RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Ma famille normale contre les zombies

            Nathan
            EAN : 9782092553305
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 256
            Format : 150 x 210 mm
            Ma famille normale contre les zombies
            Tome 1

            ,

            Collection : Roman Grand format
            Date de parution : 22/01/2015
            Une famille normale part en Bretagne et tombe… sur des zombies !
            Je m’appelle Madoloup, et je suis une fille normale. Alors je n’avais pas prévu de me casser le coude le jour de mon arrivée en vacances. Mais ce n’est pas là que les choses ont vraiment dérapé. Non. C’est plutôt quand les goélands sont devenus fous. Qu’ils se sont mis... Je m’appelle Madoloup, et je suis une fille normale. Alors je n’avais pas prévu de me casser le coude le jour de mon arrivée en vacances. Mais ce n’est pas là que les choses ont vraiment dérapé. Non. C’est plutôt quand les goélands sont devenus fous. Qu’ils se sont mis à attaquer les gens. Qu’ils ont contaminé ma petite sœur. Qu’on a appris qu’il s’agissait d’une épidémie de Virus Zombie. Que mon père a décapité Papy. Et qu’on s’est retrouvés assiégés par dix mille morts vivants qui voulaient rentrer par les toilettes…
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782092553305
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 256
            Format : 150 x 210 mm
            Nathan
            14.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • cece1506 Posté le 22 Mai 2019
              Ce roman graphique, dont les illustrations sont entièrement intégrées à la narration, met en scène une famille que l’on pourrait qualifier de « normale ». Savant mélange de rebondissements, jeux de mots assez virtuoses, explications scientifiques (donc très sérieuses !) pour lutter contre une attaque de zombies (ça pourrait servir…), citations mêlant culture populaire et grands classiques, ce roman délirant et léger est une véritable petite perle pour les amateurs de zombies ainsi que pour les non-amateurs !
            • Revesetimagines Posté le 13 Janvier 2016
              Voilà un petit moment que je désirais découvrir cet ouvrage de Vincent Villeminot dont j’avais adoré la saga Instinct. J’avoue que les avis n’étaient pas toujours très élogieux et je peux le comprendre, mais, il faut tout de même avouer que cet ouvrage est original et change totalement de ce que nous a habitué cet auteur. Je pense d’ailleurs que c’est pour cela que beaucoup ont été surpris ! L’originalité de cet ouvrage est le mélange de textes et d’illustrations. Villeminot et Autret sont sus allier leurs talents respectifs pour créer un ouvrage unique ! Concernant le lectorat, il viserait plus les jeunes (en fin d’adolescence) ou les amateurs du genre un peu horreur/humour mêlé. L’auteur n’a pas hésité à user d’insultes et de mots « jeun’s » qui peuvent paraître vulgaires aux âmes sensibles. Les illustrations sont en noir et blanc… et rouge ! Il semblerait que la chevelure rousse des membres de la famille ait pris le pas sur le reste de la palette. Résultat, on peut la retrouver un peu partout ! Je ne dirais pas les dessins me plaisent, en fait ce n’est pas mon style, parfois limite gore ! Vincent Villeminot a écrit cet ouvrage tout... Voilà un petit moment que je désirais découvrir cet ouvrage de Vincent Villeminot dont j’avais adoré la saga Instinct. J’avoue que les avis n’étaient pas toujours très élogieux et je peux le comprendre, mais, il faut tout de même avouer que cet ouvrage est original et change totalement de ce que nous a habitué cet auteur. Je pense d’ailleurs que c’est pour cela que beaucoup ont été surpris ! L’originalité de cet ouvrage est le mélange de textes et d’illustrations. Villeminot et Autret sont sus allier leurs talents respectifs pour créer un ouvrage unique ! Concernant le lectorat, il viserait plus les jeunes (en fin d’adolescence) ou les amateurs du genre un peu horreur/humour mêlé. L’auteur n’a pas hésité à user d’insultes et de mots « jeun’s » qui peuvent paraître vulgaires aux âmes sensibles. Les illustrations sont en noir et blanc… et rouge ! Il semblerait que la chevelure rousse des membres de la famille ait pris le pas sur le reste de la palette. Résultat, on peut la retrouver un peu partout ! Je ne dirais pas les dessins me plaisent, en fait ce n’est pas mon style, parfois limite gore ! Vincent Villeminot a écrit cet ouvrage tout en dérision. On a des clins d’œil à ces précédents ouvrages notamment Instinct lorsque l’un des personnages se transforme en ours lorsqu’il saigne du nez, mais pas en énorme grizzly : en ours des cocotiers ! Le récit en lui-même peut être intéressant : une famille se retrouve dans une ville cernée par des zombies, et la petite dernière est contaminée ! Les huluberlus ont des noms d’huluberlus : MadoLoup est la narratrice, une des filles de la famille, ThéoPaïle est le fils aîné, Sarouchka est la cadette de 13 ans très théâtrale, Louve est la petite dernière, enfin, les parents : VanZan, le père (qui a un petit quelque chose de Villeminot) et Jul ou Jule ou Jul’ (voire Jules) surnommée La petite Personne est la mère. Le livre se lit très vite. Il n’y a pas de grand mystère : comment la petite famille va faire pour s’en sortir ? Je dirais que la recherche principale a été faite sur les personnages. Chacun a un genre, un physique particulier, un langage. L’auteur pousse même jusqu’à se moquer d’eux dans la présentation même des écrits ! Pour conclure, je ne dirais pas que j’achèterais ce livre, ce n’est tout bonnement pas mon genre littéraire mais il ne faut pas nier le travail d’imagination des créateurs de cet ouvrage. En effet, je pense qu’on peut plus nommer Villeminot et Autret de créateurs ! C'était une petite récréation littéraire !
              Lire la suite
              En lire moins
            • djihane Posté le 27 Octobre 2015
              Lire Ma vie normale contre les zombies, c’est se dire que décidément Vincent Villeminot est capable de nous impressionner dans tous les registres. Après Instinct et U4: Stéphane, des romans jeunesse on ne peut plus « sérieux », le revoici dans un roman graphique totalement loufoque, en collaboration avec l’illustrateur Y. Autret. Ces dernières années les films et séries de zombies prolifèrent et ils ne sont pas tous de qualité, frôlant souvent le mauvais goût ou le cliché. Et bien, Ma famille normal contre les zombies réunit tous ces clichés et autre scènes tirées par les cheveux pour en faire un roman et le résultat est hilarant. Quand la famille de Madoloup part en vacances, c’est une famille loin d’être « normale » qui est lâchée dans la nature. Son frère TheoPaïle, surdoué et geek, sa mère, qu’ils appellent la petite personne, professeur d’histoire-géographie « sans mémoire des dates », son père VanZan, le double fictionnel de Vincent Villeminot, écrivain, sa soeur cadette, Sarouchka, 13 ans, elle ne s’exprime qu’en répliques théâtrales et sa soeur benjamine, Louve, 5 ans qui est pour « le partage mondial des biens universels, sauf sa chambre ». Le point fort du livre, vous l’aurez compris, est un... Lire Ma vie normale contre les zombies, c’est se dire que décidément Vincent Villeminot est capable de nous impressionner dans tous les registres. Après Instinct et U4: Stéphane, des romans jeunesse on ne peut plus « sérieux », le revoici dans un roman graphique totalement loufoque, en collaboration avec l’illustrateur Y. Autret. Ces dernières années les films et séries de zombies prolifèrent et ils ne sont pas tous de qualité, frôlant souvent le mauvais goût ou le cliché. Et bien, Ma famille normal contre les zombies réunit tous ces clichés et autre scènes tirées par les cheveux pour en faire un roman et le résultat est hilarant. Quand la famille de Madoloup part en vacances, c’est une famille loin d’être « normale » qui est lâchée dans la nature. Son frère TheoPaïle, surdoué et geek, sa mère, qu’ils appellent la petite personne, professeur d’histoire-géographie « sans mémoire des dates », son père VanZan, le double fictionnel de Vincent Villeminot, écrivain, sa soeur cadette, Sarouchka, 13 ans, elle ne s’exprime qu’en répliques théâtrales et sa soeur benjamine, Louve, 5 ans qui est pour « le partage mondial des biens universels, sauf sa chambre ». Le point fort du livre, vous l’aurez compris, est un humour complètement décalé, des personnages qui ne se prennent pas du tout au sérieux et une histoire à dormir debout addictive. Les illustrations rajoutent une touche de folie au tout, un univers original. On sourit, également, parce qu’on retrouve dans Ma famille normale contre les zombies, des références aux autres titres de Villeminot. Rassurez-vous, les avoir lus ou non, ne vous empêchera pas de suivre l’histoire. J’ai hâte de lire la presque suite des aventures de cette famille déjantée dans Ma famille normale contre les Yétis, cela promet d’être jouissif. Ma famille normale contre les zombie est un roman graphique qui ne se prend pas au sérieux, déjanté, loufoque et décalé, vous ne verrez plus jamais les zombies de la même façon (ou pas). Un excellent divertissement pour les yeux et le cerveau…
              Lire la suite
              En lire moins
            • stephanieplaisirdelire Posté le 14 Mai 2015
              Autant être clair tout de suite, Ma famille normale contre les zombies est un récit qui utilise tous les clichés possibles liés aux zombies, qui se base sur la loufoquerie pour revisite le genre zombie. Ça marche super bien. Je me suis amusée et bidonnée pendant toute cette lecture où tout est tourné à la dérision. C’est bourré de répliques qui font mouche, les personnages sont décalés, c’est outrageusement exagéré, la crédibilité est proche de zéro, il y a des tas de références à tout et n’importe quoi (marques détournées, citations diverses allant du Seigneur des anneaux à Cyrano de Bergerac et évidemment présence omniprésents de ref au cinéma telles que Les oiseaux d’Hitchock ou Walking Dead (avec l’évocation de Merle Dixon), les illustrations de Yann Autret collent bien au texte (même si je n’ai pas eu la version définitive, le peu que ces épreuve non corrigées nous offrent est déjà très bien)…Bref, ça ne plaira pas à tout le monde mais moi je me suis régalée !.................
            • Grideck Posté le 5 Mai 2015
              MadoLoup, 16 ans ou presque, nous raconte les vacances familiales en Bretagne. Il y a son frère aîné ThéoPaïle, ses petites soeurs Sarouchka et Louve, sa mère Jul, son père VanZan. Ils vont passer l'été en Bretagne chez les grands-parents et y retrouver la cousine Louisette. Jusque là, rien d'anormal, mais voilà, les mouettes se mettent à attaquer tout ce qui bouge bientôt suivis par les autres animaux. Très vite, la famille apprend qu'un virus mutant transforme tous les êtres vivants en zombie. Obligés de se cacher dans la maison des grands-parents, tous (ou presque) s'organisent et réfléchissent aux meilleurs moyens de fuir la Bretagne. Vincent Villeminot nous offre un roman d'horreur à mourir de rire : complètement déjanté, loufoque. L'illustration complète et décrédibilise à merveille le texte de l'auteur. Bref, un roman qui ne se prend absolument pas au sérieux ! Et surtout, ne cherchez aucune similitude avec la famille de l'auteur !
            ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER NATHAN !
            De nouvelles idées de lecture jeunesse, chaque mois, dans votre boîte mail

            Lisez maintenant, tout de suite !

            • Par Lisez

              Halloween 2018 : notre monstrueuse sélection de livres pour enfants et ados

              Les histoires qui donnent la chair de poule ne sont pas réservées aux adultes. Enfants et adolescents aussi aiment jouer à se faire peur et raffolent d'Halloween, une fête magique à l'atmosphère chargée de mystère. Sortez les bonbons et les citrouilles, voici notre monstrueuse sélection de livres tout droit sortie de notre plus beau chaudron !

              Lire l'article