En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Not that kind of girl

        Belfond
        EAN : 9782714456472
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 320
        Format : 140 x 225 mm
        Not that kind of girl

        Catherine GIBERT (Traducteur)
        Date de parution : 09/10/2014
        Un événement ! Le premier livre de Lena Dunham, la géniale créatrice de la série Girls. Une sorte de guide de survie à l’usage des filles/femmes d’aujourd’hui, désopilant, profond, engagé, porté par la voix de celle que les médias surnomment « la fille de Woody Allen et Susan Sontag ».
         
        On peut n’avoir même pas trente ans, avoir créé une série culte, avoir déjà été qualifiée pêle-mêle de « voix d’une génération » et de « fille naturelle de Susan Sontag et de Woody Allen », figurer dans la liste du Times des 100 personnes les plus influentes du monde, avoir vu Joyce Carol... On peut n’avoir même pas trente ans, avoir créé une série culte, avoir déjà été qualifiée pêle-mêle de « voix d’une génération » et de « fille naturelle de Susan Sontag et de Woody Allen », figurer dans la liste du Times des 100 personnes les plus influentes du monde, avoir vu Joyce Carol Oates chanter vos louanges, avoir décroché un contrat faramineux avec une des plus grandes maisons d’édition américaines, et pourtant être percluse de tocs, de complexes et d’angoisses existentielles.

        Lena Dunham,  c’est la bonne copine. Celle qui vous raconte par le menu ses plans drague foireux, ses accidents sexuels, ses premiers boulots minables. Mais Lena Dunham, c’est aussi la philosophe néoféministe qui nous explique qu’il vaut mieux pour notre santé mentale bannir à jamais le mot régime de notre vocabulaire, que dans la vie, il y a les hommes et il y a les connards, que New York est la plus belle ville du monde et qu’à la fin, puisqu’il n’y a rien, autant rigoler.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714456472
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 320
        Format : 140 x 225 mm
        Belfond
        20.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Nau Posté le 18 Juillet 2018
          Enorme coup de coeur pour ce livre et pour Lena Dunham ! Son style particulier est, je pense, à double tranchant : soit on aime, soit on adhère pas du tout. A ça façon, Lena Dunham nous parle de sujet bien actuel et nous fait part de certaines de ces expériences. Parfois assez gênant, ce fût pour moi un réel plaisir de lecture.
        • laucrn Posté le 15 Août 2017
          J'ai adoré ce livre ! Drôle, cru, droit au but, tout sauf à l'eau de rose, honnête, dénonciateur ... A mettre entre toutes les mains des adolescentes ou jeunes filles pour montrer qu'on n'est pas toute seule à se poser 1000 questions et à vivre des situations difficiles ou ridicules parfois! Existe en version française aussi.
        • MissCherry Posté le 5 Juin 2016
          On retrouve la plume de la série Girls et pour ceux qui suivent déjà la série, le livre a un air de réchauffé. Elle se limite à ses aventures sexuelles et ses névroses alors que j'aurais aimé en savoir davantage sur son travail de réalisatrice. Dommage.
        • Etheal Posté le 4 Mai 2016
          J'ai lu rapidement Not that kind of girl de Lena Dunham et, contre toutes attentes (... en tout cas mes attentes) je n'ai pas autant apprécié que ce que je pensais. Je partais avec l'idée que si j'appréciais Lena Dunham, j'allais aussi apprécier son écriture et ce qu'elle raconte dans son livre. Mais ça n'a pas été aussi simple, Lena catégorise par grands thèmes principaux, un peu de façon décousue et non chronologiquement. C'est une question de préférence mais j'ai eu l'impression de revenir sur des moments de sa vie déjà abordé au lieu d'avancer dans ma lecture. On parcourt quasiment toute sa vie, en passant par sa petite enfance et l'arrivée de sa petite sœur jusqu'à son petit ami actuel qu'elle évoque très pudiquement en passant par ses déboires de jeunesse. J'ai presque eu l'impression de regarder sa vie comme un film, avec les commentaires en plus. Elle essaie de donner des conseils selon les cas, en particulier à propos des crises de paniques et des tocs qui rythment sa vie encore aujourd'hui. Je ne me suis pas ennuyée une seconde, sa vie est une suite de choses complètement dingues, de rencontres incongrues, le genre de personne... J'ai lu rapidement Not that kind of girl de Lena Dunham et, contre toutes attentes (... en tout cas mes attentes) je n'ai pas autant apprécié que ce que je pensais. Je partais avec l'idée que si j'appréciais Lena Dunham, j'allais aussi apprécier son écriture et ce qu'elle raconte dans son livre. Mais ça n'a pas été aussi simple, Lena catégorise par grands thèmes principaux, un peu de façon décousue et non chronologiquement. C'est une question de préférence mais j'ai eu l'impression de revenir sur des moments de sa vie déjà abordé au lieu d'avancer dans ma lecture. On parcourt quasiment toute sa vie, en passant par sa petite enfance et l'arrivée de sa petite sœur jusqu'à son petit ami actuel qu'elle évoque très pudiquement en passant par ses déboires de jeunesse. J'ai presque eu l'impression de regarder sa vie comme un film, avec les commentaires en plus. Elle essaie de donner des conseils selon les cas, en particulier à propos des crises de paniques et des tocs qui rythment sa vie encore aujourd'hui. Je ne me suis pas ennuyée une seconde, sa vie est une suite de choses complètement dingues, de rencontres incongrues, le genre de personne que j'aime beaucoup. C'est une étrange autobiographie d'une femme qui vit à 100 à l'heure depuis quelques années. Elle est parfois énervante, presque égocentrique ou incompréhensible mais j'adore sa façon de mettre les pieds dans le plat, de se mettre à poil dans son livre comme dans sa série en disant : je suis foutue comme ça, je suis cette personne et vous allez apprendre à la connaître. Lena parle d'amour, de sexe, de mal-être, de famille, de travail ou encore de l'école comme si elle parlait à une amie, on se sent proche d'elle, c'est bon de lire quelqu'un qui ne prend pas de pincettes pour évoquer son premier amant ou ses expériences foireuses. Je m'attendais peut-être à plus de profondeur, de réflexions sur les souvenirs qu'elle nous conte. J'ai eu l'impression de parfois passer à un nouveau sujet sans que le précédent soit vraiment abouti, c'est certainement ce qui m'a un peu déçu pendant ma lecture. Un goût de trop peu sur certains sujets alors que d'autres reviennent à plusieurs reprises. J'ai eu le malheur de le lire en français, habituellement je ne fais pas trop la fine bouche sur la traduction mais, cette fois-ci elle est atroce ! On se retrouve avec des mots un peu "passe-partout" (et ridicules) pour remplacer les termes plus crus alors que j'adore ce franc parlé chez Lena Dunham et c'est ce que je voulais retrouver dans ce livre, même en français ! Si vous avez envie d'une lecture très fraîche, féministe et sans aucun détour, Not that kind of girl est fait pour vous. C'est l'occasion de découvrir un peu plus l'univers de Lena, c'est un plongeon dans tout ce qui fait mon bonheur dans la série Girls. Cependant, je n'aurai pas dû en attendre autant, même en adorant Lena, ce n'est pas le livre feelgood que j'attendais.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Mallysbooks Posté le 12 Novembre 2015
          J'ai découvert Lena Dunham au travers de la série Girls dont je suis devenue fan dès la première scène. J'y ai vu une certaine ode à la normalité qui m'a énormément plu. Le génie de sa créatrice, son franc-parler et son attitude volontairement dévergondée m'ont convaincu que notre société avait besoin de personnalité comme elle. Lorsque j'ai appris la publication de son autobiographie aux allures néo-féministes, je me suis bien évidement précipitée pour me la procurer, persuadée que son histoire valait le coup d'être racontée aux jeunes générations. Qui aujourd'hui peut se vanter d'être à la fois actrice, réalisatrice, scénariste, productrice et auteure à succès ? Dans un monde où les femmes peinent encore à se faire une place au soleil, ça m'a clouée. Et il faut dire aussi que la promesse du livre est palpitante : "Je vous raconte mes erreurs pour que vous évitiez de les faire". J'étais vraiment curieuse de voir comment cette trentenaire un peu ravagée avait pu mettre le monde artistique à ses pieds et s'imposer comme modèle auprès des filles d'aujourd'hui. Pourtant, je n'ai pas de suite dévoré son récit et après avoir passé près d'un an dans ma P.A.L, j'ai fini par ressortir... J'ai découvert Lena Dunham au travers de la série Girls dont je suis devenue fan dès la première scène. J'y ai vu une certaine ode à la normalité qui m'a énormément plu. Le génie de sa créatrice, son franc-parler et son attitude volontairement dévergondée m'ont convaincu que notre société avait besoin de personnalité comme elle. Lorsque j'ai appris la publication de son autobiographie aux allures néo-féministes, je me suis bien évidement précipitée pour me la procurer, persuadée que son histoire valait le coup d'être racontée aux jeunes générations. Qui aujourd'hui peut se vanter d'être à la fois actrice, réalisatrice, scénariste, productrice et auteure à succès ? Dans un monde où les femmes peinent encore à se faire une place au soleil, ça m'a clouée. Et il faut dire aussi que la promesse du livre est palpitante : "Je vous raconte mes erreurs pour que vous évitiez de les faire". J'étais vraiment curieuse de voir comment cette trentenaire un peu ravagée avait pu mettre le monde artistique à ses pieds et s'imposer comme modèle auprès des filles d'aujourd'hui. Pourtant, je n'ai pas de suite dévoré son récit et après avoir passé près d'un an dans ma P.A.L, j'ai fini par ressortir le bouquin cet été. J'avais besoin d'une lecture sans réflexion, et pour le coup j'ai été servie ! Contrairement à ce que veut bien nous vendre la couverture, je n'ai pas lu un livre Feel good mais j'ai plutôt eu l'impression de découvrir le journal intime d'une adolescente en crise. Ses fragments de vie sont posés les uns à côté des autres, sans chronologie ou liens réels entre eux, nourris à 95% d'hypocondrie, de tentative de sexualisation, de socialisation, d'échecs amoureux, et surtout de nombrilisme. Lena déballe les détails croustillants de ses années étudiantes de manière complètement décousue : son inlassable quête d'un dépuceleur, ses soirées alcoolisées, sa passade œdipienne avec sa psy puis son flirt amical avec la fille de sa psy ; sa phase " partage de lit platonique " et ses excès alimentaires en tout genre. On veut nous vendre que toutes ces expériences font écho à la vie des jeunes femmes d'aujourd'hui, mais j'ai sincèrement trouvé que la caricature était un peu trop forcée. Bien sûr, son verbe débridé m'a souvent fait rire et globalement fait passer un bon moment. J'ai apprécié son écriture franche, crue, certain diront peut être même un peu trop. Je pense bien sûr à la scène qui a fait débat, au court de laquelle Lena, qui découvre la sexualité et entre autre le sexe féminin, entrouvre les attributs de sa sœur pour voir a quoi cela ressemble. Était-ce réellement nécessaire de raconter cet épisode ? Quelle leçon peut-on tirer de cette expérience ? Même si cette scène ne m'a pas choqué en soit, j'y ai plus vu la volonté de titiller l'opinion publique et les puristes que d'aider les lecteurs à désacraliser le sexe. L’histoire de Lena Dunham valait-elle la peine d’être racontée ? J'émets un doute à ce sujet. Autant le livre reste fidèle au personnage, autant je me suis fortement demandée si la publication de cette autobiographie prématurée ne mettrait pas un coup de sabre à l'image de cette artiste pourtant formidable. Je m'attendais à plus de finesse et de profondeur, à une dimension plus engagée puisque c'est la force qu'elle dégage. J'ai trouvé que ce récit manquait cruellement de recul, de maturité et altruisme pour démontrer que ces échecs lui avait finalement permis de se construire et de réussir. Pour autant, je reste une grande admiratrice du travail de Lena Dunham et loin de refroidir mes convictions, parcourir son livre m'a permis d'avoir une nouvelle vision de son travail et m'a même donné envie de me replonger dans Girls. Lena Dunham reste pour moi un modèle générationnel : une femme qui a choisi sa vie professionnelle en fonction de ses propres envies non pour suivre les désidératas des uns ou des autres. Une femme affiche ouvertement son originalité, à l'heure où la minceur s'impose plus que jamais comme la norme sociale. La vie est faite de libertés pour elle et se le rappeler est appréciable. Clairement, ce livre n'apporte pas une grande avancée à la cause féminine, le contenu n'a rien de très utile pour aider les lectrices à avancer dans leurs vies mais permettra peut être à certaines d'oser vivre plus libérées, tout simplement.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        "Pétillant et amer. Sincère et décapant. Voici narré avec rythme et humour le destin d'une petite fille issue de l'upper class new yorkaise. Tout à fait notre genre."
        Nathalie Dolivo / Elle
        Toute l'actualité des éditions Belfond
        Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com