RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Mes voyages avec Hérodote

            Plon
            EAN : 9782259202527
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 300
            Format : 140 x 225 mm
            Mes voyages avec Hérodote

            Véronique PATTE (Traducteur)
            Collection : Feux croisés
            Date de parution : 06/04/2006

            Une passionnante exploration du monde vu à travers les yeux de deux reporters, le grec Hérodote, et le polonais Kapuscinski.

            Ce livre est un extraordinaire voyage où Kapuscinski nous restitue le souvenir de ses premiers périples en relisant Hérodote, cet historien grec considéré comme le « père de l’histoire ». Pologne, Inde, Chine, Soudan, Iran, Congo, autant de pays traversés sur lesquels le journaliste pose un regard acéré mais empreint...

            Ce livre est un extraordinaire voyage où Kapuscinski nous restitue le souvenir de ses premiers périples en relisant Hérodote, cet historien grec considéré comme le « père de l’histoire ». Pologne, Inde, Chine, Soudan, Iran, Congo, autant de pays traversés sur lesquels le journaliste pose un regard acéré mais empreint d’une grande tendresse.

            Souvenirs du reporter et commentaires sur Hérodote s’entrecroisent pour former une profonde réflexion sur le statut de journaliste : pour Kapuscinski, Hérodote demeure un précurseur de l’investigation journalistique et un historien à la sensibilité unique. L’auteur nous montre « le Grec » à l’œuvre, insiste sur sa passion de découvrir le monde, alliée à un rigoureux esprit critique qui prône le respect de la multiplicité des sources d’information et la confrontation objective des ponts de vue.

            Mes voyages avec Hérodote foisonne également de passage dessinant une pensée riche et subtile sur le monde : analyse des oppositions Est/Ouest dans un contexte de guerre froide, antagonismes Europe/Asie, spiritualité indienne, philosophies chinoises, discussions sur l’art, la mémoire, la négritude et le colonialisme…

            Un livre dans la lignée des grands reportages de Kapuscinski, instructif et passionnant.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782259202527
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 300
            Format : 140 x 225 mm
            Plon
            21.00 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • A_fleur_de_mots Posté le 27 Octobre 2018
              Un très beau livre et une invitation au voyage autant qu'à l'ouverture au monde. Sans doute, un des livres les plus aboutis de Kapunscinski, il est une évasion au monde et à l'histoire. Comme Hérodote, Kapunscinski se plaît à essayer de comprendre le monde qui l'entoure, documenter les évènements contemporains pour y puiser un sens de la vie et de l' Histoire. Les régressions constantes entre les récits de Hérodote et ceux plus contemporains de Ryszard Kapuschinski, comme un echo à l'Histoire qui semble se répèter, font de ce récit de voyages et d'anecdotes, un petit bijou. Comme un voyage dans le temps et l'espace, ce livre vous transportera aussi bien dans d'autres contrées qu’à d'autres époques.
            • Kickou Posté le 28 Juillet 2017
              Voilà un très beau livre pour ceux qui aiment les voyages dans le temps, la géographie et l’Histoire, ainsi que nos rapports à la lecture. Ryszard Kapuscinski était (1932-2007) un grand reporter polonais, son récit commence dans les années 50, quand il n’est encore qu’un jeune journaliste, il est envoyé en reportage en Inde alors qu’il ne rêvait que de franchir la frontière tchécoslovaque. Ce premier voyage est un choc pour lui. Dans ses bagages il emporte un livre, « Les Histoires » d’Hérodote. Hérodote est considéré comme le premier historien mais Kapuscinski le voit aussi comme le premier grand reporter (La traduction d’ « histoire » en grec ancien est plus proche du mot « enquête »). Il emportera ce livre partout ensuite dans ses voyages en Chine, puis en Iran, et au Soudan, au Congo, au Sénégal ... Dans son récit, Kapuscinski, entremêle ses propres témoignages et les « histoires » d’Hérodote, il nous montre les similitudes entre le travail du grec et le sien à 2500 ans d’intervalle. Il nous dit aussi la subjectivité de ce travail, il se pose plus de questions (qu’il nous pose aussi d’ailleurs) qu’il n’a de réponse. Mais tout comme Hérodote,... Voilà un très beau livre pour ceux qui aiment les voyages dans le temps, la géographie et l’Histoire, ainsi que nos rapports à la lecture. Ryszard Kapuscinski était (1932-2007) un grand reporter polonais, son récit commence dans les années 50, quand il n’est encore qu’un jeune journaliste, il est envoyé en reportage en Inde alors qu’il ne rêvait que de franchir la frontière tchécoslovaque. Ce premier voyage est un choc pour lui. Dans ses bagages il emporte un livre, « Les Histoires » d’Hérodote. Hérodote est considéré comme le premier historien mais Kapuscinski le voit aussi comme le premier grand reporter (La traduction d’ « histoire » en grec ancien est plus proche du mot « enquête »). Il emportera ce livre partout ensuite dans ses voyages en Chine, puis en Iran, et au Soudan, au Congo, au Sénégal ... Dans son récit, Kapuscinski, entremêle ses propres témoignages et les « histoires » d’Hérodote, il nous montre les similitudes entre le travail du grec et le sien à 2500 ans d’intervalle. Il nous dit aussi la subjectivité de ce travail, il se pose plus de questions (qu’il nous pose aussi d’ailleurs) qu’il n’a de réponse. Mais tout comme Hérodote, il reste curieux et ouvert au monde et à sa diversité. Le ton du livre est plutôt léger, plaisant. L’auteur aborde des sujets variés : les spiritualités indiennes et chinoises, la fin du colonialisme, le problème de la mémoire historique, de l’art dans la culture ... Bien sûr on revisite une partie de notre Histoire récente, des années 50 aux années 70, et on replonge en même temps dans l’Histoire de l’antiquité grecque. Un bouquin facile à lire, enrichissant et dépaysant qui vaut 5*. Allez salut.
              Lire la suite
              En lire moins
            • arseno Posté le 19 Août 2014
              Excellent livre, un parallèle entre ce reporteur et le "premier reporteur international": Hérodote.
            • feanora Posté le 4 Décembre 2012
              Ce petit livre m'a laissé un profond souvenir et j'imagine très bien l'auteur, dès qu'il a un instant de repos se plonger dans le livre de son maitre, petit livre tout froissé d'avoir tant voyagé.
            • ivredelivres Posté le 18 Juin 2012
              Ryszard Kapuscinski était polonais, journaliste et grand voyageur. Si vous ne l’avez jamais lu je vous envie cette découverte et je vous souhaite de prolonger cette lecture par l’autre grand succès du journaliste : Ebène, une vision de l’Afrique que le temps n’a fait que confirmer, un réquisitoire sans concession. Dans ce livre c’est le monde qui est son terrain de jeux, l’Inde, la Chine, le Congo, l’Iran, Kapuscinski livre ses souvenirs de reporter, ses débuts modestes et marqué du sceau de la chance. Dans les années cinquante le rideau de fer s’entrouvre et les journalistes sont invités à aller " voir ailleurs " Destination l’Inde de Nehru, dans sa valise le jeune journaliste emporte un gros livre qui sera le compagnon fidèle de tous ses voyages : Hérodote le grec, le fameux Père de l’Histoire ( et tout ça avec des majuscules). Les voyages de Ryszard Kapuscinski assouvissent son envie de " territoires inconnus", de voir " derrière la frontière". La pensée de Kapuscinski est riche, subtile, et toujours empreinte de tendresse pour les pays explorés, pour les personnes rencontrées. Son ami grec lui est un modèle car dit-il "Hérodote et les hommes qu'il rencontre m'intriguent dans la mesure où le contenu... Ryszard Kapuscinski était polonais, journaliste et grand voyageur. Si vous ne l’avez jamais lu je vous envie cette découverte et je vous souhaite de prolonger cette lecture par l’autre grand succès du journaliste : Ebène, une vision de l’Afrique que le temps n’a fait que confirmer, un réquisitoire sans concession. Dans ce livre c’est le monde qui est son terrain de jeux, l’Inde, la Chine, le Congo, l’Iran, Kapuscinski livre ses souvenirs de reporter, ses débuts modestes et marqué du sceau de la chance. Dans les années cinquante le rideau de fer s’entrouvre et les journalistes sont invités à aller " voir ailleurs " Destination l’Inde de Nehru, dans sa valise le jeune journaliste emporte un gros livre qui sera le compagnon fidèle de tous ses voyages : Hérodote le grec, le fameux Père de l’Histoire ( et tout ça avec des majuscules). Les voyages de Ryszard Kapuscinski assouvissent son envie de " territoires inconnus", de voir " derrière la frontière". La pensée de Kapuscinski est riche, subtile, et toujours empreinte de tendresse pour les pays explorés, pour les personnes rencontrées. Son ami grec lui est un modèle car dit-il "Hérodote et les hommes qu'il rencontre m'intriguent dans la mesure où le contenu de nos reportages provient essentiellement des hommes, la qualité de notre texte est tributaire de notre relation à autrui, de la nature et de la température de cette relation." Sa lecture permanente d’Hérodote a aiguisé sa réflexion, acéré son regard, lui qui connut la Guerre froide, sait aussi bien expliquer, commenter, s’interroger sur les relations entre l’Europe et l’Asie aujourd’hui. Hérodote voulait comprendre le monde qui l’entourait, déceler les raisons des guerres, connaître les peuples, il s’étonne de ce qu’il voit, s’émerveille devant les contrées traversées et répond au travail de Kapuscinski dans ses reportages. Les commentaires du livre d’Hérodote s’accompagnent de remarques sur son métier, pour lui le Grec est avant tout un précurseur de l’enquête journalistique, il veut savoir, raconter, comparer et témoigner. Le reporter d’aujourd’hui se reconnaît en lui au point d’entremêler ses souvenirs au texte d’ Hérodote et de faire en sa compagnie une belle réflexion sur la quête des informations, sur la validité des récits, et plus généralement le statut du journaliste. Quand l’antiquité vient éclairer les événements contemporains et ainsi dévoiler "l’art du reportage" c’est un grand plaisir pour le lecteur. L’auteur nous communique en sus sa passion et ses propos sur son vieil ami donnent envie d’ouvrir ses fameuses Enquêtes Cette complicité à plus de deux mille ans de distance m’a séduite, je l’ai lu avec à mes côtés les trois volumes d'Hérodote et je suis revenue plus riche de ce voyage
              Lire la suite
              En lire moins
            INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
            Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…