Lisez! icon: Search engine
Héloïse d'Ormesson
EAN : 9782350872087
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 221
Format : 141 x 207 mm

Nouvelles d'ados (Prix Clara 2012)

COLLECTIF

Date de parution : 25/10/2012

Écrire pour un cœur

Plusieurs centaines d’adolescents âgés de moins de 17 ans, en France et dans tous les pays francophones, ont participé à ce concours de nouvelles. Sur quelques six cents nouvelles envoyées, seulement une poignée seront retenues pour former ce recueil, offrant ainsi l’opportunité à des écrivains en herbe d’être publiés. Dévoilant...

Plusieurs centaines d’adolescents âgés de moins de 17 ans, en France et dans tous les pays francophones, ont participé à ce concours de nouvelles. Sur quelques six cents nouvelles envoyées, seulement une poignée seront retenues pour former ce recueil, offrant ainsi l’opportunité à des écrivains en herbe d’être publiés. Dévoilant une sensibilité à vif à travers des thématiques aussi diverses que la politique, la maladie, et le voyage, les nouvelles du Prix Clara ouvrent une fenêtre sur les rêves et les préoccupations des adolescents d’aujourd’hui. Amour, science-fiction, polar, témoignage, etc. : tous les genres sont exploités par ces jeunes avec brio, révélant ainsi leur intérêt et leur talent pour l’écriture. Ces nouvelles surprennent par leur fraîcheur, leur originalité, leur sincérité, et forment une manière de polaroïd de l’imaginaire adolescent.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782350872087
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 221
Format : 141 x 207 mm
Héloïse d'Ormesson

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • cascasimir Posté le 24 Septembre 2019
    Nos ados ne lisent plus! Oh, l'autre! MDR, même pas vrai! Ils lisent 6 livres par an en moyenne, avec plaisir! La lecture est en 7e position, après la télé/ vidéos( 92%) et internet( 84%)... Et certains sont sur Babelio! Voici Anne Élise, Sarah... Et il y a même un garçon: Alexandre. J'ai kiffé grave, "Et après" de Capucine Dao... Wesh, cimer Capucine. "Ils discutaient, comme souvent. Ils n'étaient que deux et le temps leur paraissait parfois long, dans le petit espace, qu'ils ne quittaient jamais." Ces deux mômes parlent de leur vie qui commence, de leurs rêves et de leurs espoirs. -Et alors, tu crois qu'il y a quoi après ? - Je pense que c'est terminé... Mais, ça ne fait rien, on aura eu une belle vie! La petite fille sourit à... son compagnon, son ami, son frère? Elle est plus réfléchie que le garçon, et "moins téméraire". -Alors, on ne se verra plus jamais? Fit-il tristement. Le petit aimait colorer les contours nébuleux de leur univers, en en parlant. Mais, il sentait que la petite fille allait encore s'endormir, alors il lui donna un coup de pied! -Tu as entendu le son? -Quand je dors, je dors! Répondit la petite. -J'en ai assez de toi, tu ne fais que... Nos ados ne lisent plus! Oh, l'autre! MDR, même pas vrai! Ils lisent 6 livres par an en moyenne, avec plaisir! La lecture est en 7e position, après la télé/ vidéos( 92%) et internet( 84%)... Et certains sont sur Babelio! Voici Anne Élise, Sarah... Et il y a même un garçon: Alexandre. J'ai kiffé grave, "Et après" de Capucine Dao... Wesh, cimer Capucine. "Ils discutaient, comme souvent. Ils n'étaient que deux et le temps leur paraissait parfois long, dans le petit espace, qu'ils ne quittaient jamais." Ces deux mômes parlent de leur vie qui commence, de leurs rêves et de leurs espoirs. -Et alors, tu crois qu'il y a quoi après ? - Je pense que c'est terminé... Mais, ça ne fait rien, on aura eu une belle vie! La petite fille sourit à... son compagnon, son ami, son frère? Elle est plus réfléchie que le garçon, et "moins téméraire". -Alors, on ne se verra plus jamais? Fit-il tristement. Le petit aimait colorer les contours nébuleux de leur univers, en en parlant. Mais, il sentait que la petite fille allait encore s'endormir, alors il lui donna un coup de pied! -Tu as entendu le son? -Quand je dors, je dors! Répondit la petite. -J'en ai assez de toi, tu ne fais que dormir! -Alors, je ne t'aime plus... Le garçon se désola: -De toute façon, nous ne nous verrons plus jamais...Je n'aurai plus à te supporter, une vie à tes côtés, c'est plus que suffisant. Ça bouge, il y a du mouvement! Ça bouge de l'autre côté de leur monde. La petite est mélancolique: -On va être séparés. J'ai menti, je t'aime! Toi aussi, tu m'aimes? Il ne répondit pas, et "ils demeurèrent à s'observer silencieusement l'un et l'autre, tandis que le chaos envahissait leur univers." Une lumière ! -Allez y, madame, je vois la tête ! Fit la sage femme. C'est un garçon ! -On va passer au deuxième, encore une fois ! C'est une fille ! On essaya par tous les moyens de faire crier la petite. Mais, elle ne cria pas... "Dans la chambre et les pensées de la mère, quelque chose réduisit en miettes l'un des 2 berceaux" ...
    Lire la suite
    En lire moins
  • liredelivre Posté le 7 Novembre 2015
    Avant toute chose, le Prix Clara, qu'est-ce que c'est ? Le Prix Clara est un concours de nouvelles pour les adolescents (de 12 à 17 ans) qui récompensent chaque année entre six et huit amoureux de la lecture et de l'écriture. Créé en l'hommage de Clara, décédée à l'âge de 13 ans, les nouvelles gagnantes sont sélectionnées par un jury présidé par Erik Orsenna et publiées ensuite dans un recueil chez les éditions Héloïse d'Ormesson. Les bénéfices vont directement à la recherche en cardiologie de l'hôpital Necker-enfants malades. Maintenant que vous dire sur ce recueil en lui-même ? Difficile d'en parler en général, mais pas évident non plus d'évoquer cas par cas chaque nouvelle... Je vous parlerai d'abord tout de même de la forme. Huit nouvelles pour quelques deux cents pages, c'est un format très agréable. Des histoires courtes, d'une trentaine de pages à soixante pour la plus longue - et celle qui m'a accessoirement le plus ennuyée - ; des thèmes divers ; des genres qui s'enchaînent ; des inspirations multiples. J'ai été étonnée par la variété et la richesse de ce recueil ! D'une nouvelle à l'autre, le lecteur change de genre, de point de vue, de style, de personnages.... Avant toute chose, le Prix Clara, qu'est-ce que c'est ? Le Prix Clara est un concours de nouvelles pour les adolescents (de 12 à 17 ans) qui récompensent chaque année entre six et huit amoureux de la lecture et de l'écriture. Créé en l'hommage de Clara, décédée à l'âge de 13 ans, les nouvelles gagnantes sont sélectionnées par un jury présidé par Erik Orsenna et publiées ensuite dans un recueil chez les éditions Héloïse d'Ormesson. Les bénéfices vont directement à la recherche en cardiologie de l'hôpital Necker-enfants malades. Maintenant que vous dire sur ce recueil en lui-même ? Difficile d'en parler en général, mais pas évident non plus d'évoquer cas par cas chaque nouvelle... Je vous parlerai d'abord tout de même de la forme. Huit nouvelles pour quelques deux cents pages, c'est un format très agréable. Des histoires courtes, d'une trentaine de pages à soixante pour la plus longue - et celle qui m'a accessoirement le plus ennuyée - ; des thèmes divers ; des genres qui s'enchaînent ; des inspirations multiples. J'ai été étonnée par la variété et la richesse de ce recueil ! D'une nouvelle à l'autre, le lecteur change de genre, de point de vue, de style, de personnages. C'est comme lire plusieurs histoires en une seule. Rien ne se suit, pourtant tout se complète. Le fantastique accompagne l'historique, le réalisme côtoie l'abstrait. Historique, épistolaire, dystopique, initiatique, les genres se confondent avec une certaine harmonie. J'ai ouvert le recueil sur une nouvelle assez sombre, Et après ?, où le fantastique seconde le réalisme ; je l'ai terminé avec Dans ma cité, qui a des allures de pièce de théâtre et nous emplit d'espoir en l'humanité. D'un récit à l'autre, on revient sur le deuil, la vie, la reconstruction, la solidarité, la perte, l'absence, l'après. Si je m'attendais à un effet varié, à ne pas toujours trouver la même chose derrière chaque nouvelle, j'ai été soufflée par la fascination que j'ai eue pour quelques unes d'entre elles. Ces jeunes écrivains font tantôt parler des bébés, tantôt un cheval en bois, tantôt le coeur d'une cité. Pour moi, ils ont clairement réussi à faire passer quelque chose à travers leur texte. Ils véhiculent des idées, des émotions, dans un laps de pages court, restreint, que j'ai sincèrement ressenties pendant mes lectures. Il en ressort une grande maturité, un travail beaucoup plus abouti que je ne l'espérais de prime abord. Quant à vous donner mes préférences... Après vous avoir parlé de Et après ? et Dans ma cité, qui sont à l'opposée l'une de l'autre, je ne peux que revenir sur Le monde est couleur qui m'a ravie par son originalité et, forcément, parce qu'elle joue avec les codes de la dystopie : un univers où tout est gris, où la population est privée de ses sentiments, classée, abrutie par le travail, asservie. Mais j'ai aussi beaucoup aimé le sujet d'Esquisse pour un chaos d'encre et de sang, qui m'a fortement émue.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ReveursEtMangeursDePapier Posté le 16 Septembre 2015
    C'est très sympa à lire. Les histoires sont assez variées, tout autant que les styles d'écriture. Profond, poétique, sensible ou original, chacun de ces huit jeunes sélectionnés nous emporte brillamment dans leur univers. Une nouvelle fait réfléchir par son sujet, une autre donne la vie à un objet qui nous livre ses moindres pensées. D'autres apportent une vision futuriste ou imaginaire, d'autres sont beaucoup plus réalistes, ou même touchantes par leur contexte. Le court récit que j'ai préféré c'est « Les Playmobil ne jouent pas à cache cache ». Une histoire bouleversante, qui a bien failli me faire pleurer. On parle ici de reconstruction après la perte d'un être cher et il est difficile de retenir ses larmes tant les mots sont bien choisis. C'est fort et magnifiquement bien écrit et je félicite sa jeune auteure. Je suis réellement impressionnée par ces jeunes qui voient le monde autrement et qui réussissent à trouver les mots pour le décrire. Pour ensuite nous les partager. Que d'émotions! Ce sont des histoires vivantes, pleines d'idées, écrites par des jeunes qui ont du talent, c'est indéniable. Ils maîtrisent tous l'écriture et du coup j'ai bien apprécié les petites présentations de ces auteurs au herbe, sélectionnés pour ce... C'est très sympa à lire. Les histoires sont assez variées, tout autant que les styles d'écriture. Profond, poétique, sensible ou original, chacun de ces huit jeunes sélectionnés nous emporte brillamment dans leur univers. Une nouvelle fait réfléchir par son sujet, une autre donne la vie à un objet qui nous livre ses moindres pensées. D'autres apportent une vision futuriste ou imaginaire, d'autres sont beaucoup plus réalistes, ou même touchantes par leur contexte. Le court récit que j'ai préféré c'est « Les Playmobil ne jouent pas à cache cache ». Une histoire bouleversante, qui a bien failli me faire pleurer. On parle ici de reconstruction après la perte d'un être cher et il est difficile de retenir ses larmes tant les mots sont bien choisis. C'est fort et magnifiquement bien écrit et je félicite sa jeune auteure. Je suis réellement impressionnée par ces jeunes qui voient le monde autrement et qui réussissent à trouver les mots pour le décrire. Pour ensuite nous les partager. Que d'émotions! Ce sont des histoires vivantes, pleines d'idées, écrites par des jeunes qui ont du talent, c'est indéniable. Ils maîtrisent tous l'écriture et du coup j'ai bien apprécié les petites présentations de ces auteurs au herbe, sélectionnés pour ce prix, pour y découvrir leurs inspirations. J'espère qu'ils continueront tous sur cette voie et qu'on entendra parler d'eux (si ce n'est pas déjà le cas). C'est un recueil de nouvelles étonnantes, surprenantes, qui m'a donné envie de découvrir les nouvelles des années suivantes. Je ne connaissais pas l'existence de ce prix et je suis ravie d'avoir pu le découvrir. C'est un très bel hommage à Clara, une enfant décédée à l'âge de treize ans, suite à une malformation cardiaque. Elle aimait écrire et c'est très émouvant de voir que ce prix a été créé en sa mémoire. Il faut savoir que les bénéfices de la vente de ces ouvrages permettent de poursuivre la recherche en cardiologie. Alors ce sera une belle action si vous envisagez cette lecture. Lecture que je vous conseille vivement.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lylylagrenouille Posté le 26 Décembre 2012
  • meyeleb Posté le 22 Décembre 2012
    Je ne m'attendais pas à rester scotchée par autant de talent! La relève est décidément assurée, lorsqu'on voit combien des ados, entre 14 et 17 ans, parviennent à nous bluffer par leur style et surtout leur inventivité. J'ai abordé ces Nouvelles d'ados avec un petit a priori je l'avoue. Mais très vite j'ai été rappelée à l'ordre. La nouvelle "Et après ?" de Capucine Dao m'a fait comprendre que ces ados maîtrisent parfaitement le genre de la nouvelle ô combien délicat. Et puis j'ai été enthousiaste devant l'univers contre-utopique du récit d'Alexandre Imbert, "Le monde est couleur". Sa façon de construire un monde formaté et grisâtre, puis de redonner de la couleur à une conscience qui rompt avec les automatismes du quotidien, a suscité mon étonnement. Je n'ai qu'une chose à dire à tous ces jeunes : BRAVO !
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.