RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            L'insaisissable logique de ma vie

            Pocket jeunesse
            EAN : 9782266274821
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 512
            Format : 140 x 225 mm
            L'insaisissable logique de ma vie

            Hélène ZYLBERAIT (Traducteur)
            Date de parution : 16/08/2018
            Sal mène une vie paisible et sans histoires, dans une famille moitié mexicaine, moitié américaine. Mais tout bascule le jour de sa rentrée en terminale. Pour défendre l’honneur de son père adoptif, il sort les poings et frappe. Surprise, colère, satisfaction, culpabilité se bousculent dans la tête du jeune homme,... Sal mène une vie paisible et sans histoires, dans une famille moitié mexicaine, moitié américaine. Mais tout bascule le jour de sa rentrée en terminale. Pour défendre l’honneur de son père adoptif, il sort les poings et frappe. Surprise, colère, satisfaction, culpabilité se bousculent dans la tête du jeune homme, qui se met à douter de tout, même de sa propre identité. Alors, avec l’aide de Sam, sa meilleure amie, et de son père, Sal va tenter de comprendre l’insaisissable logique de sa vie.
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266274821
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 512
            Format : 140 x 225 mm
            Pocket jeunesse
            17.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Laulette Posté le 8 Mars 2019
              J'étais très heureuse de tomber sur un roman de Benjamin Alire Saenz à la médiathèque. Cet auteur avait beaucoup fait parler de lui avec Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers. Mais je n'avais pas lu ce livre par peur d'être déçue vu l'impressionnante quantité d'avis positifs dessus. J'ai finalement découvert la plume de cet auteur avec L'insaisissable logique de ma vie et j'en suis ravie. J'ai passé un bon moment avec ce roman, les personnages m'ont émue. Et la couverture est sublime ! Salvador est un jeune homme qui vit à El Paso, une ville aux Etats-Unis, proche de la frontière mexicaine. Il habite seulement avec Vicente, son père adoptif. Mais cela ne l'empêche pas d'être bien entouré par sa Mima (sa grand-mère), par ses oncles et tantes, mais aussi et surtout par Samantha, sa meilleure amie depuis leur plus jeune âge. Les deux acolytes débutent leur dernière année de lycée et rêvent de leur avenir à l'université. Mais l'année de terminale va être plus mouvementée que ce qu'ils imaginaient. Tandis que Mima découvre qu'elle est atteinte d'un cancer et que Sam vit un événement tragique, Salva découvre une rage au fond de lui qui le rend bagarreur. Finalement,... J'étais très heureuse de tomber sur un roman de Benjamin Alire Saenz à la médiathèque. Cet auteur avait beaucoup fait parler de lui avec Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers. Mais je n'avais pas lu ce livre par peur d'être déçue vu l'impressionnante quantité d'avis positifs dessus. J'ai finalement découvert la plume de cet auteur avec L'insaisissable logique de ma vie et j'en suis ravie. J'ai passé un bon moment avec ce roman, les personnages m'ont émue. Et la couverture est sublime ! Salvador est un jeune homme qui vit à El Paso, une ville aux Etats-Unis, proche de la frontière mexicaine. Il habite seulement avec Vicente, son père adoptif. Mais cela ne l'empêche pas d'être bien entouré par sa Mima (sa grand-mère), par ses oncles et tantes, mais aussi et surtout par Samantha, sa meilleure amie depuis leur plus jeune âge. Les deux acolytes débutent leur dernière année de lycée et rêvent de leur avenir à l'université. Mais l'année de terminale va être plus mouvementée que ce qu'ils imaginaient. Tandis que Mima découvre qu'elle est atteinte d'un cancer et que Sam vit un événement tragique, Salva découvre une rage au fond de lui qui le rend bagarreur. Finalement, la vie n'est pas aussi facile qu'il l'imaginait. Salva est un personnage auquel il est aisé de s'attacher. Il est très touchant, il déborde de gentillesse. C'est un garçon sensible et il n'a pas peur de montrer cette sensibilité. Il entretient des relations profondes avec toutes les personnes qui font partie de sa vie. Quand il aime quelqu'un, il n'aime pas à moitié, il est capable de tout pour protéger et défendre ses proches. Vicente, son papa, est un personnage que j'ai admiré. Cet homme est d'un calme déconcertant. Sa gentillesse a sauvé plusieurs fois Salva et ses amis. Sam et Fito sont aussi des personnages avec un très bon fond. Avec Salva, ils forment un trio improbable mais auquel on s'attache énormément. Leur amitié est sincère et forte. En fait, la plupart des personnages sont agréables. Ils ont tous au moins un trait de caractère qui fait qu'on a de l'affection pour eux. Au niveau de l'histoire, il vaut mieux apprécier les personnages car tout tourne autour d'eux ! On suit leur vie, les questions qu'ils se posent, les joies et les peines qu'ils traversent. C'est un roman qui aborde de nombreux sujets par forcément faciles comme la mort d'un proche ou l'homophobie. Le lecteur est amené à se questionner au même titre que les personnages. Je trouve qu'il y a des leçons à tirer de ce roman et qu'il communique des ondes positives. J'ai bien aimé le décor du roman. On est plongés dans une ville à la frontière des Etats-Unis et du Mexique donc forcément, on retrouve des éléments de culture qui appartiennent à ces deux pays. Certains passages m'ont paru un peu longs car redondants mais le fait que les chapitres soient très courts rend la lecture fluide et dynamique. La plume de Benjamin Alire Saenz m'a beaucoup plu. Je l'ai trouvée tendre et douce. Il fait passer des messages d'amour et d'acceptation d'une jolie façon. Vous l'aurez compris, L'insaisissable logique de ma vie est un roman qui déborde d'amour et qui m'a beaucoup touchée. Les personnages sont bien travaillés et sont émouvants. C'est un roman qui dépeint les drames de la vie mais qui essaye de donner de l'espoir : on finit toujours par s'en remettre, par se reconstruire et par rencontrer les bonnes personnes. Je vous conseille ce livre si vous avez l'occasion de le découvrir !
              Lire la suite
              En lire moins
            • LeaTouchBook Posté le 29 Janvier 2019
              Après Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers, voici le nouveau roman de Benjamin Alire Saenz ! Même si je n'avais pas eu le coup de cœur pour son livre précédent, j'avais hâte de retrouver la plume de cet écrivain, d'être émue, d'être emportée dans une nouvelle histoire qui sonne juste et vraie, qui résonne en nous lecteur(s). Je crois même que j'ai préféré ce nouveau roman ! J'ai vraiment beaucoup aimé cette histoire, les personnages, leur quête de réponses, de trouver une logique à leur vie, de trouver une raison d'avancer, de s'aimer envers et contre tout. Je suis véritablement tombée sous le charme de Sal, de son incompréhension envers sa colère et sa violence soudaine, de Sam dont la force (intérieure) ne peut que susciter une certaine admiration, j'ai aussi adoré Vicente qui est sûrement le personnage le plus émouvant... Tous les personnages sont attachants, tous les personnages sont à leur place et apporte au récit. Ce sont les protagonistes qui sont le gros point fort de ce livre. En définitive, j'ai beaucoup aimé ce livre qui plaira indéniablement aux fans de ce très bon écrivain !
            • LesLecturesdHatchi Posté le 24 Janvier 2019
              Benjamin Alire Saenz est de retour. Enfin ! Et avec L’insaisissable logique de ma vie, il nous plonge dans le quotidien d’un adolescent en plein questionnement sur lui et sur la vie. L’histoire est assez simple en soit. C’est celle du jeune Salvador qui a toujours eu tout ce qu’il voulait. Qui n’a jamais manqué de rien. Hormis d’une mère, partie beaucoup trop tôt. Heureusement, son père est présent. Très présent. Et son père, c’est sa vie. Toute sa vie. D’ailleurs, Salvador aime la vie autant qu’il l’a déteste. Il a une relation douce-amère avec elle. Mais Salvador vit avant tout pour les autres ET avec les autres. Sa meilleure amie d’enfance, Samantha, est son alter-ego. Les deux ados se complètent, avancent ensemble, main dans la main, et sont prêts à tout pour arriver à leurs fins. Le roman commence le jour de la rentrée. Joie intense, excitation pour cette dernière année de lycée. Jusqu’à ce qu’un élève lance une insulte à Salvador. Enfin non, pas vraiment à Salvador. En réalité, pour le père de celui-ci. « Pédé » qu’il dit. Et ça, c’était le mot de trop. Salvador frappe. Lui, le jeune homme sans histoire ayant un peu peur... Benjamin Alire Saenz est de retour. Enfin ! Et avec L’insaisissable logique de ma vie, il nous plonge dans le quotidien d’un adolescent en plein questionnement sur lui et sur la vie. L’histoire est assez simple en soit. C’est celle du jeune Salvador qui a toujours eu tout ce qu’il voulait. Qui n’a jamais manqué de rien. Hormis d’une mère, partie beaucoup trop tôt. Heureusement, son père est présent. Très présent. Et son père, c’est sa vie. Toute sa vie. D’ailleurs, Salvador aime la vie autant qu’il l’a déteste. Il a une relation douce-amère avec elle. Mais Salvador vit avant tout pour les autres ET avec les autres. Sa meilleure amie d’enfance, Samantha, est son alter-ego. Les deux ados se complètent, avancent ensemble, main dans la main, et sont prêts à tout pour arriver à leurs fins. Le roman commence le jour de la rentrée. Joie intense, excitation pour cette dernière année de lycée. Jusqu’à ce qu’un élève lance une insulte à Salvador. Enfin non, pas vraiment à Salvador. En réalité, pour le père de celui-ci. « Pédé » qu’il dit. Et ça, c’était le mot de trop. Salvador frappe. Lui, le jeune homme sans histoire ayant un peu peur de tout. Il frappe et il se sent un peu vivant. Parce qu’il a l’impression, le temps d’un coup de poing, d’être une autre personne. C’est alors que va commencer un long processus de questionnement envers lui-même. Et s’il était comme son père biologique ? Et s’il n’avait pas été adopté par son père actuel ? Et si…Et si… ? Mais « avec des si on refait le monde » comme qui dirait. Dans ce roman, il y a aussi des rencontres. Uniques. Et marquantes. Il y a, notamment, cette rencontre sur un banc avec le jeune Fito. C’est alors que va se former le trio de choc. Ensemble, face à la vie, Salvador, Samantha et Fito sont invincibles. Ils avancent la tête haute. Mais parfois, la vie est clairement pourrie. Elle en décide autrement. Elle vous brise en morceaux sans prévenir. Elle vous broie de l’intérieur. Et en un instant, elle vous plonge dans le noir, elle vous met face à vos pires cauchemars. L’insaisissable logique de ma vie est un roman qui m’a ému. Une histoire qui m’a pris aux tripes et qui m’a fait me sentir un peu vivante aussi. Dès les premières lignes, j’ai su que Salvador serait un personnage marquant. Benjamin Alire Saenz a réussi à le rendre si réaliste que ça en devient perturbant par moments. Les mots de Salvador, mais aussi de son père, de ses amis et surtout ceux de sa grand-mère, Mima, sont percutants et plein de bon sens. Si l’auteur aborde des thèmes importants comme la famille, l’homosexualité, les remises en questions, l’amour, le deuil, les mensonges et les soucis, il aborde aussi un sujet parfois trop peu abordé dans les romans jeunesse: les mères. Celles qui sont là, celles qui sont absentes. Celles qui abusent, celles qui sont dures. Celles qui font mal, celles qui disparaissent. Et celles qui laissent un trou béant au milieu de la poitrine. Ce roman, c’est encore plus qu’un coup de coeur. C’est celui d’une vie !
              Lire la suite
              En lire moins
            • IdeesALire Posté le 28 Décembre 2018
              J’ai failli ne pas chroniquer celui-ci pour la même raison que je n’ai pas chroniqué Ari Dante : la beauté des histoires de l’auteur est impossible à transmettre par écrit, et j’ai peur de ne pas lui rendre honneur. Mais d’un autre côté, j’avais très envie de te parler de ce roman, donc c’est parti je me lance on arrête de blablater. L’écriture de l’auteur est le gros point fort de ce roman. C’est très poétique, presque lyrique, très fort, et j’ai relevé énormément de citations ou de passages qui sont tout simplement magnifiques. Je m’avance peut-être beaucoup vu que je suis loin d’avoir lu tous les romans du monde, mais c’est sûrement un des auteurs avec le style le plus beau que j’ai pu lire jusqu’à présent. Il arrive à transformer une histoire « banale » en quelque chose d’extrêmement touchant, au point que j’ai très souvent eu les larmes aux yeux même sans raison valable. Autre chose que j’aime beaucoup avec Alire Saenz, c’est la qualité de ses personnages. C’est un aspect qui m’avait déjà interpellée avec Ari Dante, et l’auteur remet le paquet ici avec des personnages divers et variés mais surtout tous plus réalistes les uns... J’ai failli ne pas chroniquer celui-ci pour la même raison que je n’ai pas chroniqué Ari Dante : la beauté des histoires de l’auteur est impossible à transmettre par écrit, et j’ai peur de ne pas lui rendre honneur. Mais d’un autre côté, j’avais très envie de te parler de ce roman, donc c’est parti je me lance on arrête de blablater. L’écriture de l’auteur est le gros point fort de ce roman. C’est très poétique, presque lyrique, très fort, et j’ai relevé énormément de citations ou de passages qui sont tout simplement magnifiques. Je m’avance peut-être beaucoup vu que je suis loin d’avoir lu tous les romans du monde, mais c’est sûrement un des auteurs avec le style le plus beau que j’ai pu lire jusqu’à présent. Il arrive à transformer une histoire « banale » en quelque chose d’extrêmement touchant, au point que j’ai très souvent eu les larmes aux yeux même sans raison valable. Autre chose que j’aime beaucoup avec Alire Saenz, c’est la qualité de ses personnages. C’est un aspect qui m’avait déjà interpellée avec Ari Dante, et l’auteur remet le paquet ici avec des personnages divers et variés mais surtout tous plus réalistes les uns des autres : ils sont complexes, parfois paumés, pourtant ils arrivent toujours à voir une lueur d’espoir même quand tout va mal. On est très loin des clichés d’ados qu’on trouve dans beaucoup de romans, et je ne remercierai jamais assez l’auteur pour ça. Aussi, pas de romance idiote qui vient tout gâcher à cette superbe histoire, et ALLELUIA ! Il faut vraiment que les auteurs comprennent qu’on peut écrire du contemporain sans forcément inclure de la romance, ce roman en est l’exemple parfait. Incroyable mais vrai, les ados ne pensent pas qu’à pécho… Malgré le fait que j’ai adoré et dévoré ce livre, c’est vrai qu’il y a des petits défauts, entre autres le manque assez flagrant d’intrigue. On suit le quotidien et les relations d’ados dans leurs vies de tous les jours, et même si c’est présenté de façon intéressante on peut avoir du mal à voir où veut en venir l’auteur. Il y aussi quelques incohérences ou coïncidences un peu trop frappantes, mais ça ne m’a pas dérangée plus que ça, bien au contraire. Bref, un excellent contemporain et un auteur que je vais suivre de très très très près.
              Lire la suite
              En lire moins
            • lectriceindienne Posté le 4 Décembre 2018
              Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Pocket Jeunesse pour l’envoi de ce roman qui m’a tout de suite tenté car je n’ai lu que des avis positifs sur Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers, du même auteur. Cette histoire est racontée par Salvador, un lycéen de 17 ans, qui a été adopté après la mort de sa mère, par le meilleur ami de cette dernière. Salvador est un garçon gentil et attentionné, qui laisse parfois la violence l’emporter lorsqu’on se moque de l’homosexualité de son père ou lorsqu’on on blesse ses amis. Il vit alors dans une famille mexico-américaine très aimante et est très proche de sa Mima (grand-mère). Il passe le plus clair de son temps avec Samantha, sa meilleure amie extravertie et fan de chaussures, qui est en conflit constant avec sa mère, qu’elle appelle par son prénom. Au départ, je me suis dit que ce roman était sympa, mais qu’il n’avait pas grand intérêt. Je ne voyais pas où l’auteur voulait en venir avec ce garçon qui semblait être mal dans sa peau. Et puis, petit à petit, sans que je m’en rende compte, j’ai été emportée par l’histoire. Ce roman nous raconte, de façon réaliste, la vie... Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Pocket Jeunesse pour l’envoi de ce roman qui m’a tout de suite tenté car je n’ai lu que des avis positifs sur Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers, du même auteur. Cette histoire est racontée par Salvador, un lycéen de 17 ans, qui a été adopté après la mort de sa mère, par le meilleur ami de cette dernière. Salvador est un garçon gentil et attentionné, qui laisse parfois la violence l’emporter lorsqu’on se moque de l’homosexualité de son père ou lorsqu’on on blesse ses amis. Il vit alors dans une famille mexico-américaine très aimante et est très proche de sa Mima (grand-mère). Il passe le plus clair de son temps avec Samantha, sa meilleure amie extravertie et fan de chaussures, qui est en conflit constant avec sa mère, qu’elle appelle par son prénom. Au départ, je me suis dit que ce roman était sympa, mais qu’il n’avait pas grand intérêt. Je ne voyais pas où l’auteur voulait en venir avec ce garçon qui semblait être mal dans sa peau. Et puis, petit à petit, sans que je m’en rende compte, j’ai été emportée par l’histoire. Ce roman nous raconte, de façon réaliste, la vie pas toujours facile de ses personnages, surtout des trois adolescents qui sont Sal, Sam et Fito. J’ai été très touchée par leurs histoires respectives, histoires auquel on peut s’identifier facilement. Cependant, j’ai trouvé ces adolescents plus jeunes qui ce qui est annoncé par l’auteur, par leur façon de parler et leurs réactions J’aurai plutôt pensé qu’ils avaient 14 ans et non 17. Mais ce n’est qu’un détail. L’auteur aborde plusieurs thèmes importants avec délicatesse, tels que l’importance de la famille, que ce soit la famille de sang ou de coeur, l’adoption, le deuil, l’homosexualité, la quête d’identité, l’amitié et l’amour. Mais BAS parle aussi de culture. Personnellement, j’ai adoré le cadre et l’ambiance familiale mexicaine. J’ai beaucoup aimé les personnages de ce roman. Sal est gentil et attentionné, son père, Vicente, est un homme réfléchi et altruiste. J’ai également beaucoup aimé le caractère de Sam ainsi que la relation de Sal avec son père et sa Mima. Benjamin Lire Saenz écrit d’une manière très belle et poétique et cela se ressent même en étant traduit, même si, parfois, on a du mal à savoir quel personnage parle. Ce roman se lit d’une traite grâce à ses court chapitres qui apportent une certaine dynamique. J’ai vraiment passé un excellent moment avec cette lecture qui m’a fait ressentir tellement d’émotions. Prochaine étape: lire Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers!
              Lire la suite
              En lire moins
            Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
            À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.