En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        L'Homme qui habillait les mariées

        Presses de la cité
        EAN : 9782258115750
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 300
        Format : 125 x 195 mm
        L'Homme qui habillait les mariées

        Date de parution : 21/05/2015
        Au début du XXe siècle, sous le soleil provençal, l’histoire d’un couturier itinérant qui, par amour pour une femme, vit de périlleuses aventures.
         
        En 1918, Adrien Roubaud, couturier de vingt ans, revient du front sain et sauf. Il a pris l’inébranlable décision de ne plus habiller que des gens heureux. Artisan itinérant au talent affirmé, Adrien se fait une belle renommée. Et devient par la même la coqueluche des bourgeoises de Marseille !
        C’est ainsi...
        En 1918, Adrien Roubaud, couturier de vingt ans, revient du front sain et sauf. Il a pris l’inébranlable décision de ne plus habiller que des gens heureux. Artisan itinérant au talent affirmé, Adrien se fait une belle renommée. Et devient par la même la coqueluche des bourgeoises de Marseille !
        C’est ainsi qu’en 1925 un puissant financier local lui passe commande pour le mariage de sa fille Hélène. La vie d’Adrien bascule lorsqu’il rencontre la belle promise. Il se bat avec le futur gendre, qui appartient à un clan du milieu, et commet la folie d’enlever Hélène le jour de son mariage...
        Commence alors une véritable traque pour les retrouver, qui conduira les amants sur la Sainte-Baume, dans le dangereux quartier du Panier à Marseille et sur le Vieux-Port.
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782258115750
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 300
        Format : 125 x 195 mm
        Presses de la cité
        12.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • ingridfasquelle Posté le 21 Juillet 2015
          Publié en dix langues, Jean-Michel Thibaux a enchanté de très nombreux lecteurs grâce à ses romans qui vantent les beautés et les singularités de sa région, la Provence, chère à son cœur. Parmi ces romans, La Bastide blanche, La colère du mistral ou encore La fille du Templier témoignent de l'attachement de l'auteur à sa région et ses racines provençales. Mais Jean-Michel Thibaux était également un passionné d'Histoire et un aventurier épris d'horizons nouveaux dont les voyages de par le monde, sur tous les continents, lui ont inspiré quelques superbes évasions romanesques (La fille de Panamá, La Pyramide perdue, La danseuse sacrée). Jean-Michel Thibaux a été consacré en 2010 pour l'ensemble de son œuvre (qui compte une cinquantaine d'ouvrages) en recevant le grand prix international de la ville de Saragosse en Espagne. Il est décédé en mars 2015. L'homme qui habillait les mariées (Presses de la Cité, 1999; Pocket, 2003) a été réédité en mai 2015. Adrien Roubaud est un jeune couturier itinérant surdoué, natif d'un beau village provençal. Il sert la France en dessinant et cousant des robes de soirée et des uniformes élégants. Tandis que, à quelques kilomètres de Paris, c'est la boue, le sang et le carnage, Adrien Roubaud... Publié en dix langues, Jean-Michel Thibaux a enchanté de très nombreux lecteurs grâce à ses romans qui vantent les beautés et les singularités de sa région, la Provence, chère à son cœur. Parmi ces romans, La Bastide blanche, La colère du mistral ou encore La fille du Templier témoignent de l'attachement de l'auteur à sa région et ses racines provençales. Mais Jean-Michel Thibaux était également un passionné d'Histoire et un aventurier épris d'horizons nouveaux dont les voyages de par le monde, sur tous les continents, lui ont inspiré quelques superbes évasions romanesques (La fille de Panamá, La Pyramide perdue, La danseuse sacrée). Jean-Michel Thibaux a été consacré en 2010 pour l'ensemble de son œuvre (qui compte une cinquantaine d'ouvrages) en recevant le grand prix international de la ville de Saragosse en Espagne. Il est décédé en mars 2015. L'homme qui habillait les mariées (Presses de la Cité, 1999; Pocket, 2003) a été réédité en mai 2015. Adrien Roubaud est un jeune couturier itinérant surdoué, natif d'un beau village provençal. Il sert la France en dessinant et cousant des robes de soirée et des uniformes élégants. Tandis que, à quelques kilomètres de Paris, c'est la boue, le sang et le carnage, Adrien Roubaud est devenu la coqueluche des salons et, malgré lui, le chéri de ces dames. Surpris dans les bras d'une femme d'officier, le jeune rival de Worth et Poiret va bientôt regretter ses fils et ses aiguilles. Muté au front quelques jours avant l'offensive du Chemin des Dames, il pénètre en enfer. Marqué à jamais, Adrien fait le serment de ne plus habiller que des gens heureux, de consacrer son temps et son art à la joie et au plaisir. Parer les jeunes mariées, telle sera son unique vocation. Mais un jour de juin 1925, un jour de 1925, un puissant banquier de Marseille lui passe commande pour le mariage de sa fille Hélène. Adrien accepte. Sa vie bascule lorsqu'il rencontre la belle promise... Jean-Michel Thibaux signe l'histoire originale d'un couturier itinérant qui, par amour, pour une femme, vivra de périlleuses aventures. Si L'homme qui habillait les mariées s'ouvre sous le chaud soleil de Provence, Jean-Michel Thibaux plonge bien vite son lecteur dans la boue et le sang du Chemin des Dames. Grâce à une écriture saisissante, sans fioriture et sans fard, l'auteur donne à voir un des épisodes les plus meurtriers de la Grande Guerre. «Pour Adrien et de nombreux bleus, ce fut une calvaire à travers un paysage apocalyptique. Même le diable n'aurait pu créer une tél décor, et beaucoup se demandèrent pourquoi Dieu l'avait voulu. Là où autrefois il y avait des hameaux et des fermes, il ne restait que des ruines, des pans de mur calcinés, des maison éventrées, des squelettes de clochers tendant des poutres noircies vers un ciel de cendres. La campagne vallonnée était trouée, bouleversée; on aurait dit une vieille peau vérolées. Les bois ne verdissaient plus, chaque arbre portait les stigmates des bombardements, et plus un oiseau ne venait chanter sur les branches décharnées.» «Les jeunes soldats promenèrent des yeux désespérés sur le bouleversement du paysage qu'ils découvraient sous les lueurs blafardes de l'aube. Ici, la guerre avait labouré la terre à grande profondeur. Des moignons d'arbres écornaient la ligne de crête, les bords de l'Aisne et des crevasses forées par les obus. Des restes de villages formaient des bubons que reliaient les corridors tout noirs des tranchées. La gorge d'Adrien se serra. Dans quelques minutes, il allait se retrouver au centre de cet écheveau inextricable de trous, de barbelés, et se traîner tel un cloporte au fond d'un boyau.» Quel contraste saisissant avec la beauté et l'insouciance des premières pages ! Frappé par l'absurdité de cette guerre qui défigure tout, horrifié par tant de désolation, le lecteur ne peut que comprendre l'inébranlable décision d'Adrien de ne plus habiller que des gens heureux ! Grâce à son talent affirmé, Adrien se fait bien vite une renommée et c'est l'histoire de cet incroyable destin que conte Jean-Michel Thibaux. Seulement, on n'imagine pas un seul instant qu'Adrien, qui a échappé tant de fois à la mort dans les tranchées de l'Aisne, puisse être mis à mal par la pègre marseillaise ! Mais on ne le sait que trop, les rues de Marseille et le Vieux Port sont pleines de danger pour qui ose contrarier les plans des hommes d'affaires peu recommandables et des chefs tout-puissants de la mafia phocéenne ! Adrien l'apprendra à ses dépens mais ne reculera devant rien pour l'amour de celle qu'il aime... Corruption, argent sale, prostitution, contrebande de cigarettes et trafics en tous genres, Jean-Michel Thibaux décrit Marseille comme un immense panier de crabes dans lequel il ne fait pas bon tomber ! C'est une véritable chasse à l'homme qui s'engage dans laquelle tous les coups sont permis ! Jusqu'à la dernière page, Adrien devra louvoyer pour sauver sa peau et échapper aux intouchables caïds de la mafia corse ! C'est passionnant ! Sous des allures de petit roman de terroir pépère, L'homme qui habillait les mariées cache en réalité un roman d'action plein de testostérone, de courses poursuites haletantes et de scènes de baston bien musclées ! Un roman surprenant, qui renouvelle totalement le genre ! Une très bonne surprise !
          Lire la suite
          En lire moins
        Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
        Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com