Lisez! icon: Search engine

Louis XI

Perrin
EAN : 9782262041045
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 371
Format : 154 x 240 mm
Louis XI

Date de parution : 01/10/2015
Le portrait renouvelé d'un roi majeur de la France médiévale, par son plus fin historien.
 
Louis XI est le roi de France, et plus largement le souverain d’Europe, qui a le plus fortement marqué le Moyen Âge tardif. Au point que les travaux qui lui sont consacrés sont nombreux, mais tous, ou quasiment, se concentrent sur la manière dont il a été dépeint, loué ou... Louis XI est le roi de France, et plus largement le souverain d’Europe, qui a le plus fortement marqué le Moyen Âge tardif. Au point que les travaux qui lui sont consacrés sont nombreux, mais tous, ou quasiment, se concentrent sur la manière dont il a été dépeint, loué ou condamné au fil des siècles plutôt que sur le contenu de son règne, de 1461 à 1483, et sa gouvernance.
Le portrait brossé ici laisse de côté les stéréotypes usés, notamment l’image un peu simple et sinistre de l’« universelle araignée », et tente de mettre en pleine lumière des pans essentiels du caractère du souverain et de sa politique : justice, religion, armée… Se découvre alors un roi omniprésent, à la fois ondoyant et intransigeant sur sa fonction, maître d’un pragmatisme érigé en doctrine, qu’il s’agisse de régler le conflit avec Charles le Téméraire ou d’apaiser ses grands vassaux et de courir après la « finance ». S’il est coutumier de souligner la modernité de ceux dont nous écrivons l’histoire, rarement l’emploi de ce mot a été aussi justifié que dans le cas de Louis XI, parfois englué dans son temps, mais aussi visionnaire en perpétuel mouvement. C’est à un grand roi que ce présent volume a voulu revenir, et aux vérités de son action et de son règne.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262041045
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 371
Format : 154 x 240 mm

Ils en parlent

" Plus qu'une biographie, c'est une plongée dans la vie et la politique du souverrain que propose cette grande étude fouillée."
Philippe Maxence / Le Figaro Magazine
"Plus qu'une biographie, c'est une plongée dans la vie et la politique du souverain que propose cette grande étude fouillée."
Philippe Maxence
" Loin de faire le récit chronologique d'un règne - sauf au chapitre introductif -, le médiéviste Joël Blanchard entend saisir son personnage, le roi Louis XI, à travers de multiples aspects de l'exercice du pouvoir."
N.O. / Le monde des Livres

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Sarindar Posté le 10 Février 2016
    Enfin, un portrait de Louis XI sans trait forcé et sans roman noir, et, du coup, sans que l'auteur ait besoin de rendre compte de cette évolution positive. Finies les images sombres multipliées à l'envi : à la trappe les "Fillettes", ces cages plus ou moins étroites et de sinistre réputation où Louis XI aurait enfermé ceux qu'il voulait punir ; le "machiavélisme" du souverain, sans être totalement faux, n'est plus aujourd'hui au cœur des préoccupations des historiens, surtout que l'on sait depuis longtemps que cette légende a été largement fabriquée et entretenue par la littérature (voir par exemple Quentin Durward de Walter Scott ou Notre-Dame de Paris de Victor Hugo). Tout cela n'est plus de saison, et ne mérite même plus de retenir notre attention. Et plus besoin non plus de penser à une réhabilitation : Paul Murray Kendall avait, en son temps, parfaitement réussi cette opération. Mais ce temps est révolu, et l'analyse des faits et des écrits ne peut plus être la même. Joël Blanchard vient d'écrire le Louis XI qui nous manquait, et il nous décrit une action concrète, où l'on voit bien que les vieux clichés et étiquettes, et tous les fantasmes qui ont eu cours dans... Enfin, un portrait de Louis XI sans trait forcé et sans roman noir, et, du coup, sans que l'auteur ait besoin de rendre compte de cette évolution positive. Finies les images sombres multipliées à l'envi : à la trappe les "Fillettes", ces cages plus ou moins étroites et de sinistre réputation où Louis XI aurait enfermé ceux qu'il voulait punir ; le "machiavélisme" du souverain, sans être totalement faux, n'est plus aujourd'hui au cœur des préoccupations des historiens, surtout que l'on sait depuis longtemps que cette légende a été largement fabriquée et entretenue par la littérature (voir par exemple Quentin Durward de Walter Scott ou Notre-Dame de Paris de Victor Hugo). Tout cela n'est plus de saison, et ne mérite même plus de retenir notre attention. Et plus besoin non plus de penser à une réhabilitation : Paul Murray Kendall avait, en son temps, parfaitement réussi cette opération. Mais ce temps est révolu, et l'analyse des faits et des écrits ne peut plus être la même. Joël Blanchard vient d'écrire le Louis XI qui nous manquait, et il nous décrit une action concrète, où l'on voit bien que les vieux clichés et étiquettes, et tous les fantasmes qui ont eu cours dans le passé - même encore chez Kendall - ne peuvent plus trouver place. L'événementiel n'a, dans ce livre, qu'une part limitée, celle qui est nécessaire au propos de l'auteur, qui est de se concentrer sur l'action politique, administrative, diplomatique, financière, judiciaire, etc. et sur la personne privée, que l'on connaît aussi pour une correspondance abondante et sans doute presque intégralement archivée. Il nous manque peut-être une analyse poussée des rapports que Louis XI entretint avec l'Église et un réexamen de la conception qu'il se fit des choses de la foi. Mais, c'est fait : on est sur la bonne voie. François Sarindar, auteur de : Jeanne d'Arc, une mission inachevée (2015)
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…