Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221105832
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 960
Format : 132 x 198 mm

Marie-Antoinette

Anthologie et Dictionnaire

Catriona SETH (Textes réunis par)
Collection : Bouquins
Date de parution : 07/09/2006

À la fin du XVIIIe siècle, Rousseau a montré pour la première fois dans ses Confessions la vérité d’une existence qui cherche à se définir comme la conséquence d’une histoire individuelle, et non comme l’inflexion singulière d’un modèle universel. À la même époque, Diderot a réclamé de la littérature «...

À la fin du XVIIIe siècle, Rousseau a montré pour la première fois dans ses Confessions la vérité d’une existence qui cherche à se définir comme la conséquence d’une histoire individuelle, et non comme l’inflexion singulière d’un modèle universel. À la même époque, Diderot a réclamé de la littérature « quelque chose d’énorme, de barbare, de sauvage », c’est-à-dire de vastes horizons, des passions naïves et une libération du génie et des corps. Ainsi Marie-Antoinette (1755-1793) est-elle le miroir éclatant de son siècle : nulle femme ne fut plus violemment aimée, ni traquée ; rien de sa vie privée ne nous échappe, et, dans sa trajectoire, un conte de fées qui vire à la poésie tragique, c’est bien la barbarie qui nous frappe encore.
Dès l’enfance, Marie-Antoinette a acquis le statut de personnage de roman. Si elle fut à la hauteur d’un destin d’exception, elle n’a jamais cessé de déborder du côté de la légende : sensible, sensuelle, excentrique, martyre, et bouleversante comme toute femme qui a eu à lutter, dans un combat perdu d’avance, contre les préjugés nombreux et la calomnie générale.
Afin de rendre son visage à une reine que les Français ne cessent de redécouvrir, et lui restituer ses couleurs et leurs nuances, Catriona Seth, auteur du « Dictionnaire » qui clôt ce volume, a réuni les plus grands textes, parfois introuvables, souvent mal connus, qui ont établi Marie-Antoinette à son rang. De Germaine de Staël à Léon Bloy, d’Isabelle de Charrière à Jules Barbey d’Aurevilly, mais encore Chantal Thomas, tous ont célébré une femme qui a eu le mérite de mourir comme elle avait su vivre : avec l’insolence de la grâce.
Stéphane Barsacq.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221105832
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 960
Format : 132 x 198 mm
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Gwen21 Posté le 22 Janvier 2014
    Il est fascinant de constater combien l'homme est attaché aux mystères ! Il nourrit véritablement son existence et son histoire de mythes, de mysticismes, de légendes et de mythologies et il est toujours volontaire pour répéter, déformer, amplifier voire créer de toute pièce les contes qui l'inspirent le plus. Au Panthéon des muses nées de l'Histoire et qui ont ainsi titillé l'imagination et nourri les fantasmes de l'homme, la reine Marie-Antoinette occupe une place d'honneur. A quelle souveraine a-t-on en effet prêté plus de secrets et de trahisons ? Aucune. Or paradoxalement, toute son existence, depuis sa naissance jusqu'à sa mort, a été minutieusement rapportée par elle-même ou le plus souvent par les autres : correspondances abondantes, chroniques de la Cour, journaux et mémoires, portraits, rôles et annales d'Etat, minutes de son procès, rapports des espions et des courtisans... Pas une seule minute de la vie et du règne de celle qui fut la femme la plus violemment aimée et honnie du XVIIIème siècle ne peut échapper à l'historien. C'est donc avec une grande émotion et un non moins grand sentiment de justice que j'ai compulsé les documents historiques réunis dans cette magnifique anthologie dédiée à la reine Marie-Antoinette. Un ouvrage de... Il est fascinant de constater combien l'homme est attaché aux mystères ! Il nourrit véritablement son existence et son histoire de mythes, de mysticismes, de légendes et de mythologies et il est toujours volontaire pour répéter, déformer, amplifier voire créer de toute pièce les contes qui l'inspirent le plus. Au Panthéon des muses nées de l'Histoire et qui ont ainsi titillé l'imagination et nourri les fantasmes de l'homme, la reine Marie-Antoinette occupe une place d'honneur. A quelle souveraine a-t-on en effet prêté plus de secrets et de trahisons ? Aucune. Or paradoxalement, toute son existence, depuis sa naissance jusqu'à sa mort, a été minutieusement rapportée par elle-même ou le plus souvent par les autres : correspondances abondantes, chroniques de la Cour, journaux et mémoires, portraits, rôles et annales d'Etat, minutes de son procès, rapports des espions et des courtisans... Pas une seule minute de la vie et du règne de celle qui fut la femme la plus violemment aimée et honnie du XVIIIème siècle ne peut échapper à l'historien. C'est donc avec une grande émotion et un non moins grand sentiment de justice que j'ai compulsé les documents historiques réunis dans cette magnifique anthologie dédiée à la reine Marie-Antoinette. Un ouvrage de référence absolument incontournable pour toute personne s'intéressant de près au règne de Louis XVI et plus particulièrement à la personne de la reine. Ici, point de biographie romancée, chaque mot porte au coeur avec la cruauté de la vérité. A chaque page se dévoile le tempérament complexe d'une femme qui brilla à la fois par sa grâce et son impertinence, montrant tout au long de sa vie qui fut une succession d'épreuves un courage que n'affaiblirent que de rares moments de doute, d'impuissance, de découragement et de désespoir. Née pour régner, Marie-Antoinette demeura souveraine jusqu'à sa fin, digne des plus grandes tragédies raciniennes. Comme toutes les anthologies, cet ouvrage se picore et sait se rappeler à votre bon souvenir au détour d'une circonstance. Ainsi, après avoir récemment découvert aux Archives Nationales, dans les vitrines du superbe hôtel de Rohan-Soubise, la dernière lettre manuscrite de la reine avant son exécution ainsi que le testament poignant du roi, ai-je éprouvé une irrésistible envie de m'y replonger. J'y ai retrouvé intacte l'émotion qui m'a saisie quand, découvrant également le journal intime de Louis XVI, précautionneusement ouvert à la page de juillet 1789 par le conservateur, j'ai pu lire, placés en face de la date du 14 juillet, ces mots griffonnés à la hâte par le roi : "rien de particulier".
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter de Bouquins
Bouquins s'adresse à tous ceux qui ont la passion de lire et de découvrir, aussi bien à l'étudiant qu'au professeur ou à l'amateur de curiosités, bref à la foule des lectrices et des lecteurs qui croient encore qu'un bon livre reste l'un des plus merveilleux compagnons de vie.