Lisez! icon: Search engine
Syros
EAN : 9782748512892
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 358
Format : 150 x 220 mm

Nox : Ici-bas (1)

Collection : Hors collection
Date de parution : 04/10/2012

Après Méto, Seuls dans la ville et L’école est finie, Yves Grevet revient avec Nox, un grand roman d'aventure qui renouvelle le genre de la dystopie.

Dans une ville basse enveloppée d’un brouillard opaque – la nox –, les hommes sont contraints de pédaler ou de marcher sans cesse pour produire leur lumière. Comme l’espérance de vie y est courte, la loi impose aux adolescents de se marier et d’avoir un enfant dès l’âge de dix-sept...

Dans une ville basse enveloppée d’un brouillard opaque – la nox –, les hommes sont contraints de pédaler ou de marcher sans cesse pour produire leur lumière. Comme l’espérance de vie y est courte, la loi impose aux adolescents de se marier et d’avoir un enfant dès l’âge de dix-sept ans.
Lucen a peur de perdre celle qu’il aime, la rebelle Firmie, qui refuse de se plier à la règle. Il sent aussi ses meilleurs amis s’éloigner de lui. L’un d’eux, Gerges, s’apprête à rejoindre la milice qui terrorise les habitants, un autre, Maurce, un groupe hors-la-loi. C’est l’heure pour Lucen de faire des choix qui détermineront toute son existence.
Au même moment, dans des territoires épargnés par la nox, la jeune Ludmilla ne se résigne pas au départ forcé de Martha, la gouvernante qui l’a élevée, injustement renvoyée par son père. Elle décide de tout tenter pour la retrouver.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782748512892
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 358
Format : 150 x 220 mm
Syros

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Julie0309 Posté le 20 Février 2020
    Un roman dystopique/post apocalyptique dans lequel je suis tout de suite entré dedans. Je l'ai trouvé assez simple à la lecture et compréhensible plutôt facilement ( d'après moi ). Une intrigue construite sur différents points de vue et qui plante un monde dans lequel nous serons sûrement poussé à vivre. De plus les nombreux complots qui entoure la vie des personnages, les machinations de la milice nous pousse a toujours vouloir savoir plus. Je l'ai trouvé très réaliste dans la façon de décrire les choses et aussi la différence qu il peut y avoir entre un riche et un pauvre. Un livre que je conseillerai volontier à tous ceux qui aiment les romans post-apocalyptique. J'ai aussi beaucoup apprécié la mise en scène de nombreux partis politiques et groupuscules mais si ils ne sont tout le temps présent...
  • neyra Posté le 27 Octobre 2019
    j'ai bien aimé le fait que l'on ait plusieurs points de vue différents, dont deux qui soient opposés (le monde d'en bas et celui d'en haut). L'histoire est captivante, je n'ai pas pu cesser de le lire tellement j'avais envie de lire la suite, beaucoup de rebondissements et j'adore ça! Un chef d'oeuvre, je le conseille fortement!
  • NP3 Posté le 6 Mai 2019
    L'histoire débute dans le futur assez proche du notre. Dans l'histoire il y a un nuage recouvrant la terre qui "pue" et nous empêche de voir à 5 mètres , Ce nuage s'appelle NOX. Alors Lucen et ses amis survivent avec peine et en plus il y a une milice toute puissante. Ils ont un moyen de sen sortir, de vivre dans les hauteurs mais ceci leurs est interdit. Pour moi, ce livre est très captivant car il y a un défi pour les personnages du livre avec la survie à ce nuage Nox, à la milice et a une vie peu longue. Et l'on s'attache aux personnages car au fur à mesure de l'histoire les personnages tissent des liens entre eux et on peut les ressentir.
  • enlilon Posté le 27 Septembre 2018
    J’ai adoré ce livre de science-fiction, car je trouve ce style intéressant. On voit que l’univers de l’histoire est beaucoup construit tout au long de ce premier tome, et j’espère qu’il y aura plus d’action dans le deuxième. J’ai quand même accroché assez rapidement dans le livre, et les trois personnages narrateurs m’ont permis de plus comprendre les moments vécus par plusieurs d’eux car ils les racontent tous sous un angle différent, je ne m’ennuie pas et ce n’est pas répétitif. Je me demande comment les parents peuvent-ils être comme cela avec leurs enfants dans le livre, en bas comme en haut : Les parents de Lucen qui le mettent à la porte, le père de Ludmilia qui lui ment et qui ne lui fait pas confiance, les parents de George, son père qui l’oblige à devenir son frère mort, devenir policier dans la milice, le séquestre dans le grenier, sa mère ne réagissant pas, ne l’aidant pas. Leurs parents sont juste horribles, je me demande pourquoi. C’est une dystopie, car la société est divisée en deux parties, le haut ou habitent les riches à l’air libre, et le bas ou habitent les pauvres dans un gros nuage dense... J’ai adoré ce livre de science-fiction, car je trouve ce style intéressant. On voit que l’univers de l’histoire est beaucoup construit tout au long de ce premier tome, et j’espère qu’il y aura plus d’action dans le deuxième. J’ai quand même accroché assez rapidement dans le livre, et les trois personnages narrateurs m’ont permis de plus comprendre les moments vécus par plusieurs d’eux car ils les racontent tous sous un angle différent, je ne m’ennuie pas et ce n’est pas répétitif. Je me demande comment les parents peuvent-ils être comme cela avec leurs enfants dans le livre, en bas comme en haut : Les parents de Lucen qui le mettent à la porte, le père de Ludmilia qui lui ment et qui ne lui fait pas confiance, les parents de George, son père qui l’oblige à devenir son frère mort, devenir policier dans la milice, le séquestre dans le grenier, sa mère ne réagissant pas, ne l’aidant pas. Leurs parents sont juste horribles, je me demande pourquoi. C’est une dystopie, car la société est divisée en deux parties, le haut ou habitent les riches à l’air libre, et le bas ou habitent les pauvres dans un gros nuage dense de pollution. En tout cas, la fin est remplie de suspens et je commence le deuxième tome rapidement.
    Lire la suite
    En lire moins
  • cameleon_curieux Posté le 26 Novembre 2017
    Cette histoire est avant tout centrée sur l’amitié de quatre garçons. Leur amitié va se déchirer suite aux aléas de la vie. Nous vivons l’aventure à partir du point de vue de deux d’entre eux: Gerges et Lucen. Gerges dont la position politique est critiquée par ses amis et Lucen qui se bat pour celle qu’il aime se retrouve au cœur d‘aspirations politiques sans l’avoir voulu. Nous vivons aussi de l’autre côté de la frontière, dans la ville haute, le quotidien de Ludmilla enfant privilégiée. Tous vivent leurs premiers pas dans le monde des adultes et tous sont confrontés à de rudes choix. Tous finissent par voir leur destin se rencontrer. Néanmoins, la divergence des points de vue n’est pas un problème. L’histoire n’est nullement répétitive et cela permet de mieux comprendre des personnages. Chaque personnage nous permet d’avoir un aperçu différent de l’histoire. Lucen est très courageux et fort dans sa façon d’aimer (quoiqu’il soit un peu naïf) et son combat, sa révolte contre l’univers en fait un personnage qu’on ne peut qu’admirer. Sa fiancée Firmie lui ressemble beaucoup ce qui fait d’elle un merveilleux personnage féminin! Gerges semble être le personnage lui plus torturé émotionnellement. Outre son combat intérieur contre ses actions... Cette histoire est avant tout centrée sur l’amitié de quatre garçons. Leur amitié va se déchirer suite aux aléas de la vie. Nous vivons l’aventure à partir du point de vue de deux d’entre eux: Gerges et Lucen. Gerges dont la position politique est critiquée par ses amis et Lucen qui se bat pour celle qu’il aime se retrouve au cœur d‘aspirations politiques sans l’avoir voulu. Nous vivons aussi de l’autre côté de la frontière, dans la ville haute, le quotidien de Ludmilla enfant privilégiée. Tous vivent leurs premiers pas dans le monde des adultes et tous sont confrontés à de rudes choix. Tous finissent par voir leur destin se rencontrer. Néanmoins, la divergence des points de vue n’est pas un problème. L’histoire n’est nullement répétitive et cela permet de mieux comprendre des personnages. Chaque personnage nous permet d’avoir un aperçu différent de l’histoire. Lucen est très courageux et fort dans sa façon d’aimer (quoiqu’il soit un peu naïf) et son combat, sa révolte contre l’univers en fait un personnage qu’on ne peut qu’admirer. Sa fiancée Firmie lui ressemble beaucoup ce qui fait d’elle un merveilleux personnage féminin! Gerges semble être le personnage lui plus torturé émotionnellement. Outre son combat intérieur contre ses actions de miliciens sa bataille pour atteindre l’idéal de son père et l’amour de sa fiancée sont très touchants. Quant à Ludmilla il est intéressant de la voir évoluer. C’est le personnage auquel je me suis le plus identifier. Comme elle je trouve que nous sommes enfermés dans notre petite maison et nous ne voyons pas les difficultés des autres. Nous sommes, pour la plupart, ignorants. Quand elle ouvre les yeux elle cherche à prendre la défense des autres et révèle un personnage tendre et gentil. Je suis tombée sur ce livre par pur hasard. C’est en marchant pour prendre le bus que je l’ai aperçu dans une « boîte à livre ». Le livre en question à tout de suite attirer mon attention: qui pouvait bien être ces curieux personnages ? Pourquoi deux hommes sont dans une sorte de brouillard noire salle et une jeune fille dans la lumière? Qu’est-ce qu’il y a bien pu se passer ? Dès les premières pages il m’a été impossible de lâcher le livre! J’ai trouvé l’univers très intéressant le monde d’en bas ressemble aux descriptions du « trou » dans le livre Germinal de Zola. C’est aussi une belle dystopie et je suis émerveillée devant l’habileté avec laquelle l’auteur joue de ses personnages. Pour moi ce livre est surprenant et remarquable ! L’histoire nous permet de nombreuses interrogations notamment: celle de la liberté, celle de notre place dans la société actuelle ou dans un tel univers, celle de notre empreinte écologique…
    Lire la suite
    En lire moins
SYROS, LA NEWSLETTER ALTERNATIVE !
Créatives, engagées… Recevez chaque mois de nouvelles idées de lecture jeunesse, dans votre boîte mail !