En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Mille ans après la guerre

        Les Escales
        EAN : 9782365692670
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 240
        Format : 140 x 225 mm
        Mille ans après la guerre

        Collection : Domaine français
        Date de parution : 07/09/2017
        Un autre regard sur la guerre d'Espagne.
        Miguel est un vieux solitaire, veuf depuis des années, qui n’apprécie que la compagnie de son chien Ramon. Il vit dans une cité ouvrière de la région de Tolède. Un matin,  il reçoit une lettre de sa sœur Nuria. Elle a perdu son époux et compte venir vivre auprès de... Miguel est un vieux solitaire, veuf depuis des années, qui n’apprécie que la compagnie de son chien Ramon. Il vit dans une cité ouvrière de la région de Tolède. Un matin,  il reçoit une lettre de sa sœur Nuria. Elle a perdu son époux et compte venir vivre auprès de lui. Le vieux est pris de panique : sa sœur chez lui, c'en est fini de sa tranquillité, de son bonheur  innocent avec Ramon. Il  faut fuir ! Son chien sur les talons, le vieux prend un autocar en direction de  l’Estrémadure, où il n’était jamais retourné depuis la guerre civile.
        Montepalomas, le village de son enfance, est enseveli sous  les eaux d’un barrage. Pourtant du lac les souvenirs remonteront.  Des pans entiers  de sa jeunesse belle et terrible, quand on l'appelait Medianoche (« Minuit ») et que vivait encore son frère jumeau, Mediodia (« Midi »). Un frère assassiné par les Franquistes et dont le visage, mille ans après la guerre, hante toujours Miguel. Mais peut-être est-il temps de se libérer du passé...
         
        Dans un style ample et généreux, Carine Fernandez dessine ce voyage intérieur vers la rédemption, tout en revenant sur les années les plus noires qu'ait connues l'Espagne.
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782365692670
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 240
        Format : 140 x 225 mm
        Les Escales
        17.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • sylvaine Posté le 29 Novembre 2017
          Miguel et Ramon ou Medianoche et Mediodía ,deux frères , des jumeaux. Seul Medianoche , l’aîné , est encore en vie. Bien vieux, veuf depuis quelques années, avec pour seul compagnon son chien. Il passe ses journées à arpenter les chemins en compagnie de Ramon le chien. Quand il apprend que sa soeur Nuria , veuve elle aussi, veut venir s’installer chez lui , il s’affole , prend quelques affaires et le car… Les heures défilent et les souvenirs aussi… Tous sont là bien présents même si la chape de plomb de silence imposée par la dictature de Franco existe bel et bien. Un voyage qui le ramènera à ses origines . Un roman certes poignant, certes douloureux mais illuminé par l’écriture de Carine Fernandez . Plume à la fois conteuse et charmeuse ; les mots s’égrènent , les phrases s’enchainent , le mot est juste , précis et fait mouche . Le temps passe mais la plaie s’est elle refermée? Ce long voyage harassant va t’il permettre à Miguel de poursuivre sa route ? Un livre au parler vrai, une période douloureuse de l’histoire de l’Espagne , des générations marquées pour toujours, les langues se délient espérons... Miguel et Ramon ou Medianoche et Mediodía ,deux frères , des jumeaux. Seul Medianoche , l’aîné , est encore en vie. Bien vieux, veuf depuis quelques années, avec pour seul compagnon son chien. Il passe ses journées à arpenter les chemins en compagnie de Ramon le chien. Quand il apprend que sa soeur Nuria , veuve elle aussi, veut venir s’installer chez lui , il s’affole , prend quelques affaires et le car… Les heures défilent et les souvenirs aussi… Tous sont là bien présents même si la chape de plomb de silence imposée par la dictature de Franco existe bel et bien. Un voyage qui le ramènera à ses origines . Un roman certes poignant, certes douloureux mais illuminé par l’écriture de Carine Fernandez . Plume à la fois conteuse et charmeuse ; les mots s’égrènent , les phrases s’enchainent , le mot est juste , précis et fait mouche . Le temps passe mais la plaie s’est elle refermée? Ce long voyage harassant va t’il permettre à Miguel de poursuivre sa route ? Un livre au parler vrai, une période douloureuse de l’histoire de l’Espagne , des générations marquées pour toujours, les langues se délient espérons que la plaie finira par cicatriser. Un immense merci aux éditions Les escales via NetGalley pour ce moment passé avec Medianoche .
          Lire la suite
          En lire moins
        • AudreyT Posté le 24 Novembre 2017
          ***,* Miguel, appelé Médianoche, fuit sa maison et sa sœur par peur de perdre sa liberté. Depuis le décès de sa femme, il profite du jour, de son jardin, des plaisirs simples et de son chien, Ramon. Tous deux sont plus qu'une bête et son maître, ils sont deux amis, deux êtres malmenés par la vie et qui se suffisent à eux mêmes. Alors qu'il revient vers son village natal, les souvenirs affluent. Médianoche se rappelle le village enfoui sous les eaux, son jumeau fusillé et la prison. La guerre civile espagnole fait encore rage dans sa tête et les humiliations et les mauvais traitements font partie de son histoire... "Mille an après la guerre" est un roman d'une grande intensité, d'une grande sensibilité et écrit avec talent. Je connais assez peu cette période et j'ai découvert avec la simplicité du personnage, les actes terribles menés en Espagne. Cet homme nous touche par sa solitude, sa honte et son manque de confiance en lui. Il nous émeut et on ne peut que saluer son courage au milieu de ce monde dur et cruel. Médianoche fait partie de ses personnages qu'on ne peut oublier facilement... Un grand merci à NetGalley et aux éditions des Escales pour... ***,* Miguel, appelé Médianoche, fuit sa maison et sa sœur par peur de perdre sa liberté. Depuis le décès de sa femme, il profite du jour, de son jardin, des plaisirs simples et de son chien, Ramon. Tous deux sont plus qu'une bête et son maître, ils sont deux amis, deux êtres malmenés par la vie et qui se suffisent à eux mêmes. Alors qu'il revient vers son village natal, les souvenirs affluent. Médianoche se rappelle le village enfoui sous les eaux, son jumeau fusillé et la prison. La guerre civile espagnole fait encore rage dans sa tête et les humiliations et les mauvais traitements font partie de son histoire... "Mille an après la guerre" est un roman d'une grande intensité, d'une grande sensibilité et écrit avec talent. Je connais assez peu cette période et j'ai découvert avec la simplicité du personnage, les actes terribles menés en Espagne. Cet homme nous touche par sa solitude, sa honte et son manque de confiance en lui. Il nous émeut et on ne peut que saluer son courage au milieu de ce monde dur et cruel. Médianoche fait partie de ses personnages qu'on ne peut oublier facilement... Un grand merci à NetGalley et aux éditions des Escales pour le partage de ce beau roman.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Cathy Carotte Posté le 16 Novembre 2017
          Avant tout, si vous projetez de lire Mille ans après la guerre et que le résumé vous laisse penser qu’il s’agit d’un texte léger, sachez que ce n’est absolument pas le cas. Suite à la venue de sa sœur, Miguel va quitter son domicile et entreprendre un voyage qui lui permettra de marcher sur les pas de son histoire personnelle, le tout avec une écriture qui laisse place aux détails et empreinte de nostalgie. Miguel peut sembler assez désagréable et peu communicatif au premier abord, qui ne semble attaché qu’à son chien…
        • stephanieplaisirdelire Posté le 6 Novembre 2017
          Je dois dire que j’ai été bluffé par le style de Carine Fernandez qui manie les mots avec beaucoup de sensibilité. Elle n’épargne pas le lecteur en décrivant certaines horreurs de la guerre espagnole et la barbarie du système nationaliste de Franco. C’est parfois très dérangeant. Néanmoins, elle réussit avec beaucoup de poésie à rétablir la balance des émotions en appuyant son récit avant tout sur l’état d’esprit et le pèlerinage de Miguel, dit « Médianoche », qui tente de se libérer de son passé, de la honte d’avoir survécu à son frère, de n’avoir jamais tenté de s’échapper et d’avoir fait preuve d’héroïsme (contrairement à tant d’autres). On suit son évolution avec beaucoup d’émotion. C’est par touches, sans véritable chronologie, que son histoire (et celle de son pays) est dévoilé. On découvre alors doucement ce qu’il cache au fond de lui depuis plus de 60 ans, ses blessures et ses moments forts d’amitié et de renonciations . Mille ans après la guerre est un roman fort, entre lumière (art, amour, amitié, humanité…) et ombres (tortures, camps, suspicion permanente, exécutions…), dont j’ai savouré le lyrisme et la franchise, le mélange d’Historique et de romanesque qui tissent un ensemble cohérent,... Je dois dire que j’ai été bluffé par le style de Carine Fernandez qui manie les mots avec beaucoup de sensibilité. Elle n’épargne pas le lecteur en décrivant certaines horreurs de la guerre espagnole et la barbarie du système nationaliste de Franco. C’est parfois très dérangeant. Néanmoins, elle réussit avec beaucoup de poésie à rétablir la balance des émotions en appuyant son récit avant tout sur l’état d’esprit et le pèlerinage de Miguel, dit « Médianoche », qui tente de se libérer de son passé, de la honte d’avoir survécu à son frère, de n’avoir jamais tenté de s’échapper et d’avoir fait preuve d’héroïsme (contrairement à tant d’autres). On suit son évolution avec beaucoup d’émotion. C’est par touches, sans véritable chronologie, que son histoire (et celle de son pays) est dévoilé. On découvre alors doucement ce qu’il cache au fond de lui depuis plus de 60 ans, ses blessures et ses moments forts d’amitié et de renonciations . Mille ans après la guerre est un roman fort, entre lumière (art, amour, amitié, humanité…) et ombres (tortures, camps, suspicion permanente, exécutions…), dont j’ai savouré le lyrisme et la franchise, le mélange d’Historique et de romanesque qui tissent un ensemble cohérent, puissant et touchant...............................................
          Lire la suite
          En lire moins
        • Cacha Posté le 4 Novembre 2017
          Un vieil homme retourne sur les lieux de son enfance, près de son village englouti par les eaux après la construction d'un barrage. Il se remémore sa jeunesse profondément marquée par la guerre d'Espagne, durant laquelle il a perdu son double, son frère jumeau surnommé Mediodia, lui-même étant Medianoche. Ce demi-jour lui manque ainsi que tous les autres disparus qu'il a connu et aimé. Il reporte son affection sur son chien, un brave cabot mais... Il s'agit là d'un roman poignant sur l'amitié, l'amour contrarié par la différence de classe sociale, malgré les idées progressistes, sur les méfaits de la guerre et du manque de liberté. On y retrouve l’atmosphère de l'Espagne franquiste puis de ce pays actuel, que le vieillard ne peut plus comprendre, où il est maintenant comme un étranger, ressassant toutes les souffrances qu'il a subies.

        Ils en parlent

        "Carine Fernandez est pour moi un des très grands auteurs de ce siècle, elle tisse une œuvre forte et rare, loin du battage médiatique. [...]  Laissez-vous porter par l’écriture puissante, déchirante souvent, de Carine Fernandez, accompagnez son héros cabossé par l’Histoire dans sa recherche et sa libération des fantômes du passé. Vous ne regretterez pas ce très beau moment de littérature et d’humanité."
        Papiers d'arpèges
        INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
        Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.