En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Mazie, sainte patronne des fauchés et des assoiffés

        Les Escales
        EAN : 9782365691451
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 400
        Format : 140 x 225 mm
        Mazie, sainte patronne des fauchés et des assoiffés

        Karine REIGNIER-GUERRE (Traducteur)
        Collection : Domaine étranger
        Date de parution : 18/08/2016
        Partez à la rencontre de Mazie Phillips, inoubliable héroïne à la gouaille mordante du New York des années folles.
        RENTRÉE LITTÉRAIRE 2016


        Personnage haut en couleur, Mazie Phillips tient la billetterie du Venice, cinéma new-yorkais du Bowery, quartier populaire du sud de Manhattan où l’on croise diseuse de bonne aventure, mafieux, ouvriers, etc. Le jazz vit son âge d’or, les idylles et la consommation d’alcool – malgré la Prohibition –...
        RENTRÉE LITTÉRAIRE 2016


        Personnage haut en couleur, Mazie Phillips tient la billetterie du Venice, cinéma new-yorkais du Bowery, quartier populaire du sud de Manhattan où l’on croise diseuse de bonne aventure, mafieux, ouvriers, etc. Le jazz vit son âge d’or, les idylles et la consommation d’alcool – malgré la Prohibition – vont bon train. Mazie aime la vie, et ne se fait jamais prier pour quitter sa « cage » et faire la fête, notamment avec son amant « le capitaine ».
        Avec l’arrivée de la Grande Dépression, les sans-abri affluent dans le quartier et la vie de Mazie bascule. Elle aide sans relâche les plus démunis et décide d’ouvrir les portes du Venice à ceux qui ont tout perdu. Surnommée « la reine du Bowery », elle devient alors une personnalité incontournable de New York.
        Dans ce roman polyphonique, Jami Attenberg nous fait découvrir Mazie – dont on entend la gouaille à travers les lignes de son journal intime –, mais aussi Sœur Ti, son unique amie, sa sœur Jeanie, l’agent Mack Walters, porté sur la bibine et qui aime flirter avec elle… Le lecteur découvre, fasciné, une personnalité hors du commun et tout un monde bigarré et terriblement attachant.


        « L'écriture d'Attenberg, tour à tour lyrique et crue, correspond parfaitement à Mazie. Cette voix intime - teintée de l'argot des années jazz et d'une honnêteté rafraîchissante – est le chef d'œuvre d'Attenberg. Un livre profond et provocateur. »
        Boston Globe

        « Lecteur, lectrice, si vous commencez ce livre, sachez que vous allez tomber amoureux ! Mazie fait partie de ces personnages dont on a du mal à se séparer : généreuse, intrépide et terriblement émouvante ! » 
        PAGE

        « Une véritable déclaration d'amour à New York et une lecture opportune pour ce XXIème siècle. » 
        The Guardian

         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782365691451
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 400
        Format : 140 x 225 mm
        Les Escales
        21.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • AnneNY Posté le 20 Septembre 2018
          Très bon roman. Mazie est une sacrée bonne femme. Je ne sais pas dans quelle mesure son personnage a été romancé, mais c’est indéniable c’est la Reine de New York. Elle a du caractère, un esprit libre, elle est loyale. Elle s’occupe de tout le monde mais malheureusement personne ne s’occupe d’elle. Ce roman est le portrait d’une femme incroyable, mais c’est surtout un magnifique portrait de New York. Le New York des années 1900 – 1920 – 1930. La crise, sa population, l’évolution de la ville et de ses quartiers : Queens, Coney Island, Brooklyn ….. Il y a un parallèle entre la vie de Mazie et New York tout au long de l’histoire. La ville s’intensifie à mesure que la vie de Mazie se complique. Côté écriture c’est un vrai plaisir, il y a différents styles de narration : témoignages – journal intime – dialogues. On se retrouve dans le passé, puis dans le présent sans trop savoir qui mène l’histoire qui est le rapporteur de la vie de Mazie. En terminant ce livre, je dois bien admettre que le mystère reste entier. J’ai été un peu, voire très frustrée de ne pas en savoir plus sur la Reine Mazie. Elle me... Très bon roman. Mazie est une sacrée bonne femme. Je ne sais pas dans quelle mesure son personnage a été romancé, mais c’est indéniable c’est la Reine de New York. Elle a du caractère, un esprit libre, elle est loyale. Elle s’occupe de tout le monde mais malheureusement personne ne s’occupe d’elle. Ce roman est le portrait d’une femme incroyable, mais c’est surtout un magnifique portrait de New York. Le New York des années 1900 – 1920 – 1930. La crise, sa population, l’évolution de la ville et de ses quartiers : Queens, Coney Island, Brooklyn ….. Il y a un parallèle entre la vie de Mazie et New York tout au long de l’histoire. La ville s’intensifie à mesure que la vie de Mazie se complique. Côté écriture c’est un vrai plaisir, il y a différents styles de narration : témoignages – journal intime – dialogues. On se retrouve dans le passé, puis dans le présent sans trop savoir qui mène l’histoire qui est le rapporteur de la vie de Mazie. En terminant ce livre, je dois bien admettre que le mystère reste entier. J’ai été un peu, voire très frustrée de ne pas en savoir plus sur la Reine Mazie. Elle me manque.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Cassy Posté le 16 Septembre 2018
          Mazie Phillips Gordon est une figure locale, à New York. Nous découvrons ce personnage haut en couleurs à travers différents moyens : des extraits de son journal intime, des interviews de personnes qui l’ont connue ou qui en ont entendu parler. Nous rencontrons Mazie lorsqu’elle débute son journal intime, à l’âge de 10 ans. On est en 1907 et elle rejoint sa grande sœur, Rosie, à New York. Le foyer se compose donc des trois sœurs Phillips : Rosie, Mazie et la jeune Jeanie ainsi que le mari de Rosie, Louis. D’emblée, on s’aperçoit que Mazie est une jeune fille atypique pour l’époque, qui a un besoin irrépressible de liberté. Elle se fiche des règles, du couvre-feu, du « qu’en dira-t-on ». Rien ne compte à part s’amuser et faire ce qui lui plaît. Sauf que les années passent et Rosie et Louis l’obligent à tenir le guichet du Venice, le cinéma dont ils sont propriétaires. La Grande Dépression arrive, les clients habituels du cinéma perdent leur travail et bien souvent, leur maison. Mazie refuse de rester les bras croisés et va aider son prochain. L’histoire de Mazie avait tout pour me plaire : un personnage fort, un voyage à travers les... Mazie Phillips Gordon est une figure locale, à New York. Nous découvrons ce personnage haut en couleurs à travers différents moyens : des extraits de son journal intime, des interviews de personnes qui l’ont connue ou qui en ont entendu parler. Nous rencontrons Mazie lorsqu’elle débute son journal intime, à l’âge de 10 ans. On est en 1907 et elle rejoint sa grande sœur, Rosie, à New York. Le foyer se compose donc des trois sœurs Phillips : Rosie, Mazie et la jeune Jeanie ainsi que le mari de Rosie, Louis. D’emblée, on s’aperçoit que Mazie est une jeune fille atypique pour l’époque, qui a un besoin irrépressible de liberté. Elle se fiche des règles, du couvre-feu, du « qu’en dira-t-on ». Rien ne compte à part s’amuser et faire ce qui lui plaît. Sauf que les années passent et Rosie et Louis l’obligent à tenir le guichet du Venice, le cinéma dont ils sont propriétaires. La Grande Dépression arrive, les clients habituels du cinéma perdent leur travail et bien souvent, leur maison. Mazie refuse de rester les bras croisés et va aider son prochain. L’histoire de Mazie avait tout pour me plaire : un personnage fort, un voyage à travers les époques, une narration polyphonique et originale. Et je suis loin d’être déçue. J’ai adoré les personnages rencontrés qui bouleversent les codes sans tomber dans le surréalisme. Mazie nous apparaît sans fards, avec ses forces et ses faiblesses, elle fait le bien, et parfois, elle commet des erreurs. Les personnages secondaires comme Rosie et Jeanie sont captivants, j’avais autant envie de connaître leur destinée que celle de Mazie. Et par-dessus tout, j’ai adoré me plonger dans cette époque fascinante. Une histoire très touchante et un regret, celui de quitter Mazie.
          Lire la suite
          En lire moins
        • EveQ Posté le 22 Juillet 2018
          Le roman prend la forme du journal de Mazie Phillips Gordon entrecoupé de témoignages de personnes l'ayant connu ou ayant trouvé son journal intime. Il commence le 1er novembre 1907, vers ses 10 ans, lorsqu'elle rejoint sa sœur Rosie à New York, avec sa petite sœur Jeanie. A 20 ans, elle travaille dans le cinéma qui appartient à son beau-frère, Louis. Derrière la vitre, elle observe les passants défiler et prend conscience de la pauvreté de certaines familles. Elle sort parfois de sa "cage", pour aider les habitants du quartier qui sont dans le besoin. Le titre du roman n'est pas très évocateur. A travers le journal de Mazie, ce roman nous plonge dans le quotidien New York des années 1920 et 1930, marqué par la fin de la première guerre mondiale, la prohibition et la grande dépression. Le récit à plusieurs voix permet de dresser un portrait nuancé de Mazie, à la fois femme forte et (trop) libre pour l'époque mais également altruiste. Il évoque également des sujets très actuels comme la place des femmes dans la société, la complexité des relations familiales et le libre arbitre.
        • Lecturepissenlit Posté le 28 Juin 2018
          Dans ce livre on suit suit une toute jeune fille, Mazie, à qui on offre un journal intime pour ses 10 ans. Tout au long de sa vie, elle va écrire dans ce carnet, sans jamais lui mentir car comme elle le dit si bien, à quoi bon mentir à une feuille de papier ? On y apprend qu'elle vit avec ses soeurs Jeanie et Rosie, ainsi que le mari de cette dernière, Louis. Mazie est une jeune fille qui a soif de liberté, soif de découvertes, soif de vivre. Cependant, la Grande Dépression qui a touché l'Amérique à partir de 1929 va faire basculer la vie de Mazie, et va doucement la faire devenir une sainte aux yeux des New-Yorkais qui la côtoient, mais également aux nôtres. La structure du livre est assez particulière. En effet chaque chapitre commence par un court extrait de l'autobiographie inédite de Mazie. Ensuite s’entremêlent des extraits du journal intime et des récits de personnes ayant connu Mazie, ou bien qui en ont déjà entendu parler et qui commentent ce que Mazie a écrit dans le journal, en donnant parfois leur version des faits. Pendant très longtemps je me suis demandée dans quel sens cela avait été monté. Est-ce que ces... Dans ce livre on suit suit une toute jeune fille, Mazie, à qui on offre un journal intime pour ses 10 ans. Tout au long de sa vie, elle va écrire dans ce carnet, sans jamais lui mentir car comme elle le dit si bien, à quoi bon mentir à une feuille de papier ? On y apprend qu'elle vit avec ses soeurs Jeanie et Rosie, ainsi que le mari de cette dernière, Louis. Mazie est une jeune fille qui a soif de liberté, soif de découvertes, soif de vivre. Cependant, la Grande Dépression qui a touché l'Amérique à partir de 1929 va faire basculer la vie de Mazie, et va doucement la faire devenir une sainte aux yeux des New-Yorkais qui la côtoient, mais également aux nôtres. La structure du livre est assez particulière. En effet chaque chapitre commence par un court extrait de l'autobiographie inédite de Mazie. Ensuite s’entremêlent des extraits du journal intime et des récits de personnes ayant connu Mazie, ou bien qui en ont déjà entendu parler et qui commentent ce que Mazie a écrit dans le journal, en donnant parfois leur version des faits. Pendant très longtemps je me suis demandée dans quel sens cela avait été monté. Est-ce que ces personnes qu'on interrogeaient commentaient les extraits du journal intime de Mazie ou bien si on plaçait les extraits du journal intime en fonction de ce que pouvaient raconter ces personnes. Je n'ai eu la réponse que dans les toutes dernières pages. D'ailleurs c'est dans ces dernières pages que l'on comprend qui interroge les personnes qui l'on connue, qui s'intéresse à sa vie. Je dois être honnête et dire que la fin m'a un peu déçue, je m'attendais à quelque chose de plus fou. Même si j'aime bien l'idée. J'avais peut-être trop d'attentes. C'est une lecture qui dans l'ensemble m'a bien plu car comme il est si bien dit tout au long du livre, on s'attache à Mazie, à la fois elle nous fait de la peine, et à la fois elle force l'admiration, on veut connaître sa vie, on veut connaître la suite. J'ai beaucoup aimé me sentir petite souris le temps d'une lecture. Petit bémol sur les interviews des personnages, j'ai trouvé pas mal de longueurs quand les personnes parlent de leur vie qui n'a rien à voir avec Mazie, car ils se perdent dans leurs pensées et leurs souvenirs. Alors certes on a vraiment l'impression d'avoir affaire à des personnes réellement interviewées, mais je m'en serais bien passé.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Isambour Posté le 19 Avril 2018
          Ici, les années 20, les années 30, ne se résument pas au long fume-cigarette, au charleston et aux paillettes. Ici, c'est une bonne sœur atypique amie de notre héroïne, c'est une histoire d'amour qui se refuse, c'est une sororité qui s'aime et s'engueule, c'est une héroïne, bien sûr, au franc parler, au grand cœur, pleine de vie et de passion. Un très beau roman que j'ai lu avec plaisir, et cela m'a fait du bien !

        Ils en parlent

        « Amour, alcool, sexe et noblesse d’âme … Attenberg se réapproprie le travail haut en couleur et plein d’esprit de Joseph Mitchell et propose une œuvre vive et originale. »
        New York Times Book Review
        INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
        Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com