En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Nexus

        Presses de la cité
        EAN : 9782258109179
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 496
        Format : 140 x 225 mm
        Nexus

        Jean-Daniel BRÈQUE (Traducteur)
        Date de parution : 09/10/2014
        Prix Bob Morane 2015 dans la catégorie "Romans traduits".
        http://bobmorane.noosfere.org/

        « Le roman qui ose regarder le futur droit dans les yeux. » Alastair Reynolds

         
        2040. Le monde est plus que jamais en proie aux dérives technologiques. Les agences gouvernementales sont déterminées à éradiquer toutes les recherches scientifiques pouvant constituer un danger pour l’humanité. Parmi ces menaces : NEXUS, une nano-drogue qui permet à ses consommateurs de connecter leurs cerveaux. 

        Kade, un jeune et brillant biologiste, considère...
        2040. Le monde est plus que jamais en proie aux dérives technologiques. Les agences gouvernementales sont déterminées à éradiquer toutes les recherches scientifiques pouvant constituer un danger pour l’humanité. Parmi ces menaces : NEXUS, une nano-drogue qui permet à ses consommateurs de connecter leurs cerveaux. 

        Kade, un jeune et brillant biologiste, considère cette drogue comme un immense progrès pour la société, offrant des possibilités de communication illimitées. À l’aide d’une poignée d’amis, et malgré l’illégalité d’une telle entreprise, il parvient à l’améliorer. Mais ses recherches attisent bientôt les convoitises…

        Des couloirs universitaires aux coulisses du pouvoir ; du siège d’une agence d’élite de Washington à un laboratoire secret de Shanghai ; des fêtes clandestines de San Francisco aux marchés illicites de biotechnologie de Bangkok, en passant par  un monastère bouddhiste, Nexus met en scène avec brio notre univers au bord de l’implosion.
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782258109179
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 496
        Format : 140 x 225 mm
        Presses de la cité
        23.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • quoilire Posté le 12 Février 2018
          Amis lecteur férus de science-fiction, ce livre est fait pour vous. Tout d’abord c’est un vrai livre de science-fiction, du genre hard-fy, où les technologies mentionnées ne sont que l’extrapolation de technologies émergentes (dans notre monde actuel). Dès le début vous êtes au fait du sujet technologique principal ; Nexus est un substance qui permet aux gens de communiquer par l’esprit : sorte de wifi entre cerveaux. Mais plus que l’innovation technologique, l’auteur pose l’interrogation philosophique de l’intérêt de rendre publique une découverte, sur les effets, l’utilisation et le détournement de celle-ci. Si la question est simple, la réponse est complexe. Ensuite, l’auteur ne s’enlise pas dans ce genre, ni ne sombre dans multitudes de détails, principes scientifiques ou digressions philosophiques, il incorpore un second ingrédient littéraire : le roman d’action à tendance espionnage qui fait immanquablement penser à feu Tom Clancy. Ce second élément donne vivacité, rythme et action au roman. Si un point négatif devait être formulé à l’encontre de ce roman est que certaines scènes de combat sont un peu longues voire répétitives. L’écriture est d’un style parfait, fluide, agréable même dans les parties plus techniques. En conséquence de quoi, il est tout à fait logique que ce livre mérite les... Amis lecteur férus de science-fiction, ce livre est fait pour vous. Tout d’abord c’est un vrai livre de science-fiction, du genre hard-fy, où les technologies mentionnées ne sont que l’extrapolation de technologies émergentes (dans notre monde actuel). Dès le début vous êtes au fait du sujet technologique principal ; Nexus est un substance qui permet aux gens de communiquer par l’esprit : sorte de wifi entre cerveaux. Mais plus que l’innovation technologique, l’auteur pose l’interrogation philosophique de l’intérêt de rendre publique une découverte, sur les effets, l’utilisation et le détournement de celle-ci. Si la question est simple, la réponse est complexe. Ensuite, l’auteur ne s’enlise pas dans ce genre, ni ne sombre dans multitudes de détails, principes scientifiques ou digressions philosophiques, il incorpore un second ingrédient littéraire : le roman d’action à tendance espionnage qui fait immanquablement penser à feu Tom Clancy. Ce second élément donne vivacité, rythme et action au roman. Si un point négatif devait être formulé à l’encontre de ce roman est que certaines scènes de combat sont un peu longues voire répétitives. L’écriture est d’un style parfait, fluide, agréable même dans les parties plus techniques. En conséquence de quoi, il est tout à fait logique que ce livre mérite les meilleures notes; et que nous soyons impatients de lire la suite.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Radinovitch Posté le 3 Mai 2017
          Aaaaaaaah voilà que je retrouve un bon techno-thriller des campagnes (et c'est pas une insulte). Franchement, c'est pas simple d'en trouver, à croire que ça n'intéresse que 3 pelos et demi (dont je fais partie apparemment). Alors ne vous arrêtez pas à la tablette de doliprane qui fait office de couverture. J'ai mis un moment à me décider aussi à cause de ça. Franchement un bouquin sur les médocs ça ne fait vraiment pas rêver. Mais la couverture est trompeuse, ça ne parle pas du tout de cachetons mais de transhumanisme et post-humanisme. Alors vous ne direz peut-être que ça ne fait rêver non plus (c'est vrai que ces thermes sont particulièrement dégueulasses et ça n'attire pas forcément) Mais en fait si c'est bien (si si je t'assure). Les mecs, ils sont capables de s'installer des softwares directement dans le cerveau grâce à Nexus. Ils sont capables de se connecter aux autres, de ressentir les émotions des autres, de partager des rêves, des souvenirs. Alors tu comprends bien, ça fait des envieux, des détracteurs. J'en dis pas plus, prends le bouquin. L'écriture est sympa même si je pense que l'auteur est fan de Tarantino parce que sa mère il en vide des litres de sang. Mes salutations distinguées.
        • Charybde2 Posté le 6 Août 2016
          « The Manchurian Candidate » à l’âge du post-humain en gestation. Captivant et enlevé. Sur mon blog : https://charybde2.wordpress.com/2016/08/06/note-de-lecture-nexus-ramez-naam/
        • Stelphique Posté le 3 Mars 2016
          Ce que j’ai ressenti:…Une connexion spirituelle et visuelle d’un monde en devenir… « Vous qui entrez ici, fermez la porte et ouvrez votre esprit. » Tout d’abord, je tiens à dire que j’adore les auteurs optimistes! Et il se dégage de ses pages, un souffle de fraicheur et d’ambition bienveillante, un espoir en l’humanité qui fait chaud au cœur. Cet ingénieur informaticien nous présente une histoire futuriste mais pas intangible, un techno thriller prenant et intéressant, une histoire passionnante qui réveille nos cerveaux. 2040, ce n’est pourtant, pas si loin, mais elle sera le tournant de l’humanité avec une drogue hors du commun: Nexus. Si un mot tel que drogue, voire nano-drogue, reste obscur, on peut dire que les possibilités qu’elle offre ouvre un champ d’infinis et de variables ultra intéressantes et nous pousse à nous positionner sur de jolies réflexions étiques, morales, humanistes. C’est ce qui fait tout le charme de la SF, cette ouverture sur un avenir probable, mais qui contient son lot de peurs sourdes. J’ai trouvé que l’auteur s’en sortait bien: il nous présente, bien sur, les avantages et tous les dangers de cette hypothétique connexion humaine, mais en créant ce personnage si naïf et idéaliste de Kade, il... Ce que j’ai ressenti:…Une connexion spirituelle et visuelle d’un monde en devenir… « Vous qui entrez ici, fermez la porte et ouvrez votre esprit. » Tout d’abord, je tiens à dire que j’adore les auteurs optimistes! Et il se dégage de ses pages, un souffle de fraicheur et d’ambition bienveillante, un espoir en l’humanité qui fait chaud au cœur. Cet ingénieur informaticien nous présente une histoire futuriste mais pas intangible, un techno thriller prenant et intéressant, une histoire passionnante qui réveille nos cerveaux. 2040, ce n’est pourtant, pas si loin, mais elle sera le tournant de l’humanité avec une drogue hors du commun: Nexus. Si un mot tel que drogue, voire nano-drogue, reste obscur, on peut dire que les possibilités qu’elle offre ouvre un champ d’infinis et de variables ultra intéressantes et nous pousse à nous positionner sur de jolies réflexions étiques, morales, humanistes. C’est ce qui fait tout le charme de la SF, cette ouverture sur un avenir probable, mais qui contient son lot de peurs sourdes. J’ai trouvé que l’auteur s’en sortait bien: il nous présente, bien sur, les avantages et tous les dangers de cette hypothétique connexion humaine, mais en créant ce personnage si naïf et idéaliste de Kade, il nous montre un bel avenir rempli d’espérance, tout en étant lucide sur la société actuelle, en mettant en évidence les dérives que pourraient en faire les puissants. J’ai trouvé ce livre très dynamique et très visuel. On est pris dans ses remous de politique, pouvoirs, complots mais aussi dans une vision de notre esprit en plusieurs dimensions. Cette lecture avait des allures de « Minority Report » et de « Matrix », on sent le gros potentiel d’une version cinématographique. Je suis vraiment très curieuse de lire la suite Crux, pour voir jusqu’où ce Nexus est capable de me mener, en tout cas, pour un premier tome, je suis conquise! Meilleurs moments du livre: •J’ai beaucoup apprécié la philosophie bouddhiste qui se mélange à Nexus. Il se dégage de cette scène, une bienveillance et une ouverture saine du pouvoir de l’esprit. Presque un pur moment de méditation. « Il n’y avait que l’ici. Il n’y avait que le maintenant. Il n’y avait que le souffle. Il n’y avait que l’esprit. » p412 •La scène où Sam relâche ses défenses face à sa « petite sœur ». Très très émouvant. •La transcription vidéo d’Ilyana en scène de clôture. « Nous sommes aussi forts que le signal que nous envoyons, aussi forts que la voix que nous élevons, ni plus ni moins. Ne vous contentez pas de ce seul message. Enregistrez vos propres idées. Ecrivez vos propres essais. Exprimez vous. Luttez pour ce qui est juste. Luttez pour votre droit de décider qui vous allez être demain, quel type de personne vous voulez devenir, et peu importe ce que pense les autres. «
          Lire la suite
          En lire moins
        • leluez Posté le 18 Décembre 2014
          2040, un groupe d'étudiants améliore et teste une nano molécule, pensant qu'elle peut faire progresser l'humanité. Les autorités ne sont pas du même avis et la considèrent comme une drogue. Une aventure pleine de rebondissements va en découler. On retrouve dans ce livre beaucoup des thèmes de la contreculture qui s'est développée aux Etats Unis après la seconde guerre mondiale et a conduit à l'invention de l'ordinateur personnel et d'internet (thèmes développés dans le livre de Fred Turner : "Aux sources de l'utopie numérique : de la contre culture à la cyberculture"). Drogues, technologies nouvelles, mouvements de jeunes. On y trouve aussi les thèses du transhumanisme chères à certains dirigeants actuels d'entreprises de technologies de pointe. Le déroulement du récit est trépidant et on a aucune envie de lâcher le récit. C'est un livre de science fiction, mais qui se base sur une bonne part de découvertes déjà existantes. Des questions éthiques sont évoquées, par exemple celle du choix entre les risques et les bienfaits d'une nouvelle technologie, l'usage de masse permettra-t-il suffisamment de progrès pour contrebalancer les inévitables dérives ? Une question qui est parfaitement d'actualité aujourd'hui. Autre question d'une actualité brulante, jusqu'où peuvent aller les états dans la surveillance... 2040, un groupe d'étudiants améliore et teste une nano molécule, pensant qu'elle peut faire progresser l'humanité. Les autorités ne sont pas du même avis et la considèrent comme une drogue. Une aventure pleine de rebondissements va en découler. On retrouve dans ce livre beaucoup des thèmes de la contreculture qui s'est développée aux Etats Unis après la seconde guerre mondiale et a conduit à l'invention de l'ordinateur personnel et d'internet (thèmes développés dans le livre de Fred Turner : "Aux sources de l'utopie numérique : de la contre culture à la cyberculture"). Drogues, technologies nouvelles, mouvements de jeunes. On y trouve aussi les thèses du transhumanisme chères à certains dirigeants actuels d'entreprises de technologies de pointe. Le déroulement du récit est trépidant et on a aucune envie de lâcher le récit. C'est un livre de science fiction, mais qui se base sur une bonne part de découvertes déjà existantes. Des questions éthiques sont évoquées, par exemple celle du choix entre les risques et les bienfaits d'une nouvelle technologie, l'usage de masse permettra-t-il suffisamment de progrès pour contrebalancer les inévitables dérives ? Une question qui est parfaitement d'actualité aujourd'hui. Autre question d'une actualité brulante, jusqu'où peuvent aller les états dans la surveillance des populations et sous quels motifs ? Quels risques font courir à la liberté des organismes de contrôle eux-mêmes hors d'un véritable contrôle citoyen ? Mais que l'on ne s'y trompe pas, si sur le fond les thèmes abordés sont très sérieux, ce livre est d'abord une aventure qui emmène le lecteur de péripéties en rebondissements pour son plus grand plaisir. Très bien écrit sans lourdeur ni longueur. Je résume : j'ai adoré ! Merci à Babelio et aux presses de la cité pour ce livre reçu dans le cadre de l'opération masses critiques.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        "Plus qu'un simple technothriller, Nexus est un roman intelligent et rythmé mêlant science et réflexion tout en se mettant à portée des lecteurs. Une excellente surprise !"
        René-Marc Dolhen / Noosfere
        "Avec un rythme de thriller à la Michael Crichton, l'auteur, l'ingénieur informaticien Ramez Naam soulève, sans pression dans Nexus des questions éthiques posées par les sciences de demain."
        Joël Métreau / 20 Minutes
        "C'est fort de ses connaissances que Ramez Naam a écrit ce stupéfiant techno-thriller."
         
        "Qu'on ne croie surtout pas, à cause de ce qui précède, qu'il s'agit là d'un roman abscons, étouffant sous la technique. Au contraire, le grand art de Naam est de rendre claires les notions les plus complexes, tout en mettant en scène des personnages joliment dessinés. [...] Car l'action est aussi présente tout au long de ce récit de 480 pages bien tassées, une action très james-bondesque, comme cet assaut d'un monastère bouddhiste par deux hélicoptères furtifs bourrés de SEALs crachés par un sous-marin clandestin. Voilà un livre qui, outre le plaisir de la lecture, vous donne l'impression d'en sortir plus intelligent - ce qui est loin d'être négligeable."
        L'Ecran fantastique
        Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
        Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.