Lisez! icon: Search engine
Héloïse d'Ormesson
EAN : 9782350870885
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 211
Format : 140 x 205 mm

L'ordre des jours

Date de parution : 28/08/2008

La vie en gage.

1946. Dans la France de la Libération, on réapprend à vivre. Solange espère, dans une petite ville lorraine, le retour d’Isy, son père, déporté. Au Lutetia, elle retrouve Max, qui a été le compagnon d’Isy à Auschwitz. Max affirme qu’Isy ne reviendra pas, mais visiblement il en sait plus...

1946. Dans la France de la Libération, on réapprend à vivre. Solange espère, dans une petite ville lorraine, le retour d’Isy, son père, déporté. Au Lutetia, elle retrouve Max, qui a été le compagnon d’Isy à Auschwitz. Max affirme qu’Isy ne reviendra pas, mais visiblement il en sait plus long. Tout en cherchant à percer ses secrets, Solange va travailler avec lui dans une entreprise de vente ambulante. Elle y fait la connaissance de Simon, lui aussi enfant de déportés. Un amour se tisse entre eux, en partie assombri par l’impuissance de Simon. Les années passent. Simon va chercher en Indochine la guerre qu’il n’a pas pu mener et en filigrane, la virilité qui lui manque. Solange part pour Israël où vit un certain Lev Kerner qui, au lendemain de la guerre, a dirigé des opérations de sauvetage de survivants du génocide. Il lui révèle qu’Isy a bien survécu au camp mais été assassiné en 1945 au cours d’un pogrom mené par des milices polonaises. Solange rentre en France où Simon la rejoint, démobilisé après Diên Biên Phu. Elle tente de construire sa vie avec lui, entourée de sa famille et de ses amis, pourtant l’idée de retrouver son père à travers ses assassins la tenaille. Un enfant naît. Mais le destin se manifeste une nouvelle fois : grâce à d’anciens camarades de combat, Simon apprend l’existence d’une liste d’anciens miliciens ayant participé aux pogroms d’après-guerre en Pologne. Solange le convainc de subtiliser cette liste. Les événements s’enchaînent alors, implacables…
Une composition admirable, un univers proche de Quoi de neuf sur la guerre, servie par une magnifique écriture, à la fois surprenante et simple.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782350870885
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 211
Format : 140 x 205 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • beberoots Posté le 22 Novembre 2017
    Nous sommes dans les années 50 en Lorraine, Solange et sa famille essaient de reconstruire leur vie. Et c'est très loin d'être facile car la famille de Solange est juive et tous ne sont pas revenus au lendemain de la guerre, parmi eux le père de Solange. Ceux qui en sont revenus n'arrivent pas à lui dire ce qu'il s'est réellement passé, le silence est pesant. Solange ne peut avancer avec cette absence, elle veut comprendre et surtout elle veut savoir. Elle mène sa vie comme elle peut, fonde une famille mais le père de son fils est meurtri lui aussi. La guerre est finie, une autre commence en Indochine, comment revivre à l'ombre de la grande Histoire. Ma lecture de ce roman a été plutôt mitigée. Je n'ai pas tout compris dans ce livre, tout n'est pas clairement dit ce qui laisse beaucoup de zones d'ombre. Je me suis parfois surprise à être complètement ailleurs, plus du tout dans le texte parce que j'étais passé à côté d'un détail qui m'a perdue... Le style m'a séduite, il m'a permis d'aller au bout. L'auteur mélange poésie, musique, joue avec les mots, utilise les rimes, bref c'est beau ! Gérald Tanenbaum nous offre un... Nous sommes dans les années 50 en Lorraine, Solange et sa famille essaient de reconstruire leur vie. Et c'est très loin d'être facile car la famille de Solange est juive et tous ne sont pas revenus au lendemain de la guerre, parmi eux le père de Solange. Ceux qui en sont revenus n'arrivent pas à lui dire ce qu'il s'est réellement passé, le silence est pesant. Solange ne peut avancer avec cette absence, elle veut comprendre et surtout elle veut savoir. Elle mène sa vie comme elle peut, fonde une famille mais le père de son fils est meurtri lui aussi. La guerre est finie, une autre commence en Indochine, comment revivre à l'ombre de la grande Histoire. Ma lecture de ce roman a été plutôt mitigée. Je n'ai pas tout compris dans ce livre, tout n'est pas clairement dit ce qui laisse beaucoup de zones d'ombre. Je me suis parfois surprise à être complètement ailleurs, plus du tout dans le texte parce que j'étais passé à côté d'un détail qui m'a perdue... Le style m'a séduite, il m'a permis d'aller au bout. L'auteur mélange poésie, musique, joue avec les mots, utilise les rimes, bref c'est beau ! Gérald Tanenbaum nous offre un tableau complet des années 50, les difficultés de la vie, la reconstruction du pays, les nouveautés vestimentaires et les changements sociétaux avec la question du mariage par exemple. Il ne fait pas l'impasse sur la politique, le racisme, l'économie... les personnages passent d'une guerre à l'autre sans avoir le temps de relever la tête. La question d'héritages entre génération est omniprésente dans cet ouvrage. Comment les enfants peuvent se relever, comment vivre avec les souffrances de ses parents et ses propres souffrances ? Le bonheur est-il envisageable ? Autant de questions auxquelles Gérald Tanenbaum propose sa réponse.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Annette55 Posté le 27 Février 2017
    Nous voici plongés au cœur des années 50, dans une ville de Lorraine, où Solange attend le retour de déportation de son père, Isy. Au Lutetia, elle retrouve Max, compagnon d'Isy, muré dans un silence désespéré , qui cache visiblement un secret. Les années passent, Solange ne renonce pas, elle rencontre Simon, lui aussi enfant de déporté. L'un comme l'autre réfutent le terrible destin des enfants qui refusent obstinément de croire que leurs parents ne reviendront jamais, cet impossible deuil ! Leur chemin singulier parsemé de révélations, une quête obstinée, une vengeance et une absence, une force de vie incroyable les ménera de la jungle indochinoise , mirage de seconde chance , aux portes du Neguev , à la découverte d'un réseau de juifs ayant poursuivi la lutte après la guerre ! Le terrible dénouement émergera des lourdes brumes glacées polonaises . Servi par une écriture musicale, pudique, sans concession, des phrases ciselées , ce roman ressuscite d'une manière à la fois lumineuse et douloureuse, concise et sobre, les années 50, dans l'intimité d'une France convalescente ......basculant d'une guerre à l'autre........ Suspense, surprise, aventures rythment grande et petite histoire , cheminement de Solange, un attachant personnage de femme dans le refus du destin, une recherche de... Nous voici plongés au cœur des années 50, dans une ville de Lorraine, où Solange attend le retour de déportation de son père, Isy. Au Lutetia, elle retrouve Max, compagnon d'Isy, muré dans un silence désespéré , qui cache visiblement un secret. Les années passent, Solange ne renonce pas, elle rencontre Simon, lui aussi enfant de déporté. L'un comme l'autre réfutent le terrible destin des enfants qui refusent obstinément de croire que leurs parents ne reviendront jamais, cet impossible deuil ! Leur chemin singulier parsemé de révélations, une quête obstinée, une vengeance et une absence, une force de vie incroyable les ménera de la jungle indochinoise , mirage de seconde chance , aux portes du Neguev , à la découverte d'un réseau de juifs ayant poursuivi la lutte après la guerre ! Le terrible dénouement émergera des lourdes brumes glacées polonaises . Servi par une écriture musicale, pudique, sans concession, des phrases ciselées , ce roman ressuscite d'une manière à la fois lumineuse et douloureuse, concise et sobre, les années 50, dans l'intimité d'une France convalescente ......basculant d'une guerre à l'autre........ Suspense, surprise, aventures rythment grande et petite histoire , cheminement de Solange, un attachant personnage de femme dans le refus du destin, une recherche de vérité et la volonté de vivre malgré pertes douloureuses et absences ....... Un livre qui pose des questions universelles sur la souffrance, l'identité et l'action à travers la chronique remarquable de ces années -là . Un beau roman foisonnant oscillant entre le baume du temps qu répare et l'infinie nostalgie des absents. La photo de première de couverture figure celle de la maman de l'auteur qui habite dans la rue des quatre églises où se trouve " la taverne du livre " , ma librairie . J'avais lu avec bonheur en 2012 " L'affinité des traces" du même auteur chez Héloïse d'Ormesson.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Alexmotamots Posté le 20 Mai 2009
    Dans une petite ville de Lorraine, Solange attend le retour de son père, Isy, déporté. Au Lutetia, elle retrouve Max, compagnon d'Isy, muré dans le silence, mais qui visiblement cache un secret. Solange lui propose son aide, lui qui n'a plus nulle part où aller. Les années passent et Solange rencontre Simon, lui aussi enfant de déportés. L'un comme l'autre refuse le deuil des disparus et Simon se fait incorporer pour l'Indochine, tandis que Solange part en Israël sur les traces d'une obscure organisation qui a aidé Max et son père. Aucun des deux n'en reviendra satisfait, et leur recherche continue, malgré l'enfant, Serge, qu'ils ont ensembles. Mon avis : Terrible destin que celui de ces enfants de déportés qui refusent de croire que leurs parents ne reviendront jamais et qui ne peuvent les pleurer. Terrible destin de ceux qui sont rentrés et qui ne peuvent exprimer leur souffrance. Tous continus de tenter de vivre, malgré les guerres qui se succèdent. Un bémol : un récit un peu trop éclaté avec trop de sous-entendus, de non-dit.
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.