Lisez! icon: Search engine
Perrin
EAN : 9782262028503
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1024
Format : 140 x 225 mm

Napoléon

Date de parution : 19/06/2008

L'un des plus grands succès d'André Castelot.

Le Napoléon en deux volumes d'André Castelot est l'un des plus grands succès de l'édition française dans le domaine de l'Histoire. C'est par centaine de milliers que se comptent les lecteurs de chacun d'eux.

D'Ajaccio à Sainte-Hélène, en passant par le Grand-Saint-Bernard, Austerlitz, Moscou, Waterloo, l'île d'Elbe, André Castelot a...

Le Napoléon en deux volumes d'André Castelot est l'un des plus grands succès de l'édition française dans le domaine de l'Histoire. C'est par centaine de milliers que se comptent les lecteurs de chacun d'eux.

D'Ajaccio à Sainte-Hélène, en passant par le Grand-Saint-Bernard, Austerlitz, Moscou, Waterloo, l'île d'Elbe, André Castelot a mis ses pas dans ceux de Napoléon Bonaparte pour respirer et restituer le décor de son prodigieux destin. Exploitant et mettant en valeur, avec son art célèbre du récit qui visualise les événements, les lieux et les personnages, une immense masse d'archives, de mémoires et de correspondance parfois inédits ou oubliés, il a écrit cette monumentale biographie si vivante, si colorée, si passionnante que depuis trente ans, son public se renouvelle sans cesse.
Le premier tome - Bonaparte - nous conduit de la naissance au sacre. Le second tome - Napoléon - part de l'instant où, le 2 décembre 1804, l'Empereur, accomplissant son premier geste de souverain, ceint d'une couronne le front de son épouse. Il se termine le 15 décembre 1840, quand les cendres de Napoléon, rapatriées de Sainte-Hélène, pénètrent sous le dôme étincelant des Invalides.

André Castelot, historien réputé, est l'auteur de nombreuses biographies à succès dont Henri IV, Marie-Antoinette, La Reine Margot, Marie de Médicis, Madame de Maintenon, Diane, Henri et Catherine.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262028503
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1024
Format : 140 x 225 mm
Perrin

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Perpipapel Posté le 3 Septembre 2020
    Brillant et documenté, mais le style est très académique. Manque aussi des nouveautés par des recherches je trouve.
  • Michelegrain Posté le 10 Novembre 2019
    Magistrale biographie !!
  • jppoprawa Posté le 8 Novembre 2018
    Pour les amoureux de « Napoléon Bonaparte », je vous conseille les deux romans historiques d’André Castelot. Ce sont des incontournables. Dans ce second livre, l’auteur nous transporte au Grand-Saint-Bernard, à Austerlitz, à Moscou, à Waterloo, à l'île d'Elbe, à Sainte-Hélène et tout cela pour terminer le 15 décembre 1840 sous le dôme étincelant des Invalides. « Grenadiers, chasseurs de la Vieille Garde, dragons de l’Impératrice, dragons de la mort, lanciers rouges, tous passent, bombant le torse, relevant la tête pour cette ultime parade, pour ce défilé de fantômes. Et le cœur de ces revenants bat à se rompre tandis qu’ils accompagnent leur Empereur vers le dôme étincelant d’or qui préservera désormais son sommeil éternel.». (P979) On aime ou on n’aime pas les romans historiques, moi j’adore. Cela nous aide à comprendre notre passé, notre histoire, quelle quelle soit. Il ne vous reste plus qu'à vous plonger, tête la première, dans ce roman-historique pour en connaître la fin, que, j’en suis sûr, vous connaissez déjà. Bonne lecture à vous
  • Wyoming Posté le 30 Avril 2018
    Après Bonaparte, voici Napoléon dans ce deuxième tome de la biographie de l'empereur. Il est au faîte de sa gloire et la France à celui de sa puissance. Malheureusement, une guerre d'Espagne inopportune et un enchaînement dans lequel la grandeur de l'homme perd de son aura avec ses conquêtes inutiles vont le conduire à l'exil et réduire à jamais le potentiel et le rayonnement de son pays. Fin tragique à Sainte-Hélène d'un homme qui avait fait plier toute l'Europe, l'ensemble fort bien en lumière par le talent d'historien d'André Castelot.
  • Sarindar Posté le 11 Octobre 2016
    Le Napoléon d'André Castelot qui fait logiquement suite à son Bonaparte glorifie énormément le personnage, déjà statufié par l'Histoire. On a parfois l'impression à lire l'ensemble que c'est lui qui a tout fait durant les années que dura l'Empire. "Veni, vidi, vici" aurait pu dire l'Empereur, reprenant une célèbre phrase césarienne. C'est survolé comme par un Aigle (impérial), c'est joliment emmené, bien décrit, circonscrit à l'essentiel, les grands témoins et les grands événements sont convoqués : on tomberait presque dans le Bonapartisme, en donnant à Napoléon raison chaque fois qu'il a eu gain de cause (pour un temps limité, car c'était toujours à refaire, comme l'ouvrage de Pénélope ; en effet, les Anglais ouvraient toute grande la bourse destinée à payer les dépenses de campagne des troupes levées par les coalisés austro-prusso-russes et l'Empire de Napoléon ne connaissait jamais la paix). A lire André Castelot, on croirait lire parfois un Bulletin de la Grande Armée. Mais pourquoi en rester à cette admiration (pas tout à fait béate) quand on sait que l'échec se trouvait au bout de la route, terminée en cul-de-sac, pour cet aventurier que fut Napoléon Bonaparte. L'échec en 1814 (malgré toutes une série de succès isolés) et en 1815... Le Napoléon d'André Castelot qui fait logiquement suite à son Bonaparte glorifie énormément le personnage, déjà statufié par l'Histoire. On a parfois l'impression à lire l'ensemble que c'est lui qui a tout fait durant les années que dura l'Empire. "Veni, vidi, vici" aurait pu dire l'Empereur, reprenant une célèbre phrase césarienne. C'est survolé comme par un Aigle (impérial), c'est joliment emmené, bien décrit, circonscrit à l'essentiel, les grands témoins et les grands événements sont convoqués : on tomberait presque dans le Bonapartisme, en donnant à Napoléon raison chaque fois qu'il a eu gain de cause (pour un temps limité, car c'était toujours à refaire, comme l'ouvrage de Pénélope ; en effet, les Anglais ouvraient toute grande la bourse destinée à payer les dépenses de campagne des troupes levées par les coalisés austro-prusso-russes et l'Empire de Napoléon ne connaissait jamais la paix). A lire André Castelot, on croirait lire parfois un Bulletin de la Grande Armée. Mais pourquoi en rester à cette admiration (pas tout à fait béate) quand on sait que l'échec se trouvait au bout de la route, terminée en cul-de-sac, pour cet aventurier que fut Napoléon Bonaparte. L'échec en 1814 (malgré toutes une série de succès isolés) et en 1815 à Waterloo, et puis l'exil et la mort à Sainte-Hélène ont donné à Napoléon une "aura de martyr" et le Mémorial dicté à Emmanuel de Las Cases lui a permis de gommer la tyrannie qu'il exerça de 1799 à 1814 et de se faire passer pour le porte-étendard des idées de la Révolution et du libéralisme. Beau mensonge que ne souligne pas assez André Castelot qui, sans cacher le nombre de morts engendré par cette aventure militaire sans lendemain, ne tarit pas d'éloges à l'égard de son grand homme (étrange panégyrique, relevons-le au passage, sous la plume d'un royaliste patenté). Reconnaissons-lui cependant d'avoir fait, en l'espèce, du bon travail. Mais est-ce de l'Histoire ou est une "hagiographie", Napoléon devenant, outre un héros immortel, un quasi-saint ? C'est en cela que l'on se laisse emporter par ce récit qui, sans rien dissimuler de ce qu'il y avait de critiquable et de détestable dans l'entreprise et chez l'homme, tend malgré tout à nous les faire admirer et y parvient contre toute raison. Ce livre ressemble aussi à un reportage, l'auteur cherchant, un peu comme dans une Bible arrachée aux sables, à trouver dans les lieux visités une vérification de la réalité des faits rapportés mais nimbés par la légende : même la Moskowa, même l'île de Sainte-Hélène sont pour André Castelot des lieux de pèlerinage, et les sites lui livrent les preuves arrachées à un passé qu'il voudrait presque ne pas être éteint. J'ai savouré les deux volets de ce portrait - Bonaparte et Napoléon - quand j'étais enfant. Mais aujourd'hui, je sourirais sans doute de les avoir tant et trop aimés. François Sarindar
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…