RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            L'invention de la race

            La Découverte
            EAN : 9782707178923
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 380
            Format : 155 x 240 mm
            L'invention de la race
            Des représentations scientifiques aux exhibitions populaires

            , ,

            Collection : Recherches
            Date de parution : 04/09/2014
            Comment est né le concept moderne, scientifique, de « race » ?  Pourquoi est-il devenu si rapidement hiérarchique, distinguant les « races inférieures » des « races supérieures » ? Comment a-t-il pu revêtir une telle importance au cours du XIXe siècle et du début du XXe siècle, jusqu'à être utilisé pour expliquer l’histoire et le devenir de l’humanité ? Des contributions des meilleurs spécialistes internationaux.
            Comment est né le concept de « race » ? Pourquoi est-il devenu si rapidement hiérarchique, distinguant les « races inférieures » des « races supérieures » ? Et comment ce concept a-t-il pu revêtir une telle importance, aussi bien au sein de la communauté scientifique qu’auprès du grand public,... Comment est né le concept de « race » ? Pourquoi est-il devenu si rapidement hiérarchique, distinguant les « races inférieures » des « races supérieures » ? Et comment ce concept a-t-il pu revêtir une telle importance, aussi bien au sein de la communauté scientifique qu’auprès du grand public, au cours du XIXe siècle et du début du XXe, jusqu’à être utilisé pour expliquer l’histoire et le devenir de l’humanité ?
            L’Invention de la race analyse la genèse des conceptions scientifiques de la « race », et montre que les nouvelles techniques de mesure et de représentation des corps racialisés opèrent une révolution visuelle majeure, inscrivant la différence humaine dans la biologie. Cet ouvrage avance qu’à partir d’une origine européenne l’idée de race s’est étendue – par les connexions transnationales de réseaux scientifiques et marchands – à tout l’Occident, mais aussi au Japon, à la Corée et à une partie de la Chine. Partout, elle suscite représentations et politiques raciales discriminatoires.
            L’ouvrage montre aussi que les théories sur les hiérarchies raciales ont influencé les spectacles ethniques (dont les zoos humains), les expositions internationales et coloniales, la photographie ou les collections ethnographiques qui ont largement contribué à forger une vision du monde fondée sur l’inégalité des races.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782707178923
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 380
            Format : 155 x 240 mm
            La Découverte
            27.00 €
            Acheter

            Ils en parlent

            Le concept de race, inventé par les naturalistes du XVIII° siècle (Linné, Buffon, Bernier...), revêt, du XIX° siècle au XX° siècle, une importance considérable aussi bien dans la communauté savante que dans le grand public. Il explique l'histoire, justifie le colonialisme, dicte le devenir de l'humanité. Le mérite de ce livre collectif, L'invention de la race, est de revenir en détail sur les prémices de ces classements et théories, d'explorer leur diffusion, y compris hors de l'espace occidental où ils rencontrent le succès au sein des réseaux scientifiques et politiques, puis d'illustrer cette omniprésence par les représentations et les pratiques les pus populaires. On suit donc le triomphe de l'image racialisée dans les spectacles forains, les expositions universelles, les barnums et autres albums photographiques. Villages nègres et zoos humains y diffusent un "darwinisme social", selon l'expression d'Herman Lebovics, d'une éclatante popularité.
            Antoine de Baecque / Le Monde des Livres
            Comment est né le concept de race ? Pourquoi s’est-il imposé 
au XIXe siècle, dans la communauté scientifique comme dans la société ? Telles sont les questions auxquelles répond cet ouvrage collectif dirigé par trois historiens, spécialistes de la période coloniale et 
des migrations. Une vingtaine de contributions explorent 
la généalogie de la notion de race à partir du XVIIe siècle, l’internationalisation 
du concept et ses usages, jusqu’au XXe siècle, lors 
des manifestations culturelles (expositions internationales, zoos humains, musées). Parmi les contributions notables, celle de Thierry Hoquet revient sur genèse 
de la notion de race dans 
les études de médecine et 
de biologie, menées par trois
« taxinomistes précoces » : François Bernier, Buffon et Carl von Linné. Il montre la naturalisation croissante 
du terme : « L’histoire du concept ferait la transition d’une approche en termes 
de lignages à une approche naturaliste. » On passerait d’une conception de la race comme filiation, réelle ou supposée (par exemple, la race de Caïn), à la recherche de caractéristiques physiques similaires (craniométrie).
« Selon cette lecture, l’application de la “race” aux humains serait première et s’étendrait à partir de ce cas d’espèce à l’ensemble du règne animal. » Elle se déploie également au niveau international, comme en témoignent les usages savants et populaires de la notion en Europe, en Afrique ou encore, ce qui est moins connu, en Russie, en Asie
et au Japon. L’ouvrage permet de comprendre la circulation des savoirs à cette époque, tout en montrant les liens entre l’anthropologie physique et les lieux d’exhibition de groupes ethniques. Les forains, notamment, auraient participé à la diffusion du discours raciste hors de l’espace scientifique en exhibant des hommes qualifiés de « sauvages » ou de « chaînons manquants ». 
Une imposante bibliographie permet d’approfondir 
le sujet.
            Maud Navarre / Sciences Humaines
            Après de nombreuses publications et communications autour des zoos humains (voir par exemple l’exposition du Musée du Quai Branly « L’invention du sauvage »), le colloque universitaire de Lausanne de 2012 intitulé « L’invention de la race », dont l’ouvrage s’inspire, souhaite analyser la genèse des conceptions scientifiques de la « race » et leurs conséquences sur les taxonomies des collections humaines, dans les musées et les exhibitions ethniques. Cet ouvrage a effectivement pour ambition d’interroger l’origine et la destinée du concept scientifique de race, né en Europe au milieu du XVIIIe siècle. Il questionne les modalités de diffusion de ce concept ainsi que son influence sur le racisme scientifique et ses effets, mais également sur sa réception dans d’autres aires culturelles non européennes (Chine, Japon, États-Unis par exemple).
            liens socio

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • wellibus2 Posté le 16 Novembre 2015
              L’ouvrage réussit à proposer une étude systématique sur le destin du concept de race, en lien avec l’anthropologie physique et les lieux d’exhibition. De l’anthropométrie aux taxonomies raciales, les discours scientifiques ont légitimité l’impérialisme et la colonisation en s’associant aux exhibitions ethniques, devenues en 1870 un « système mondialisé ». Les répétitions (notamment dans la troisième partie, dont le cas de la Vénus Hottentote décrit dans plusieurs contributions) n’enlèvent rien à la qualité de l’ouvrage qui articule science et spectacles en soulignant combien « l’explication par la race » deviendra extraordinaire pour expliquer l’ordre du monde. Le livre prolonge ainsi les débats sur la construction de l’« Autre » et impulse des questions encore peu explorées : pourquoi les spectacles ethniques s’épuisent-ils presque partout dans les années 1920 ? Quels liens existent entre l’anthropologie raciale et l’eugénisme ? Nul doute que les spécialistes, dont les contributeurs de l’ouvrage, continueront à travailler sur ces questions centrales. http://www.lectures.revues.org
            ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
            Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !