Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259220521
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 140
Format : 140 x 168 mm

L'horreur médiatique

Date de parution : 23/01/2014

Impartiale la presse française ? Jean-François Kahn n’en est pas si sûr et nous le dit.

« Vous les médias ! » : derrière cette apostrophe, qui revient à identifi er tous les professionnels de l’information à une « caste » coupée de la réalité des gens, c’est le procès du système médiatique tout entier que l’opinion publique instruit. De façon de plus en plus implacable.
Injuste ? Peut-être. Mais encore...
« Vous les médias ! » : derrière cette apostrophe, qui revient à identifi er tous les professionnels de l’information à une « caste » coupée de la réalité des gens, c’est le procès du système médiatique tout entier que l’opinion publique instruit. De façon de plus en plus implacable.
Injuste ? Peut-être. Mais encore convient-il de comprendre les raisons de ce dramatique divorce.
Le pire peut, en effet, en surgir.
D’où ce livre. Terrible. Révélateur d’un univers qui devient de plus en plus fou. Uniformément fou. Un livre qui risque donc de déclencher des fureurs. Mais qui se veut une interpellation salvatrice.
Il se termine d’ailleurs par ces mots : « Une nouvelle génération devra assumer cette mission : contre l’horreur médiatique, rétablir l’honneur médiatique. Elle y parviendra. »
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259220521
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 140
Format : 140 x 168 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • jefdebourges Posté le 13 Octobre 2018
    Belle analyse introspective des errements actuels de la sphère médiatique.
  • Iammle Posté le 6 Janvier 2018
    Vous, les médias! ce slogan sert de leitmotiv à JF Kahn pour décrire la situation actuelle des médias en France...
  • philippraimbaud Posté le 6 Mars 2014
    Dans le style tonitruant qu'on lui connaît, le créateur du concept de la "pensée unique" dissèque les moeurs moutonniers des médias « parisiens », autant dire de la « grande presse ». Tour à tour incisif et moqueur, perspicace ou goguenard, Jean-François Kahn est désolé souvent, révolté parfois, des travers de ses amis journalistes, un métier en mal d’autocritique. Kahn s’appuie sur la sempiternelle apostrophe péjorative « Vous, les médias ! » pour détricoter une profession qui s’effiloche d’elle-même. Lui-même journaliste, il aurait pu tout aussi bien ponctuer son livre du célèbre mot de Sacha Guitry : « Confrère ?... Voilà un mot qui commence bien mal… ».
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…