Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258076174
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 300
Format : 140 x 225 mm

Ne dites pas à ma mère que je suis voyante, elle me croit libraire à Vancouver

Maryvonne SSOSSE (Traducteur)
Date de parution : 05/11/2009

On dit souvent que l'amour rend aveugle. Pas dans le cas de Sophie Kintock, qui, après une rupture, se découvre un don de double vue jusque-là insoupçonné !

Quand Doug la quitte après six ans de vie commune, Sophie, libraire à Vancouver, est prête à tout pour le récupérer. C'est pourquoi, lorsqu'elle apprend que sa nouvelle petite amie, la pulpeuse Melanie, s'intéresse au paranormal, elle a une idée aussi folle que diabolique : proposer à sa rivale une...

Quand Doug la quitte après six ans de vie commune, Sophie, libraire à Vancouver, est prête à tout pour le récupérer. C'est pourquoi, lorsqu'elle apprend que sa nouvelle petite amie, la pulpeuse Melanie, s'intéresse au paranormal, elle a une idée aussi folle que diabolique : proposer à sa rivale une fausse consultation de voyance destinée à faire rompre les tourtereaux. Mais rien ne va se passer comme prévu, car Sophie se retrouve vite dépassée par le succès inattendu de ses nouveaux talents… Eileen Cook signe une comédie désopilante portée par une héroïne au caractère bien trempé, maladroite et attachante à souhait.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258076174
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 300
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • FlofloEnael Posté le 29 Août 2021
    Aujourd'hui, je viens vous parler du livre Ne dites pas à ma mère que je suis voyante, elle me croit libraire à Vancouver d'Eileen Cook. Résumé : On dit souvent que l'amour rend aveugle. Pas dans le cas de Sophie Kintock, qui, après une rupture, se découvre un don de double vue jusque-là insoupçonné! Quand Doug la quitte après six ans de vie commune, Sophie, libraire à Vancouver, est prête à tout pour le récupérer. C'est pourquoi, lorsqu'elle apprend que sa nouvelle petite amie, la pulpeuse Melanie, s'intéresse au paranormal, elle a une idée aussi folle que diabolique : proposer à sa rivale une fausse consultation de voyance destinée à faire rompre les tourtereaux. Mais rien ne va se passer comme prévu, car Sophie se retrouve vite dépassée par le succès inattendu de ses nouveaux talents... Eileen Cook signe une comédie désopilante portée par une héroïne au caractère bien trempé, maladroite et attachante à souhait. Cela faisait un moment que ce livre était dans ma pal, je suis contente de l'en avoir sorti. C'est frais, drôle, j'ai passé un très bon moment. Effectivement c'est assez prévisible comme tout bon chick lit mais ça fait parfois du bien de lire ce genre de livre... Aujourd'hui, je viens vous parler du livre Ne dites pas à ma mère que je suis voyante, elle me croit libraire à Vancouver d'Eileen Cook. Résumé : On dit souvent que l'amour rend aveugle. Pas dans le cas de Sophie Kintock, qui, après une rupture, se découvre un don de double vue jusque-là insoupçonné! Quand Doug la quitte après six ans de vie commune, Sophie, libraire à Vancouver, est prête à tout pour le récupérer. C'est pourquoi, lorsqu'elle apprend que sa nouvelle petite amie, la pulpeuse Melanie, s'intéresse au paranormal, elle a une idée aussi folle que diabolique : proposer à sa rivale une fausse consultation de voyance destinée à faire rompre les tourtereaux. Mais rien ne va se passer comme prévu, car Sophie se retrouve vite dépassée par le succès inattendu de ses nouveaux talents... Eileen Cook signe une comédie désopilante portée par une héroïne au caractère bien trempé, maladroite et attachante à souhait. Cela faisait un moment que ce livre était dans ma pal, je suis contente de l'en avoir sorti. C'est frais, drôle, j'ai passé un très bon moment. Effectivement c'est assez prévisible comme tout bon chick lit mais ça fait parfois du bien de lire ce genre de livre qui donne la sourire. Cela m'a rappelé mes lectures de Bridget Jones ou des romans de Sophie Kinsella où on se prend d'amitié pour cette "héroïne attachiante" (autant attachante qu'agaçante 😂) qui n'a pas de chance mais que le destin aide quand même au final. Une jolie découverte avec ce roman #9786;️ Quelle est la dernière relique de votre PAL qui vous a fait passer un bon moment ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • Poniel Posté le 29 Juillet 2021
    Le genre de livre dans lequel j'aime me plonger l'été, pour une lecture sympathique sans prise de tête. Dans le genre, ce n'est pas le meilleur que j'ai eu l'occasion de lire. La mise en route est assez longue et un peu laborieuse, j'avais donc un peu de mal à entrer dans l'histoire. Mais finalement, c'est devenu assez amusant à partir du moment où elle se lance dans la voyance (je ne fais pas un gros spoiler, c'est dans le titre) et je me suis laissée prendre au jeu. Bon, la fin est, comme souvent avec ce type d'histoire, assez prévisible. Il m'a toutefois manqué quelques petites choses, et cela m'a laissé un petit goût d'inachevé en bouche. Et ce n'est jamais agréable d'avoir ce goût en bouche quand on finit un livre ! Ces petites choses, en masqué : [masquer] - J'aurais apprécié qu'elle se paye Doug une bonne fois pour toute, je veux dire qu'elle lui balance ses quatre vérités. Mais au-delà de ça, j'aurais assez aimé qu'elle réalise de façon plus marquée et progressivement, à partir du moment où Doug revient, à quel point il est goujat et pas du tout fait pour elle. La révélation aurait été agréable,... Le genre de livre dans lequel j'aime me plonger l'été, pour une lecture sympathique sans prise de tête. Dans le genre, ce n'est pas le meilleur que j'ai eu l'occasion de lire. La mise en route est assez longue et un peu laborieuse, j'avais donc un peu de mal à entrer dans l'histoire. Mais finalement, c'est devenu assez amusant à partir du moment où elle se lance dans la voyance (je ne fais pas un gros spoiler, c'est dans le titre) et je me suis laissée prendre au jeu. Bon, la fin est, comme souvent avec ce type d'histoire, assez prévisible. Il m'a toutefois manqué quelques petites choses, et cela m'a laissé un petit goût d'inachevé en bouche. Et ce n'est jamais agréable d'avoir ce goût en bouche quand on finit un livre ! Ces petites choses, en masqué : [masquer] - J'aurais apprécié qu'elle se paye Doug une bonne fois pour toute, je veux dire qu'elle lui balance ses quatre vérités. Mais au-delà de ça, j'aurais assez aimé qu'elle réalise de façon plus marquée et progressivement, à partir du moment où Doug revient, à quel point il est goujat et pas du tout fait pour elle. La révélation aurait été agréable, sachant que sa meilleure amie essaie de lui faire comprendre depuis le début. On aurait eu une vraie évolution du personnage. - J'aurais bien aimé également que ses sentiments, sa révélation vis à vis de Nick soit un peu plus développée. Là, franchement, la conclusion se fait en quelques pages... on reste un peu sur sa faim / fin. [/masquer] Une lecture légère, amusante, bien pour se changer les idées. Pas une révolution dans le genre, mais dans l'ensemble, ça fonctionne.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Marg7998 Posté le 15 Juin 2021
    Comique, cette "lecture doudou" m'a permise de me remettre dans un mood de lecture. Sous ses airs burlesques l'auteure aborde pourtant une vision du célibat qui mérite réflexion. Cette lecture nous pousse à être nous même dans les situations plus compliquées comme dans les moments de bonheur. L'héroïne nous emmène dans son monde assez fou tout en présentant une femme qui pourrait être n'importe qui.
  • ishtar76 Posté le 6 Mars 2021
    Une histoire prévisible, un peu farfelue mais l'auteur a tellement d'humour et une écriture si fluide que cela passe. J'ai eu un peu de mal à accrocher avec le personnage principal trop immature, qui ne veut pas ouvrir les yeux sur la réalité et est assez égocentrique ; elle a la fâcheuse manie de toujours se trouver des excuses, de ne pas se préoccuper des sentiments des autres tant qu'elle peut avoir ce qu'elle veut. Et butée avec cela ; elle trouve le gars idéal pour elle, qui la charme en moins de temps qu'il ne faut pour le dire mais non, elle s'obstine à courir après le gars qui correspond tellement à son idée du bon couple. Elle finit par se rendre compte de la bévue mais à aucun moment elle ne se demande si cela valait le coup de détruire la vie d'une autre personne pour finalement abandonner son jouet. C'est un peu agaçant, j'ai eu à plusieurs reprises envie de la claquer. Mais les situations sont plutôt cocasses et s'enchainent. Sans trop réfléchir, on se prend vite au jeu et on passe un moment de lecture agréable et sans prise de tête.
  • camillevega Posté le 23 Janvier 2021
    Je rédige cette critique des années après avoir lu ce livre. De si loin que je me souvienne, je n'ai pas arrêté de rire. Le personnage de Sophie est vraiment attachant. La pauvre essaie par tous les moyens de récupérer son type mais ne fait que des boulettes qui finalement en deviennent tellement grosses qu'il lui est impossible de s'en dépatouiller ! Un pur moment de détente et d'amusement.
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.