Lisez! icon: Search engine
Nil
EAN : 9782841111961
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 216
Format : 130 x 205 mm

Maison mère

Date de parution : 11/05/2006

Plus que la visite de sa maison, c'est une histoire d'amour que nous raconte Catherine Clément, celle qui la lie à un refuge.

Après Didier Decoin et Philippe Delerm, c'est au tour de Catherine Clément, grande figure du monde littéraire et philosophique, de nous ouvrir les portes de sa maison pour nous faire entrer dans son jardin secret.
Cette maison de maître, au bord de la Loire, l'a recueillie en 1939 pour la...

Après Didier Decoin et Philippe Delerm, c'est au tour de Catherine Clément, grande figure du monde littéraire et philosophique, de nous ouvrir les portes de sa maison pour nous faire entrer dans son jardin secret.
Cette maison de maître, au bord de la Loire, l'a recueillie en 1939 pour la protéger de l'occupation et de la terreur. Lui offrir une enfance. Catherine Clément se souvient tour à tour des conserves de sa grand-mère Yvonne, de sa nourrice au teint de jeune fille, des peintures bucoliques de Louis, des baigneurs du dimanche, des engins volants de l'oncle Pierre. "C'est dans cette maison que mes yeux se sont ouverts sur le monde. Et savez-vous ? Grâce à elle, il était beau quand même."
Si elle a su la protéger, petite fille, la maison est aujourd'hui devenue le lieu où l'auteure puise son inspiration. Grâce à ce récit, Catherine Clément se remémore les odeurs, couleurs et saveurs de son passé et observe avec beaucoup d'acuité et de fantaisie tout le folklore de sa région. On croisera au hasard des pages légendes de sorcières et Histoire de France, Mélusine du Poitou et Aliénor d'Aquitaine.
Un ton généreux, une connaissance des religions et des cultures du monde : les ouvrages de Catherine Clément sont riches des rencontres, des expériences et des voyages qu'elle a effectués tout au long de sa vie. Peut-être est-ce là le secret du charme de ce livre, être nomade pour mieux parler de sa terre d'asile.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782841111961
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 216
Format : 130 x 205 mm
Nil

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Marti94 Posté le 27 Novembre 2013
    Je voulais découvrir Catherine Clément et je suis tombé par hasard sur cet essai au salon du livre. Il ne s’agit pas d’un roman comme j’ai cru au départ mais d’un témoignage vécu sur l’importance du lieu, de la maison (il s’agit donc d’un essai). C’est juste un peu nostalgique mais pas trop et ce que j’aime c’est son regard croisé des lieux où elle a vécu (la France, l’Inde et le Sénégal). Lu en mai 2010
  • mfgaultier Posté le 3 Novembre 2013
    Catherine Clément est ma voisine, enfin presque, puisqu’elle possède une maison de famille au Thoureil, charmant petit village situé tout à côté du mien. Dans ce livre au beau titre, Maison mère, elle évoque cette habitation ancienne, son histoire particulière, les souvenirs qui s’y rapportent. En le lisant, j’ai pu satisfaire une double curiosité : pénétrer l’histoire de cette belle demeure devant laquelle je passe parfois et découvrir l’écriture de son auteure. Bien m’en a pris, ce fut passionnant et enrichissant, le frisson d’être un peu comme une voyeuse en prime. Maison_mre« Elle est venue au monde en 1678, à l’époque où son petit village sur les bords des vignobles de Loire était l’un des gros ports fluviaux entre Angers et Saumur, acheminant les vins jusqu’à Nantes ». Catherine Clément ouvre grand les portes de sa maison et je l’ai volontiers suivie dans cette visite intime, comme une invitée. Au fil des pages, je m’aperçois que ce livre n’est pas seulement centré sur cette maison mais que la prose de la narratrice déborde, telle la Loire parfois, sur d’autres thématiques. Et d’ailleurs, ce repère d’ardoises et de tuffeau, aussi puissant qu’une figure maternelle, n’est finalement qu’un prétexte. Prétexte pour chanter... Catherine Clément est ma voisine, enfin presque, puisqu’elle possède une maison de famille au Thoureil, charmant petit village situé tout à côté du mien. Dans ce livre au beau titre, Maison mère, elle évoque cette habitation ancienne, son histoire particulière, les souvenirs qui s’y rapportent. En le lisant, j’ai pu satisfaire une double curiosité : pénétrer l’histoire de cette belle demeure devant laquelle je passe parfois et découvrir l’écriture de son auteure. Bien m’en a pris, ce fut passionnant et enrichissant, le frisson d’être un peu comme une voyeuse en prime. Maison_mre« Elle est venue au monde en 1678, à l’époque où son petit village sur les bords des vignobles de Loire était l’un des gros ports fluviaux entre Angers et Saumur, acheminant les vins jusqu’à Nantes ». Catherine Clément ouvre grand les portes de sa maison et je l’ai volontiers suivie dans cette visite intime, comme une invitée. Au fil des pages, je m’aperçois que ce livre n’est pas seulement centré sur cette maison mais que la prose de la narratrice déborde, telle la Loire parfois, sur d’autres thématiques. Et d’ailleurs, ce repère d’ardoises et de tuffeau, aussi puissant qu’une figure maternelle, n’est finalement qu’un prétexte. Prétexte pour chanter la Loire, devant laquelle la maison se tient depuis trois siècles, aborder l’histoire régionale, replonger dans ses souvenirs d’enfance, de guerre, de champignons, de cuisine, évoquer la littérature (Balzac notamment) et même parler de légendes autour de sorcières. C’est un superbe pêle-mêle d’idées, d’anecdotes, de sensations et autres souvenirs attachants auquel nous convie Catherine Clément qui aime à digresser, au gré de son inspiration. Le tout forme un récit organisé en chapitres (aux titres parfois curieux comme celui-ci : « les effets érotiques de la flouve odorante ») dans lesquels elle brode des textes pleins de subtilités, parfois pudiques, emplis de sa vaste culture. Deux figures familiales émergent comme des fondations au livre : Yvonne la grand-mère, formant avec sa douce nourrice Rose, « les deux moitiés d’une fée », toutes deux s’occupant de Catherine alors bébé en 1939 et Louis le grand père, inventeur. N’hésitez pas à aborder la rive de ce texte !
    Lire la suite
    En lire moins
Aventurez-vous sur les rives du NiL
Petite maison généraliste à forte personnalité, NiL a toujours défendu avec passion les regards d'auteurs originaux sans se poser la question des genres. Embarquez dès à présent pour recevoir toutes les actualités de NiL !