Lisez! icon: Search engine
Poulpe Fictions
EAN : 9782377421084
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 48
Format : 139 x 189 mm

L'invention du dimanche - Premier roman jeunesse - Dès 7 ans

,

Collection : Mini Poulpe
Date de parution : 05/03/2020
Et si on changeait la recette du dimanche ?
Polly déteste le dimanche : tout y est gris, fade et plein d’ennui. Qu’à cela ne tienne, elle est bien décidée à changer les choses. Avec l’aide de Monsieur Samedi et de Monsieur Dimanche, les gardiens du week-end, elle va tenter de trouver la recette parfaite pour rendre cette journée extraordinaire !
 
Mini-Poulpe...
Polly déteste le dimanche : tout y est gris, fade et plein d’ennui. Qu’à cela ne tienne, elle est bien décidée à changer les choses. Avec l’aide de Monsieur Samedi et de Monsieur Dimanche, les gardiens du week-end, elle va tenter de trouver la recette parfaite pour rendre cette journée extraordinaire !
 
Mini-Poulpe : de premiers romans illustrés en couleur pour les lecteurs et lectrices dès 7 ans !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377421084
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 48
Format : 139 x 189 mm
Poulpe Fictions

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • DolceBib Posté le 30 Septembre 2020
    Polly a le blues du dimanche, elle trouve ce jour bien triste. Elle va donc se rendre dans la rue de la Semaine pour aller trouver la maison du Dimanche. Contrairement à la maison du Samedi qui est pleine de rire d’enfants, de bonnes odeurs, la maison du Dimanche est à l’image de son propriétaire : triste et lugubre. Polly est décidée à faire changer les choses. Un premier roman plein de bonne humeur et de fantaisies qui parlera à tous les enfants et les adultes qui ont tous eu le blues du dimanche soir. On espère vraiment que la nouvelle recette du dimanche fonctionnera.
  • Jangelis Posté le 26 Septembre 2020
    Ah, ce triste dimanche, alors qu'on a attaqué la fin de semaine si gai, et puis voilà, dimanche, ça sent déjà la fin du week-end, les devoirs à faire, tout devient plus gris. Polly déteste le dimanche, Polly s'ennuie le dimanche, et ne parlons pas de la promenade quasi obligatoire. Heureusement, son papa a une idée : elle n'a qu'à se plaindre à l'inventeur du dimanche. La fillette part donc vers la rue de la semaine. Où l'on découvre que la maison de chaque jour est à l'image de ce jour. C'est drôle, bien trouvé, poétique et plein de bonnes idées. Car on va découvrir une bonne recette pour faire un dimanche agréable. Et pourquoi pas l'adapter à ce qu'on aime. Une petite lecture facile et amusante, mais qui fait aussi réfléchir : pourquoi être triste quand on peut être joyeux ? J'ai souri à cette lecture aussi parce qu'à présent, comme on ne veut surtout pas être accusé de sexisme, il faut toujours que le papa cuisine et la maman bricole. Ici le papa tricote et la maman répare le piano. C'est bien hein, mais ça devient tellement systématique et obligatoire que ça m'amuse.
  • hashtagceline Posté le 7 Juin 2020
    Ce petit roman, je l'ai aimé. Vraiment beaucoup. Il s'en dégage des souvenirs d'enfance et beaucoup de nostalgie. J'ai trouvé que c'était une bonne idée de parler de ce syndrôme du dimanche maussade qui touche bon nombre d'entre nous, que l'on soit enfants, ados et adultes. L'idée de base était bonne donc. Amusante et originale. Mais encore fallait-il en faire quelque chose. C'est ce qu'a parfaitement réussi Coline Pierré en inventant cette histoire farfelue d'inventeurs des jours de la semaine. Ainsi, avec Polly, notre jeune héroïne qui s'ennuie, nous allons faire une petite promenade dans "la rue de la Semaine" et découvrir que chaque jour a sa propre couleur, son humeur et ses spécialités. Polly, qui était un peu dépitée en sortant de chez elle, va très vite ne plus se concentrer sur autre chose que son cas personnel. Car oui, il y a plus grave que son cafard du dimanche après-midi ! Avec ses grandes lunettes et sa chevelure un peu folle, Polly est une jeune héroïne à qui les enfants peuvent s'identifier : curieuse, râleuse, vive et très enthousiaste quand il s'agit d'aider les autres et de les rendre heureux ! Et qui de mieux pour lui donner vie qu'... Ce petit roman, je l'ai aimé. Vraiment beaucoup. Il s'en dégage des souvenirs d'enfance et beaucoup de nostalgie. J'ai trouvé que c'était une bonne idée de parler de ce syndrôme du dimanche maussade qui touche bon nombre d'entre nous, que l'on soit enfants, ados et adultes. L'idée de base était bonne donc. Amusante et originale. Mais encore fallait-il en faire quelque chose. C'est ce qu'a parfaitement réussi Coline Pierré en inventant cette histoire farfelue d'inventeurs des jours de la semaine. Ainsi, avec Polly, notre jeune héroïne qui s'ennuie, nous allons faire une petite promenade dans "la rue de la Semaine" et découvrir que chaque jour a sa propre couleur, son humeur et ses spécialités. Polly, qui était un peu dépitée en sortant de chez elle, va très vite ne plus se concentrer sur autre chose que son cas personnel. Car oui, il y a plus grave que son cafard du dimanche après-midi ! Avec ses grandes lunettes et sa chevelure un peu folle, Polly est une jeune héroïne à qui les enfants peuvent s'identifier : curieuse, râleuse, vive et très enthousiaste quand il s'agit d'aider les autres et de les rendre heureux ! Et qui de mieux pour lui donner vie qu' Estelle-Billon-Spagnol ? Avec son dessin gai et coloré, elle nous met en scène une Polly comme on se l'imagine. Pour les autres personnages, tout aussi expressifs et amusants, nous ne sommes pas en reste. C'est parfait ! Pour chaque jour, le ton est donné. Alors que nous sommes avec Monsieur Dimanche, le dessin se fait sombre et tristounet, mais quand on arrive chez Monsieur Samedi, c'est l'explosion de rires, de joie et de vie ! On ressent beaucoup les émotions et l'histoire se joue aussi à travers les illustrations. Côté texte, c'est tout ce que j'aime chez Coline Pierré. Et pourtant, le texte est court mais c'est un bon concentré. C'est drôle, c'est plein de vie, c'est bien trouvé, c'est réconfortant et ça donne juste envie d'être enfin dimanche. Ce Mini-Poulpe m'a fait penser à un petit de conte moderne. En effet, notre pauvre gardien du dimanche a hérité d'une bien triste recette, une sorte de malédiction qu'il va falloir briser. Polly, aidée de Monsieur Samedi, va tout faire pour trouver le bon dosage et les bons ingrédients qui permettront que le dimanche retrouve un peu de gaieté. Ainsi la semaine s'achèvera en douceur et enfin, chaque jour apportera son lot de petits bonheurs. C'est un texte amusant et sensible, simple mais qui fait réfléchir à la façon dont on aborde les choses dans la vie : il suffit parfois de peu pour que tout soit plus joyeux.
    Lire la suite
    En lire moins
  • PetiteNoisette Posté le 28 Avril 2020
    Voici un petit roman que j'ai eu le plaisir de découvrir avec Mini-Noisette. C'est un roman à lire seul à partir de 7 ans selon l'éditeur. Il est vrai que Mini est un peu jeune (5 ans) pour certains passages un peu plus complexes. L'invention du dimanche est une histoire complètement loufoque ! Polly en a marre des dimanches tout gris. Alors c'est décidé ! Elle se rend rue de la semaine pour rencontrer Monsieur Dimanche : il faut absolument que ça change !! Oui, mais comment ? Monsieur Dimanche ne connaît pas d'autre recette !? Et s'ils demandaient de l'aide à Monsieur Samedi ? Avec Mini, on a bien rit en lisant ce livre ! Et notamment pendant la recherche de la nouvelle recette. Mini s'est fait une joie de raconter à Papa-Noisette les moindres détails de la nouvelle recette ! Un roman pétillant, accompagné d'illustrations colorées.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DU POULPE !
Ne manquez aucune info sur nos parutions délirantes et les événements autour de notre catalogue !