RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            L'Horloge de l'apocalypse

            Pocket jeunesse
            EAN : 9782266273619
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 336
            Format : 140 x 225 mm
            L'Horloge de l'apocalypse

            Date de parution : 05/04/2018
            Un roman sur  l’Amérique d’aujourd’hui, entre critique de Trump et pamphlet contre les climatosceptiques
            En cavale malgré elle, Norma, dix-neuf ans, abandonne tout pour se cacher dans une tiny house au fin fond du désert d’Arizona. À sa charge, Liz, sa nièce de huit ans qu’elle doit protéger. Pour survivre, elle trouve un boulot de serveuse dans le diner du coin. Alors que Norma... En cavale malgré elle, Norma, dix-neuf ans, abandonne tout pour se cacher dans une tiny house au fin fond du désert d’Arizona. À sa charge, Liz, sa nièce de huit ans qu’elle doit protéger. Pour survivre, elle trouve un boulot de serveuse dans le diner du coin. Alors que Norma peine à s’acclimater à sa nouvelle vie et aux habitants agressifs de la région, elle découvre un mystérieux
            canal radio. Elle se met alors à écouter en boucle un certain OT, jeune animateur qui mêle blues, anti-trumpisme et prêches apocalyptiques sur le dérèglement climatique et la fin du monde…
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266273619
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 336
            Format : 140 x 225 mm
            Pocket jeunesse
            15.00 €
            Acheter

            Ils en parlent

            "A 19 ans, voilà que Norma se retrouve au fin fond du désert arizonien accompagnée de sa nièce de 8 ans. Forte et débrouillarde, cette amoureuse du jardinage qui conduit une hybride se déniche très vite un emploi dans la supérette-bar-hôtel du coin et ouvert 24 heures sur 24. Mais elle va devoir composer avec l'animosité de certains habitants, alors qu'elle est captivée par une émission de radio animée par l'intrigant O.T qui alerte la population sur la fin du monde imminente : la menace du dérèglement climatique est-elle aussi lourde que celle du nucléaire ? Le gouvernement selon Trump est-il sans danger ?
            Un roman prenant et intelligent qui soulève de bonnes questions et éveillera la conscience des lecteurs à partir de 15 ans."
            Librairie Madison

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Aliceinwonderlandbooksblog Posté le 27 Février 2019
              Je suis bien contente d'avoir lu ce roman en sachant qu'il ne s'agissait pas d'un roman post-apocalyptique, car sinon j'aurais été bien déçue ! Il s'agit d'un roman engagé qui amène à réfléchir sur l'écologie, la pollution et la préservation de la planète. Je l'ai beaucoup apprécié pour tous ces sujets abordés.
            • leade Posté le 12 Février 2019
              Cela fessait longtemps que je n’ai pas fait de chronique mais je reviens avec ce bouqun qui est pour moi mal noté ou il à été mal compris. Alors oui je suis d’accord Norma notre héroïne est un peu trop crédule par rapport à se que son frère lui demande. Le second personnage qui est Liz ça nièce de 8 ans, qui faut se le dire elle est barge ou malheureusement une enfant traumatisée.(vu la famille je comprends) Et Ot 3eme personnage est son monde et clame la fin du monde. Oui on nous vend mal ce livre car on pense tout à un young adults post apocalypse. Et non on a deux jeunes fille paumer un jeune homme qui cherche à ouvrir les yeux aux autres. Une ville ou les gens on un dieu DIESEL. Et c’est la que l’écrivain voulais nous emmener pas dans un post apocalyptique juste nous ouvrir les yeux sur le problème du climat et la bêtise humaine. Pour un youg adult je le trouve efficace, mettez le dans les mains de jeunes qui on 15-16 ans qui ne savent pas l’histoire de l’horloge de l’apo on leur expliquera. Ainsi que les coal rollers et leur point de vue politique. Je trouve ça... Cela fessait longtemps que je n’ai pas fait de chronique mais je reviens avec ce bouqun qui est pour moi mal noté ou il à été mal compris. Alors oui je suis d’accord Norma notre héroïne est un peu trop crédule par rapport à se que son frère lui demande. Le second personnage qui est Liz ça nièce de 8 ans, qui faut se le dire elle est barge ou malheureusement une enfant traumatisée.(vu la famille je comprends) Et Ot 3eme personnage est son monde et clame la fin du monde. Oui on nous vend mal ce livre car on pense tout à un young adults post apocalypse. Et non on a deux jeunes fille paumer un jeune homme qui cherche à ouvrir les yeux aux autres. Une ville ou les gens on un dieu DIESEL. Et c’est la que l’écrivain voulais nous emmener pas dans un post apocalyptique juste nous ouvrir les yeux sur le problème du climat et la bêtise humaine. Pour un youg adult je le trouve efficace, mettez le dans les mains de jeunes qui on 15-16 ans qui ne savent pas l’histoire de l’horloge de l’apo on leur expliquera. Ainsi que les coal rollers et leur point de vue politique. Je trouve ça pertinent de pouvoir ouvrir l’esprit à des jeunes par le biais d’une histoire simple que chaque fois que l’on fait un choix on peu se rapprocher de minuit .
              Lire la suite
              En lire moins
            • judie Posté le 26 Août 2018
              Ce roman est un bon roman. Un peu longuet à démarrer, puisque une fois que Norma se retrouve dans la tiny house avec sa nièce, on attend un peu que des choses captivantes se passent. En fait j’espère qu’il y aura une suite. La fin est assez ouverte, et j’aimerais savoir comment Lorris Mirail imagine le monde apocalyptique qu’il est en train de dessiner à la fin du roman. C’est un livre d’actualité, parlant de réchauffement climatique vu par différentes personnes : OT lutte contre cette menace, et les habitants d’Arizona n’y croient pas une seconde (et ils le montrent bien. Cela permet d’avoir son propre opinion sur les manières de chacun de montrer ses croyances. C’est un bon roman qui j’espère n’est que le début d’une série captivante !
            • Electre451 Posté le 2 Août 2018
              Non, ce n'est ni un roman d'horreur, ni un roman catastrophe. C'est la triste et glaçante réalité que décrit ce roman, et si on y réfléchit, c'est encore plus flippant. On suit l'histoire d'une jeune femme courageuse et de sa nièce, toutes deux obligées de partir s'isoler dans un coin paumé des Etats-Unis, sous l'ère de Donald Trump. Si vous êtes bien renseignés sur les Etats-Unis, vous savez peut-être que tout ce qui est raconté est malheureusement basé sur des faits réels. Le livre opère un parallèle entre les crises globales qui nous menacent actuellement et "l'horloge de l'apocalypse" conçue initialement par des scientifiques pour alerter sur les risques de guerre nucléaire pendant la guerre froide. Un livre habile et original qui donne matière à réfléchir...
            • LesFougueuxBabelio Posté le 4 Mars 2018
              L'horloge de l'apocalypse est un de ces romans qui crient. Peut- être en avez-vous déjà rencontré, de ces livres qui ne tiennent pas en place, qui nous attirent en faisant de grands gestes et nous déraillent (ou replacent) le cerveau, comme un coup de foudre, un électrochoc de 1000W qui nous laisse tout étonné et quelque peu ironique à la fin de la lecture. Lorris Murail aborde là un thème assez "mystérieux" ; Qu'est-ce que la fin du monde, quand, comment, où a-t-elle lieu ?? Pourquoi ? Personne ne le sait concrètement (je ne parle pas des scientifiques qui calculent l'âge de la terre et la probabilité qu'elle meure un jour mais la fin du monde des Hommes avec un grand H, la mort de l'humanité), mais peut-être en sommes-nous tous coupables, car qu'est-ce que l'innocence ? Et si, deux ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1947, les savants atomistes de l'université de Chicago avaient conçu l'Horloge de l'Apocalypse dans le but d'alerter l'humanité à propos des risques encourus ? S'ils décidaient de placer la grande aiguille sept minutes avant minuit ? Si ces sept minutes représentaient dans... L'horloge de l'apocalypse est un de ces romans qui crient. Peut- être en avez-vous déjà rencontré, de ces livres qui ne tiennent pas en place, qui nous attirent en faisant de grands gestes et nous déraillent (ou replacent) le cerveau, comme un coup de foudre, un électrochoc de 1000W qui nous laisse tout étonné et quelque peu ironique à la fin de la lecture. Lorris Murail aborde là un thème assez "mystérieux" ; Qu'est-ce que la fin du monde, quand, comment, où a-t-elle lieu ?? Pourquoi ? Personne ne le sait concrètement (je ne parle pas des scientifiques qui calculent l'âge de la terre et la probabilité qu'elle meure un jour mais la fin du monde des Hommes avec un grand H, la mort de l'humanité), mais peut-être en sommes-nous tous coupables, car qu'est-ce que l'innocence ? Et si, deux ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1947, les savants atomistes de l'université de Chicago avaient conçu l'Horloge de l'Apocalypse dans le but d'alerter l'humanité à propos des risques encourus ? S'ils décidaient de placer la grande aiguille sept minutes avant minuit ? Si ces sept minutes représentaient dans leur esprit le temps qui nous sépare d'une possible fin du monde causée par les armes nucléaires ? Si, à minuit, il était trop tard ? Si elle pouvait parler, si elle pouvait chanter, si elle pouvait hurler, alors peut-être que ses mots seraient "S'il vous plaît, ne fermez pas les yeux..." Cette histoire crie, encore est-ce à nous de l'écouter... Chiara
              Lire la suite
              En lire moins
            Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
            À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.