Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714453013
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 140 x 225 mm

Luther : L'Alerte

Renaud MORIN (Traducteur)
Collection : Belfond Noir
Date de parution : 04/04/2013

Sur la corde raide qui s’étend entre le Bien et le Mal se tient John Luther, inspecteur à la crim’ londonienne. Redoutablement intelligent, intuitif et obsessionnel, le Samaritain est aussi dangereux. Pour lui, pour ceux qui l’entourent et pour les sadiques qu’il traque. Mais après seize ans de service, cette nouvelle enquête pourrait bien devenir son pire cauchemar.
Prequel de la série éponyme créée par Neil Cross, un roman d’une noirceur inédite, à vous glacer le sang…

Dérangeant, angoissant et sans pitié, un trip dans l’infinie noirceur de l’âme humaine. Dans un Londres crépusculaire, découvrez le héros tourmenté de Luther, la série phénomène créée par Neil Cross.

Tous ses collègues s’accordent à le dire : John Luther est un excellent flic. Un homme impressionnant, par son physique,...

Dérangeant, angoissant et sans pitié, un trip dans l’infinie noirceur de l’âme humaine. Dans un Londres crépusculaire, découvrez le héros tourmenté de Luther, la série phénomène créée par Neil Cross.

Tous ses collègues s’accordent à le dire : John Luther est un excellent flic. Un homme impressionnant, par son physique, ses principes ; un détective intuitif, admiré pour ses résultats.
Mais la réalité est plus sombre. Insomnie, dépression, accès de violence, à force de côtoyer le mal, Luther est en train de perdre pied.
Une situation qui inquiète. À commencer par son épouse, impuissante à apaiser cet homme lancé dans une guerre personnelle contre le crime.

Et l’enquête qui s’annonce ne va rien arranger : face à un tueur d’enfants qui joue avec ses nerfs, combien de temps encore Luther parviendra-t-il à contrôler ses démons et à rester du bon côté de la loi ?

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714453013
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

À propos de Luther : l’alerte :
« Luther : l’alerte : un roman effroyablement captivant et horriblement noir. »
The Guardian

« Sinistrement noir, carrément dérangeant, mais avant toute chose superbement réussi ! Les premiers pas de Luther, inspecteur ténébreux, tourmenté et profondément attachant, sont aussi réussis sur le papier qu’à l’écran. »
Kirkus Review

À propos de Captif :
« Cross commence son histoire en mode mineur, puis ne cesse de piéger son lecteur, à l'instar de ses personnages. »
Christine Ferniot, Télérama

« Neil Cross écrit dans un style simple, direct. Il fait monter le suspense et, sans prévenir, assène les images chocs comme d'autres les coups. Du violent au gore, la frontière est parfois étroite et, enfermé dans ce qui ressemble à un tunnel sans beaucoup d'air, le lecteur ressent alors un grand malaise. »
Bruno Corty, Le Figaro

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • isalef95 Posté le 8 Mars 2014
    Voilà une enquête haletante, des intrigues menées sur le fil du rasoir qui n'épargnent personne y compris le lecteur. Sans nier le talent de l'auteur, j'ai eu une véritable répulsion à la lecture de scènes de meurtres, de mises à mort d'enfants et d'animaux décrites impitoyablement. C'est certainement la loi du genre mais pour moi, cette noirceur dépasse mes limites. (lecture dans le cadre du jury euro-polar de la Médiathèque Desnos)
  • Bazart Posté le 1 Octobre 2013
    Comment donner envie de lire un livre dont certains passages vous laissent le cœur au bord des lèvres ? Aidons nous d’une citation de Tèrence, poéte latin du 1 er siècle avant Jésus Christ : « Je suis un homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger »et plongeons dans l’univers noir, très noir, de Neil Cross. « Un homme grand qui marche à grand pas. Le monde tourne comme une roue sous ses pieds »Luther, flic à l’hyper sensibilité cadenassée dans un corps de malabar, arpente les rues de Londres à la recherche du croquemitaine voleur d’enfants qui hantait nos cauchemars de bambins. Le lecteur est prévenu, ça va cogner, ça va trancher, ça va mutiler, ça va incendier, bref ça va saigner. Le style est percutant, simple et précis, l’auteur prend le temps de donner de l’épaisseur aux personnages principaux pour les rendre crédibles ou attachants. Impossible de lâcher la lecture de ce roman malgré les description de scènes de crimes hyper- réalistes, malgré l’évocation naturaliste de bizarreries érotiques et d’humiliations en tous genres, malgré les lignes parfois très floues entre bourreaux et victimes .Pourquoi ?parce que le point de vue de Neil Cross est... Comment donner envie de lire un livre dont certains passages vous laissent le cœur au bord des lèvres ? Aidons nous d’une citation de Tèrence, poéte latin du 1 er siècle avant Jésus Christ : « Je suis un homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger »et plongeons dans l’univers noir, très noir, de Neil Cross. « Un homme grand qui marche à grand pas. Le monde tourne comme une roue sous ses pieds »Luther, flic à l’hyper sensibilité cadenassée dans un corps de malabar, arpente les rues de Londres à la recherche du croquemitaine voleur d’enfants qui hantait nos cauchemars de bambins. Le lecteur est prévenu, ça va cogner, ça va trancher, ça va mutiler, ça va incendier, bref ça va saigner. Le style est percutant, simple et précis, l’auteur prend le temps de donner de l’épaisseur aux personnages principaux pour les rendre crédibles ou attachants. Impossible de lâcher la lecture de ce roman malgré les description de scènes de crimes hyper- réalistes, malgré l’évocation naturaliste de bizarreries érotiques et d’humiliations en tous genres, malgré les lignes parfois très floues entre bourreaux et victimes .Pourquoi ?parce que le point de vue de Neil Cross est clair, aucun cynisme ,aucune ironie, la violence aussi insupportable soit-elle est le résultat de la souffrance et du malheur. Ce qui est certain, c'est que Luther est un flic humain, peut-être même trop humain !
    Lire la suite
    En lire moins
  • dubruitdanslesoreilles Posté le 15 Juillet 2013
    En règle générale, je ne suis pas vraiment friand de romans adaptés d’une série Tv ou d’un film. Pourtant, j’ai décidé de faire une exception pour Luther, l’alerte. Les raisons qui m’ont conduit à revoir mon jugement sont les suivantes : — D’une part, la série Luther est vraiment très bonne, le personnage est original et marquant. Il s’agit d’une prequel et de ce fait nous allons en apprendre plus sur le sombre passé du personnage. — D’autre part, l’auteur n’est autre que Neil Cross, le créateur-scénariste de la série. Le monsieur a une double casquette, il est également à l'origine de deux romans parus chez Belfond en 2011 et 2013. En plus d’être « légitime », il est qualifié pour écrire ce livre. Nous retrouvons donc John Luther, policier à Londres. Il est admiré de ses collègues et de sa hiérarchie. Son physique est impressionnant (il est très grand ), voir intimidant pour les malfrats qu’il traque. Très investit dans ses investigations, il fait presque une affaire personnelle de les résoudre. Petit à petit, le super flic sombre dans la dépression à force de côtoyer le mal sous toutes ses formes. L’enquête en cours s’annonce des plus abjecte, un homme a tué une famille... En règle générale, je ne suis pas vraiment friand de romans adaptés d’une série Tv ou d’un film. Pourtant, j’ai décidé de faire une exception pour Luther, l’alerte. Les raisons qui m’ont conduit à revoir mon jugement sont les suivantes : — D’une part, la série Luther est vraiment très bonne, le personnage est original et marquant. Il s’agit d’une prequel et de ce fait nous allons en apprendre plus sur le sombre passé du personnage. — D’autre part, l’auteur n’est autre que Neil Cross, le créateur-scénariste de la série. Le monsieur a une double casquette, il est également à l'origine de deux romans parus chez Belfond en 2011 et 2013. En plus d’être « légitime », il est qualifié pour écrire ce livre. Nous retrouvons donc John Luther, policier à Londres. Il est admiré de ses collègues et de sa hiérarchie. Son physique est impressionnant (il est très grand ), voir intimidant pour les malfrats qu’il traque. Très investit dans ses investigations, il fait presque une affaire personnelle de les résoudre. Petit à petit, le super flic sombre dans la dépression à force de côtoyer le mal sous toutes ses formes. L’enquête en cours s’annonce des plus abjecte, un homme a tué une famille entière et a extrait le bébé du ventre de la mère encore enceinte au moment de son meurtre. John fera tout pour sauver l’enfant et capturer ce monstre. Dans cette traque, il va tomber dans la violence et perdra pied aussi bien dans son travail que dans sa vie personnelle. C’est avec un grand plaisir que j’ai retrouvé les qualités de la série dans ce livre. L’univers de Neil Cross est froid, brutal et diablement réel. Le personnage de Luther est sublime, un flic désarçonné et violent. Bien sûr ce n’est pas le premier, mais il a le petit supplément d’âme qui le hisse au-dessus du lot. Par moment, il semble puissant et inébranlable alors que, l’instant d’après, il est perdu face aux choix qu’il doit faire. Aucun délinquant ne peut lui résister pourtant devant sa femme qu'il aime tant, il est incapable de trouver les mots qu'il faut pour la garder. Il la rend malheureuse et n’a pas la force de sauver son couple. L’intrigue est intéressante bien que l’on connaisse rapidement l’identité du tueur. Ce qui justifie vraiment la lecture de l’alerte, c’est John Luter et sa quête de justice. L’écriture de l’auteur est dynamique avec beaucoup de dialogues. C’est l’efficacité avant tout qui prône ici, on note tout de même de belles choses comme cette phrase qui décrie Luter à merveille « un homme grand qui marche à grands pas » Voici donc une lecture que je recommande à tous les fans de la série, mais pas que. Le fait qu’il s’agisse d’une prequel rend ce roman abordable pour tout le monde, et les amoureux de thriller devraient prendre beaucoup de plaisir avec ce livre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lilli_de Posté le 23 Mai 2013
    J’ai reçu il y a quelque temps le nouveau roman policier de Neil Cross, Luther : L’alerte. Je l’ai termine ce durant le pot du 8 mai. L’histoire débute par un meurtre d’un sauvagerie incroyable. Un couple bien sous tout rapport, Tom et Sarah Lambert est assassiné dans son pavillon et leur bébé arraché du ventre de la mère et emmené par l’assassin. L’inspecteur principal, John Luther est immédiatement chargé de l’enquête. Alors qu’il se débat avec des problèmes d’ordres familiaux, Luther doit impérativement trouvé l’assassin et retrouvé le bébé avant qu’il ne soit trop tard...
  • Mylou Posté le 22 Mai 2013
    Sur la 4eme de couverture, on peut lire ceci : "Dérangeant, angoissant et sans pitié, un trip dans l'infinie noirceur de l'âme humaine." Clairement, j'aurais pas dit mieux ! Cette histoire est monstrueuse, tout simplement... Neil Cross nous embarque dans un monde sanglant, des crimes horribles tant à vivre qu'à imaginer. L'inspecteur Luther est un flic du genre armoire à glace (si si, cherchez Idriss Elba, pour voir.). Et c'est clairement un mec torturé. Et un super flic. Un peu trop bourru par moment, même. Il doit enquêter sur une histoire absolument horrible. Un couple qui semble parfait avec une vie parfaite est sauvagement assassiné. La femme a été éventrée et le bébé qui devait naître bientôt a disparu. Une césarienne old school quoi... Très vite, la police cerne le caractère du coupable, pourquoi il a fait ça, pourquoi ce couple. Et comment. Il ne reste plus qu'à savoir qui, en fait... Et là on sombre. On sombre rapidement dans les travers humains, les deviances sexuelles, les trafics, la violence, la haine. A coté de ça, il y a ce petit vieux qui n'emmerde personne, qui vit paisiblement dans sa maison que le proprio veut récupérer coûte que coûte. Luther l'aide et fait tout pour le protéger puisque... Sur la 4eme de couverture, on peut lire ceci : "Dérangeant, angoissant et sans pitié, un trip dans l'infinie noirceur de l'âme humaine." Clairement, j'aurais pas dit mieux ! Cette histoire est monstrueuse, tout simplement... Neil Cross nous embarque dans un monde sanglant, des crimes horribles tant à vivre qu'à imaginer. L'inspecteur Luther est un flic du genre armoire à glace (si si, cherchez Idriss Elba, pour voir.). Et c'est clairement un mec torturé. Et un super flic. Un peu trop bourru par moment, même. Il doit enquêter sur une histoire absolument horrible. Un couple qui semble parfait avec une vie parfaite est sauvagement assassiné. La femme a été éventrée et le bébé qui devait naître bientôt a disparu. Une césarienne old school quoi... Très vite, la police cerne le caractère du coupable, pourquoi il a fait ça, pourquoi ce couple. Et comment. Il ne reste plus qu'à savoir qui, en fait... Et là on sombre. On sombre rapidement dans les travers humains, les deviances sexuelles, les trafics, la violence, la haine. A coté de ça, il y a ce petit vieux qui n'emmerde personne, qui vit paisiblement dans sa maison que le proprio veut récupérer coûte que coûte. Luther l'aide et fait tout pour le protéger puisque bien sur ce pauvre papy solitaire est victime d'un sacré chantage qui m'a particulièrement soulevé le coeur... Tous les personnages ont un caractère assez fort. Le coupable est le plus/mieux travaillé. Je suis complètement tombée sous le charme de sa personnalité, son caractère, ses colères, sa haine, sa violence. Et puis Patrick, je l'ai trouvé formidable. Pas franchement au début, mais au fil de l'histoire j'ai rapidement eu une grande affection pour lui. Et puis, le couple Luther. John et Zoé... Zoé a l'immense chance d'être mariée à un flic absent, impliqué à 200% dans son taf. Elle se retrouve seule, son mari lui parle à peine de ce qu'il a sur le cœur... On sent qu'ils s'éloignent l'un de l'autre et c'est terrible, on a envie de les secouer un bon coup, de leur dicter leur conduite pour sauver leur amour, puisque bien sur, malgré tout, ils s'aiment. Enfin, tous les personnages sont hyper bien travaillés, totalement réels. Et surtout absolument passionnants tous autant qu'ils sont. L'histoire m'a complètement subjuguée, j'ai été rapidement happée, je ne voyais pas le temps passer ni même les pages se tourner, ça se lit tout seul. J'adore les trucs bien trash, sanglants et violents à la télé, les crimes sexuels me passionnent (oui, je sais...) et là, j'ai été servie. Je pensais qu'une histoire pareille sur papier allait me faire vomir, me retourner le bide ou au moins bien m’écœurer, et même s'il est vrai que j'ai vacillé deux trois fois, finalement, c'est ça qui est bon... J'ai eu des hauts le cœur à tout bout de champ, des palpitations, à la limite des sueurs froides. Fabuleux !
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond Noir
Succombez à vos instincts de serial lecteur.