RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Monster tome 1

            Pocket jeunesse
            EAN : 9782266285575
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 464
            Format : 140 x 225 mm
            Monster tome 1
            Gone est de retour

            JULIE LAFON (Traducteur)
            Date de parution : 08/11/2018
            Imaginez...
            La Zone a disparu depuis quatre ans. Tant bien que mal, les survivants ont retrouvé un monde normal, où les adultes sont de retour. Mais à la suite de violentes pluies de météorites, un virus extraterrestre se répand dans le monde entier, provoquant des mutations chez les humains. Tandis que certains adolescents se changent en monstres... La Zone a disparu depuis quatre ans. Tant bien que mal, les survivants ont retrouvé un monde normal, où les adultes sont de retour. Mais à la suite de violentes pluies de météorites, un virus extraterrestre se répand dans le monde entier, provoquant des mutations chez les humains. Tandis que certains adolescents se changent en monstres incontrôlables, d’autres, désormais dotés de superpouvoirs, jouent les héros. C’est une terrifiante bataille entre le bien et le mal qui commence…
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266285575
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 464
            Format : 140 x 225 mm

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Snogard Posté le 25 Janvier 2019
              Habituellement, je suis très sélectif dans le choix de mes romans. Je lis avec attention les résumés, quelques extraits, et les avis sur internet. Mais en voyant Monster en librairie, avec cette phrase d'accroche sur la couverture : « Gone est de retour », j'ai foncé tête baissée. Une erreur de ma part. Certes, je gardais un bon souvenir de la série Gone. Des personnages attachants, une atmosphère particulière et propre à la Zone. La succession des tomes me faisait penser à une série TV où on suivait les aventures de ces adolescents dotés de super-pouvoirs et piégés sous ce dôme mystérieux qui recouvrait Perdido Beach. La fin du sixième tome m'avait convaincu, et je ne m'attendais pas à une suite. Mais je n'étais pas contre non plus. Malheureusement, je n'ai pas vraiment aimé Monster. Plusieurs points m'ont dérangé : D'abord, les nouveaux personnages. Ils sont légion. Des adolescents pour la plupart, mais aussi des adultes. Certains sont liés aux événements de Perdido Beach, d'autres y sont totalement étrangers. S'ils ont le mérite d'être diversifiés et représentatifs (nationalité, identité sexuelle…), ils sont parfois clichés, agaçants ou incompréhensibles dans leurs choix et leurs actions. J'ai eu du mal à les cerner, à les... Habituellement, je suis très sélectif dans le choix de mes romans. Je lis avec attention les résumés, quelques extraits, et les avis sur internet. Mais en voyant Monster en librairie, avec cette phrase d'accroche sur la couverture : « Gone est de retour », j'ai foncé tête baissée. Une erreur de ma part. Certes, je gardais un bon souvenir de la série Gone. Des personnages attachants, une atmosphère particulière et propre à la Zone. La succession des tomes me faisait penser à une série TV où on suivait les aventures de ces adolescents dotés de super-pouvoirs et piégés sous ce dôme mystérieux qui recouvrait Perdido Beach. La fin du sixième tome m'avait convaincu, et je ne m'attendais pas à une suite. Mais je n'étais pas contre non plus. Malheureusement, je n'ai pas vraiment aimé Monster. Plusieurs points m'ont dérangé : D'abord, les nouveaux personnages. Ils sont légion. Des adolescents pour la plupart, mais aussi des adultes. Certains sont liés aux événements de Perdido Beach, d'autres y sont totalement étrangers. S'ils ont le mérite d'être diversifiés et représentatifs (nationalité, identité sexuelle…), ils sont parfois clichés, agaçants ou incompréhensibles dans leurs choix et leurs actions. J'ai eu du mal à les cerner, à les comprendre, et donc à m'attacher à eux. Ensuite, l'intrigue. Les événements se déroulent 4 ans après la fin de la Zone. Pourtant, le mystère reste entier. L'auteur a tenté d'apporter des réponses en reproduisant ce qu'il s'est passé dans la Zone à une échelle mondiale. Pourquoi pas. Cependant, à la fin de ma lecture, j'ai eu du mal à faire la connexion entre les événements survenus un peu partout sur le globe. Sans compter que les Américains sont omniprésents (un patriotisme stéréotypé). L'absence des anciens personnages. Certes, ils sont mentionnés à plusieurs reprises. Certains apparaissent même le temps de plusieurs scènes. Une est présente tout au long du roman. Mais c'est tout ? Ils étaient si nombreux dans la Zone. J'aurais vraiment aimé découvrir ce qu'ils sont devenus, comment ils s'en sont sortis psychologiquement. Je comprends que l'auteur se soit servi de ce premier tome pour introduire des nouveaux personnages, mais j'espère que les anciens joueront un rôle principal dans les prochains tomes. Le rythme. Les chapitres sont assez courts. Chacun se focalise sur un personnage. Ce système ne me dérange pas, en temps normal. Mais là, les personnages étaient si nombreux, si espacés géographiquement, que j'ai eu du mal à enregistrer toutes les informations les concernant. Les pages se tournent vite, les scènes d'action ne manquent pas, mais elles ne marquent pas non plus, et sont difficiles à se représenter mentalement. Néanmoins, je lirai la suite dans l'espoir que le tout s'améliore. Il y a quand même quelques points positifs, comme les références à la culture geek (BD, films…), à la Zone, l'envie de retrouver les anciens personnages et de les revoir en action. Il faut bien garder à l'esprit que c'est une lecture Jeunes Adultes, et qu'elle remplie au moins la fonction d'être divertissante. Apparemment, le second tome, Démon, sortira courant 2019, et le troisième et dernier, Héros, en 2020 chez PKJ.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Snogard Posté le 25 Janvier 2019
              Habituellement, je suis très sélectif dans le choix de mes romans. Je lis avec attention les résumés, quelques extraits, et les avis sur internet. Mais en voyant Monster en librairie, avec cette phrase d'accroche sur la couverture : « Gone est de retour », j'ai foncé tête baissée. Une erreur de ma part. Certes, je gardais un bon souvenir de la série Gone. Des personnages attachants, une atmosphère particulière et propre à la Zone. La succession des tomes me faisait penser à une série TV où on suivait les aventures de ces adolescents dotés de super-pouvoirs et piégés sous ce dôme mystérieux qui recouvrait Perdido Beach. La fin du sixième tome m'avait convaincu, et je ne m'attendais pas à une suite. Mais je n'étais pas contre non plus. Malheureusement, je n'ai pas vraiment aimé Monster. Plusieurs points m'ont dérangé : D'abord, les nouveaux personnages. Ils sont légion. Des adolescents pour la plupart, mais aussi des adultes. Certains sont liés aux événements de Perdido Beach, d'autres y sont totalement étrangers. S'ils ont le mérite d'être diversifiés et représentatifs (nationalité, identité sexuelle…), ils sont parfois clichés, agaçants ou incompréhensibles dans leurs choix et leurs actions. J'ai eu du mal à les cerner, à les... Habituellement, je suis très sélectif dans le choix de mes romans. Je lis avec attention les résumés, quelques extraits, et les avis sur internet. Mais en voyant Monster en librairie, avec cette phrase d'accroche sur la couverture : « Gone est de retour », j'ai foncé tête baissée. Une erreur de ma part. Certes, je gardais un bon souvenir de la série Gone. Des personnages attachants, une atmosphère particulière et propre à la Zone. La succession des tomes me faisait penser à une série TV où on suivait les aventures de ces adolescents dotés de super-pouvoirs et piégés sous ce dôme mystérieux qui recouvrait Perdido Beach. La fin du sixième tome m'avait convaincu, et je ne m'attendais pas à une suite. Mais je n'étais pas contre non plus. Malheureusement, je n'ai pas vraiment aimé Monster. Plusieurs points m'ont dérangé : D'abord, les nouveaux personnages. Ils sont légion. Des adolescents pour la plupart, mais aussi des adultes. Certains sont liés aux événements de Perdido Beach, d'autres y sont totalement étrangers. S'ils ont le mérite d'être diversifiés et représentatifs (nationalité, identité sexuelle…), ils sont parfois clichés, agaçants ou incompréhensibles dans leurs choix et leurs actions. J'ai eu du mal à les cerner, à les comprendre, et donc à m'attacher à eux. Ensuite, l'intrigue. Les événements se déroulent 4 ans après la fin de la Zone. Pourtant, le mystère reste entier. L'auteur a tenté d'apporter des réponses en reproduisant ce qu'il s'est passé dans la Zone à une échelle mondiale. Pourquoi pas. Cependant, à la fin de ma lecture, j'ai eu du mal à faire la connexion entre les événements survenus un peu partout sur le globe. Sans compter que les Américains sont omniprésents (un patriotisme stéréotypé). L'absence des anciens personnages. Certes, ils sont mentionnés à plusieurs reprises. Certains apparaissent même le temps de plusieurs scènes. Une est présente tout au long du roman. Mais c'est tout ? Ils étaient si nombreux dans la Zone. J'aurais vraiment aimé découvrir ce qu'ils sont devenus, comment ils s'en sont sortis psychologiquement. Je comprends que l'auteur se soit servi de ce premier tome pour introduire des nouveaux personnages, mais j'espère que les anciens joueront un rôle principal dans les prochains tomes. Le rythme. Les chapitres sont assez courts. Chacun se focalise sur un personnage. Ce système ne me dérange pas, en temps normal. Mais là, les personnages étaient si nombreux, si espacés géographiquement, que j'ai eu du mal à enregistrer toutes les informations les concernant. Les pages se tournent vite, les scènes d'action ne manquent pas, mais elles ne marquent pas non plus, et sont difficiles à se représenter mentalement. Néanmoins, je lirai la suite dans l'espoir que le tout s'améliore. Il y a quand même quelques points positifs, comme les références à la culture geek (BD, films…), à la Zone, l'envie de retrouver les anciens personnages et de les revoir en action. Il faut bien garder à l'esprit que c'est une lecture Jeunes Adultes, et qu'elle remplie au moins la fonction d'être divertissante. Apparemment, le second tome, Démon, sortira courant 2019, et le troisième et dernier, Héros, en 2020 chez PKJ.
              Lire la suite
              En lire moins
            • orbe Posté le 15 Janvier 2019
              Suite de l'excellente série Gone. Le monde est à nouveau confronté à l'assimilation soudaine de pouvoirs incroyables par une minorité de personnes. Certaines sont particulièrement maléfiques. L'état et notamment l'armée va tenter de mettre fin à leur agissement et même peut-être de les utiliser. Mais une autre puissance semble interagir avec eux, modifiant leurs perceptions, leur volonté. La Terre semble aller à sa perte alors que des sortes de super héros s'affrontent selon leur passé et leurs valeurs. Le lecteur suit une poignée de ces personnages hors du commun, dont certains étaient déjà présents dans Gone. A la manière d'une enquête policière, l'auteur tresse des trajectoires qui vont se croiser et parfois s'entrechoquer dans un ballet effrayant. Mais nous avons plus à faire à un combat entre des personnages sortis de comics que d'un véritable récit. Dommage !
            • orbe Posté le 15 Janvier 2019
              Suite de l'excellente série Gone. Le monde est à nouveau confronté à l'assimilation soudaine de pouvoirs incroyables par une minorité de personnes. Certaines sont particulièrement maléfiques. L'état et notamment l'armée va tenter de mettre fin à leur agissement et même peut-être de les utiliser. Mais une autre puissance semble interagir avec eux, modifiant leurs perceptions, leur volonté. La Terre semble aller à sa perte alors que des sortes de super héros s'affrontent selon leur passé et leurs valeurs. Le lecteur suit une poignée de ces personnages hors du commun, dont certains étaient déjà présents dans Gone. A la manière d'une enquête policière, l'auteur tresse des trajectoires qui vont se croiser et parfois s'entrechoquer dans un ballet effrayant. Mais nous avons plus à faire à un combat entre des personnages sortis de comics que d'un véritable récit. Dommage !
            Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
            À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.