Lisez! icon: Search engine
Nathan
EAN : 9782092576069
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 176
Format : 140 x 210 mm

Lise et les hirondelles - Dès 12 ans

,

Collection : Roman Grand format
Date de parution : 01/02/2018
 Une héroïne très attachante, entre grands drames de la guerre et petits bouleversements de l'adolescence.
 
À treize ans, Lise a une passion pour les hirondelles. Mais lorsqu’elle les voit revenir à Paris en cet été 1942, les oiseaux ne parviennent pas à lui faire oublier les effets de l'Occupation : le rationnement, les sirènes, la fermeture de l’atelier de confection familial, l’attitude de ses amis... À treize ans, Lise a une passion pour les hirondelles. Mais lorsqu’elle les voit revenir à Paris en cet été 1942, les oiseaux ne parviennent pas à lui faire oublier les effets de l'Occupation : le rationnement, les sirènes, la fermeture de l’atelier de confection familial, l’attitude de ses amis depuis qu’elle porte une étoile jaune sur ses vêtements.
Le 16 juillet, Lise assiste à l'arrestation de toute sa famille. Elle se précipite au commissariat où on les a emmenés et parvient à sauver ses deux petits frères de la rafle du Vel' d'Hiv'. Mais elle n’a plus aucune nouvelle de leurs parents. Commence alors pour eux le long parcours des enfants cachés, parsemé d'angoisse et de dangers, de moments de doute et d’espoir.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782092576069
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 176
Format : 140 x 210 mm
Nathan

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • 5dschuman Posté le 13 Février 2020
    Un roman historique Lise est une jeune fille juive qui vit avec ses parents et ses frères à Paris. En juillet 1942, la famille est dénoncée : seuls les parents sont arrêtés car les enfants étaient chez des voisins. Lise et ses frères vont chercher un endroit pour survivre, cachés et vont tout tenter pour retrouver leurs parents. Entre amour de jeunesse, mauvaises rencontres et esquive des soldats, vont-ils y arriver ? Ce livre m'a plu car il s'agit d'un roman plein de rebondissements et de doutes. Impossible de s’arrêter dans sa lecture ! Je recommande ce livre pour ceux qui aiment les romans d'aventure et les faits historiques. Je met 4 étoiles car j'ai déjà lu plusieurs livres de ce type et je préfère les histoires vraies. Camille
  • marinedesvaux1 Posté le 5 Juin 2019
    On suit ici l'histoire de Lise, 13 ans au début de la guerre à Paris. Elle et sa famille sont juifs et il faut savoir vivre caché quand on porte l'étoile jaune Mais heureusement, des adultes sont là pour les aider même si certains ne cachent pas si bien que cela leur avis sur eux. Etre adolescente durant la guerre n'est pas de tout repos. Il y les mauvais souvenirs mais aussi les bons.
  • Lizouzou Posté le 20 Mars 2019
    Été 1942, en plein cœur de la seconde guerre mondiale, Lise va assister à l'arrestation de sa famille. Elle se fait passer pour la fille de ses voisins, tout en cachant son étoile jaune avec ses cheveux. Elle réussira à récupérer ses deux frères et attend avec impatience des nouvelles de ses parents. Tout d'abord, il convient de dire que cette histoire est inspirée de la vie d'Hélène, une femme que l'auteure a connu au cours de sa vie. Cela ajoute une dimension authentique à cette histoire. Il n'est jamais évident d'aborder un sujet aussi difficile que la guerre, et pourtant, Sophie Adriansen y arrive particulièrement bien. Elle nous l'avait déjà démontré dans son roman "Max et les poissons", elle réitère son talent dans ce roman ci. L'auteure nous plonge dans le quotidien d'une adolescente juive au cours de la seconde guerre mondiale. Elle nous décrit le port de l'étoile jaune, le déclin des commerces tenus par des juifs, les rafles, le fait de devoir se cacher, les alertes, le rationnement, l'attitude des soldats allemands… et j'en passe ! Le lecteur arrive à se mettre à la douloureuse place de Lise, passionnée d'hirondelles. J'ai beaucoup aimé le style d'écriture de l'auteure. C'est un roman... Été 1942, en plein cœur de la seconde guerre mondiale, Lise va assister à l'arrestation de sa famille. Elle se fait passer pour la fille de ses voisins, tout en cachant son étoile jaune avec ses cheveux. Elle réussira à récupérer ses deux frères et attend avec impatience des nouvelles de ses parents. Tout d'abord, il convient de dire que cette histoire est inspirée de la vie d'Hélène, une femme que l'auteure a connu au cours de sa vie. Cela ajoute une dimension authentique à cette histoire. Il n'est jamais évident d'aborder un sujet aussi difficile que la guerre, et pourtant, Sophie Adriansen y arrive particulièrement bien. Elle nous l'avait déjà démontré dans son roman "Max et les poissons", elle réitère son talent dans ce roman ci. L'auteure nous plonge dans le quotidien d'une adolescente juive au cours de la seconde guerre mondiale. Elle nous décrit le port de l'étoile jaune, le déclin des commerces tenus par des juifs, les rafles, le fait de devoir se cacher, les alertes, le rationnement, l'attitude des soldats allemands… et j'en passe ! Le lecteur arrive à se mettre à la douloureuse place de Lise, passionnée d'hirondelles. J'ai beaucoup aimé le style d'écriture de l'auteure. C'est un roman qui se lit rapidement et agréable à lire malgré l'atrocité de cette période de l'Histoire. Et enfin, les notes de l'auteure à la fin du livre m'ont particulièrement émue, surtout le dernier paragraphe.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Usva Posté le 13 Mars 2019
    La couverture est juste sublime, Tom Haugomat reste dans le même esprit que celui de Max et les poissons, avec des jeux d’ombres et des couleurs douces qui permettent une approche moins brute du sujet. Lise va très rapidement être confrontée à l’arrestation de ses parents et de son petit frère, ce dernier né sur le sol français qu’elle pourra sortir du commissariat, contrairement à ses parents. S’en suit le parcours de ces enfants, cachés chez des voisins, chez des cousins, confrontés à la peur et à l’absence, confrontés à l’idée que les êtres chers ne reviendront pas. Mais cette idée ne peut empêcher l’attente inconsciente et, comment dire à un petit garçon ce qu’est la mort, quand en plus celle-ci a touché ses parents ? Ce livre est beau, c’est indéniable, mais il est, je trouve, très orienté vers un lectorat féminin et cela m’a un peu déstabilisée. Il aborde des questions d’adolescentes, du corps qui change, ce à quoi je ne m’attendais pas, même si ça souligne encore plus le manque de la mère qui accompagne généralement lors de ces étapes de la vie. Une jolie lecture, qui ne m’aura pas autant émue que la précédente, mais qui plaira sans aucun... La couverture est juste sublime, Tom Haugomat reste dans le même esprit que celui de Max et les poissons, avec des jeux d’ombres et des couleurs douces qui permettent une approche moins brute du sujet. Lise va très rapidement être confrontée à l’arrestation de ses parents et de son petit frère, ce dernier né sur le sol français qu’elle pourra sortir du commissariat, contrairement à ses parents. S’en suit le parcours de ces enfants, cachés chez des voisins, chez des cousins, confrontés à la peur et à l’absence, confrontés à l’idée que les êtres chers ne reviendront pas. Mais cette idée ne peut empêcher l’attente inconsciente et, comment dire à un petit garçon ce qu’est la mort, quand en plus celle-ci a touché ses parents ? Ce livre est beau, c’est indéniable, mais il est, je trouve, très orienté vers un lectorat féminin et cela m’a un peu déstabilisée. Il aborde des questions d’adolescentes, du corps qui change, ce à quoi je ne m’attendais pas, même si ça souligne encore plus le manque de la mère qui accompagne généralement lors de ces étapes de la vie. Une jolie lecture, qui ne m’aura pas autant émue que la précédente, mais qui plaira sans aucun doute à de jeunes lecteurs qui veulent lire sur le sujet sans que ce soit trop violent. Les contenus ne sont pas trop durs, Sophie Adriansen sait parfaitement doser ce qui doit être dit pour que le lecteur comprenne, car le drame se joue entre les lignes.
    Lire la suite
    En lire moins
  • fatioua Posté le 27 Février 2019
    La lecture de ce roman m'a fait penser à celle d'Anne Frank où l'on découvre l'antisémitisme à travers les yeux du jeune fille. J'ai apprécié le courage de Lise surtout quand elle sauve ses deux petits frères. Je respecte beaucoup le courage des personnes qui cachaient les enfants juifs malgré les représailles. Ce roman permet de faire découvrir l'antisémitisme pendant la France occupée durant la seconde guerre mondiale. Néanmoins, je trouve qu'il y a un décalage entre les horreurs et la violence de cette époque et la façon dont l'auteure nous la raconte, peut être avec un peu trop de légèreté même si ce roman est à destination du jeune public. Il manquait peut être un peu plus de profondeur dans la narration.
ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER NATHAN !
De nouvelles idées de lecture jeunesse, chaque mois, dans votre boîte mail