, de lui rendre sa juste place dans la démarche ethno-anthropologique. Les expériences considérées dans ce livre ne sont ni abstraites ni anonymes: ce sont celles que rapportent Bronislaw Malinowski dans Journal d'ethnographe, Michel Leiris dans Afrique fantôme et Claude Levy-Strauss dans Tristes tropiques. Pour l'essentiel, et dans le style d'un essai plutôt que d'un ouvrage académique, ce livre montre ce que la pensée ethno-anthropologique tend à ignorer: la relation à l'autre, cela même qui constitue fondamentalement toute réalité sociale. Ainsi ce livre s'adresse-t-il aussi aux sociologues qui devront y trouver de quoi nourrir leurs réflexions méthodologiques et épistémologiques. Un livre sensible et intéressant. »
MÉTISSE

PRESSE
L’intuition de l’ethnologue Nadia Mohia est qu’il se passe quelque chose dans les enquêtes de terrain – « pratique indispensable dans les recherches sociologiques et ethno-anthropologiques » -, un quelque chose qui dépasse la manière dont elles sont posées classiquement, à savoir servir de fondement méthodologique de la connaissance ethno-anthropologique...
Vincent Duclert / La Recherche Blog des livres
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !