En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Neuf contes

        Robert Laffont
        EAN : 9782221190340
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 324
        Format : 1 x 215 mm
        Neuf contes

        Patrick DUSOULIER (Traducteur)
        Collection : Pavillons
        Date de parution : 12/04/2018

        Une écrivaine de fantasy récemment veuve se laisse guider à travers un hiver glacial par la voix de feu son époux. Une dame âgée, victime d’hallucinations, apprend peu à peu à accepter la présence des petits hommes qui ne cessent de surgir à ses côtés, tandis que des militants populistes...

        Une écrivaine de fantasy récemment veuve se laisse guider à travers un hiver glacial par la voix de feu son époux. Une dame âgée, victime d’hallucinations, apprend peu à peu à accepter la présence des petits hommes qui ne cessent de surgir à ses côtés, tandis que des militants populistes se rassemblent pour mettre le feu à sa maison de retraite. Une femme née avec une malformation génétique passe pour un vampire. Un crime commis il y a longtemps se voit vengé dans l’Arctique par un stromatolithe vieux de 1,9 milliard d’années…
        Dans ce recueil composé de neuf contes poétiques et satiriques empreints d’une ambiance gothique, Margaret Atwood, la grande dame des lettres canadiennes, s’aventure dans des ténèbres explorées avant elle par des auteurs tels que Robert Louis Stevenson, Daphné Du Maurier ou Arthur Conan Doyle – ainsi que par elle-même, dans son roman adapté en une série TV unanimement saluée par la critique, Captive.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221190340
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 324
        Format : 1 x 215 mm
        Robert Laffont
        21.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • culturevsnews Posté le 23 Avril 2018
          Chronique : Ce livre n'est pas que de la fantaisie et de la science-fiction, mais les influences sont claires. Les trois premières histoires tournent autour d'un auteur vieillissant nommé Constance, qui a écrit une série fantastique sur un monde magique, il y a la tristesse, le désir, l'amour, la vengeance, le vieillissement et la mort, y compris le meurtre. Le seul thème commun est le vieillissement, et il n'est pas étonnant qu'elle veuille écrire sur le vieillissement puisqu'elle a maintenant 75 ans. Atwood est ludique. Elle veut que le lecteur s'amuse ; l'ego est complètement hors de lui. Elle est capable de peindre une image parfaite d'un personnage avec peu de mots. Elle aime aussi enchaîner un bouquet de mots à traits d'union, ce qui, pour une raison quelconque, rend ses phrases encore plus drôles - peut-être que c'est le simple volume de traits d'union. Souvent, elle décrit un personnage et enregistre une image comique pour la fin de la phrase, ce qui lui donne un plus grand coup de poing. Ce livre grandi avec chaque histoire seulement pour découvrir encore mieux le suivant. La dernière histoire est tout à fait fantastique, malgré le fait qu'elle donne... Chronique : Ce livre n'est pas que de la fantaisie et de la science-fiction, mais les influences sont claires. Les trois premières histoires tournent autour d'un auteur vieillissant nommé Constance, qui a écrit une série fantastique sur un monde magique, il y a la tristesse, le désir, l'amour, la vengeance, le vieillissement et la mort, y compris le meurtre. Le seul thème commun est le vieillissement, et il n'est pas étonnant qu'elle veuille écrire sur le vieillissement puisqu'elle a maintenant 75 ans. Atwood est ludique. Elle veut que le lecteur s'amuse ; l'ego est complètement hors de lui. Elle est capable de peindre une image parfaite d'un personnage avec peu de mots. Elle aime aussi enchaîner un bouquet de mots à traits d'union, ce qui, pour une raison quelconque, rend ses phrases encore plus drôles - peut-être que c'est le simple volume de traits d'union. Souvent, elle décrit un personnage et enregistre une image comique pour la fin de la phrase, ce qui lui donne un plus grand coup de poing. Ce livre grandi avec chaque histoire seulement pour découvrir encore mieux le suivant. La dernière histoire est tout à fait fantastique, malgré le fait qu'elle donne la chair de poule. Les fans d'Atwood, sortez et lisez cette collection d'histoires maintenant. Si vous n'avez jamais lu Atwood, ce serait un bon point de départ. Note : 9/10
          Lire la suite
          En lire moins
        • cathulu Posté le 22 Avril 2018
          "Ces neuf contes ont une dette envers les contes à travers les âges." et "ils s'écartent ne serait-ce que très légèrement , du domaine des jours et des œuvres réalistes", nous précise Margaret Atwood dans ses Remerciements en fin de volume. Effectivement, quelqu'un qui, au vu du titre et de la couverture, s'attendrait à des contes traditionnels avec lutins , fées et farfadets ne pourrait qu'être déçu. Mais ceux qui, comme moi, sont plus friands de l’œuvre de Margaret Atwood que de l'univers féérique en feront leur miel. A chaque fois, l'auteure fait preuve d'une inventivité roborative en changeant le point de vue attendu. Ainsi les trois premiers textes envisagent l'évolution de différents personnages qui prendront tour à tour la parole. Qui du jeune poète des années 60 , promis à un bel avenir, ou de l'écrivaine de Fantasy que le premier envisage de manière plus que goguenarde, s'en sortira le mieux ? Il est aussi question de création, d'amour et de réussite dans La main Morte t'aime qui revisite un pacte pire qu'avec le diable: celui avec des amis flanqués d'avocats...Car l'univers d'Atwood n'est pas dénué d'humour, loin s'en faut , même si cet humour est souvent noir. Atwood prend... "Ces neuf contes ont une dette envers les contes à travers les âges." et "ils s'écartent ne serait-ce que très légèrement , du domaine des jours et des œuvres réalistes", nous précise Margaret Atwood dans ses Remerciements en fin de volume. Effectivement, quelqu'un qui, au vu du titre et de la couverture, s'attendrait à des contes traditionnels avec lutins , fées et farfadets ne pourrait qu'être déçu. Mais ceux qui, comme moi, sont plus friands de l’œuvre de Margaret Atwood que de l'univers féérique en feront leur miel. A chaque fois, l'auteure fait preuve d'une inventivité roborative en changeant le point de vue attendu. Ainsi les trois premiers textes envisagent l'évolution de différents personnages qui prendront tour à tour la parole. Qui du jeune poète des années 60 , promis à un bel avenir, ou de l'écrivaine de Fantasy que le premier envisage de manière plus que goguenarde, s'en sortira le mieux ? Il est aussi question de création, d'amour et de réussite dans La main Morte t'aime qui revisite un pacte pire qu'avec le diable: celui avec des amis flanqués d'avocats...Car l'univers d'Atwood n'est pas dénué d'humour, loin s'en faut , même si cet humour est souvent noir. Atwood prend un main plaisir à nous montrer les caprices d'un destin en apparence cruel , mais qu'on peut ré-envisager de manière plus positive, surtout pour ses personnages féminins. Elle met ainsi en scène deux personnages de "veuves noires", aux motivations et aux méthodes très différentes. On jubile, on se régale mais on grince aussi des dents avec le dernier texte, dystopie qui pourrait avoir lieu demain. Quant à Je rêve de Zénia aux dents rouges et brillantes, il m'a permis de retrouver avec un très grand bonheur les personnages d'un roman lu et relu : La voleuse d'hommes. Et l'univers du conte ? Il apparaît par touches discrètes, par le biais de l'univers de fantasy qu'a créé Constance, par des lutins apparaissant à une vieille dame, mais rien de grave: ce n'est qu'un symptôme médical. Le monde réel et la dimension fantastique s'interpénètrent aussi, mais de manière subtile. On fait le choix de croire en la réincarnation, mais de manière intermittente et seul le texte Lusus Naturae envisage vraiment un personnage qui pourrait relever du monde du conte, mais présenté comme victime d'une maladie hors-normes.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Nyuka Posté le 21 Avril 2018
          Il s'agit du premier livre de cette auteur. Je ne la connaissais pas du tout, mais la couverture m'a plu. Les neuf contes racontent l'histoire de personnes âgées qui voient leur passé ressurgir. Lorsque j'ai entamé la lecture, je pensais à neuf contes indépendants sur un thème en commun. Seulement, lorsque je termine le premier conte, je me dis que ça ne peut pas se finir ainsi. En effet, dans les deuxième et troisième contes, on continue l'aventure à travers d'autres personnages mentionnés dans le premier. J'ai beaucoup apprécié ! Par la suite, plus rien à voir. Je cherchais le lien avec les autres histoires, mais au fil de ma lecture, j'ai compris qu'Alphinland, c'était fini ! On retrouve des noms par-ci, par-là. Je m'interrogeais à chaque fois : est-ce fait exprès ou le fruit du hasard ? Ma nouvelle préférée serait Les vieux au feu, le duo Tobias/Wilma était vraiment attachant. De plus, la fin est comme je les aime. Je n'en dirai pas plus 😉 Pour résumé, une bonne découverte ! J'ai noté "La servante écarlate" du même auteur pour une prochaine lecture !
        • Peteplume Posté le 18 Décembre 2016
          Excellent recueil de nouvelles par une auteure que je classe parmi les meilleurs que le Canada nous ait donnés; du même calibre que Timothy Findley et au dessus d'Alice Monroe dont l'œuvre a pourtant mérité le prix Nobel. Plusieurs textes abordent le thème du vieillissement, de la vulnérabilité et des angoisses propres au cheminement vers la mort et la conscience particulière qu'on en prend lorsque la force et l'habileté quittent le corps et l'esprit. C'est finement observé et décrit, sans apitoiement mais sans complaisance non plus. Je ne crois pas que ces nouvelles aient encore été traduites en français et c'est dommage... mais c'est une recommandation sans réserve de ma part pour les lecteurs qui lisent l'anglais.
        ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
        Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
        Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com

        Lisez maintenant, tout de suite !

        • Par Robert Laffont

          5 romans incontournables à mettre dans sa valise cet été !

          L’été est la période idéale pour se plonger dans un livre, à l’ombre d’un parasol, au bord de la piscine, à la tombée de la nuit devant des paysages époustouflants, et même en road trip ! C’est l’occasion de découvrir de nouveaux auteurs et de se laisser emporter par des romans particulièrement addictifs. Nous avons donc concocté pour vous une sélection de livres à mettre absolument dans votre valise d’été ! Vous nous en direz des nouvelles…

          Lire l'article