Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809824063
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 362
Format : 156 x 241 mm

Nuit sans fin - Une enquête de l'inspecteur Pendergast

,

SEBASTIAN DANCHIN (Traducteur)
Collection : Suspense
Date de parution : 04/04/2018
À New York, un psychopathe décapite ses victimes après les avoir tuées et fait disparaître leur tête. Un ennemi redoutable, même pour Pendergast...
À FORCE DE TROUVER DES CADAVRES SANS TÊTE...   Quel point commun entre la fille d’un milliardaire, un ancien avocat véreux, un oligarque russe... ?Tous ont été assassinés à New York, la cité des ténèbres, la ville de la nuit sans fin.Tous ont été décapités et leur tête a... À FORCE DE TROUVER DES CADAVRES SANS TÊTE...   Quel point commun entre la fille d’un milliardaire, un ancien avocat véreux, un oligarque russe... ?Tous ont été assassinés à New York, la cité des ténèbres, la ville de la nuit sans fin.Tous ont été décapités et leur tête a disparu, comme si l’assassin était une sorte de collectionneur morbide...  ... PENDERGAST POURRAIT BIEN Y PERDRE LA SIENNE !   Selon quels critères le criminel choisit-il ses victimes ? Vincent d’Agosta, du NYPD, et l’agent spécial Pendergast, du FBI, sont sur les dents. D’autant que ce dernier pourrait bien être la prochaine cible du tueur.Une enquête constellée de fausses pistes où intelligence et sens de la déduction seront des atouts capitaux !  « Tout comme dans Relic, leur première aventure, d’Agosta et Pendergast sont sur les traces d’un criminel diabolique. Un opus très réussi ! » Suspense Magazine
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809824063
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 362
Format : 156 x 241 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • BooksandMartini Posté le 8 Juin 2021
    Ahhhhhhh, Pendergast. Sherlock des temps modernes. Et bien ce fut quelque chose. . Alors oui je n’ai pas commencé « les enquêtes de Pendergast » dans l’ordre. Et je dois reconnaitre que je le regrette. Mais que c’était bon. Je crois que c’est justement le côté décalé de Pendergast qui est le plus intéressant. Bien que D’Agosta soit juste parfait de son côté aussi. Et forment ensemble un duo assez improbable. . Roman assez rythmé, pour un premier de Preston Child, j’ai envie de renouveler l’expérience, je suis conquise. Alors oui, certains passage dépourvu de tout dialogue avait tendance à être longuet. Mais a plusieurs reprise je me suis trouver être la première surprise à être totalement absorbée par ces pseudos longueur. (Vous voyez le paradoxe ici même ?)
  • Aurelia33 Posté le 31 Janvier 2021
    Ma 2ème expérience avec ce héros atypique qu'est Pendergast... et pas vraiment transcendée... A New York, un coupeur de tête semble à l’œuvre. En l'espace de quelques jours ce n'est pas moins de trois corps qui sont retrouvés... sans leur tête! Le FBI, représenté par Pendergast, et le NYPD, à la charge de son acolyte d'Agosta, sont sur les dents. Qu'est-ce qui peut bien relier les victimes entre elles? Comment le meurtrier s'y est-il pris pour pénétrer dans les maisons forteresses de certaines d'entre elles? Le temps presse car le tueur ne semble pas disposer à s'arrêter. Un synopsis prometteur et un dénouement final inattendu mais l’ensemble ne m'a pas convaincue. Les héros ne sont pas très attachants ( Pendergast semble cadavérique et épuisé, compréhensible uniquement si on lit les opus chronologiquement, mais il perd en finesse et en vivacité), les 100 dernières pages sont en trop car on sait déjà tout, et le sacrifice d'un personnage récurrent m'a paru gratuit et inutile....
  • beauscoop Posté le 21 Juillet 2020
    Une série de crimes avec décapitation des victimes dans la ville de New York et ses environs. Pour ceux connaissant la ville et sa région, c'est toujours sympa de retrouver des quartiers connus, les Hamptons et Long Island. C'est le cadre de la plupart des romans du duo Preston Child. Cette fois le thème est principalement la richesse insolente d'une partie des Newyorkais, et, en particulier un milliardaire abjecte qui rappelle assez bien le portrait psychologique du détraqué Trump. Les 3/4 de l'histoire tourne autour de ce personnage et le suspense ne manque pas. La fin est décevante car un duel avec Pendergast semble plus rallonger la sauce dans un manque de réalisme. La toute dernière fin est plus optimiste avec l'espoir de revoir Constance de retour pour renouer des liens intimes, à définir, avec Aloysius.
  • Jeremy75 Posté le 19 Avril 2020
    Quelle découverte.. Je ne connaissais pas l'existence de ce duo avant la lecture de ce livre. Le choix s'est fait par pur hasard, la 4ème de couverture m'ayant convaincu par le scénario envisagé et le cadre de la fabuleuse ville de New York City. Mais cela ne fait pas tout... Il y a toujours une appréhension à entamer la lecture d'un ouvrage d'auteur inconnu. Avec "Nuit sans fin", on démarre sur les chapeaux de roues. Il n'y a aucun temps mort dans ce livre, de l'action, des fausses pistes, des intrigues, un fil conducteur pouvant paraitre certes "facile" (les riches contre les pauvres) mais bien exploité du début à la fin. Et ce final! Pendergast se trouvant au coeur d'une action halentante digne d'une partie d'échecs. Tellement réaliste dans le vieux New York reclus abandonné à lui-même. On se prend facilement d'affection pour les personnages, quelle fut ma surprise (et mon plaisir) de découvrir que cet ouvrage faisait partie d'une longue série de ce duo d'écrivain! "Nuit sans fin" s'intègre dans une suite logique mais il n'est pas indispensable d'avoir lu les précédents opus afin d'en saisir tout l'intérêt et le scénario. Un réel coup de coeur de mes dernières lectures, "Le cabinet... Quelle découverte.. Je ne connaissais pas l'existence de ce duo avant la lecture de ce livre. Le choix s'est fait par pur hasard, la 4ème de couverture m'ayant convaincu par le scénario envisagé et le cadre de la fabuleuse ville de New York City. Mais cela ne fait pas tout... Il y a toujours une appréhension à entamer la lecture d'un ouvrage d'auteur inconnu. Avec "Nuit sans fin", on démarre sur les chapeaux de roues. Il n'y a aucun temps mort dans ce livre, de l'action, des fausses pistes, des intrigues, un fil conducteur pouvant paraitre certes "facile" (les riches contre les pauvres) mais bien exploité du début à la fin. Et ce final! Pendergast se trouvant au coeur d'une action halentante digne d'une partie d'échecs. Tellement réaliste dans le vieux New York reclus abandonné à lui-même. On se prend facilement d'affection pour les personnages, quelle fut ma surprise (et mon plaisir) de découvrir que cet ouvrage faisait partie d'une longue série de ce duo d'écrivain! "Nuit sans fin" s'intègre dans une suite logique mais il n'est pas indispensable d'avoir lu les précédents opus afin d'en saisir tout l'intérêt et le scénario. Un réel coup de coeur de mes dernières lectures, "Le cabinet des Curiosités" est déjà commandé. N'hésitez pas à découvrir ce roman de Preston Child!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lydls Posté le 1 Novembre 2019
    Ah, je me suis régalée ! La saga est un peu inégale, mais là c'est un bon moment passé avec M. Pendergast. J'ai hésité à le lire, j'en suis au 9ème opus lorsque celui-ci est arrivé entre mes mains... Mais comment résister ? Et je n'hésiterai pas à le relire.
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés