RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Louons maintenant les grands hommes-nouvelle édition

            Plon
            EAN : 9782259252744
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 544
            Format : 140 x 225 mm
            Louons maintenant les grands hommes-nouvelle édition

            Walker EVANS (Photographe)
            Collection : Terre humaine
            Date de parution : 20/04/2017
            A l’occasion de l’exposition événement consacrée à Walker Evans au Centre Pompidou, une nouvelle édition d’un des plus grands textes de la collection Terre Humaine. Un reportage chez des familles de métayers de l’Alabama, écrit dans la fièvre en 1936 par un journaliste et cinéaste de 27 ans. Un ouvrage figurant au premier rang des lettres américaines, illustré par des photographies historiques Walker Evans.
            C’est en 1936, à 27 ans, que James Agee a écrit ce livre exceptionnel sur la misère au Sud des Etats-Unis. Louons maintenant les grands hommes est un de ces grands textes qui marquent une génération. Le souffle d’Agee, son regard de cinéaste, l’intensité de sa vision surprennent et vous... C’est en 1936, à 27 ans, que James Agee a écrit ce livre exceptionnel sur la misère au Sud des Etats-Unis. Louons maintenant les grands hommes est un de ces grands textes qui marquent une génération. Le souffle d’Agee, son regard de cinéaste, l’intensité de sa vision surprennent et vous emportent dans un flux. Jamais un pays, une condition de classe, une très banale vie quotidienne de paysans n’ont été pareillement décrits. Cette minutie dans le détail, une férocité de ne rien laisser dans l’ombre - objets, corps, paroles et soupirs, pensées cachées - déroutent puis émeuvent et convainquent. Jamais, incantation lyrique aussi intérieure n’a inspiré de tels documents.
            James Agee a été chargé par Time-Life d’un reportage de six semaines sur les Blancs pauvres de l’Alabama. Accompagné de Walker Evans - célèbre photographe américain -, comme deux espions, ils vont au sein de trois familles, tenter d’approcher la vérité. Mais qu’est-ce que la vérité d’un homme, d’une société ? N’est-elle pas insaisissable ? Agee nous le fait percevoir. L’intention première est donc un compte rendu. Mais la personnalité fiévreuse de l’auteur, la transparence poétique qu’il donne à tout ce qu’il regarde vont tirer de la vie la plus humble son expression la plus haute.
            C’est une protestation contre la réalité, une déchirure, une brûlure intérieure qui inspirent ces portraits dont la tonalité est des plus singulières dans notre littérature et bouscule la tradition sociologique.
            Dense de tout vouloir dire, écrit comme pour être entendu à haute voix, ce livre universel atteint une hauteur et une vérité de visionnaire inégalées.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782259252744
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 544
            Format : 140 x 225 mm
            Plon
            24.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Plouzennec Posté le 24 Novembre 2017
              avec une délicatesse, une empathie et une douceur qui n'ont presque plus rien d'humain, la plume d'Agee s'arrête sur ces déshérités pour les auréoler d'une lumière divine, débordante de charité et d'amour fraternel. Comme s'il avait cherché, par les mots, à faire beaucoup mieux que de leur rendre hommage : contribuer à leur rédemption.
            • PENTER Posté le 6 Septembre 2014
              Le témoignage bouleversant de James Agee devrait être présent dans toutes les bibliothèques. C'est le grand livre de la compassion, il n'y a rien à ajouter.
            • Drych Posté le 25 Janvier 2014
              J'hésite un peu à commenter un livre, dont je n'ai lu qu'une centaine de pages, mais ce que j'ai lu m'a enthousiasmé par l'humanité qui s'en dégage, et je comprends la recommandation de lecture de Depardon qui m'a incité à le lire. Je ne l'ai pas lu en entier parce que la description minutieuse que fait Agee de ces paysans pauvres de l’Alabama des années 30, bien que constituant un témoignage sociologique très intéressant, s'avère très fastidieuse à lire, justement du fait de ce caractère très minutieux et de cette volonté de tout décrire dans les moindres détails. Les photos de Walker Evans qui accompagnent le récit sont de la même veine humaniste. Je l'avais emprunté à la médiathèque et l'achèterai sans doute pour pouvoir y revenir en plusieurs fois.
            • Elinore Posté le 3 Février 2008
              Un incontournable de la "non-fiction". James Agee et le photographe Walke Evans étaient partis faire un reportage sur les conditions de vie des paysans du Sud des Etats-Unis, et ils ont produit cet objet littéraire hors du commun. Une somme, illisible et grandiose, qui tente de dire non seulement comment vivent ces hommes-là, mais qui il sont. Agee cherche à mettre l'humanité en mots, il s'en approche parfois. Vertigineux.
            INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
            Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…