Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782265115651
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 210 mm
M pour Mabel
Marie-Anne de Béru (traduit par)
Date de parution : 25/08/2016
Éditeurs :
Fleuve éditions

M pour Mabel

Marie-Anne de Béru (traduit par)
Date de parution : 25/08/2016
« Chercher à voir un autour, c’est comme rechercher la grâce : elle surviendra, mais rarement, et vous ne saurez ni quand ni comment. »
Enfant, Helen rêvait d’être fauconnier. Elle nourrit des années durant son rêve par la lecture.
Devenue adulte, elle va avoir l’occasion de le réaliser.
De manière brutale et inattendue, son père, journaliste...
Enfant, Helen rêvait d’être fauconnier. Elle nourrit des années durant son rêve par la lecture.
Devenue adulte, elle va avoir l’occasion de le réaliser.
De manière brutale et inattendue, son père, journaliste qui a marqué profondément sa vision du monde, s’effondre un matin dans la rue.
Terrassée par le chagrin, passant par toutes...
Enfant, Helen rêvait d’être fauconnier. Elle nourrit des années durant son rêve par la lecture.
Devenue adulte, elle va avoir l’occasion de le réaliser.
De manière brutale et inattendue, son père, journaliste qui a marqué profondément sa vision du monde, s’effondre un matin dans la rue.
Terrassée par le chagrin, passant par toutes les phases du deuil, le déni, la colère, la tristesse, Helen va entreprendre un long voyage physique et métaphysique. Elle va se procurer un rapace de huit semaines, le plus sauvage de son espèce, Mabel. Réputé impossible à apprivoiser. Elle va s’isoler du monde, de la ville, des hommes. Et emprunter un chemin étonnant.

« Des clairières. Voilà ce qu’il me fallait. Peu à peu, mon cerveau retrouvait ses points de repère et reprenait possession d’espaces inutilisés depuis des mois. Je passais ma vie depuis si longtemps dans des bibliothèques et des salles des professeurs, à fixer des écrans d’ordinateurs, à corriger des essais et à traquer des références universitaires. Ceci était une tout autre chasse. Ici, j’étais un tout autre animal. » 
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265115651
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 210 mm

Ils en parlent

« Ce texte est une incantation. Je ne pouvais pas m’empêcher de lire. 
Mark Haddon, auteur du Bizarre Incident du chien pendant la nuit
Mark Haddon

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • JuEtLi Posté le 14 Novembre 2021
    Helen est une toute jeune fille qui rêve de fauconnerie. Passion théorique au demeurant, qu'elle assouvit à travers les livres jusqu'au jour où elle découvre les Autours - rapaces altiers et impitoyables, et quasi impossibles à dresser. Elle est devenue fauconnière lorsque son père décède brutalement. L'éprouvante douleur qu'elle éprouve vient à se cristalliser petit à petit autour d'une seule idée: dresser un Autour, ce rapace mystérieux qui la hante depuis l'enfance. Le dressage est long et douloureux, semé de doutes et d'embûches, elle est quelques fois proche du renoncement. Mais ce voyage presque mystique qu'elle fait avec Mabel, son Autour, est surtout celui de son passé et du deuil de son père. Ce roman est magnifique. Il m'a profondément parlé et touché. La façon dont l'autrice fait le parallèle entre le parcours du deuil et le dressage de l'oiseau sauvage est bouleversant. Je n'ai pas réussi à m'en détacher et j'avoue qu'il est resté gravé en moi bien longtemps après que je l'ai eu terminé…
  • Mitch22 Posté le 9 Juin 2021
    Plein de sensibilité et de beauté. Le perso pricipal a beaucoup à transmettre dans sa souffrance et projette son empathie pour ces animaux fascinants. On en ressort enrichi et un peu blessé aussi. Néanmoins, j'aurai aimé plus d'interactions avec une plus grande galerie de personnages.
  • celinezug Posté le 6 Juin 2021
    Survivre au deuil d'un père tant aimé, c'est aussi brutal que de vouloir dresser un autour pour Hélen. C'est du moins ce que l'on apprend tout au long de ce livre qui initie son lecteur au milieu de la fauconnerie et qui même pour quelqu'un qui croit qu'il y a une erreur de traduction dans autour (j'ai longtemps pensé qu'ils avaient oublié le V) se trouve tout de suite transporté dans ce monde animal. La douleur tapie au fond de son cœur, dans un état dépressif, mais avec une volonté aussi farouche que son vautour Hélen va plonger dans ce monde qui la fascine depuis l'enfance. Elle va y trouver une forme de salut, frôler de (trop) près la sauvagerie bestiale, s'y perdre jusqu'à la fascination, douter sans cesse d'être à la hauteur et peu à peu apprendre de cet autour à l'humeur changeante, chasseur sanguinaire et parfaitement taillé pour une nature qui ne le protège plus de l'homme. Hélen aussi va prendre place dans ce monde sans son père et peu à peu apprivoiser sa douleur et un tout petit peu son autour. En filigrane on découvre un auteur qui comme elle a essayé de dresser un autour, mais n'a fait que le torturer... Survivre au deuil d'un père tant aimé, c'est aussi brutal que de vouloir dresser un autour pour Hélen. C'est du moins ce que l'on apprend tout au long de ce livre qui initie son lecteur au milieu de la fauconnerie et qui même pour quelqu'un qui croit qu'il y a une erreur de traduction dans autour (j'ai longtemps pensé qu'ils avaient oublié le V) se trouve tout de suite transporté dans ce monde animal. La douleur tapie au fond de son cœur, dans un état dépressif, mais avec une volonté aussi farouche que son vautour Hélen va plonger dans ce monde qui la fascine depuis l'enfance. Elle va y trouver une forme de salut, frôler de (trop) près la sauvagerie bestiale, s'y perdre jusqu'à la fascination, douter sans cesse d'être à la hauteur et peu à peu apprendre de cet autour à l'humeur changeante, chasseur sanguinaire et parfaitement taillé pour une nature qui ne le protège plus de l'homme. Hélen aussi va prendre place dans ce monde sans son père et peu à peu apprivoiser sa douleur et un tout petit peu son autour. En filigrane on découvre un auteur qui comme elle a essayé de dresser un autour, mais n'a fait que le torturer sans même le savoir. Un livre captivant loin de faire de l'anthropomorphisme, il n'est pas question d'apprivoiser un faucon, mais bien de respecter son monde et de se tenir en retrait de pour ne pas le perturber.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LeaJolie78 Posté le 7 Octobre 2020
    Enfant, Helen rêvait d'être fauconnier. Elle nourrit des années durant son rêve par la lecture. Devenue adulte, elle va avoir l'occasion de le réaliser. De manière brutale et inattendue, son père, journaliste qui a marqué sa vision du monde, s'effondre un matin dans la rue. Terrassée par le chagrin, traversant toutes les phases du deuil, Helen va entreprendre un long voyage psychique et métaphysique. Elle va se procurer un rapace dB huit semaines, d'une espèce réputée impossible à apprivoiser. Elle va s'isoler du monde, de la vie, des hommes, pour emprunter un chemin étonnant.
  • morgane2993 Posté le 14 Avril 2019
    Mabel, d'amabilis, aimable, est le nom de l'autour que l'auteure se décide à dresser, suite au décès de son père. Professeure à l'université, Helen a déjà dressé différents oiseaux, notamment des faucons, mais jamais d'autours, réputés pour être récalcitrants. Ce défi lui permet d'oublier le deuil, mais aussi, d'une certaine façon, de s'y confronter. Narrant en contrepoint le périple de White dressant son autour Gos avec beaucoup de maladresse, Helen Macdonald décrit avec précision les étapes du dressage et de l'affection qui s'installe entre elle et son oiseau. Mi-femme, mi-animale, elle porte peu à peu un nouveau regard sur le monde et sur les hommes, sur l'Histoire et sur l'environnement. Une belle histoire, captivante et qui nous fait découvrir un monde peu connu du grand public, celui de la fauconnerie, avec précision et pédagogie. Chaudement recommandée aux curieux et aux amateurs d'histoires vraies.
Inscrivez-vous à Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.