Lisez! icon: Search engine

Nos éclats de miroir - Dès 12 ans

Nathan
EAN : 9782092588048
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 176
Format : 140 x 210 mm
Nos éclats de miroir - Dès 12 ans

Collection : Roman Grand format
Date de parution : 17/01/2019
Une tranche de vie d’une ado de 15 ans,qui s’ouvre au monde grâce à l’écriture
Résumé : Je m’appelle Cléo, et j’aurai bientôt 15 ans, 1 mois et 20 jours. Cette date est importante pour moi, car c’est à cet âge-là que tu es morte, Anne Frank. Tu es mon écrivaine préférée ! Alors j’ai décidé de m’adresser à toi dans ce nouveau carnet. Je vais... Résumé : Je m’appelle Cléo, et j’aurai bientôt 15 ans, 1 mois et 20 jours. Cette date est importante pour moi, car c’est à cet âge-là que tu es morte, Anne Frank. Tu es mon écrivaine préférée ! Alors j’ai décidé de m’adresser à toi dans ce nouveau carnet. Je vais te raconter ce qui m’interroge, me fait rire ou me bouleverse. Toutes ces choses que je n’oserais jamais dire à voix haute : le voile devant les yeux de ma mère ; ma meilleure et parfois cruelle amie Bérénice ; ma grande sœur, si forte et déterminée ; Dimitri, mon amour d’enfance perdu de vue ; la complexité du monde. Mais aussi mon reflet, si mouvant qu’il m’échappe... ou parfois se brise.
Je vais te parler de nos éclats de miroirs.
Les tiens, les miens, les leurs.
Dès 12 ans.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782092588048
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 176
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • coquinnette1974 Posté le 29 Octobre 2019
    J'aimerais vous présenter un bon roman pour adolescents et adultes : Nos éclats de miroir de Florence Hinckel. Nous découvrons Cléo, qui va bientôt avoir 15 ans, 1 mois et 20 jours. Cette date est importante pour elle car c'est à cet âge-là qu'Anne Franck est décédée. C'est son écrivaine préférée alors la jeune adolescente a décidé de s'adresser à elle dans son journal intime. Nous découvrons ce qui la fait rire, la fait s'interroger ou bien ce qui la bouleverse... Nos éclats de miroir est un roman pour adolescents qui m'a beaucoup touché car je me un peu suis retrouvé dans le personnage de Cléo. J'ai moi même écrit un journal intime quand j'étais jeune. Le premier carnet adressé à Chère Kitty (comme le faisait Anne Franck), je l'ai écrit quand j'avais 10 - 11 ans après dévoré le journal d'Anne Franck. Cette jeune fille me fascinait, j'ai lu énormément de choses la concernant et j'espère bien un jour avoir l'occasion de visite l'Annexe à Amsterdam ! Les mots de Florence Hinckel ont parfois fait écho avec mes propres pensées, j'ai trouvé ça troublant. J'ai adoré le ton employé par Cléo, elle est franche, elle dit les choses comme elles sont sans en faire... J'aimerais vous présenter un bon roman pour adolescents et adultes : Nos éclats de miroir de Florence Hinckel. Nous découvrons Cléo, qui va bientôt avoir 15 ans, 1 mois et 20 jours. Cette date est importante pour elle car c'est à cet âge-là qu'Anne Franck est décédée. C'est son écrivaine préférée alors la jeune adolescente a décidé de s'adresser à elle dans son journal intime. Nous découvrons ce qui la fait rire, la fait s'interroger ou bien ce qui la bouleverse... Nos éclats de miroir est un roman pour adolescents qui m'a beaucoup touché car je me un peu suis retrouvé dans le personnage de Cléo. J'ai moi même écrit un journal intime quand j'étais jeune. Le premier carnet adressé à Chère Kitty (comme le faisait Anne Franck), je l'ai écrit quand j'avais 10 - 11 ans après dévoré le journal d'Anne Franck. Cette jeune fille me fascinait, j'ai lu énormément de choses la concernant et j'espère bien un jour avoir l'occasion de visite l'Annexe à Amsterdam ! Les mots de Florence Hinckel ont parfois fait écho avec mes propres pensées, j'ai trouvé ça troublant. J'ai adoré le ton employé par Cléo, elle est franche, elle dit les choses comme elles sont sans en faire trop. Nous avons là un très bon roman pour ados, bien écrit et qui m'a énormément touché. J’attendais beaucoup de ce roman et à aucun moment je n'ai été déçue ; au contraire j'ai adoré cette lecture. Je mets un très très gros cinq étoiles :)
    Lire la suite
    En lire moins
  • PetiteNoisette Posté le 26 Septembre 2019
    J'ai beaucoup entendu parler de ce roman lorsqu'il est sorti il y a quelques mois. J'aime beaucoup les romans de Florence Hinckel alors quand j'ai lu que c'était son livre le plus personnel, celui qui lui ressemblait (je ne sais plus exactement mais il me semble qu'il est inspiré de ce qu'elle a pu écrire étant adolescente), ça m'a donné très envie. Pourtant, je crois que c'est celui que j'ai le moins aimé. Attention ! Je ne dis pas que je n'ai pas aimé ce roman, seulement que je ne suis pas habituée à ce genre de récit dans ce que j'ai déjà lu de l'autrice et que ce n'est pas forcément le genre de roman que je préfère. Nos éclats de miroir est un journal intime. Celui d'une adolescente qui s'intéresse beaucoup à Anne Frank et qui décide de s'adresser à elle dans son journal. Cléo est très touchée par ce qui est arrivé à Anne et elle n'arrive pas à passer outre, cela la tourmente et elle ne voit pas comment elle pourrait continuer à vivre plus longtemps qu'Anne. Il faut dire que Cléo n'a pas forcément une vie facile. Elle vit seule avec sa mère et sa... J'ai beaucoup entendu parler de ce roman lorsqu'il est sorti il y a quelques mois. J'aime beaucoup les romans de Florence Hinckel alors quand j'ai lu que c'était son livre le plus personnel, celui qui lui ressemblait (je ne sais plus exactement mais il me semble qu'il est inspiré de ce qu'elle a pu écrire étant adolescente), ça m'a donné très envie. Pourtant, je crois que c'est celui que j'ai le moins aimé. Attention ! Je ne dis pas que je n'ai pas aimé ce roman, seulement que je ne suis pas habituée à ce genre de récit dans ce que j'ai déjà lu de l'autrice et que ce n'est pas forcément le genre de roman que je préfère. Nos éclats de miroir est un journal intime. Celui d'une adolescente qui s'intéresse beaucoup à Anne Frank et qui décide de s'adresser à elle dans son journal. Cléo est très touchée par ce qui est arrivé à Anne et elle n'arrive pas à passer outre, cela la tourmente et elle ne voit pas comment elle pourrait continuer à vivre plus longtemps qu'Anne. Il faut dire que Cléo n'a pas forcément une vie facile. Elle vit seule avec sa mère et sa sœur depuis que son père est mort quand elle était enfant. Sa mère semble avoir des problèmes et elle doit parfois se débrouiller seule avec sa sœur, ce qui n'est pas toujours évident. C'est un roman très agréable à lire, on vibre avec Cléo, on s'inquiète avec elle. Cela dit, je le trouve assez classique et je reste un peu sur ma faim. Cependant, je suis sure qu'il plaira beaucoup aux collégiennes (et peut-être collégiens ?)
    Lire la suite
    En lire moins
  • caro_albertini Posté le 12 Août 2019
    Ce journal met en avant les questionnements de Cléo, 14 ans. Elle nous confie la dépression de sa mère, la solitude de sa soeur, ses propres sentiments, sa relation plus que complexe avec sa "pseudo" amie Bérénice, et les échanges de regards avec Dimitri. Elle s'adresse à Anne Franck et donc compare sa souffrance à la sienne dans l'annexe, ce qui lui permet de relativiser. En se confiant, elle grandit, et on observe au fil des pages, l'adulte en devenir. Cet ouvrage, remarquablement écrit, permettra aux adolescents de se construire.
  • cdiwallon Posté le 12 Août 2019
    Ce journal met en avant les questionnements de Cléo, 14 ans. Elle nous confie la dépression de sa mère, la solitude de sa soeur, ses propres sentiments, sa relation plus que complexe avec sa "pseudo" amie Bérénice, et les échanges de regards avec Dimitri. Elle s'adresse à Anne Franck et donc compare sa souffrance à la sienne dans l'annexe, ce qui lui permet de relativiser. En se confiant, elle grandit, et on observe au fil des pages, l'adulte en devenir. Cet ouvrage, remarquablement écrit, permettra aux adolescents de se construire. (C. Soubic)
  • bouma Posté le 2 Août 2019
    Il faut l’avouer, j’ai été un peu désarçonnée par le principe de ce roman. En effet, l’héroïne s’adresse à Anne Frank à la manière de lettres manuscrites pour lui raconter son quotidien (exactement dans la même formule que Le Journal d’Anne Frank). J’ai eu du mal à comprendre l’intérêt de ce procédé littéraire dans les premières pages avant de dépasser ce pré-requit pour capter la sensibilité du texte. Au final, Anne Frank devient un personnage secondaire dans la vie de la jeune Cléo, une confidente à laquelle elle adresse directement ses mots, ses questions, ses douleurs… Car la vie quotidienne de cette adolescente cache des drames indicibles. Entre une mère fugueuse, un père décédé et une meilleure amie parfois cruelle, Cléo tente de prendre la vie du bon côté, relativisant souvent sur les conditions de vie sous l’occupation nazi. L’écriture de Florence Hinckel créé un véritable attachement autour de son héroïne. Et le compte à rebours, instauré dès le début pour finir le journal intime au moment du décès d’Anne Frank, renforce la tension quand au dénouement de l’histoire. Loin d’être un simple journal intime, le texte met en parallèle deux époques, deux vies adolescentes, sans en juger aucune. Les notes de l’autrice... Il faut l’avouer, j’ai été un peu désarçonnée par le principe de ce roman. En effet, l’héroïne s’adresse à Anne Frank à la manière de lettres manuscrites pour lui raconter son quotidien (exactement dans la même formule que Le Journal d’Anne Frank). J’ai eu du mal à comprendre l’intérêt de ce procédé littéraire dans les premières pages avant de dépasser ce pré-requit pour capter la sensibilité du texte. Au final, Anne Frank devient un personnage secondaire dans la vie de la jeune Cléo, une confidente à laquelle elle adresse directement ses mots, ses questions, ses douleurs… Car la vie quotidienne de cette adolescente cache des drames indicibles. Entre une mère fugueuse, un père décédé et une meilleure amie parfois cruelle, Cléo tente de prendre la vie du bon côté, relativisant souvent sur les conditions de vie sous l’occupation nazi. L’écriture de Florence Hinckel créé un véritable attachement autour de son héroïne. Et le compte à rebours, instauré dès le début pour finir le journal intime au moment du décès d’Anne Frank, renforce la tension quand au dénouement de l’histoire. Loin d’être un simple journal intime, le texte met en parallèle deux époques, deux vies adolescentes, sans en juger aucune. Les notes de l’autrice en fin d’ouvrage permettent de comprendre la genèse de cette histoire.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER NATHAN !
De nouvelles idées de lecture jeunesse, chaque mois, dans votre boîte mail