En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Ma famille normale contre les yétis

        Nathan
        EAN : 9782092553312
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 256
        Format : 150 x 210 mm
        Ma famille normale contre les yétis
        Tome 2

        ,

        Collection : Roman Grand format
        Date de parution : 17/09/2015
        Quand ma famille normale est rentrée chez elle à la montagne… elle est tombée sur des yétis !
        L’épidémie de virus Zombie faisant des ravages sur la côte bretonne, ma famille (normale) et moi (Madoloup) sommes rentrés chez nous à la montagne, près du lac Léman. Nous espérions y couler des jours normaux. Mais ma petite sœur Louve, désormais zombie, contamine très vite la région (nous n’aurions peut-être... L’épidémie de virus Zombie faisant des ravages sur la côte bretonne, ma famille (normale) et moi (Madoloup) sommes rentrés chez nous à la montagne, près du lac Léman. Nous espérions y couler des jours normaux. Mais ma petite sœur Louve, désormais zombie, contamine très vite la région (nous n’aurions peut-être pas dû la laisser aller à la maternelle…) et nous voilà obligés de nous réfugier dans les hauteurs alpines. Le problème c’est que, là-haut, nous tombons… sur une horde de yétis.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782092553312
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 256
        Format : 150 x 210 mm
        Nathan
        14.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Phebusa Posté le 23 Novembre 2015
          Ma Famille normale contre les Yétis est un roman illustré humoristique dédié à la jeunesse. Je remercie les éditions Nathan pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir le second tome de la saga Ma Famille normale. Tout d’abord, j’ai été agréablement surprise de découvrir que l’auteur et l’illustrateur sont eux-même des personnages du roman, avec leurs familles. Ils vont devoir s’unir pour se battre et résister à une invasion de zombies yétis, chose assez banale pour une famille normale. On est donc face à une histoire décalée et aberrante avec un humour que j’ai apprécié et de nombreuses références culturelles qui en font une lecture humoristique intéressante également pour les adultes. Sans vouloir aller trop dans les clichés, je pense tout de même que ce livre bourré d’action et de batailles est plutôt destiné à un public masculin. La grande force de ce livre est son format. De fait, de très nombreuses illustrations sont présentes et complètent le texte. De plus, il y a des pages de jeu dans le livre. Cette bonne idée permet d’inciter les jeunes lecteurs qui « n’aiment pas lire » à se lancer. De plus, le style d’écriture est simple, ce qui en fait... Ma Famille normale contre les Yétis est un roman illustré humoristique dédié à la jeunesse. Je remercie les éditions Nathan pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir le second tome de la saga Ma Famille normale. Tout d’abord, j’ai été agréablement surprise de découvrir que l’auteur et l’illustrateur sont eux-même des personnages du roman, avec leurs familles. Ils vont devoir s’unir pour se battre et résister à une invasion de zombies yétis, chose assez banale pour une famille normale. On est donc face à une histoire décalée et aberrante avec un humour que j’ai apprécié et de nombreuses références culturelles qui en font une lecture humoristique intéressante également pour les adultes. Sans vouloir aller trop dans les clichés, je pense tout de même que ce livre bourré d’action et de batailles est plutôt destiné à un public masculin. La grande force de ce livre est son format. De fait, de très nombreuses illustrations sont présentes et complètent le texte. De plus, il y a des pages de jeu dans le livre. Cette bonne idée permet d’inciter les jeunes lecteurs qui « n’aiment pas lire » à se lancer. De plus, le style d’écriture est simple, ce qui en fait un livre accessible. En bref, ce roman dédié aux pré-adolescents propose une histoire et un humour décalés, sous un format original. Un bon moment de lecture assuré !
          Lire la suite
          En lire moins
        • bountyfrei Posté le 22 Novembre 2015
          Previously, in The Walking Dead Dans l'épisode précédent, le VZ (virus zombie) a décimé la Bretagne. La famille normale décide donc de migrer près du Lac Léman. Mais c'était sans compter Louve-Zombie, qui, de retour à l'école maternelle, n'a pas pu s'empêcher de mordre sa maîtresse et quelques-uns de ses camarades (fallait lui laisser de la viande crue). Retrouvés cernés entre cette nouvelle vague de zombies et les forces de l'ordre (qui ont ravagé les hortensias de La Petite Personne), la famille normale est obligée de fuir à nouveaux... Et se retrouve nez à nez avec les yétis-zombies ! Ayant énormément aimé le premier tome, je ne pouvais que tomber sous le charme du deuxième (et c'est chose faite). Entre l'absurde le plus total, les situations loufoques et le second degré omniprésent, j'ai passé mon temps à rigoler et à lire les calembours et autres jeux de mots à mon entourage (puis après, comme pour le premier, ce tome a fait le tour de la famille, ça va loin le VZ n'empêche). L'histoire est entrecoupée de pages de jeux, tout aussi humoristiques, parsemés de jeux de mots foireux (comme le reste du bouquin, vous me direz). Les jeux permettent de continuer... Previously, in The Walking Dead Dans l'épisode précédent, le VZ (virus zombie) a décimé la Bretagne. La famille normale décide donc de migrer près du Lac Léman. Mais c'était sans compter Louve-Zombie, qui, de retour à l'école maternelle, n'a pas pu s'empêcher de mordre sa maîtresse et quelques-uns de ses camarades (fallait lui laisser de la viande crue). Retrouvés cernés entre cette nouvelle vague de zombies et les forces de l'ordre (qui ont ravagé les hortensias de La Petite Personne), la famille normale est obligée de fuir à nouveaux... Et se retrouve nez à nez avec les yétis-zombies ! Ayant énormément aimé le premier tome, je ne pouvais que tomber sous le charme du deuxième (et c'est chose faite). Entre l'absurde le plus total, les situations loufoques et le second degré omniprésent, j'ai passé mon temps à rigoler et à lire les calembours et autres jeux de mots à mon entourage (puis après, comme pour le premier, ce tome a fait le tour de la famille, ça va loin le VZ n'empêche). L'histoire est entrecoupée de pages de jeux, tout aussi humoristiques, parsemés de jeux de mots foireux (comme le reste du bouquin, vous me direz). Les jeux permettent de continuer l'histoire sous un autre angle, sans perdre le côté WTF qui caractérise la saga. En tout cas j'approuve, et j'espère qu'on les retrouvera dans les prochains tomes. On rencontre un nouveau personnage, Tonton-Yann, qui n'est autre que Yann Autret, le collaborateur coauteur de la saga. Décris comme "ponctuel et post-moderne", c'est un personnage qui ne parle pas beaucoup, mais qui sait donner de sa personne (ahahahah) (là je me bidonne toute seule devant ce jeu de mot foireux, applaudissez-moi svp). A tel point qu'il se mutile assez régulièrement pour sauver la famille normale (à un moment il est obligé de dessiner de la main gauche, et ça devient franchement chaotique). Bien que l'humour soit ultra-présent, ainsi que de nombreux running-gags avec Super-Sarouchka, c'est un tome un peu triste, étant donné que l'on perd une personne de la famille, bien que l'on soit au courant dès le prologue (ou alors depuis juin pour les personnes présentes à l'évent' U4 et qui ont posé des questions à l'auteur - déçue, il s'est pas transformé en ours, remboursez - , je suis présentement au courant du nombre de morts parmi nos personnages préférés jusqu'à la fin de la série, c'est pire que Game of Thrones, si si). Il paraît qu'au prochain tome, on parlera vampires, et là, je m'attends à tout ce qui relève de l'absurde et à toutes les références alambiquées qu'il est possible de faire. A la maison, on attend ce troisième tome avec une impatience qui frise l'absurde (on me murmure à l'oreille que certains ont proposé à leur prof de français de l'intégrer à leur cours, j'dis ça, j'dis rien, mais elle a refusé - elle y connaît rien, t'façon -. En tout cas, ce gamin ne perd pas le nord). Vivement 2016 !
          Lire la suite
          En lire moins
        • ninon16 Posté le 6 Novembre 2015
          ayant lu il y a quelques temps le premier tome de cette série pour le moins particulière, j'étais heureuse de la retrouver avec ce deuxième tome du même genre, d'autant plus que j'étais en manque de lectures rapides, sans prise de tête et humoristiques. Néanmoins, ce deuxième tome m'a paru un poil en-dessous du premier. Déjà, il faut pouvoir aimer l'humour de l'auteur qui est toujours un peu dans l'excès. Je n'avais pas eu de problèmes avec ça, mais peut-être à cause de facteurs extérieurs (fatigue etc.), je n'ai pas réussi à l'apprécier autant et à sourire voire rire autant de fois qu'avec le premier, bien que les blagues soient toujours amusantes et bien trouvées en ce qui concerne les jeux de mots. Quant à l'histoire en elle-même, elle est très simple et très passionnante en même temps : encore une fois Madolou nous présente sa famille qui, il faut bien le dire, m'avait manquée, avec toutes leurs originalités ! J'aimais beaucoup les personnages dans le premier et c'est toujours le cas ici, même s'ils leur arrivent certaines choses assez surprenantes, notamment à la petite personne (la mère. Rien qu'appeler sa mère ou sa femme la... ayant lu il y a quelques temps le premier tome de cette série pour le moins particulière, j'étais heureuse de la retrouver avec ce deuxième tome du même genre, d'autant plus que j'étais en manque de lectures rapides, sans prise de tête et humoristiques. Néanmoins, ce deuxième tome m'a paru un poil en-dessous du premier. Déjà, il faut pouvoir aimer l'humour de l'auteur qui est toujours un peu dans l'excès. Je n'avais pas eu de problèmes avec ça, mais peut-être à cause de facteurs extérieurs (fatigue etc.), je n'ai pas réussi à l'apprécier autant et à sourire voire rire autant de fois qu'avec le premier, bien que les blagues soient toujours amusantes et bien trouvées en ce qui concerne les jeux de mots. Quant à l'histoire en elle-même, elle est très simple et très passionnante en même temps : encore une fois Madolou nous présente sa famille qui, il faut bien le dire, m'avait manquée, avec toutes leurs originalités ! J'aimais beaucoup les personnages dans le premier et c'est toujours le cas ici, même s'ils leur arrivent certaines choses assez surprenantes, notamment à la petite personne (la mère. Rien qu'appeler sa mère ou sa femme la petite personne, ça m'avait bien fait rigoler !). On profite également des références plus ou moins subtiles à des livres, peintres etc. Il s'agit d'une série avec laquelle soit on accroche, soit on n'accroche pas : son humour parfois excessif ne plaît pas à tout le monde, et malgré le fait que je sois légèrement déçue, ça a encore une fois fonctionné avec moi. On peut trouver de tout dans ce roman, en passant particulièrement sur de nombreux massacre de zombies et de yétis, de quoi se détendre de manière paisible ! J'aime toujours le concept de ce roman : les illustrations (que j'ai cette fois eu la chance d'admirer), l'humour de l'auteur qu'on n'a jamais l'habitude de lire dans un livre, les aventures complètement folles de cette famille excentrique... Peut-être un peu moins drôle que le premier (ça dépend du ressenti de chacun mais en tout cas c'est mon avis), c'est clair que cette série n'a pas plu et ne plaira pas à tout le monde, mais si vous aimez les livres d'humour légèrement cyniques et qui permettent d'oublier un peu notre "morne réalité", foncez ! Je vous laisse apprécier ces sympathiques combats contre un public très diversifié, entre zombies et yétis.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Bazart Posté le 2 Novembre 2015
          Quand ma famille normale est rentrée chez elle à la montagne… elle est tombée sur des yétis ! On avait lu le premier tome- la famille normale contre les zombies sans en parler sur le blog, mais on rattrape le coup sur ce second volet toujours aussi déjanté et loufoque dans lequel le second degrès est le maitre mot, tant il en faut pour plonger dans cette histoire totalement frappadingue, qui l'est plus encore si c'est possible que le premier volet. Plein de jeux mots, de dialogues décalés et de situations bien barrées: le rire et le burlesque est à toute la sauce et permet allégrement de faire passer la pilule de certains passages un peu gores, mais bon en même temps, c'est halloween ou non? On aime les illustrations de Yann Autret qui rajoute un poil( de Yéti) à la folie douce qui irrigue toute la lecture, et on conseille à tout le monde de se plonger dans les aventures de cette famille pas si normale que ca!!
        • djihane Posté le 31 Octobre 2015
          Après la lecture du tome 1: Ma famille normale contre les zombies, c’est avec un grand plaisir que j’ai voulu retrouver la famille pas très normale de Madoloup, une adolescente pas très normale dans une famille complètement loufoque. Le second tome est dans le même esprit que le premier, pour notre plus grand plaisir. Ma famille normale contre les Yétis, roman « très » graphique relate les aventures d’une famille qui lutte d’une manière très spéculaire « déjantée » pour échapper au VZ (virus zombies, pour les non connaisseurs). Entre contagion du virus et fuite de la joyeuse bande des autorités qui veulent leur confisquer Louve-zombie, le lecteur est plongé, encore une fois, dans un univers complètement décalé, un humour spécial que j’ai beaucoup aimé. Le livre est vraiment atypique, son écriture pleine d’ironie parodie de nouveau les séries et films de zombies. J’ai beaucoup aimé les références qu’on y trouve à d’autres œuvres littéraire et cinématographique telles que The walking dead. Dans ce tome la créature légendaire Bigfoot dit le Yéti est revisitée à la sauce Villeminot. Vous l’avez compris le roman a un univers très particulier que l’on peut aimer ou détester. Pour ma part, j’ai passé un excellent moment en... Après la lecture du tome 1: Ma famille normale contre les zombies, c’est avec un grand plaisir que j’ai voulu retrouver la famille pas très normale de Madoloup, une adolescente pas très normale dans une famille complètement loufoque. Le second tome est dans le même esprit que le premier, pour notre plus grand plaisir. Ma famille normale contre les Yétis, roman « très » graphique relate les aventures d’une famille qui lutte d’une manière très spéculaire « déjantée » pour échapper au VZ (virus zombies, pour les non connaisseurs). Entre contagion du virus et fuite de la joyeuse bande des autorités qui veulent leur confisquer Louve-zombie, le lecteur est plongé, encore une fois, dans un univers complètement décalé, un humour spécial que j’ai beaucoup aimé. Le livre est vraiment atypique, son écriture pleine d’ironie parodie de nouveau les séries et films de zombies. J’ai beaucoup aimé les références qu’on y trouve à d’autres œuvres littéraire et cinématographique telles que The walking dead. Dans ce tome la créature légendaire Bigfoot dit le Yéti est revisitée à la sauce Villeminot. Vous l’avez compris le roman a un univers très particulier que l’on peut aimer ou détester. Pour ma part, j’ai passé un excellent moment en compagnie de Madoloup, TheoPaïle, la petite personne, VanZan, Sarouchka, Louve et un nouveau personnage encore plus décalé qui ne manquera pas de vous faire rire. J’ai lu le roman d’une seule traite et une fois fini, j’en voulais encore plus. Les mots d’ordre de cette suite sont assurément décalé, déjanté, parodique, humoristique, ludique et d’autres mots encore qui se terminent pas « ique ». On découvre Vincent Villeminot dans un autre registre et on rit de nouveau grâce aux illustrations d’Y. Autret.
          Lire la suite
          En lire moins
        ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER NATHAN !
        De nouvelles idées de lecture jeunesse, chaque mois, dans votre boîte mail
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com