En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Marqués - tome 01

            Pocket jeunesse
            EAN : 9782266277327
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 288
            Format : 140 x 225 mm
            Marqués - tome 01

            Emmanuel CHASTELLIERE (Traducteur)
            Date de parution : 07/06/2018
            Quand toute votre vie est inscrite sur votre peau…
            À la mort de son père qu’elle a tant admiré, Leora souhaite honorer sa mémoire. Et dans les hautes castes, il est d’usage de relire au cours d’une cérémonie les événements qui ont marqué la vie d’un personnage important. Mais à mesure qu’elle parcourt le livre de son père, la... À la mort de son père qu’elle a tant admiré, Leora souhaite honorer sa mémoire. Et dans les hautes castes, il est d’usage de relire au cours d’une cérémonie les événements qui ont marqué la vie d’un personnage important. Mais à mesure qu’elle parcourt le livre de son père, la jeune fille découvre avec stupeur que certains passages ont été réécrits ou qu’ils ont complètement disparu… Pire, un mystérieux tatouage désigne son père comme coupable d’un crime ! La jeune femme devra remettre en cause toute son existence pour comprendre d’où elle vient et sur quels mensonges est construite la société où elle vit…
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266277327
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 288
            Format : 140 x 225 mm
            Pocket jeunesse
            17.50 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Minimouthlit Posté le 3 Novembre 2018
              J’avoue que la première chose qui m’a attirée dans ce roman, c’est sa magnifique couverture. Pocket Jeunesse est clairement l’une des maisons d’édition jeunesse qui soigne le mieux le graphisme de ses livres. Dès lors, rien que pour cette raison, c’est déjà un grand plaisir de découvrir à chaque fois leurs nouveaux titres. Et, quand j’ai vu Marqués et son design doré aux tatouages tribaux, je me suis littéralement jetée dessus sans même lire la quatrième de couverture. Mais, fort heureusement, Marqués n’est pas seulement un livre beau à regarder et à conserver en évidence dans son étagère. C’est également une dystopie très bien travaillée et surtout, dans son idée de base, très originale. Honnêtement, qui aurait eu l’idée de pousser aussi loin le concept du tatouage ? Et pour consolider sa société si marquée et colorée, Alice Broadway a créé toute une littérature qui lui est propre. Ainsi, l’histoire est sans cesse entrecoupée de légendes qui nous permettent de mieux comprendre l’origine de cette société et d’en saisir tous les aspects. Cette manière de faire confère, non seulement, de la profondeur au récit, mais nous donne également l’impression d’être complètement plongés dans un conte moderne. J’ai apprécié découvrir au fil des... J’avoue que la première chose qui m’a attirée dans ce roman, c’est sa magnifique couverture. Pocket Jeunesse est clairement l’une des maisons d’édition jeunesse qui soigne le mieux le graphisme de ses livres. Dès lors, rien que pour cette raison, c’est déjà un grand plaisir de découvrir à chaque fois leurs nouveaux titres. Et, quand j’ai vu Marqués et son design doré aux tatouages tribaux, je me suis littéralement jetée dessus sans même lire la quatrième de couverture. Mais, fort heureusement, Marqués n’est pas seulement un livre beau à regarder et à conserver en évidence dans son étagère. C’est également une dystopie très bien travaillée et surtout, dans son idée de base, très originale. Honnêtement, qui aurait eu l’idée de pousser aussi loin le concept du tatouage ? Et pour consolider sa société si marquée et colorée, Alice Broadway a créé toute une littérature qui lui est propre. Ainsi, l’histoire est sans cesse entrecoupée de légendes qui nous permettent de mieux comprendre l’origine de cette société et d’en saisir tous les aspects. Cette manière de faire confère, non seulement, de la profondeur au récit, mais nous donne également l’impression d’être complètement plongés dans un conte moderne. J’ai apprécié découvrir au fil des pages la société imaginée par Alice Broadway. J’avoue l’avoir trouvé réaliste à bien des niveaux et j’ai aimé y voir Léora évoluer à une période charnière de sa vie : le début de son apprentissage de tatoueuse. On découvre en même temps qu’elle certains us et coutumes et on se questionne avec elle sur leur utilité et leur importance. J’avoue m’être sentie proche de Léora et l’avoir beaucoup apprécié en tant que personnage principale. Elle est suffisamment curieuse que pour se poser et poser des questions, mais pas une super rebelle qui va renverser sa société comme c’est souvent le cas dans les dystopies actuelles. En un sens, c’est une véritable ado tout simplement et ça fait plaisir. Bah oui, même si je l’adore, il faut reconnaître qu’on en a soupé des clones de Katniss Everdeen depuis dix ans ! J’aurais pourtant quelques critiques négatives à souligner sur ce roman. Tout d’abord, je regrette qu’il n’y ait pas eu plus de travail sur l’écriture. Certes, il s’agit d’un livre pour ados, mais vu la complexité et la beauté du récit et de la société décrite, une écriture plus poétique et plus travaillée aurait été la cerise sur le gâteau ! Ensuite, l’histoire et les personnages manquent parfois d’un peu de profondeur. À nouveau, il s’agit d’un roman pour ados, c’est vrai, mais un plus gros travail là-dessus n’aurait pas fait de mal. Et, enfin, j’aurais préféré que Pocket Jeunesse signale quelque part sur le livre qu’il s’agissait du premier tome d’une saga, car je n’aime pas trop me lancer dans des séries tant qu’elles ne sont pas terminées. Enfin, là, je chicane, n’est-ce pas ? Quoiqu’il en soit, si vous cherchez une dystopie agréable à lire et originale, je ne peux que vous recommander Marqués d’Alice Broadway. Personnellement, je suis curieuse de voir ce que nous réserve le deuxième tome !
              Lire la suite
              En lire moins
            • LaGeekosophe Posté le 28 Octobre 2018
              Avec sa couverture magnifique et son résumé appétissant, Marqués était tellement tentant que je me le suis acheté avant sa sortie en France ! En effet, l'objet ne déçoit pas avec sa couverture brillante et ses multiples détails ! Mais qu'en ai-je pensé ? Tout d'abord, certains pourraient reprocher au roman son déroulé somme toute très classique, que j'avais d'ailleurs détaillé dans un article consacré à la dystopie. Leora est une jeune fille de 16 ans qui, comme tous les personnages de ce type d'ouvrage, est à un tournant de son existence. Mais les choses ne vont pas se passer comme prévu et elle va devoir faire face aux secrets de son père et à sa vraie nature qui n'était pas forcément ce qu'elle pensait être. Mais les arguments de Marqués ne se limitent à cette suite d’événements certes efficaces mais qui ne submergeront pas les aficionados de la dystopie sous des torrents d'originalité. Mais par rapport à d'autres œuvres axés public jeune, l'auteure parvient à construire un univers riche et fascinant. Dans l'univers de Leora, tout repose sur les tatouages. Chaque porte sur sa peau l'ensemble de ce qui a fait sa vie à la vue de tous, l'objectif étant... Avec sa couverture magnifique et son résumé appétissant, Marqués était tellement tentant que je me le suis acheté avant sa sortie en France ! En effet, l'objet ne déçoit pas avec sa couverture brillante et ses multiples détails ! Mais qu'en ai-je pensé ? Tout d'abord, certains pourraient reprocher au roman son déroulé somme toute très classique, que j'avais d'ailleurs détaillé dans un article consacré à la dystopie. Leora est une jeune fille de 16 ans qui, comme tous les personnages de ce type d'ouvrage, est à un tournant de son existence. Mais les choses ne vont pas se passer comme prévu et elle va devoir faire face aux secrets de son père et à sa vraie nature qui n'était pas forcément ce qu'elle pensait être. Mais les arguments de Marqués ne se limitent à cette suite d’événements certes efficaces mais qui ne submergeront pas les aficionados de la dystopie sous des torrents d'originalité. Mais par rapport à d'autres œuvres axés public jeune, l'auteure parvient à construire un univers riche et fascinant. Dans l'univers de Leora, tout repose sur les tatouages. Chaque porte sur sa peau l'ensemble de ce qui a fait sa vie à la vue de tous, l'objectif étant bien sûr que l'on puisse lire en eux comme dans un livre ouvert. L'ironie étant qu'à leur mort, les citoyens sont écorchés pour faire de leur peau un livre que les proches peuvent consulter pour garder en mémoire les défunts. C'est intelligent, car on peut y lire une critique de la problématique de la vie privée, avec aujourd'hui toutes ces questions qui portent sur l'usage des données web ou du droit à l'oubli. D'ailleurs, l'oubli est la pire des choses qui puissent arriver dans le monde de Leora. Les grands ennemis de la nation sont d'ailleurs les "blanks", qui refusent de porter des tatouages et qui sont considérés comme dangereux, car ils ont forcément de graves secrets à cacher. L'autrice détourne des contes que nous connaissons pour l'adapter à son univers et justifier cette importance et cet impératif du tatouage. Ces histoires sont bien écrites, tout comme les chansons et les rites qui bâtissent un monde cohérent et solide. Enfin, l'écriture en elle-même, comme les personnages, sont efficaces et plutôt bien écrits sans forcément être transcendants. Il n'y a que Leora qui est un peu fadasse et sans grand caractère. J'ai trouvé aussi que certains moments étaient un peu lents, peut-être car Alice Broadway doit poser son histoire avant d'entrer dans le vif du sujet. J'ai cependant assez aimé ce livre pour avoir envie de lire le second tome et en savoir plus. En somme, c'est une bonne lecture young adult. Bien que reposant sur des ressors scénaristiques déjà connus et très utilisés, cette dystopie construit un univers détaillé et particulier qui mérite le coup d'oeil. Parmi toutes les œuvres du genre qui sortent par centaines, Marqués repose sur un propos intéressant et une réelle volonté de créer un univers spécifique et immersif.
              Lire la suite
              En lire moins
            • LesPapotisdeSophie Posté le 12 Octobre 2018
              A la mort de son père, la vie de Léora change. Le livre, fait avec la peau de son père, dévoilant les évènements marquants de sa vie, est décrété suspect. En effet, ici chacun porte des tatouages qui racontent qui ils sont, ce qui leur est arrivé. Tu n'as pas de tatouage, tu caches quelque chose donc tu es coupable et traqué : tu es un immaculé et c'est pas bon du tout pour toi. Léora voit sa vie se fissurer, les doutes arriver, elle veut connaître la vérité. Un univers assez original, qui déroute un peu et qui au final nous séduit. Une dystopie fidèle au genre, que j'aurai plaisir à suivre.
            • labibliothequedesreves Posté le 1 Octobre 2018
              EXCELLENTE LECTURE "Marqués" patientait depuis quelques temps dans ma pile de services presses, et franchement après ma lecture, je me suis demandée pourquoi j'avais mis autant de temps à le lire. J'ai tout simplement adoré cette histoire, qui me restera en mémoire pour son originalité et son intrigue prenante. Dans cet univers, toute personne est tatouée dès sa naissance. Chaque grande étape de sa vie est représentée par un tatouage en plus de ceux qui sont obligatoires par la loi et ceux que l'on fait pour le plaisir. La vie d'une personne est donc représentée sur sa peau. Ne pas avoir de tatouage signifie qu'on est un Immaculé, ennemi du gouvernement actuel. Pour les personnes tatouées, il est inconcevable d'être immaculé, car sinon, on ne peut pas continuer de vivre après la mort. Des croyances qui sont le fondement de la société. Quand Léora découvre que son père n'était pas celui qu'il paraissait, toute sa vie bascule. Elle va devoir des choix pour survivre... Pour une fan de tatouages comme moi, cet univers était tout simplement captivant. Quelle originalité. Je n'avais pas lu de dystopie aussi prenante depuis longtemps. La dystopie est genre que j'aime beaucoup mais qui malheureusement tourne beaucoup en... EXCELLENTE LECTURE "Marqués" patientait depuis quelques temps dans ma pile de services presses, et franchement après ma lecture, je me suis demandée pourquoi j'avais mis autant de temps à le lire. J'ai tout simplement adoré cette histoire, qui me restera en mémoire pour son originalité et son intrigue prenante. Dans cet univers, toute personne est tatouée dès sa naissance. Chaque grande étape de sa vie est représentée par un tatouage en plus de ceux qui sont obligatoires par la loi et ceux que l'on fait pour le plaisir. La vie d'une personne est donc représentée sur sa peau. Ne pas avoir de tatouage signifie qu'on est un Immaculé, ennemi du gouvernement actuel. Pour les personnes tatouées, il est inconcevable d'être immaculé, car sinon, on ne peut pas continuer de vivre après la mort. Des croyances qui sont le fondement de la société. Quand Léora découvre que son père n'était pas celui qu'il paraissait, toute sa vie bascule. Elle va devoir des choix pour survivre... Pour une fan de tatouages comme moi, cet univers était tout simplement captivant. Quelle originalité. Je n'avais pas lu de dystopie aussi prenante depuis longtemps. La dystopie est genre que j'aime beaucoup mais qui malheureusement tourne beaucoup en rond, ce qui le rend prévisible. Les auteurs ont du mal à se renouveler. Alice Broadway a relevé ce défi haut la main. Son écriture fluide fait en sorte que le lecteur ait envie de dévorer le roman. Tout est bien expliqué, cohérent et intéressant : le lecteur n'est pas perdu. Cependant, il ne s'agit pas d'un livre haletant : en réalité, le rythme est très lent. Si vous me connaissez un peu, vous savez que j'ai toujours du mal quand c'est comme ça. Pour autant, ici ça ne m'a absolument pas dérangé. On va, aux côtés de Léora, de découvertes en découvertes sans forcément qu'il y ait besoin de beaucoup de péripéties. Je dois dire que c'est aussi un défi à mes yeux. Si je ne me suis pas énormément attaché à Léora, j'ai pris plaisir à la suivre. Elle est talentueuse, courageuse, sensible. Qualités qui me plaisent toujours. Ce qui est dommage, c'est que les personnages secondaires ne soient pas assez approfondis : on ne les connaît pas très bien. Dernière chose, en lisant la fin, j'étais étonnée car je n'ai pas forcément eu l'impression qu'il y ait une suite. C'est une fin assez ouverte, mais c'est sur et certain que je lirais le second tome lorsqu'il paraîtra en France ! En bref : une lecture originale et prenante que je n'oublierais pas de sitôt ! Je recommande aux fans de dystopie sans hésiter !
              Lire la suite
              En lire moins
            • STARA Posté le 29 Août 2018
              J'ai fait une bonne lecture mais par contre j'ai trouvé qu'il manqué un peu d'explication au sujet de immaculées et des origines de Leora; En effet , je suis d'accord avec vous les personnages aurait pu être plus approfondit que cela et j'avais envie d'en savoir plus sur Obel et Oscar qui étaient mystérieux. Je suis demandée vers la fin dans quel pays se passait l'histoire en lisant certains détails concernant Leora. J'ai eut un peu du mal à comprendre ce monde qui manquait de détails pour pouvoir mieux l'histoire.Je lirai la suite avec plaisir
            Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
            À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com