Lisez! icon: Search engine
Mimi Guillam
 Cahier de vie d'une institutrice
Évelyne Sullerot (préface de)
Date de parution : 02/09/2010
Éditeurs :
Presses de la Renaissance

Mimi Guillam

 Cahier de vie d'une institutrice

Évelyne Sullerot (préface de)
Date de parution : 02/09/2010

Mimi Guillam, l'une des institutrices pionnières de la « méthode Freinet » dans le Calvados d'avant-guerre, nous confie, à 94 ans, son cahier de vie d'une maîtresse pas comme les autres qui, toute sa vie, s'est laissée guider par sa passion pour la pédagogie.

Mimi Guillam, l'une des pionnières de la « méthode Freinet » dans le Calvados d'avant-guerre, nous confie, à 94 ans, son cahier de vie d'une institutrice pas comme les autres.
Mimi Guillam est...

Mimi Guillam, l'une des pionnières de la « méthode Freinet » dans le Calvados d'avant-guerre, nous confie, à 94 ans, son cahier de vie d'une institutrice pas comme les autres.
Mimi Guillam est née en 1916, à Dives-sur-Mer. Sa mère, robuste et généreuse infirmière d'origine bretonne, a décidé que sa fille serait institutrice....

Mimi Guillam, l'une des pionnières de la « méthode Freinet » dans le Calvados d'avant-guerre, nous confie, à 94 ans, son cahier de vie d'une institutrice pas comme les autres.
Mimi Guillam est née en 1916, à Dives-sur-Mer. Sa mère, robuste et généreuse infirmière d'origine bretonne, a décidé que sa fille serait institutrice. En 1933, Mimi entre donc à l'école normale de Caen, dont la directrice, philosophe, lui apprend à penser « par elle-même ». Mimi choisira ainsi, pour son premier poste, d'inaugurer une « classe maternelle Freinet », une pédagogie moderne prônant le « dessin libre », les activités manuelles, le sport, le travail en petits groupes où le rythme de chacun est respecté. 
Mimi Guillam nous raconte sa vie, ses souvenirs, pleins des sourires des écoliers qu'elle a chéris et guidés durant des décennies. Elle qui a toujours considéré l'enfant comme le premier des pédagogues nous parle aussi de sa famille, de ses activités en faveur de l'éducation populaire avec son mari Robert Denis, des premières auberges de jeunesse, de la folie de la guerre durant laquelle, avec d'autres femmes, elle a gardé et protégé trente-quatre petits élèves... 
Aujourd'hui directrice retraitée de l'école maternelle de la Pigacière de Caen, âgée de 94 ans, Mimi milite toujours pour que l'on reconnaisse que l'éducation ne se fait pas seulement dans la classe, mais se rencontre à chaque seconde d'une existence.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782750906115
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 324
Format : 140 x 225 mm
EAN : 9782750906115
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 324
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • meslecturesmabibliotheque 23/02/2022
    Dans ce récit, nous retrouvons Mimi Guillem, qui raconte son histoire à travers la plume de Catherine. Elle n’a pas pu écrire elle-même ce récit, puisqu'elle était presque aveugle à ce moment-là. J’ai adoré me plonger dans ce carnet de vie, très bien rédigé. Dans celui-ci, on se plonge dans les années 1900 et dans toutes les péripéties que Mimi a du vivre au cours de sa vie. En effet, Mimi est une des premières à employer de nouvelles pédagogies avec les enfants, un des premières à utiliser la méthode de Freinet. On y découvre ainsi comment elle les a découverts, comment elle a essayé de les mettre en place, avec l'aide de ses parents qui créaient le matériel et surtout comment elle a dû luter pour faire ses preuves avec ces méthodes. Et oui, puisque c'était très mal vu à l'époque de Mimi d'apprendre par le jeu ou encore d'avoir une disposition des tables différentes... C’est un récit rempli de vie que Catherine nous a transmis. De plus, des photographies agrémentent le récit, ce qui permet de poser une image sur toutes ces personnes.
  • Berengere71 22/10/2013
    Superbe histoire que j'ai beaucoup aimée. Et je relirai certainement ce livre un jour.
  • petaledelune 27/12/2011
    une magnifique biographie racontee avec simplicite des joies des peines des rencontres avec la guerre mais aussi la vie avec cette soif de montrer comment apprendre quels que soient les chemins empruntes. Merci a cette avant gardiste de ledycation
  • eowin 18/12/2011
    Catherine Ecole-Boivin nous raconte l'istoire, la vie de cette enseignante, amoureuse de son métier et éprise de nouveautés pédagogiques. Un souffle d'air et d'espoir pour tous les enseignants qui se trouvent découragés par les difficultés de ce dur et passionnant métier!
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés