Lisez! icon: Search engine
Meghan
ou le désespoir des princesses
Collection : Essais et documents
Date de parution : 10/02/2022
Éditeurs :
L'Archipel

Meghan

ou le désespoir des princesses

Collection : Essais et documents
Date de parution : 10/02/2022
Elizabeth Gouslan décrypte les parcours de ces princesses qui ont souffert à Bucnkigham.
Jeunes, belles élégantes, fortunées : elles ont tout pour être heureuses. Les petites filles du monde entier s’endorment en rêvant de les imiter et d’épouser le Prince charmant. Mais ce... Jeunes, belles élégantes, fortunées : elles ont tout pour être heureuses. Les petites filles du monde entier s’endorment en rêvant de les imiter et d’épouser le Prince charmant. Mais ce conte de fées est un trompe-l’oeil, une comédie du bonheur.
La ravissante Meghan Markle vient de révéler l’envers du décor, en...
Jeunes, belles élégantes, fortunées : elles ont tout pour être heureuses. Les petites filles du monde entier s’endorment en rêvant de les imiter et d’épouser le Prince charmant. Mais ce conte de fées est un trompe-l’oeil, une comédie du bonheur.
La ravissante Meghan Markle vient de révéler l’envers du décor, en claquant les portes d’un palais qu’elle avait déverrouillées en un temps record. Panique à Buckingham ! De cette brunette sexy, atypique et sans pedigree, le prince Harry est fou amoureux. Il ne sait pas lui dire non, même quand elle décide d’envoyer valser les contraintes et de s’enfuir avec lui aux États-Unis.
À Los Angeles, Oprah Winfrey, l’animatrice star de la télé américaine, devient la plus proche confidente du couple. Leur récit détaillé des brimades qu’ils ont endurées à la cour d’Angleterre est suivi par des millions de téléspectateurs et fait l’effet d’une bombe qui fragilise l’impeccable édifice des Windsor.
Meghan Markle, Diana Spencer, Kate Middleton, Camilla Parker-Bowles, Margaret : Élizabeth Gouslan met en lumière le poids du protocole. D’une plume alerte et mordante, la portraitiste dévoile les coulisses et les jeux de miroir d’une dynastie où le pouvoir se conjugue au féminin.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809841459
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 14 x 22,5 mm
EAN : 9782809841459
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 14 x 22,5 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ptitelilie 25/03/2022
    Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Archipel qui, via une opération masse critique organisée par Babelio, m'ont permis de découvrir ce livre. Grande passionnée de la famille royale, j'ai tout de suite été intriguée par ce livre. En effet, il est de notoriété publique que les princesses royales ne sont pas les femmes les plus heureuses au monde. Néanmoins, elles fascinent et j'avais donc hâte d'en apprendre plus. Cet ouvrage se découpe en cinq parties, qui nous présentent, à tour de rôle, Meghan Markle, Kate Middleton, Lady Di, Camilla Parker Bowles et la Princesse Margaret. A chaque fois, une large part est consacrée à leurs antécédents familiaux, leur entrée dans la famille et les difficultés qu'elles ont rencontré. Le choix de faire des portraits distincts est défendable mais ce qui m'a gêné, c'est le parti pris par l'autrice. En effet, elle nous dépeint les princesses de manière assez caricaturales et est, par moment, assez méchante dans ses propos. Entre Meghan, pour qui tout ne serait que comédie, et Kate, qui prévoit, depuis sa plus tendre enfance, de devenir reine, on est à la limite entre le récit et l'histoire. Comme je le disais en introduction, je suis passionnée par... Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Archipel qui, via une opération masse critique organisée par Babelio, m'ont permis de découvrir ce livre. Grande passionnée de la famille royale, j'ai tout de suite été intriguée par ce livre. En effet, il est de notoriété publique que les princesses royales ne sont pas les femmes les plus heureuses au monde. Néanmoins, elles fascinent et j'avais donc hâte d'en apprendre plus. Cet ouvrage se découpe en cinq parties, qui nous présentent, à tour de rôle, Meghan Markle, Kate Middleton, Lady Di, Camilla Parker Bowles et la Princesse Margaret. A chaque fois, une large part est consacrée à leurs antécédents familiaux, leur entrée dans la famille et les difficultés qu'elles ont rencontré. Le choix de faire des portraits distincts est défendable mais ce qui m'a gêné, c'est le parti pris par l'autrice. En effet, elle nous dépeint les princesses de manière assez caricaturales et est, par moment, assez méchante dans ses propos. Entre Meghan, pour qui tout ne serait que comédie, et Kate, qui prévoit, depuis sa plus tendre enfance, de devenir reine, on est à la limite entre le récit et l'histoire. Comme je le disais en introduction, je suis passionnée par la famille royale, je lis beaucoup d'ouvrages sur le sujet et je regarde énormément de reportages sur eux. Honnêtement, j'ai lu ce livre très rapidement mais il me laisse un goût amer. En effet, je n'ai pas trouvé ce que j'ai cherché et même si je sais que la famille royale est loin d'être parfaite, je n'ai pas aimé l'image qui est véhiculée ici. De plus, la couverture et la quatrième de couverture pourraient induire les lecteurs en erreurs car Meghan n'est pas tant présente que cela et au final, elle qui est tant décriée sert pourtant de visage pour cette publication. C'est un brin ironique mais aussi un peu trompeur. Pour conclure, cet essai pourrait plaire à tous ceux qui veulent en apprendre plus sur les princesses royales mais décevra certainement ceux qui sont amateurs du sujet.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Foufoubella 08/03/2022
    "Toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées"... Cette citation, tirée d'On ne badine pas avec l'amour d'Alfred de Musset, pourrait parfaitement être le sous-titre de ce livre. J'avoue depuis très longtemps un petit penchant pour tout ce qui vient d'outre-Manche, et plus particulièrement ce qui concerne la famille royale. Je dois bien l'admettre, il s'agit ici d'un petit plaisir coupable. J'avoue aussi avoir regardé les derniers mariages royaux, celui de Kate et William d'abord, et bien évidemment celui de Meghan et de Harry, à la consternation de mon compagnon qui lui se moquait des tenues arborées par les prestigieux invités. Alors ce livre, que je ne me serais jamais acheté, soyons clair, me permet de concilier deux passions: la lecture et ce petit côté gossip que, ma foi, j'assume plutôt très bien. Et en prime, j'espérais une plume à la hauteur, bien loin des magazines people que je trouve pour le coup très inintéressants. Si l'écriture et la forme m'ont plutôt plu, j'ai trouvé en revanche le fond plutôt décevant, et ce même si j'ai passé un moment de lecture agréable. En effet, l'autrice nous conte ici le portrait de cinq princesses des temps modernes, à savoir Meghan, Kate,... "Toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées"... Cette citation, tirée d'On ne badine pas avec l'amour d'Alfred de Musset, pourrait parfaitement être le sous-titre de ce livre. J'avoue depuis très longtemps un petit penchant pour tout ce qui vient d'outre-Manche, et plus particulièrement ce qui concerne la famille royale. Je dois bien l'admettre, il s'agit ici d'un petit plaisir coupable. J'avoue aussi avoir regardé les derniers mariages royaux, celui de Kate et William d'abord, et bien évidemment celui de Meghan et de Harry, à la consternation de mon compagnon qui lui se moquait des tenues arborées par les prestigieux invités. Alors ce livre, que je ne me serais jamais acheté, soyons clair, me permet de concilier deux passions: la lecture et ce petit côté gossip que, ma foi, j'assume plutôt très bien. Et en prime, j'espérais une plume à la hauteur, bien loin des magazines people que je trouve pour le coup très inintéressants. Si l'écriture et la forme m'ont plutôt plu, j'ai trouvé en revanche le fond plutôt décevant, et ce même si j'ai passé un moment de lecture agréable. En effet, l'autrice nous conte ici le portrait de cinq princesses des temps modernes, à savoir Meghan, Kate, feue Diana, Camilla et Margaret (paix à son âme), tout en nous dressant succinctement un tableau de la monarchie. Même si je m'attendais davantage à une vision globale de la situation chez les Windsor, incluant d'ailleurs des princesses de sang telles Eugenie et Beatrice, les filles d'Andrew et de Sarah Ferguson, et même la princesse Anne (dans ce livre, seule Margaret est une princesse de naissance), mélangeant les époques et mettant en parallèle peut-être les histoires de chacune, je dois dire que le parti pris de l'autrice de réaliser cinq portraits distincts ne m'a pas dérangée plus que ça. Sauf que cela reste finalement très superficiel, à la limite du caricatural parfois et ne donnant qu'une vision très clivée, voire biaisée, de la situation. L'autrice nous donne sa propre image de chaque princesse, l'idée qu'elle se fait de chacune est d'ailleurs assez clair, ce qui fait que le tout manque singulièrement de nuance. En soi, ça ne m'a pas spécialement gênée, au contraire même, le ton employé, assez caustique, a tout pour me plaire, et puis après tout, elle a totalement le droit d'avoir sa propre opinion et de la donner. Non, ce qui est davantage gênant est qu'elle présente certains faits comme des choses avérées, notamment les pensées et les intentions premières de ces jeunes femmes, je doute sincèrement que l'une ou l'autre se soit un jour confiée à la journaliste. Elle a lu beaucoup sur le sujet, il n'y a qu'à jeter un oeil sur la bibliographie située à la fin du livre, mais cela ne fait pas d'elle une spécialiste, je n'ai d'ailleurs pour ma part rien appris de nouveau sur l'une ou l'autre des princesses citées, si ce n'est peut-être Camilla, je soupçonne même que certains détails, qui n'en sont d'ailleurs pas forcément, sortent de l'imagination d'Elizabeth Gouslan ou, au moins, sont largement extrapolés voire interprétés. En effet, par exemple, il est de notoriété publique que le Prince William a mis des années à s'engager avec Kate, la presse britannique en faisait d'ailleurs ses choux gras, mais de là à dire que depuis toute petite elle s'était préparée à séduire cet homme, et seulement lui, poussée par sa maquerelle de mère, il y a un fossé que l'autrice n'hésite pas à franchir. Ce n'est finalement que spéculation, seules les intéressées peuvent réellement dire ce qu'elles ont en tête. Elizabeth Gouslan adopte un ton assez irrévérencieux, ce qui n'est pas pour me déplaire non plus, mais qui dessert parfois son propos puisque j'ai parfois eu l'impression qu'elle avait un compte personnel à régler avec ces femmes, particulièrement Meghan. J'avoue avoir regardé l'interview donnée par Harry et Meghan à la grande prêtresse du genre, c'est à dire Oprah Winfrey, et il m'a semblé clair à moi aussi que tout était scénarisé dans les moindres détails, entre la larme à l'oeil au moment où la caméra se tourne vers Meghan, jusqu'à la révélation finale du sexe de l'enfant porté par la duchesse, oui tout était millimétré, un vrai show à l'américaine. Et oui, moi aussi j'ai trouvé assez déplacé que Meghan se plaigne alors qu'elle était en représentation de la Couronne, dans un pays où le confort de vie était bien moindre que le sien. Ce ne sont que des exemples parmi d'autres mais qui mis bout à bout dépeignent une image de ces pauvres petites filles riches, et au final de la femme en général, pas très glorieuse. En résumé, c'est un livre divertissant que j'ai pris quand même plaisir à lire malgré ses petits bémols. Si vous cherchez une vérité historique ou de la densité, passez votre chemin. Il ne s'agit en effet aucunement d'une biographie. de même, si vous idolâtrez telle ou telle princesse, ne l'ouvrez pas au risque de voir votre belle héroïne dézinguée de son piédestal. C'est un livre qui offre un point de vue et qui brosse succinctement le portrait de plusieurs influentes, mêlant la réalité et l'imagination. La plume est ce que j'ai préféré, étant vivante et assez drôle à certains endroits, un petit je-ne-sais-quoi d'irrévérencieux qui donne beaucoup de rythme à l'ensemble de la prose. Et puis, je l'avoue, je n'ai pas lu ce livre pour me donner mal à la tête. On reste ici dans un sujet assez léger, et pour le coup il remplit parfaitement son rôle, je ne lui demandais pas plus. God save Meghan! Un grand merci à Babelio pour la masse critique ainsi qu'aux éditions de l'Archipel pour l'envoi de ce livre. Lu en mars 2022
    Lire la suite
    En lire moins
  • Clem_YCR 22/02/2022
    L'été dernier, j'ai pu découvrir la biographie officielle de Diana Spencer, écrite par Andrew Morton. Un texte dense, enrichi par les confessions brutes de la princesse, extrêmement enrichissant, bien que peu digeste. Lorsque j'ai découvert cette nouvelle parution, consacrée à Meghan, je me suis rappelée une conversation avec ma petite sœur (mariée avec un anglais et domiciliée en Angleterre), lors de ma lecture de Diana, m'informant que lors de son exil aux USA, Meghan avait été comparée à Lady Di. Mon intérêt éveillé, je me suis plongée dans le roman d'Elizabeth Gouslan. Pourtant, la magie n'a pas opérée. Déjà, l'ensemble couverture / titre / résumé est assez trompeur puisqu'il laisse penser que cet ouvrage est consacré à Meghan Markle alors qu'il évoque successivement Kate, Diana, Camilla et Elisabeth / Margaret. De plus, contrairement à Diana (la biographie d'Andrew Morton), dans Meghan ou le désespoir..., on sent une pointe de jugement de la part de l'auteure. C'est en tout cas ce que j'ai ressenti à la lecture; à travers un plaidoyer rythmé et caustique, Elizabeth Gouslan exprime son opinion et elle n'est pas tendre avec la royauté. L'une après l'autre, nous découvrons des moments clés de la vie de Meghan Markle, Kate Midleton,... L'été dernier, j'ai pu découvrir la biographie officielle de Diana Spencer, écrite par Andrew Morton. Un texte dense, enrichi par les confessions brutes de la princesse, extrêmement enrichissant, bien que peu digeste. Lorsque j'ai découvert cette nouvelle parution, consacrée à Meghan, je me suis rappelée une conversation avec ma petite sœur (mariée avec un anglais et domiciliée en Angleterre), lors de ma lecture de Diana, m'informant que lors de son exil aux USA, Meghan avait été comparée à Lady Di. Mon intérêt éveillé, je me suis plongée dans le roman d'Elizabeth Gouslan. Pourtant, la magie n'a pas opérée. Déjà, l'ensemble couverture / titre / résumé est assez trompeur puisqu'il laisse penser que cet ouvrage est consacré à Meghan Markle alors qu'il évoque successivement Kate, Diana, Camilla et Elisabeth / Margaret. De plus, contrairement à Diana (la biographie d'Andrew Morton), dans Meghan ou le désespoir..., on sent une pointe de jugement de la part de l'auteure. C'est en tout cas ce que j'ai ressenti à la lecture; à travers un plaidoyer rythmé et caustique, Elizabeth Gouslan exprime son opinion et elle n'est pas tendre avec la royauté. L'une après l'autre, nous découvrons des moments clés de la vie de Meghan Markle, Kate Midleton, Diana Spenser, Camilla Parker Bowles et Elisabeth II. Au fil de ma lecture, je n'ai pu m'empêcher de me demander à quel point ce que je lisais était vrai. En effet, dans la partie sur Camilla, par exemple, nous déambulons dans ses appartements et accédons à ses pensées, ainsi qu'à des éléments dont, à priori, même ses amies ne sont pas au courant. De même, dans le cas de Kate, nous prenons connaissance de l'objectif ultime qui anime sa famille maternelle, depuis son plus jeune âge : la marier à William. Je pense que la partie que j'ai le plus appréciée est celle sur Elisabeth, peut-être parce qu'elle nous est présentée d'une manière moins négative. Le point commun entre toutes ces jeunes-femmes ? Leur vie qui ne leur appartient plus à partir du moment où elles entrent dans la famille royale. Une vie qui peut pourtant faire rêver ou susciter de la jalousie, car le commun des mortels ne voit que le bon côté des choses, sans prendre conscience des contraintes qui y sont liées. Ayant visionné la totalité des saisons de la série The Crown, j'avoue que les parties concernant Diana, Camilla et Elisabeth ne m'ont pas appris grand choses de nouveau, si ce n'est l'ascendance de Mrs Parker Bowles (et ce n'est pas ce qui m'a le plus passionnée). La partie sur Meghan, qui était celle que j'attendais, la dépeint comme une femme manipulatrice à laquelle Harry ne sait dire non. Quelle est la part de vérité ? N'ayant pas suivi les actualités, elle a eu le mérite de m'immerger au cœur de leur mariage et de me faire découvrir son passé. Quant à Kate, j'avoue lui vouer une grande admiration quand on voit tout ce qu'elle a traversé pour en arriver là où elle est. Un documentaire qui a l'avantage d'être assez court et de permettre à toute personne intéressée par les dessous de la monarchie anglaise, de survoler la vie de cinq de ses princesses (6 si l'on compte Margaret qui est brièvement évoquée dans la partie consacrée à sa sœur). La bibliographie, disponible à la fin de l'ouvrage, nous informe qu'Elizabeth Gouslan s'est documentée dans plusieurs ouvrages relatifs à la famille royale, dont le Diana d'Andrew Morton que j'ai lu l'été dernier. Des ouvrages parfois conséquents, qui pourraient en rebuter plus d'un; avec Meghan ou le désespoir..., elle permet un accès plus facile à leur histoire. Pour ma part, je suis restée un peu sur ma fin et n'ai pas été emportée par la plume de l'auteure. Une lecture qui m'a plus marquée par son côté légèrement racoleur que pour le message qu'il souhaite faire passer : une princesse des temps moderne peut-elle être heureuse ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • JessSwann 08/02/2022
    Alors, je ne suis pas du tout une spécialiste de la famille royale d'Angleterre aussi ai-je appris plein de choses dans ce livre qui brosse le portrait et l'histoire des figures féminines des Windsor. On commence par Meghan dont le parcours force le respect. A travers les lignes, on découvre son ambition dévorante qui la propulse au bras d'Harry. J'ai aussi apprécié la manière dont l'autrice décrit sa relation avec Harry que l'on voit très en retrait et soumis. J'avoue que pour le coup, même si j'admire son ambition, j'apprécie encore moins Meghan qu'avant. La seconde est la jolie Kate. J'ai aimé le récit qui tournait autour de sa famille et de ses origines. Et je trouve sa technique pour séduire William particulièrement bien trouvée tout comme j'admire sa patience. En vérité, Kate est ma petite chouchoute. Ensuite, Diana et le récit de sa vie malheureuse... Je vais me faire des ennemies mais je n'aime pas particulièrement Diana. Je l'ai toujours trouvée un peu faible, elle ne se bat pas, elle chouine pour garder son prince.. On sent sa naïveté et son inexpérience, honnêtement, on se demande comment Charles a pu s'amouracher d'elle (bon en vérité, c'est surtout la Firme qui l'aimait bien...... Alors, je ne suis pas du tout une spécialiste de la famille royale d'Angleterre aussi ai-je appris plein de choses dans ce livre qui brosse le portrait et l'histoire des figures féminines des Windsor. On commence par Meghan dont le parcours force le respect. A travers les lignes, on découvre son ambition dévorante qui la propulse au bras d'Harry. J'ai aussi apprécié la manière dont l'autrice décrit sa relation avec Harry que l'on voit très en retrait et soumis. J'avoue que pour le coup, même si j'admire son ambition, j'apprécie encore moins Meghan qu'avant. La seconde est la jolie Kate. J'ai aimé le récit qui tournait autour de sa famille et de ses origines. Et je trouve sa technique pour séduire William particulièrement bien trouvée tout comme j'admire sa patience. En vérité, Kate est ma petite chouchoute. Ensuite, Diana et le récit de sa vie malheureuse... Je vais me faire des ennemies mais je n'aime pas particulièrement Diana. Je l'ai toujours trouvée un peu faible, elle ne se bat pas, elle chouine pour garder son prince.. On sent sa naïveté et son inexpérience, honnêtement, on se demande comment Charles a pu s'amouracher d'elle (bon en vérité, c'est surtout la Firme qui l'aimait bien... au début) Camilla, alors elle, elle force le respect. Je trouve son histoire avec Charles nettement plus belle et romantique que celle de Diana. Camilla c'est la femme qui a attendu 35 ans patiemment et qui n'a jamais abandonné. Franchement, c'est la partie du roman que j'ai préféré Enfin Margaret et Lilibeth, j'ai apprécié de découvrir l'histoire d'amour de Philip et de la reine, les obstacles rencontrés et toutes les concessions qui ont du être faites. Ce que j'aime : j'ai appris beaucoup de choses et le style de l'autrice est agréable Ce que j'aime moins : je ne suis pas certaine que les spécialistes de la famille royale s'y retrouvent Pour résumer Une série de portraits intéressants et bien écrits Ma note 7,5/10
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    7 livres sur la famille royale anglaise

    En 2022, la reine Elizabeth II fête ses 70 ans de règneÀ l'occasion de ce Jubilé de Platine, une première dans l'histoire de la royauté anglaise, découvrez 7 livres qui vous permettront de mieux connaitre l'histoire de cette famille royale.

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    Ces femmes qui ont marqué l'Histoire

    Elles se sont battues pour leur indépendance, pour la libération de leur parole, pour la déconstruction des stéréotypes, pour avoir le droit de vivre leur vie comme elles l’entendaient… Chacune de ces femmes, à sa manière, a marqué l’Histoire. Découvrez-les.

    Lire l'article