Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714443687
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 372
Format : 140 x 225 mm

Ma bonne

Date de parution : 07/05/2008

Un roman incisif, drôle et fin sur le subtil équilibre du pouvoir entre une londonienne blanche raffinée et sa femme de ménage africaine. Deux portraits de femmes émouvants, une satire sociale élégante et intelligente servie par une prose superbe, dans la lignée du film Miss Daisy et son chauffeur, et du roman de Christian Oster, Une femme de ménage (éditions de Minuit, 2003).

Pendant huit ans, Mary Tendo, ougandaise, a travaillé à Londres pour Vanessa Henman, auteur de best-sellers et mère célibataire. Engagée comme femme de ménage, Mary s'est peu à peu occupée du petit Justin, le fils de Vanessa, jusqu'à tisser avec lui une relation très maternelle.

Plus de dix ans plus...

Pendant huit ans, Mary Tendo, ougandaise, a travaillé à Londres pour Vanessa Henman, auteur de best-sellers et mère célibataire. Engagée comme femme de ménage, Mary s'est peu à peu occupée du petit Justin, le fils de Vanessa, jusqu'à tisser avec lui une relation très maternelle.

Plus de dix ans plus tard, alors que Mary est repartie en Ouganda, Justin, à présent âgé d'une vingtaine d'années, est plongé dans une grave dépression. Pour tenter de le sortir de la maladie, sa mère se résout à faire appel à Mary.

À la grande surprise de Vanessa, Mary accepte de quitter sa vie désormais aisée en Ouganda et de retourner à Londres prendre soin de Justin. Mais c'est une femme indépendante qui revient s'installer chez eux. Et progressivement, l'équilibre du pouvoir entre les deux femmes va s'inverser de façon subtile… Au fur et à mesure que la complicité grandit entre Mary et Justin, et qu'opère la guérison du garçon, les tensions montent au sein de la maison. Quels sont ces secrets murmurés dans la chambre de Justin ? Et ce bruit qui semble provenir de la chambre de Mary, comme si celle-ci tapait à la machine ? Vanessa aurait-elle une rivale sous son propre toit ?

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714443687
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 372
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Un merveilleux plaidoyer pour le dialogue et l'amour des différences. Subtil, juste, émouvant. »
Renata Libal / Femina

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lejardinauxlivres Posté le 11 Octobre 2017
    Justin est jeune, beau, riche. Mais il est en dépression. Sa mère, Vanessane comprend pas, ne sait pas quoi faire. Elle est désemparée. Alors elle fait appel à Marie son ex femme de ménage qui a aussi servi de nounou à Justin. Marie saura quoi faire! Tel est l'espoir de Vanessa. Pourtant quand Marie débarque après des années d'absence, elle n'est plus la même. La jeune servante qui baissait les yeux est devenue une femme sûre d'elle qui ne se laisse plus faire. Entre les deux, la tension monte, mais que seront-elles prêtent à faire pour aider Justin? Un livre plaisant qui met en scène deux mondes, deux cultures différentes qui s'entrechoquent. Les espoirs, les rêves, les déceptions, les difficultés, tout le monde les connaît à des degrés différents.
  • Mamietanne Posté le 1 Août 2014
    Mary nous fait aimer l'Ouganda... Bonnes critiques des moeurs européennes concernant nos rapports Europe-Afrique! Emouvant et drôle ce qui n'est pas rien!
  • caro64 Posté le 17 Juin 2009
    Ma Bonne raconte le calvaire de Vanessa, une intello londonienne, très bobo, qui n'arrive pas à faire face à la dépression de son fils unique de 20 ans, Justin. .Elle fait donc appel à son ancienne femme de ménage et nounou, Mary, (qui ne veut plus qu'on l'appelle «Ma bonne»), une Ougandaise retournée au pays. Le devineriez-vous ? Les deux femmes portent des regards assez différents sur les priorités de la vie et la cohabitation s’avère chaotique. Il s’agit donc d’abord de l’affrontement entre deux femmes, du choc de deux personnalités, de deux cultures. C''est plein d'humour, un délice de pince-sans-rire à l’anglaise sur un sujet très profond. C’est subtil, c’est émouvant. Maggie Gee nous rappelle que nous devons faire preuve d’humilité et que nous gagnerions à plus de simplicité et d’authenticité. Ma bonne est le premier de ses romans traduit en français, espérons qu’il ne sera pas le dernier. Un très bon moment de lecture, on ressort avec le coeur plein de soleil !
  • Mia Posté le 12 Mars 2009
    Vanessa, professeur de littérature et animatrice d'atelier d'écriture, semble satisfaite de sa vie, de son confort et de son influence artistique. Malheureusement, son fils de 20 ans traîne sa carcasse déprimée et dénudée à longueur de journée dans son beau cottage. Vanessa se souvient de sa bonne africaine, Marie Tendo, avec laquelle son fils semblait avoir créé une belle relation. Elle supplie cette dernière de revenir à son service, non pas comme bonne mais pour aider Justin, lui proposant de monnayer grassement son aide. Tour à tour, on pénètre dans la tête de Vanessa et de Marie Tendo. Les différences de cultures, les relations mère/fils, le rapport à l'écriture et à nos racines, voilà quelques thèmes qui ressortent de ce roman facile à lire et original.
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.