En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        L'Infini dans la paume de la main

        Nil
        EAN : 9782841111749
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 480
        Format : 140 x 225 mm
        L'Infini dans la paume de la main
        du Big Bang à l'Eveil

        Date de parution : 04/05/2000

        Après Le Moine et le Philosophe (Matthieu Ricard et Jean-François Revel), après La Mélodie secrète (Trinh Xuan Thuan), le dialogue d'un scientifique français devenu bouddhiste et d'un bouddhiste vietnamien devenu scientifique…

        On entend souvent dire que les rapprochements entre la science et la spiritualité sont voués à l'échec, car ces deux disciplines sont trop étrangères l'une à l'autre. Comme l'observait le grand physicien Niels Bohr : " Le but de la science est d'augmenter et d'ordonner notre expérience et non pas...

        On entend souvent dire que les rapprochements entre la science et la spiritualité sont voués à l'échec, car ces deux disciplines sont trop étrangères l'une à l'autre. Comme l'observait le grand physicien Niels Bohr : " Le but de la science est d'augmenter et d'ordonner notre expérience et non pas de révéler l'essence réelle des phénomènes. " La science finit donc par se heurter à des obstacles qui lui signalent que la nature de la réalité n'est pas ce qu'elle croyait. C'est dans cet aspect, révélé par la mécanique quantique et la relativité, que la science peut se rapprocher du bouddhisme puisqu'il s'interroge avant toute chose sur la nature ultime de la réalité ou de l'irréalité des phénomènes et de la conscience et traduit ses conclusions par une approche pragmatique du vécu de l'existence. La différence majeure entre la science et le bouddhisme réside dans leurs finalités. L'acquisition des connaissances dans le bouddhisme a avant tout un but thérapeutique. Il s'agit de se libérer de la souffrance, dont la cause se révèle être une forme particulière de l'ignorance : une conception erronée de la réalité extérieure et du " moi " que nous imaginons incarner le souverain de notre être. Les entretiens présentés ici n'ont pas pour but de donner à la science une allure de mysticisme ou d'étayer le bouddhisme par les découvertes de la science. Il ne s'agit pas de mettre en évidence des ressemblances plus ou moins superficielles entre l'approche contemplative bouddhiste et les théories scientifiques qui sont destinées à changer dans le futur comme elles ont changé dans le passé, mais de situer la place de la science dans une conception plus vaste des choses et de la vie et de montrer que l'approche du bouddhisme est apte à détendre les tensions entre le réalisme (le point de vue ordinaire selon lequel les phénomènes existent d'une manière aussi solide et réelle qu'ils en ont l'air) et les résultats de la science moderne, qui vont à l'encontre de cet attachement tenace à la réalité intrinsèque des choses, et donc à offrir un cadre de pensée et d'action cohérents pour notre temps. En été 1997, dans la vallée pyrénéenne d'Andorre, un Vietnamien né bouddhiste et devenu scientifique et un Français scientifique devenu bouddhiste marchent des heures durant dans la montagne en discutant avec feu les problèmes métaphysiques fondamentaux sur lesquels la science et la religion se sont depuis toujours interrogées. De ces promenades et des rencontres de l'université d'été auxquelles ils participaient avec d'autres éminents savants, est née l'idée de ce livre : explorer la nature de la réalité du monde phénoménal, de la matière et de la conscience, selon deux approches totalement différentes mais toutes deux fondées sur l'expérience : l'une physique et mathématique, l'autre contemplative.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782841111749
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 480
        Format : 140 x 225 mm
        Nil
        22.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • raynald66 Posté le 17 Mai 2017
          Coup de coeur pour ce livre passionnant sur la science et la spiritualité
        • domisylzen Posté le 9 Novembre 2016
          Vous croyez aux signes ? Aux livres qui vous appellent ? J'avais déjà "Dune" et "Rosinha mon canoë", en voilà un troisième. Depuis quelques temps je rencontrais le titre de ce bouquin à divers occasions : reportages, articles de presse, télé, internet, etc. Acheté et lu à sa sortie, je n'en n'avais plus trop de souvenir. Les vacances d'été propices à des moments de rêveries tardives, le nez collé au ciel et le cul dans un relax ont réactivé mon intérêt pour ce qui touche à l'astronomie. C'était aussi la reprise de la méditation après quelques temps difficiles à surmonter. Aussi ce livre tombait à point nommé. Il y avait certainement des choses à y glaner pour accroitre mes connaissances sur les deux sujets et répondre aux diverses interrogations que la plupart des humains se posent : Qui suis-je ? D’où viens-je ? Ou cours-je ? Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien ? Ou se situe le siège de ma conscience ? Etc. Signe final : le jour où j'ai voulu refaire le plein de livres à la bibi de Pont Saint Pierre, celle-ci été fermée. Zou les conditions étaient réunies pour devenir un sage qui comprend les mystères de l'univers aidé en cela par deux maitres. Et dès... Vous croyez aux signes ? Aux livres qui vous appellent ? J'avais déjà "Dune" et "Rosinha mon canoë", en voilà un troisième. Depuis quelques temps je rencontrais le titre de ce bouquin à divers occasions : reportages, articles de presse, télé, internet, etc. Acheté et lu à sa sortie, je n'en n'avais plus trop de souvenir. Les vacances d'été propices à des moments de rêveries tardives, le nez collé au ciel et le cul dans un relax ont réactivé mon intérêt pour ce qui touche à l'astronomie. C'était aussi la reprise de la méditation après quelques temps difficiles à surmonter. Aussi ce livre tombait à point nommé. Il y avait certainement des choses à y glaner pour accroitre mes connaissances sur les deux sujets et répondre aux diverses interrogations que la plupart des humains se posent : Qui suis-je ? D’où viens-je ? Ou cours-je ? Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien ? Ou se situe le siège de ma conscience ? Etc. Signe final : le jour où j'ai voulu refaire le plein de livres à la bibi de Pont Saint Pierre, celle-ci été fermée. Zou les conditions étaient réunies pour devenir un sage qui comprend les mystères de l'univers aidé en cela par deux maitres. Et dès le début du livre je tombe sur cette évocation de Matthieu Ricard : On cite le cas d'un homme qui interrogea le Bouddha sur certains points de cosmologie. Ce dernier prit une poignée de feuilles et demanda au visiteur : #8223;Y a-t-il plus de feuilles dans mes mains, ou dans la forêt ?” #8223;Il y en a certes bien plus dans la forêt,” répondit l'homme. Le Bouddha poursuivit : #8223;Eh bien, les feuilles que je tiens dans ma main représentent les connaissances qui conduisent à la cessation de la souffrance.” Boum descendez on vous demande ! Si tu veux accéder à la sagesse, il faut désapprendre. Merde et les mystères de la vie ? J'en fais quoi ? Et le bouquin je continue à le lire ou pas ? M'est revenue une phrase du fond des temps, à l'époque où nous étions jeunes et larges d'épaules, où nous refaisions le monde, et où nous évoquions les mystères de l'univers avec mon pote dans la salle de notre bar préféré. Le patron, le père Dudj', s'est approché et nous a déclaré : "les gars, l'univers à bien une fin ". "Oui" qu'on lui a répondu de concert. "Alors y a quoi de l'autre côté ? Hein ? "  Aïe aïe aïe les nœuds au cerveau ! Alors c'est un super livre, hyper complet, mais du coup je me demande toujours s'il faut le lire ? Bon je vais continuer à chercher, c'est cool y a pas loin à aller.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Krout Posté le 9 Mars 2015
          Si l'on peut admettre relativement aisément que des loi similaires règlent l'infiniment petit et l'infiniment grand, que ces deux mondes ne sont qu'un et se ressemblent plus qu'ils ne se différencient, j'ai été autrement surpris par les concordances dans les conclusions entre approche scientifique et pure méditation. Evidemment nous sommes tous à la fois composés d'atomes, de particules élémentaires et de poussières d'étoiles, mais delà à imaginer que sans aucun support scientifique, sans vérification d'expérience, sans ordinateurs par la seule force de l'esprit grâce à la méditation il soit possible de découvrir le big-bang je suis abasourdi. Un magnifique dialogue entre deux grands esprits, beaucoup de respect mutuel, un même émerveillement vis-à-vis de la beauté du monde. A lire aussi pour combattre l'effet de certains obscurantismes par la propagations d'idées et d'ondes positives.
        • magenest Posté le 16 Janvier 2014
          La science et la spiritualité adressent fondamentalement les mêmes questions: "Qui sommes nous?", "D'où venons nous?". On se rend compte de plus en plus que la science arrive aux mêmes conclusions que les intuitions et réalisation spirituelles découvertes notamment dans le bouddhisme. Les concepts d'impermanence, d'interdépendance, de vacuité sont communs aux deux disciplines. Le dialogue philosophique passionnant entre Matthieu Ricard et Trinh Xuan Thuan nous en apprend beaucoup et nous donne envie de pousser la réflexion encore plus loin.
        • zenzibar Posté le 31 Août 2013
          Un livre sous forme de dialogue entre Matthieu Ricard le bouddhiste et Trinh Xuan Thuan l'astrophysicien. Ce livre est passionnant car il aborde fondamentalement les problèmes existentiels essentiels, qu'est-ce que le réel? qu'est ce que la réalité scientifique? Existe t-il un sens dans l'univers ? Certes, a priori, ces questions n'ont rien d'innovantes et il pourrait même sembler iconoclaste au XXI siècle d'associer dans ces réflexions, science, philosophie voire religion, alors que depuis le siècle des lumières l'affaire semblait entendue. Or, au fil de ces échanges la réflexion du lecteur candide est confrontée à un argumentaire méthodique par lequel il apparait que les travaux scientifiques les plus récents indiquent que les fondations à partir desquelles la recherche scientifique occidentale travaille sont pour le moins sujets à caution. En premier lieu, le réductionnisme qui consiste à privilégier l'analyse du comportement de l'univers à partir de particules de base est discutable d'une part par l'interactivité dans laquelle sont insérées ces particules (il n'existe pas d'objet isolé) et d'autre part parce que les systèmes physiques, au delà d'un certain seuil, ne sont pas linéaires. Les limites de la science tiennent en particulier à l'impossibilité de connaitre toutes les conditions initiales d'un système... Un livre sous forme de dialogue entre Matthieu Ricard le bouddhiste et Trinh Xuan Thuan l'astrophysicien. Ce livre est passionnant car il aborde fondamentalement les problèmes existentiels essentiels, qu'est-ce que le réel? qu'est ce que la réalité scientifique? Existe t-il un sens dans l'univers ? Certes, a priori, ces questions n'ont rien d'innovantes et il pourrait même sembler iconoclaste au XXI siècle d'associer dans ces réflexions, science, philosophie voire religion, alors que depuis le siècle des lumières l'affaire semblait entendue. Or, au fil de ces échanges la réflexion du lecteur candide est confrontée à un argumentaire méthodique par lequel il apparait que les travaux scientifiques les plus récents indiquent que les fondations à partir desquelles la recherche scientifique occidentale travaille sont pour le moins sujets à caution. En premier lieu, le réductionnisme qui consiste à privilégier l'analyse du comportement de l'univers à partir de particules de base est discutable d'une part par l'interactivité dans laquelle sont insérées ces particules (il n'existe pas d'objet isolé) et d'autre part parce que les systèmes physiques, au delà d'un certain seuil, ne sont pas linéaires. Les limites de la science tiennent en particulier à l'impossibilité de connaitre toutes les conditions initiales d'un système non linéaire. Il n'existe pas de déterminisme et la théorie du chaos doit être privilégiée. Chaos ne signifie pas absence d'ordre mais impossibilité quant aux prédictions. En second lieu, les deux dialoguistes rappellent que la recherche scientifique est solidaire de certains a priori idéologiques voire métaphysiques. Il s'agit naturellement de raccourcis et le livre aborde bien d'autres questions. Certains passages sont un peu difficiles pour le lecteur qui comme moi n'a pas une culture scientifique académique, mais l'intérêt de ce livre est que les propos ne sont pas linéaires d'un chapitre à l'autre voire à l'intérieur d'un même chapitre et que l'on peut "sécher" ponctuellement sur un passage sans perdre le fil de la lecture irrémédiablement. Un livre à lire sans hésiter non pas pour avoir des réponses mais pour stimuler puissamment la réflexion . .
          Lire la suite
          En lire moins
        TOUTE L'ACTUALITÉ DE NIL
        Inscrivez-vous pour ne pas manquer la newsletter mensuelle de nos romans.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.