En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Mazie, sainte patronne des fauchés et des assoiffés

        Les Escales
        EAN : 9782365691451
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 400
        Format : 140 x 225 mm
        Mazie, sainte patronne des fauchés et des assoiffés

        Karine REIGNIER-GUERRE (Traducteur)
        Collection : Domaine étranger
        Date de parution : 18/08/2016
        Partez à la rencontre de Mazie Phillips, inoubliable héroïne à la gouaille mordante du New York des années folles.
        RENTRÉE LITTÉRAIRE 2016


        Personnage haut en couleur, Mazie Phillips tient la billetterie du Venice, cinéma new-yorkais du Bowery, quartier populaire du sud de Manhattan où l’on croise diseuse de bonne aventure, mafieux, ouvriers, etc. Le jazz vit son âge d’or, les idylles et la consommation d’alcool – malgré la Prohibition –...
        RENTRÉE LITTÉRAIRE 2016


        Personnage haut en couleur, Mazie Phillips tient la billetterie du Venice, cinéma new-yorkais du Bowery, quartier populaire du sud de Manhattan où l’on croise diseuse de bonne aventure, mafieux, ouvriers, etc. Le jazz vit son âge d’or, les idylles et la consommation d’alcool – malgré la Prohibition – vont bon train. Mazie aime la vie, et ne se fait jamais prier pour quitter sa « cage » et faire la fête, notamment avec son amant « le capitaine ».
        Avec l’arrivée de la Grande Dépression, les sans-abri affluent dans le quartier et la vie de Mazie bascule. Elle aide sans relâche les plus démunis et décide d’ouvrir les portes du Venice à ceux qui ont tout perdu. Surnommée « la reine du Bowery », elle devient alors une personnalité incontournable de New York.
        Dans ce roman polyphonique, Jami Attenberg nous fait découvrir Mazie – dont on entend la gouaille à travers les lignes de son journal intime –, mais aussi Sœur Ti, son unique amie, sa sœur Jeanie, l’agent Mack Walters, porté sur la bibine et qui aime flirter avec elle… Le lecteur découvre, fasciné, une personnalité hors du commun et tout un monde bigarré et terriblement attachant.


        « L'écriture d'Attenberg, tour à tour lyrique et crue, correspond parfaitement à Mazie. Cette voix intime - teintée de l'argot des années jazz et d'une honnêteté rafraîchissante – est le chef d'œuvre d'Attenberg. Un livre profond et provocateur. »
        Boston Globe

        « Lecteur, lectrice, si vous commencez ce livre, sachez que vous allez tomber amoureux ! Mazie fait partie de ces personnages dont on a du mal à se séparer : généreuse, intrépide et terriblement émouvante ! » 
        PAGE

        « Une véritable déclaration d'amour à New York et une lecture opportune pour ce XXIème siècle. » 
        The Guardian

         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782365691451
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 400
        Format : 140 x 225 mm
        Les Escales
        21.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Isambour Posté le 19 Avril 2018
          Ici, les années 20, les années 30, ne se résument pas au long fume-cigarette, au charleston et aux paillettes. Ici, c'est une bonne sœur atypique amie de notre héroïne, c'est une histoire d'amour qui se refuse, c'est une sororité qui s'aime et s'engueule, c'est une héroïne, bien sûr, au franc parler, au grand cœur, pleine de vie et de passion. Un très beau roman que j'ai lu avec plaisir, et cela m'a fait du bien !
        • Nico8 Posté le 17 Mars 2018
          Le titre de ce livre m'a tapé dans l'œil et je l'ai acheté. Je fonctionne souvent comme ça : un titre qui m'interpelle ou une couverture qui me plait (ou les deux !) et je prends le livre dans mes mains pour regarder la quatrième de couverture d'abord et pour l'acheter ensuite. Aimant bien ce qui est original, qui sors de l'ordinaire, je pensais trouver la perle rare avec Mazie mais j'avais visiblement mis la barre trop haut. Ce roman est bon mais pas exceptionnel. Ce n'est que mon humble avis bien sûr, beaucoup d'autres ont fait des commentaires élogieux sur ce roman. A l'heure où je tape ces quelques phrases sur mon ordinateur, la note moyenne obtenue sur Babelio est de 4/5 (pile poil, oui) ce qui prouve l'engouement de ceux qui l'ont lu. Au début de l'histoire, Mazie ne m'a pas parue très sympathique alors déjà ça m'a un peu refroidi et j'ai trouvé le roman trop long, avec trop d'histoires dans l'histoire, trop d'intervenants et je dirai que les "fauchés et assoiffés" ont tardé à se faire voir. Je les attendais pourtant sur le devant de la scène. J'ai passé de bons moments, ça reste une bonne lecture mais pas... Le titre de ce livre m'a tapé dans l'œil et je l'ai acheté. Je fonctionne souvent comme ça : un titre qui m'interpelle ou une couverture qui me plait (ou les deux !) et je prends le livre dans mes mains pour regarder la quatrième de couverture d'abord et pour l'acheter ensuite. Aimant bien ce qui est original, qui sors de l'ordinaire, je pensais trouver la perle rare avec Mazie mais j'avais visiblement mis la barre trop haut. Ce roman est bon mais pas exceptionnel. Ce n'est que mon humble avis bien sûr, beaucoup d'autres ont fait des commentaires élogieux sur ce roman. A l'heure où je tape ces quelques phrases sur mon ordinateur, la note moyenne obtenue sur Babelio est de 4/5 (pile poil, oui) ce qui prouve l'engouement de ceux qui l'ont lu. Au début de l'histoire, Mazie ne m'a pas parue très sympathique alors déjà ça m'a un peu refroidi et j'ai trouvé le roman trop long, avec trop d'histoires dans l'histoire, trop d'intervenants et je dirai que les "fauchés et assoiffés" ont tardé à se faire voir. Je les attendais pourtant sur le devant de la scène. J'ai passé de bons moments, ça reste une bonne lecture mais pas aussi bonne que je l'avais cru.
          Lire la suite
          En lire moins
        • djelisaweta Posté le 20 Février 2018
          Nous sommes à New York au début du 20ème siècle, c'est là où a atterri Mazie Phillips avec ses sœurs et son beau-frère. C'est là qu'elle va grandir et travailler dans le cinéma "Venice", à la billetterie, au contact de toute la population du quartier. Mazie a de la personnalité, elle va donc rapidement acquérir une certaine notoriété. Côté cœur elle ne s'attache pas, il y aura bien "le capitaine" avec lequel elle aura une relation privilégiée... Mais ce qui l'anime surtout c'est aider les gens. Elle est généreuse. Sur fond de prohibition et de Grande dépression, nous voyons la vie de Mazie se dérouler à travers les témoignages des personnes qui l'ont croisée (ou leurs descendants). On a presque l'impression que c'est un documentaire plus qu'un roman, d'autant que le fil conducteur c'est ce journal intime que Mazie tient régulièrement. Au fur et à mesure des pages on s'attache à cette femme tellement moderne pour l'époque ! Mazie est indépendante, elle travaille, fait des choix quant à sa vie de femme et ne se laisse pas dicter sa conduite. Elle traine même dans les bars, boit un peu trop et se fiche du "qu'en-dira t-on". Sa vie est... Nous sommes à New York au début du 20ème siècle, c'est là où a atterri Mazie Phillips avec ses sœurs et son beau-frère. C'est là qu'elle va grandir et travailler dans le cinéma "Venice", à la billetterie, au contact de toute la population du quartier. Mazie a de la personnalité, elle va donc rapidement acquérir une certaine notoriété. Côté cœur elle ne s'attache pas, il y aura bien "le capitaine" avec lequel elle aura une relation privilégiée... Mais ce qui l'anime surtout c'est aider les gens. Elle est généreuse. Sur fond de prohibition et de Grande dépression, nous voyons la vie de Mazie se dérouler à travers les témoignages des personnes qui l'ont croisée (ou leurs descendants). On a presque l'impression que c'est un documentaire plus qu'un roman, d'autant que le fil conducteur c'est ce journal intime que Mazie tient régulièrement. Au fur et à mesure des pages on s'attache à cette femme tellement moderne pour l'époque ! Mazie est indépendante, elle travaille, fait des choix quant à sa vie de femme et ne se laisse pas dicter sa conduite. Elle traine même dans les bars, boit un peu trop et se fiche du "qu'en-dira t-on". Sa vie est dédiée aux autres mais finalement c'est cela qui la fait vivre. Mazie a vraiment existé, ce qui donne une dimension supplémentaire à ce livre qui est un vrai coup de cœur.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Myrinna Posté le 10 Février 2018
          Acheté sur un coup de tête, j’ai été sous le charme de l’héroïne et par ce titre accrocheur : Mazie, Sainte Patronne des fauchés et des assoiffés. Je ne regrette pas mon choix même si je l’espérais un rien plus drôle mais Mazie m’a conquise par sa prestance et son sens du devoir. Une belle découverte littéraire qui se dévore vite à défaut d’étancher sa soif.
        • Armelle38069 Posté le 21 Janvier 2018
          J'ai bien aimé me promener avec Mazie même si j'ai ressentie des lenteurs dans ma lecture

        Ils en parlent

        « Amour, alcool, sexe et noblesse d’âme … Attenberg se réapproprie le travail haut en couleur et plein d’esprit de Joseph Mitchell et propose une œuvre vive et originale. »
        New York Times Book Review
        INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
        Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com