Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265118423
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 560
Format : 140 x 210 mm

L'Héritière du chaos

Collection : Outre Fleuve
Date de parution : 07/03/2019
"Un magnifique destin attend Estrée !" Michel Robert, auteur de la série L'Agent des Ombres

"L'auteur régale les fans avec ce spin-off" La Voix du Nord
Le destin de l’Héritière du Chaos enfin révélé !

La belle Estrée a quitté en secret la cour de son père et son bien-aimé Cellendhyll pour l’anonymat d’une vie simple et humble. Mais ses démons, eux, ne l’ont pas abandonnée, et continuent de la tourmenter pour ses fautes. Son sang bouillonne...
Le destin de l’Héritière du Chaos enfin révélé !

La belle Estrée a quitté en secret la cour de son père et son bien-aimé Cellendhyll pour l’anonymat d’une vie simple et humble. Mais ses démons, eux, ne l’ont pas abandonnée, et continuent de la tourmenter pour ses fautes. Son sang bouillonne toujours dans ses veines, et son tempérament de feu prend trop souvent la commande de ses actes. Celle qui se voulait discrète fille d’auberge ne peut dissimuler bien longtemps ses talents de guerrière et s’engage dans une compagnie de mercenaires. Une ombre la suit, un ange gardien veillant sur sa vie si précieuse.
Mais qui, mieux qu’elle, peut protéger l’Héritière du Chaos ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265118423
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 560
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Caran Posté le 19 Décembre 2019
    Encore une fantasy que j’ai su savourer jusqu’à la dernière page même si plusieurs points négatifs ont su me faire grincer des dents. Ce n’est pas grave, je saurais trouver le temps de les rédiger mais pour l’heure, je me dois de rédiger mon avis global. Tout en parcourant cette histoire, l’auteur me proposait très souvent de faire des retours en arrière, concernant la vie de l’héroïne principale. A force, ces nombreux flashback ont su faire naître de nombreuses interrogations et curieux, je me permets une petite enquête sur le net. Là, je découvre que ce livre résulte d’une saga qui, visiblement, est toujours en cours, et il est clair que désormais, ma curiosité est assez titillé pour pouvoir m’y risquer. Maintenant, reste plus que mes pas me fassent croiser ceux du premier tome pour me lancer pleinement dans cette série qui mérite clairement le détour. En tout cas, l’auteur sait nous faire partir dans de nombreuses directions et au fur et à mesure que les pièces du puzzle se placent correctement, on ne peut que féliciter la brillance d’esprit de cet homme. Malheureusement, avec ma liste de points négatifs qui se prépare, il est clair aussi que ce dernier... Encore une fantasy que j’ai su savourer jusqu’à la dernière page même si plusieurs points négatifs ont su me faire grincer des dents. Ce n’est pas grave, je saurais trouver le temps de les rédiger mais pour l’heure, je me dois de rédiger mon avis global. Tout en parcourant cette histoire, l’auteur me proposait très souvent de faire des retours en arrière, concernant la vie de l’héroïne principale. A force, ces nombreux flashback ont su faire naître de nombreuses interrogations et curieux, je me permets une petite enquête sur le net. Là, je découvre que ce livre résulte d’une saga qui, visiblement, est toujours en cours, et il est clair que désormais, ma curiosité est assez titillé pour pouvoir m’y risquer. Maintenant, reste plus que mes pas me fassent croiser ceux du premier tome pour me lancer pleinement dans cette série qui mérite clairement le détour. En tout cas, l’auteur sait nous faire partir dans de nombreuses directions et au fur et à mesure que les pièces du puzzle se placent correctement, on ne peut que féliciter la brillance d’esprit de cet homme. Malheureusement, avec ma liste de points négatifs qui se prépare, il est clair aussi que ce dernier souffre d’un véritable problème. Points négatifs : - Je me serais volontiers passé des nombreuses scènes de sexe hétérosexuelle présentes dans ce livre. Ce n’est pas ma drogue et je n’hésite pas à l’exprimer clairement mais franchement… Continuons dans cette lancée. Puisque je n’aime pas les scènes torrides hétérosexuelles, il est normal que je n’apprécie pas le fait de voir de nombreuses femmes, dans ce livre, se caresser le minou à la moindre occasion. - Enfin, j’ignore ce que les femmes ont pu faire à l’auteur dans sa vie personnelle mais ici, il n’hésite pas à leur faire subir des sorts… Vraiment déroutant. Je sais que je me suis risqué sur une fantasy et que certaines scènes possédant une belle dose de cruauté sont nécessaires. Sauf que cette violence envers les femmes ne sont pas une obligation lorsqu’on se lance dans la rédaction d’une fantasy. D’ailleurs, si je compare avec ma saga favorite, je me demande pourquoi l’auteur s’acharne autant avec la gente féminine. Points positifs : - La taille aléatoire des chapitres. - L’évolution d’Estrée. Au tout début, c’est carrément une vulgaire catin et elle aurait tendance à beaucoup jouer de ses charmes, ce qui avait le don de vraiment m’agacer. Par la suite, une fois après avoir rejoint la bande de mercenaire, son tempérament change et elle devient une guerrière redoutable et beaucoup plus respectable. Bien sûr, je compte sur cette dernière pour châtier les coupables qui ont su échapper à la mort et qui méritent clairement une sacrée punition. - Même si l’auteur a un souci avec les femmes, il sait les mettre en valeur et nous offrir, par la même occasion, de sacrées héroïnes. En plus d’Estrée, j’ai su apprécier la capitaine des mercenaires mais aussi Maëve. Vers la fin, j’avais tellement peur pour elle que je n’ai cessé de lui souhaiter une suite beaucoup plus positive… et c’est ce qui s’est passé.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Patience82 Posté le 14 Avril 2019
    J'ai choisi ce livre, attiré par la couverture. Même si ce n'est pas toujours le cas, mes choix de lecture sont souvent influencées par la couverture et la qualité du papier. Après la reception du livre, j'ai découvert qu'il s'agissait d'un premier tome d'une trilogie, sur un personnage directement issu d'un univers créé par Michel Robert, un autre écrivain. Ne connaissant pas du tout cette saga, je me suis lancée dans cette lecture avec pas mal d'appréhension. Mais ce fut une bonne surprise. Je suis probablement passé à côté d'un certain nombre de références, mais ça ne m'a pas empêchée d'apprécier et de comprendre en partie ce qu'il y avait dans le passé d'Entrée. L'auteur a bien manœuvré dans la construction de son roman. Du côté de l'histoire, c'est plutôt classique pour le style : des combats, de la violence, de la magie, une touche de sexe et quelques sentiments. Tous les ingrédients sont là pour un bon pavé de Dark-Fantasy. Entrée est un personnage complexe, torturé, hanté par ses fantômes, elle veut purger ses pêchés, mais ce n'est pas si simple. Surtout lorsqu'un nouveau combat se profile à l'horizon. Il y a parfois quelques longueurs ou plutôt des passages où j'ai... J'ai choisi ce livre, attiré par la couverture. Même si ce n'est pas toujours le cas, mes choix de lecture sont souvent influencées par la couverture et la qualité du papier. Après la reception du livre, j'ai découvert qu'il s'agissait d'un premier tome d'une trilogie, sur un personnage directement issu d'un univers créé par Michel Robert, un autre écrivain. Ne connaissant pas du tout cette saga, je me suis lancée dans cette lecture avec pas mal d'appréhension. Mais ce fut une bonne surprise. Je suis probablement passé à côté d'un certain nombre de références, mais ça ne m'a pas empêchée d'apprécier et de comprendre en partie ce qu'il y avait dans le passé d'Entrée. L'auteur a bien manœuvré dans la construction de son roman. Du côté de l'histoire, c'est plutôt classique pour le style : des combats, de la violence, de la magie, une touche de sexe et quelques sentiments. Tous les ingrédients sont là pour un bon pavé de Dark-Fantasy. Entrée est un personnage complexe, torturé, hanté par ses fantômes, elle veut purger ses pêchés, mais ce n'est pas si simple. Surtout lorsqu'un nouveau combat se profile à l'horizon. Il y a parfois quelques longueurs ou plutôt des passages où j'ai perdu le fil. L'auteur part dans des développement qui m'ont échappée, j'ai eu l'impression d'avoir loupé des bouts. Cependant, la fin de ce premier tome m'a donné deux envies : celle de continuer cette trilogie car un certain nombre de personnages m'a intrigué, et celle de découvrir l'oeuvre de Michel Robert, pour connaître un peu mieux cet univers et la passé d'Estrée.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Malicie Posté le 12 Avril 2019
    Je tiens en tout premier à remercier Babelio et Fleuve Editions pour leur confiance. La couverture est tellement belle que je n'ai pas pu résister, quittes à ne pas prêter beaucoup d'attention au résumé. Une erreur qui aurait peut-être pu gâcher ma lecture... En effet, l'auteur est un fan de la saga L'Agent des Ombres de Michel Robert, ce dernier lui ayant donné l'autorisation de créer une nouvelle histoire tirée de son univers en se concentrant sur le personnage d'Estrée, l'Héritière du Chaos. Au départ, j'ai cru que je n'y comprendrais rien et donc que je finirais par abandonner... Heureusement, ce ne fut pas le cas, et je peux même dire que j'ai adoré ce roman ! La plume de l'auteur est particulièrement fluide et nous permet de découvrir l'univers de Michel Robert sans nous perdre. Même si j'ai eu un peu de mal au début à entrer dans l'histoire, Rodolphe Vanhoorde nous résume très bien la situation, et surtout le passé d'Estrée pour mieux la comprendre, elle et ses choix. Estrée est une magnifique jeune femme rongée par la culpabilité qui a préféré tout quitter en guise de punition. Elle a ainsi perdu la richesse, le pouvoir et l'amour de... Je tiens en tout premier à remercier Babelio et Fleuve Editions pour leur confiance. La couverture est tellement belle que je n'ai pas pu résister, quittes à ne pas prêter beaucoup d'attention au résumé. Une erreur qui aurait peut-être pu gâcher ma lecture... En effet, l'auteur est un fan de la saga L'Agent des Ombres de Michel Robert, ce dernier lui ayant donné l'autorisation de créer une nouvelle histoire tirée de son univers en se concentrant sur le personnage d'Estrée, l'Héritière du Chaos. Au départ, j'ai cru que je n'y comprendrais rien et donc que je finirais par abandonner... Heureusement, ce ne fut pas le cas, et je peux même dire que j'ai adoré ce roman ! La plume de l'auteur est particulièrement fluide et nous permet de découvrir l'univers de Michel Robert sans nous perdre. Même si j'ai eu un peu de mal au début à entrer dans l'histoire, Rodolphe Vanhoorde nous résume très bien la situation, et surtout le passé d'Estrée pour mieux la comprendre, elle et ses choix. Estrée est une magnifique jeune femme rongée par la culpabilité qui a préféré tout quitter en guise de punition. Elle a ainsi perdu la richesse, le pouvoir et l'amour de sa vie. J'ai apprécié son fort caractère, son impulsivité, bien que son orgueil soit parfois agaçant. Et aussi le fait que personne ne puisse résister à ses charmes, que ce soit homme ou femme... Dans tous les cas, les personnages de ce roman sont intéressants, attachants ou horripilants et/ou dégoûtants ; bref, ils ne nous laissent pas indifférents. J'ai beaucoup aimé celui de FelKeyn, l'Ombre envoyé pour protéger et ramener Estrée à son frère, Rodan le gentil et loyal mercenaire, ainsi que Cornell et le peuple indiens, pour ne vous en citer que quelques uns. L'univers est riche, sombre comme j'aime, l'intrigue met du temps à se mettre en place mais cela ne m'a pas dérangé, au contraire. A chaque nouveau chapitre, on découvre de nouveaux lieux et personnages, lesquels se croisent, s'affrontent ou s'allient pour contrer leurs ennemis. J'ai eu un peu de mal par contre à m'imaginer les régions que parcourent Estrée et sa troupe de mercenaires, et je pense qu'une carte en début du roman aurait pu être utile (mais bon, elle est peut-être déjà présente dans la saga d'origine). Il y a beaucoup d'action, les combats sont violents, sanguinolents et très prenants. Je pense notamment à la bataille finale qui est un vrai carnage (ça aussi, j'aime) ! On y retrouve également une petite touche de romance, bien qu' Estrée ne soit pas du genre sentimentale. Sensualité, sexe, érotisme mais guère d'amour dans ce premier tome, ce qui est compréhensible, mais je ne peux pas vous en dire plus. La fin... Ah, la fin ! Je ne pensais pas lire un premier tome, pour être honnête. Les pages défilaient à toute vitesse tant j'étais pressée de savoir comment la jeune Héritière et ses alliées allaient s'en sortir... Malheureusement, il va falloir que j'attende encore pour le découvrir ! Vivement la suite ! En bref, un très bon roman qui m'a aussi donné envie de découvrir la saga L'Agent des Ombres.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Tatooa Posté le 31 Mars 2019
    Pour commencer, merci aux éditions Fleuve et à Babelio pour ce cadeau Masse Critique. Retour dans l'univers de l'agent des ombres de M. Robert, avec un premier roman d'un "fan" devenu co-auteur du jdr avec M. Robert, et finalement auteur de roman. Premier tome d'une future trilogie basée sur un personnage ô combien envoûtant et intéressant de Michel, Estrée d'Eodh, "héritière du chaos", comme l'indique fort justement le titre. De la série d'origine, je n'ai pas encore lu "Ruisseaux de sang". Mais j'ai lu tous les 8 précédents. Avec bonheur pour la plupart. Il paraissait donc logique que je coche celui-ci. Les défauts, tout d'abord : tout le début du roman est laborieux (120 à 140 pages environ), et souffre d'un gros manque de corrections "sévères"... Il y a des répétitions, des tics d'écriture. La formule "Tel était...", "Telle est..." revient plusieurs fois, il y a pas mal de répétitions dans certaines descriptions, le combat page 76 est assez mal tourné, avec des "au même moment","au moment même", "dans le même mouvement", en l'espace de 3 ou 4 phrases. Pénible et lourd... Les descriptions de personnages sont un peu répétitives, tous les "gentils" sont trop beaux, tous les méchants sont... Pour commencer, merci aux éditions Fleuve et à Babelio pour ce cadeau Masse Critique. Retour dans l'univers de l'agent des ombres de M. Robert, avec un premier roman d'un "fan" devenu co-auteur du jdr avec M. Robert, et finalement auteur de roman. Premier tome d'une future trilogie basée sur un personnage ô combien envoûtant et intéressant de Michel, Estrée d'Eodh, "héritière du chaos", comme l'indique fort justement le titre. De la série d'origine, je n'ai pas encore lu "Ruisseaux de sang". Mais j'ai lu tous les 8 précédents. Avec bonheur pour la plupart. Il paraissait donc logique que je coche celui-ci. Les défauts, tout d'abord : tout le début du roman est laborieux (120 à 140 pages environ), et souffre d'un gros manque de corrections "sévères"... Il y a des répétitions, des tics d'écriture. La formule "Tel était...", "Telle est..." revient plusieurs fois, il y a pas mal de répétitions dans certaines descriptions, le combat page 76 est assez mal tourné, avec des "au même moment","au moment même", "dans le même mouvement", en l'espace de 3 ou 4 phrases. Pénible et lourd... Les descriptions de personnages sont un peu répétitives, tous les "gentils" sont trop beaux, tous les méchants sont trop moches, bon, ça c'est plutôt amusant au final... (Mais un défaut sur du long terme, il ne faudrait pas que ça devienne une habitude, même si on sait que Cellendhyl n'apprécie que les canons). Tous les personnages aiment le bon vin. Cela, ça m'a gavée, j'avoue. Je n'ai pas remarqué ça dans les bouquins de Michel, seul Cellendhyl me semble-t-il, nous gratifie de ses remarques oenologiques et de ses menus préférés. Là franchement c'était trop... On sent dans cette centaine de premières pages un désir de s'inscrire dans le style et la façon d'écrire de M. Robert, ce qui n'est pas forcément une bonne chose... La recherche de style est assez évidente, avec un vocabulaire très recherché mais pas mal de défauts à côté, hésitante... Et c'est un peu normal, mais ça aurait du être mieux corrigé... Mais ensuite les choses changent. le style se fluidifie. L'auteur se permet d'adopter un ton plus vif et incisif, plus personnel. Les descriptions raccourcissent, ce qui n'est pas un mal, même si on nous répète un peu trop qu'Estrée est belle et en joue, on le sait. Son aventure avec Rodan est ici accessoire, voire inutile, mais je pense qu'elle prendra une certaine importance dans les tomes suivants... Les combats gagnent en vigueur, exit les répétitions, ils deviennent très visuels, avec des phrases courtes, percutantes, ça virevolte dans tous les sens, avec panache, j'ai fini par les adorer, voire les attendre avec impatience, et ça, chapeau ! Le jeune auteur a plus d'aisance dans la dernière moitié du roman, ça coule tout seul, et ça se lit donc tout seul aussi, et cela devient un excellent divertissement ! Bref, ce qui commençait laborieusement finit très bien (malgré le "deus ex machina", lol), et c'est sur une excellente impression que j'ai refermé ce livre. Bravo ! C'est pour quand la suite ? Hop au boulot ! ;)
    Lire la suite
    En lire moins
Outrefleuve, la newsletter de l'imaginaire
Pour ne rien manquer de l'actualité Science-Fiction et Fantasy.